Calendrier libre 2008 : encore ce week-end

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
29
nov.
2007
Communauté
Nous avons décidé de prolonger jusqu'à dimanche 2 décembre au soir la date de clôture pour le calendrier Libre. Nous laisserions bien plus de temps, mais il est préférable qu'un calendrier soit publié fin décembre ;) .

Donc, c'est toujours à vous de jouer !

Proposez des dates pour que tous les moments forts du libre (release des distros, AG, install parties, conférences, pique-niques...) soient inscrits en 2008.

Envoyez des images sur le libre, sous licence libre.

Faites circuler l'information autour de vous, et merci à tous ceux qui ont participé. Pourquoi un calendrier ? Parce que c'est un outil de communication sympathique, utile (« c'est quand les RMLL 2008 ? »), facile à décliner (impression, fond d'écran)...

Pourquoi « libre » ? Parce qu'il aborde les thématiques qui comptent pour le logiciel libre, et parce que, étant sous licence libre, il peut être diffusé et partagé librement par tous et partout. Voir la suite de l'article pour savoir comment participer.

Comment participer ?

Il vous suffit d'envoyer une image (dessin, photo, ASCII art...) sur l'un des thèmes proposés, via le formulaire de la page.
  • Format libre : png, jpg, svg, xcf (avec une préférence pour les formats ouverts pour permettre la réutilisation, notamment le svg pour les illustrations vectorielles et le xcf pour les bitmaps) ;
  • Haute résolution (minimum 1024x768) ;
  • Les fichiers porteront un titre et le nom ou pseudo de l'auteur (ou des auteurs) ;
  • Les images doivent être placées sous une ou plusieurs des licences suivantes : Creative Commons BY-SA, BY, Licence Art Libre.

Un comité de sélection composé d'administrateurs de l'APRIL et de représentants de Framasoft, LinuxFr et de In Libro Veritas choisira 12 propositions qui seront mises en ligne accompagnées d'un commentaire. Une version imprimée est également envisagée.

Rappel des thèmes :
  • Écosystème : communautés, associations, entreprises...
  • Sensibilisation du grand public (LUG, EPN, install parties) ;
  • Libre à l'école ;
  • Développement durable, impact sur l'environnement ;
  • Les femmes dans le Libre ;
  • Art libre, copyleft ;
  • Vente liée ;
  • Formats ouverts, interopérabilité ;
  • Brevets logiciels ;
  • DRM, informatique « de confiance » ;
  • E-démocratie, vote électronique ;
  • Les distributions ;
  • Les licences ;
  • La grande migration.

Aller plus loin

  • # Une illustration de Clem

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Clem nous avait gratifié d'une très belle illustration de l'informatique de confiance : http://linuxfr.org/2006/12/23/21805.html
    Je trouve qu'elle est un très bon résumé.

    Par contre, parmi les images proposées, je n'aime pas du tout Tux féminisé avec des seins. Un oiseau n'est pas un mammifère.
    • [^] # Re: Une illustration de Clem

      Posté par . Évalué à 2.

      Ouais, ils devraient mettre un gnou femelle à la place.
      • [^] # Re: Une illustration de Clem

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Il faut avouer que dans les dessins proposés, l'amalgame Linux - GNU/Linux est assez récurrent.
        Heureusement c'est de l'art libre, on pourra envoyer un patch ;-)

        Adhérer à l'April, ça vous tente ?

        • [^] # Re: Une illustration de Clem

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          C'est vrai que l'on utilise GNU/Linux. Mais je n'utilisais que ça en 1995 ! Maintenant, j'utilise Linux + GNU + Xorg + KDE + Konqueror le tout dans une distribution Mandriva 2008. Et encore, je n'ai pas dit que KDE utilise Qt...

          Le problème, c'est que GNU-Linux, ce n'est pas un bon nom (je me place dans la peau d'un agent de publicité) et que Linux est un bon nom, facile à mémoriser avec un beau logo (Tux). Le gnou symbole de GNU n'est pas beau. Ce sont mes filles et ma femme qui me l'ont dit et elles ont un sens inné de l'esthétique. Pas de chance pour Richard qui avait pourtant trouvé un bel acronyme récursif, mais ce genre de beauté n'est évident pour tout le monde.

          Dire Linux pour désigner une distribution complète est un moindre mal. Le but avoué de Mark Suttleworth est que l'on dise Ubuntu à la place, comme on disait frigidaire pour réfrigérateur ou que l'on dit karcher pour désigner un nettoyeur à eau à haute pression.
          • [^] # Re: Une illustration de Clem

            Posté par . Évalué à 2.

            Je suis tout à fait d'accord sur le fait que Linux est plus simple à prononcer et plus naturel pour nommer un système d'exploitation, de même Tux en logo est un peu plus sympathique que le gnou. Toutefois, si on devait donner le nom d'un seul des composants du système complet, il me semble plus juste que l'on choisisse celui prenant le plus de place dans tout le code source du système. Et je crois bien que les programmes GNU sont majoritaires.
            Par contre, le système n'a pas besoin de Xorg et encore moins de KDE pour être utilisé. Sinon on peut inclure tous les logiciels existants pour ce système dans le nom... Un OS minimal a besoin d'un noyau et de quelques autres programmes. Linux et GNU fournissent ce juste nécessaire (reprenez moi si je me trompe).
            Pour moi, le nom « GNU/Linux » est donc légitime.
            Après c'est sûr que d'un point de vue pratique et esthétique, « Linux » vient plus naturellement, ce qui provoque malheureusement des confusions chez certains néophytes.
            Je dirai que Stallman n'a pas eu la meilleur stratégie, mais en même temps, il n'est ni publicitaire, ni commercial :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.