Concours : réalisation d'un kakémono pour Léa

Posté par  . Modéré par Amaury.
Étiquettes :
0
31
mai
2005
Communauté
Léa est de plus en plus présente à diverses manifestations, il lui manque un moyen de s'afficher.

Léa ouvre un concours pour la réalisation d'un kakémono c'est à dire une grande affiche à suspendre lors des manifestations auxquelles Léa participe. Objet du concours
L'objet du concours est la réalisation d'un dessin sous licence libre (Creative Commons [CC BY SA] par exemple) contenant au minimum :
* La mascotte Léa
* Le nom de l'association : Association Léa
* L'URL du site : http://lea-linux.org

Les dimensions du kakémono seront : 1m de large par 2m de haut.

Le fichier fourni devra avoir une taille de : 2953x5906 (25cmx50cm en 300DPI), de préférence en CMJN (ou CYMK) mais ce n'est pas absolument exigé. Un format vectoriel serait apprécié.

Comment participer ?
Le fichier sera envoyé à : admin_AROBASE_lea-linux.org en version réduite pour ne pas saturer notre boite aux lettre ;-) avant le 12 juin minuit. Un vote au sein du CA de l'association aura lieu et les résultats seront publiés avant le 15 Juin.

Les prix sont les suivants:
1er prix : Un Léa Book format imprimerie, 1 T-Shirt Léa-Linux
2ème et 3ème prix : 1 T-Shirt

Pour toute question complémentaire, envoyer un mail à admin _AROBASE_ lea-linux point org.

Que le meilleur gagne !!!

Aller plus loin

  • # Une expérience...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

    J'ai eu l'occasion de faire réaliser un kakémono (banderolle) pour l'ABUL et je vous livre donc ma petite expérience en ce domaine.
    Il faut tout de suite que je vous avoue que j'ai été beaucoup aidé par André Pascual qui a souvent la bonne idée de me rendre visite.

    1- utiliser inkscape qui permet de vectoriser des images et ainsi de produire du SVG. La première tâche est de créer une Léa vectorisée.

    2- Ce serait une bonne idée que de mettre cette première étape à la disposition des autres candidats afin qu'ils puissent incorporer et même l'améliorer. Une récompense serait la bienvenue pour ce travail.

    3- ajouter les éléments de décor du kakémono

    4- ouvrir le svg avec Gimp : il demande la taille voulue pour l'image.
    Pour donner une idée, le kakémono de l'ABUL dont voici une réduction de 120k http://pjarillon.free.fr/docs/abul/AbulOrgBanderolle.png(...) fait 5500x8500 pixels.

    5- Le fichier tiff, gravé sur un CD pèse près de 200Mo et l'imprimeur m'a avoué n'avoir jamais eu un travail d'une telle qualité.
    • [^] # Re: Une expérience...

      Posté par  . Évalué à 6.

      Euh.... c'est bien de bourriner et de filer des gros fichiers, mais il me semble que les imprimeurs prennent sans problèmes les .EPS => donc du postscript et possibilité de vectoriser. Du coup, ça pèse pas très lourd et c'est la même qualité.

      Après j'avoue ne pas savoir si Inkscape sait faire de l'export en EPS...
      • [^] # Re: Une expérience...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

        inkscape permet l'export en PostScript, ce qui permet en effet de garder le coté vectoriel. Mais attention, on perd alors l'information sur la transparence et les dégradés ! Mieux vaut du bitmap dans ce cas là, même si la taille du fichier deviens très grande.

        Il est également possible de préciser la taille du document directement sur le svg (avec inkscape, dans les préférences du document) et de sortir du PNG, on n'a ainsi pas besoin d'une étape supplémentaire avec le gimp.

        C'est ce que l'on a utilisé pour l'affiche Libr'east, et l'imprimeur n'a pas eu l'air de refuser le PNG (me trompes-je ?).
      • [^] # Re: Une expérience...

        Posté par  . Évalué à 5.

        >Après j'avoue ne pas savoir si Inkscape sait faire de l'export en EPS...

        Reponse SNCF : voui voui c'est possible

        Plusieurs a verifier cependant avant d'exporter en EPS :
        - ne pas utiliser de transparence (alpha) ni dans les dégradés, ni en tant que couleur uniforme (cette transparence serait perdue lors de l'export)
        - ne pas oublier de tenir compte des problemes de polices : convertir les textes en chemins lors de l'export

        cf http://inkscape.org/cgi-bin/wiki.pl?ReleaseNotes(...) dans Known issues.
    • [^] # Re: Une expérience...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      pour commencer avec le 1. nous avons retrouvé une image hires de Léa : http://lea-linux.org/_src/images/lea-big.jpg(...) (1.7mo)

      pour le reste, je ne sais pas vectoriser, donc si quelqu'un me le fait, je le mets bien sur à disposition.
  • # étymologie

    Posté par  . Évalué à 6.

    Quelqu'un peut m'expliquer pourquoi on utilise un mot japonais dans le monde de l'impression, pour désigner une banderolle ?
    Ou bien est-ce seulement ponctuel, parce que l'initiateur du concours nippophile (sinophile ? ...) ?
    • [^] # Re: étymologie

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

      Probablement parce qu'un kakémono à la particularité d'être vertical

      Alors qu'une banderolle evoque plutot quelque chose d'horizontale

      en vous remerciant
    • [^] # c'est le terme professionnel utilisé

      Posté par  . Évalué à 8.

      dans la mercatique professionnelle on utilise kakemono pour désigner ce type d'enseigne. Je suppose que comme bon nombre de terme technique il s'est importé en mème temps que son nom.


      Il y a quelques nuances entre l'un et l'autre
      La banderole est textuelle le kakemono visuel
      la banderole décrit plutot une surface ou un groupe, elle peut etre en mouvement, le kakemono indique plutot un lieu, un point fixe.

      banderole c'est du vieux franchouillard ringard revendicatif, tout ce qui dit "non",
      kakemono c'est du japonais dynamique c'est joli et nouveau une proposition à aller de l'avant, une invitation à dire "oui".

      Heu quoi je descend de ma montagne à cheval ? mmoi ?
      • [^] # Re: c'est le terme professionnel utilisé

        Posté par  . Évalué à 6.

        Pour un groupe de rock, on appelle ca un "backdrop" il me semble. Oui, c'est bien ca, le truc "qui pend derrière" la scène, souvent un simple drap avec un logo peint à la bombe ...
        En français, et avec un peu d'imagination, ca pourrait se traduire par étandard, non ?
    • [^] # Re: étymologie

      Posté par  . Évalué à 8.

      Je ne connaissais pas ce mot, ni en francais ni en japonais... Mais c'est vrai que les banderolles verticales, c'est tres japonais ; normal, quand on ecrit de haut en bas. En fait meme quand ils ecrivent horizontalement ils font surtout des banderolles verticales lors des evenements, une habitudes.

      Genre des trucs qui ressemble au flash de droite la-dessus:
      http://icde2005.is.tsukuba.ac.jp/(...)

      Mais apres quelques recherches, je me suis rendu compte que les japonais n'utilisent quasiment pas le terme "kakemono". Ethymologie: kakeru = accrocher, mono = truc => "truc qui s'accroche". (et kimono, truc qui s'enfile - sans jeu de mots.)

      Non, en fait les japonais utilisent plutot le terme "kakejiku" (掛け軸).
      • [^] # Re: étymologie

        Posté par  . Évalué à 2.

        Merci pour toutes ces réponse enrichissantes :)

        Au fait, kimono c'est plutôt "chose qui se porte", il n'y a pas la notion d'action dans le verbe "kiru", il faut l'ajouter par des particules.
        Et merci pour la correction d'éthymologie ;)
  • # Version GNOME

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

    Apparemment M. de Icaza travaille sur une version GNOME baptisée Gag-&-mono. Il faudra par contre qu'elle se rase les jambes pour l'été.
    http://tirania.org/blog/archive/2005/May-30.html(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.