Deuxième journée des LSM

Posté par  . Modéré par Fabien Penso.
Étiquettes :
0
6
juil.
2001
RMLL/LSM
Beaucoup de conférences intéressantes hier, je vais juste aborder deux points non techniques mais qui montrent que la communauté s'élargie chaque jour. Dans les sessions Philippe Carpentier nous a parlé de l'historique de la création de la technopole de Soissons. Ce projet est un projet de développement d'une collectivité territoriale qui ne fait intervenir au départ que des acteurs du secteur public. L'idée est venue de faire du Logiciel Libre un Moto de cette technopole. Dès Lors, la communauté du logiciel libre a apporté beaucoup à la réalisation du projet, par son savoir faire et sa culture. (La suite du texte est en fichier attaché) 5 juillet 2001

Philippe Carpentier explique par exemple comment la création d'une mailling-list a permis a beaucoup d'acteurs des collectivités locales de se connecter et ainsi découvrir les outils qu'ils allaient promouvoir. Il ajoute que cette mailing-list a apporté la motivation nécessaire pour la bonne réalistation du projet.
Après tant d'apport de la part de la communauté, Soissons-Technopole veut absolument contribuer à son tour. La contribution se fera selon les compétences des collectivités locales et agences d'accompagnement d'entreprise. Le site de Soissons-Technopole propose aujourd'hui un kit pour l'audit informatique des entreprises et ainsi que des formations à l'attention des chefs d'entreprises et des décideurs.

En marge des conférences, s'est tenue une réunion de l'AAUL, association africaine des utilisateurs de Logiciels libres. Une douzaine de pays de l'Afrique francophone étaient représentés et la FSF était présente avec son chapitre sud-africain. Dans nombre de pays les lugs sont très jeunes mais le mouvement a bien commencé aujourd'hui. Quelques représentants de ces pays étaient venus l'année dernière atirés par la gratuité, ils sont, en fait, repartis avec la philosophie du libre. Ils sont revenus cette année, convaincus que le logiciel libre peut leur apporter l'indépendance des systèmes informatiques des administrations et des utilisateurs de leurs pays. Ceci leur apportant un moyen supplémentaire de lutter contre la fracture numérique entre le nord et le sud.

Parallèlement, l'agence intergouvernementale de la francophonie, l'IRD et les associations logiciels libres de l'afrique francophone, sont en train de mettre en place le projet RIF (ressources internet francophone), une plan d'ouverture de mirroirs sur les territoires africains afin de rendre plus accessible du continent noir les ressources de l'Internet comme la documentation ou les logiciels eux même.

Aller plus loin

  • # je suis libre de faire ce que je veux

    Posté par  . Évalué à -1.

    <troll poilu> tiens ils utilisent du gif sur leur site </troll poilu>
    • [^] # Re: je suis libre de faire ce que je veux

      Posté par  . Évalué à -1.

      - nom: Anonyme
      - note du troll: 2 sur 10
      commentaire:
      celui-la il vole vraiment pas haut comme troll

      je te laisse une 2eme tentative si tu veut.

      a vos marques... pret... trollez !
  • # Et le plus important ....

    Posté par  . Évalué à 0.

    Une soiree bien arrosee ou certaines personnes se sont mis minables :)
    Et dire que ces personnes sont a des postes importants de notre `comunaute`.bbbbrrrr, cela fait froid dans le dos :))))))))

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.