Formations : quel parti tirer des logiciels libres

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
0
22
mar.
2005
Lug
Le Collectif associatif des Alpes de Haute Provence propose des formations sur le thème : « quel parti tirer des logiciels libres ? »

Ces formations s'adressent aux dirigeants d'associations, salariés et bénévoles. Elles se dérouleront du 22 mars au 4 avril. La participation est gratuite sur inscription.

On y parlera essentiellement d'Openoffice et Mozilla Firefox et Thunderbird.

Le programme est le suivant :

- Saint André les Alpes : mardi 22 mars - Centre Médico Social / Point Public - 18h00-20h00 (intervenants : Alexandre PIRARD, Boris POUGNET)
- Castellane : mercredi 23 mars - Centre Médico Social / Point Public - 18h00-20h00 (intervenant : Alexandre PIRARD)
- Manosque : mardi 29 mars - EJL - 18h00-20h00 (intervenant : Jean-Christophe BECQUET)
- Seyne-les-Alpes : mercredi 30 mars - Point Public - 18h00-20h00 (intervenant : Alexandre PIRARD)
- Forcalquier : mardi 05 avril - Point Public - 18h00-20h00 (intervenant : Jean-Christophe BECQUET)
- Barcelonnette : mercredi 06 avril - Médiathèque - 18h00-20h00 (intervenant : Alexandre PIRARD)
- Sisteron : Lundi 04 avril - Espace Multimédia - 18h00-20h00 (intervenant : Jean-Christophe BECQUET)

Aller plus loin

  • # Intéressante question.

    Posté par . Évalué à 2.

    quel parti tirer des logiciels libres ?

    D'après certains, il semblerait que ce soit le parti communiste.
    • [^] # Re: Intéressante question.

      Posté par . Évalué à -1.

      LOL, ;) oui, en effet il y en a qui le croit toujours!
    • [^] # Re: Intéressante question.

      Posté par . Évalué à 3.

      D'après certains, il semblerait que ce soit le parti communiste.


      Évidemment, certains communistes, un peu sur la touche depuis quelque temps, aimeraient bien profiter de l'engouement pour les logiciels libres afin de faire parler d'eux, et rien de tel pour essayer d'associer l'image des logiciels libres avec leur idéologie communiste que de se montrer lors des manifestations du libre, ou d'offrir un stand au libre lors de ses propres manifestations (je crois d'ailleurs que beaucoup de monde avait râlé récemment suite à cette tentative de récupération potentielle).

      Cela dit, je considère personnellement le logiciel libre comme totalement apolitique. C'est juste une philosophie du partage.

      Mais bon, il est évident que certains ne peuvent pas s'empêcher de faire des parallèles entre des choses n'ayant rien à voir. Toujours est-il que ceux qui y voient du communisme feraient bien de se rappeler dans un régime communiste, tout appartient à l'État, alors qu'il me semble qu'au contraire, le programmeur conserve personnellement tous les droits sur son code.
  • # Un peu réducteur, non ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Je trouve que c'est réducteur de parler uniquement de «tirer parti des logiciels libres» sans proposer de jouer un rôle à part entière dans cet écosystème. Cela pose juste une question dans un sens utilitariste de consommateur, sans parler de réciprocité ni de responsabilité.

    J'ai d'ailleurs écrit un article concernant le nouveau paradigme que permet Internet et le principe de logiciel libre : l'utilisacteur (http://www.libroscope.org/Utilisacteur-vers-une-ecologie(...) )

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.