IBM réinvente la carte perforée

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Fabien Penso.
Étiquettes : aucune
0
12
juin
2002
Matériel
Bon tout est dit dans les news, mais IBM vient de publier un nouveau système de stockage : faire des trous dans une carte.

Ca ressemblerait presque à la carte perforée de nos chers dinos, sauf que là les perfo sont "6.000 fois plus petits que le diamètre d'un cheveu" :)

Objectif : le Terabit sur un timbre-poste !

Aller plus loin

  • # oui et?

    Posté par  . Évalué à 10.

    c'est le principe du CD non? les 'cuvette' de la surface des cd c'est comme des trous. donc je vois pas pkoi on parle des dino a moins que ls cd soit deja hazbin :-)
    • [^] # Re: oui et?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      oui, sauf que là on pourra mettre plus de données dessus :)

      L'industrie du confetti et de la colle a de l'avenir devant elle ! On en viendra forcément au TP-RW (timbre-poste re-writable), avec boucheur de trous !
      • [^] # Lasers bleus UV

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

        >sauf que là on pourra mettre plus de données dessus

        Par rapport au laser traditionnel oui, mais pas par rapport aux 'nouveaux' lasers bleus et UV qui sont sur le point d'etre industrialisés (alors que ces 'cartes' ne le seraient pas avant 2005 d'apres Yahoo).
        Un disque simple face avec ces lasers peut stocker environ 50Go...
      • [^] # Re: oui et?

        Posté par  . Évalué à 10.

        super ! plus la peine d'envoyer de cartes postales : les timbres suffisent !

        Dans le meme genre mais en plus utile, Xerox travaille sur le stockage numerique sur papier. tu imprime une jolie image de tes vacances sur une bête page A4 et l'imprimante au lieu de coller des points n'importe comment pour faire tes couleurs, les place strategiquement. Du coup tu peux placer des informations supplementaires et utiles non visible par ton oeil, mais qu'un logiciel de scannage pourra relire.

        En gros, si tu scannes ta jolie photo tu pourras recuperer la "pellicule" entiere, la sequence video dont elle est issue ou les oeuvres completes de Proust. Pff, ils sont trop fort au PARC.
        • [^] # Re: oui et?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

          Du coup tu peux placer des informations supplementaires et utiles non visible par ton oeil, mais qu'un logiciel de scannage pourra relire.

          Ben j'en connais qui vont encore crier au stratagème terroriste...
        • [^] # big brother

          Posté par  . Évalué à 2.

          Il me semble que c'est déjà exploité en partie par les constructeurs d'imprimante : à chaque fois qu'une page est imprimée le numéro de série de ton imprimante est encodée dans la page.

          Il me semble d'ailleur que c'est exploité par la police...
          • [^] # Re: big brother

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

            Je pense que ça se saurait si c'était mis en place...

            Par contre on parlait de faire ça avec les photocopieurs il y a quelques temps... (Une grosse proportion des faux billets circulant sont de simples photocopies couleurs...)
            • [^] # Re: big brother

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

              Je pense que ça se saurait si c'était mis en place...

              Et ca se sait.
              Bon, ce n'est pas exactement une signature mais imprimes une page blanche sur un photocpieur meme professionnel et tu auras des traces noires (sur les vieux équipements elles deviennent plus que gênantes). Impossible de "décoder" ces traces, elles ne sont absolument pas un message codé mais elles sont laissées intentionnellement et permettent d'individualiser l'imprimante avec précision, un peu comme une empreinte digitale.

              Si tu as l'empreinte tu ne peut pas savoir de quelle imprimante ca vient, mais si tu as l'empreinte et l'imprimante tu peux vérifier si ca correspond. C'est quelque chose de tout à fait connu (il ne s'agit pas d'n grand secret d'état, il me semble meme qu'ils en ont discuté dans un Capital qui parlait de photocopie de billets)
        • [^] # Re: oui et?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Je me souviens très bien avoir vu dans un magazine une pub pour un système de stockage de ce type pour Amstrad CPC 464. (sauf que ce n'était pas noyé dans une image hein...)

          Le logiciel permettait de sauver ses fichiers en les imprimant en code barre et de les recupérer avec un scanner à main. (le tout en N&B)

          Bref bref bref...
          • [^] # Re: oui et?

            Posté par  . Évalué à 6.

            Le logiciel permettait de sauver ses fichiers en les imprimant en code barre et de les recupérer avec un scanner à main. (le tout en N&B)

            Ben, c'est exactement le même principe que la K7 : stocker sur un support non prévu pour en gaspillant suffisamment de support pour que le stockage soit tout de même fiable.

            A l'époque, y avait aussi quelques fous qui reliaient leur ordi à un magnétoscope (vidéo), histoire d'avoir plusieurs Mo de stockage.
        • [^] # Re: oui et?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2.

          et ben ... va falloir faire attention de ne pas abimer ses feuilles de papier !!! :-)
        • [^] # Re: oui et?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

          Je crois qu'on appelle ça la stéganographie, non ?
      • [^] # Et la blague du jour est ....

        Posté par  . Évalué à -1.

        oui, sauf que là on pourra mettre plus de données dessus :)

        Tu veux dire que c'est des trous multi-bits ?
    • [^] # Re: oui et?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      le principe binaire ça date de très longtemps. Les cd ne sont pas forcément des trous ou des pas trous comme tu dis. Le principe repose sur l'interférence des onde électromagnétique. S'il s'agissait de trous, les cdrw auraient du mal je pense. Il me semble que les graveurs font varier l'indice de réfraction à la surface... enfin faut demander aux experts ;) J'ai pas lu l'article qui va avec, mais j'imagine qu'ils utilisent un autre procédé pour lire leur "trous"
      • [^] # Re: oui et?

        Posté par  . Évalué à 10.

        Si si, les CD comportent réellement, si on les regarde au microscope électronique par exemple, des trous, d'une fraction de micron de profondeur. Pour ce qui est du fonctionnement des CD-RW, je n'en connais pas exactement le détail... disons que c'est une histoire de changement de phase entre phase amorphe et phase cristalline, du fait de l'éclairage par un laser de puissance donnée.
      • [^] # Re: oui et?

        Posté par  . Évalué à 5.

        Plus précisément (et sous réserve que je ne dise pas de conneries) : c'est basé sur la diffraction que l'on constate quand la taille d'une aspérité est proche de la longueur d'onde du faisceau. Ainsi les creux renvoient-ils un rayon diffus alors que les bosses renvoient un rayon intact, ou l'inverse.

        Que cette diffraction soit liée à la similitude entre la longueur d'onde du faisceau et la taille de la disconstinuité, explique qu'il faille utiliser des lasers à la longueur d'onde plus petite (lumière bleue plutôt que rouge) pour stocker plus de données sur un support de type CD (DVD, etc). Et comme la surface d'un creux ou d'une bosse circulaire est proportionnelle au carré de son rayon, si l'on divise la longueur d'onde par deux (grosso modo le passage du rouge au bleu), alors la capacité (proportionnelle au nombre de creux et de bosses) est multipliée par quatre, ce qui rejoint les chiffres réels.
        • [^] # Re: oui et?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -3.

          oui c'est bien ca que l'on m'a appris aussi en cours =). Moi on m'avait plutôt dit que la profondeur du trou était de l'ordre de la demi-longueur d'onde ce qui faisait une interférence destructrice avec la lumière réflechie à la surface... mais bon, tout ça n'a été qu'une petite introduction, donc c'est peu être pas du tout ça ;)
          En gros on ne peut pas focaliser un rayon lumineux sur qqch de plus petit que la longueur d'onde de la lumière utilisée.
          Les Cd marchent avec des "trous" et des "bosses", mais pas les CDRW (sinon faudrait reboucher les trous), mais comme dit plus haut, ca jouerai plus avec le changement de phase. Enfin bon, j'ai rien dit de neuf ici
  • # \o/

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -10.

    ca me trou le cul!
    -->[]
    • [^] # Re: \o/

      Posté par  . Évalué à -10.

      nan, ça vient des les plats trop épicés.

      --> ( * )
  • # Ils veulent vraiment en découdre

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    j'ai des doutes quand au nombre de réécritures possibles... Déja les Flash atteignent 100 000 à 1 millions peiniblement, mais là... avec du plastique qui font et se déplace dans un sens et dans l'autre...
  • # perenité...

    Posté par  . Évalué à 10.

    ca me rapelle le projet du mec qui voulait faire des cd basés sur le principe des micros films... pas d'encodage obscurs... un microscope et ca roule... enfin la c'est pas exactement pareil mais bon...
  • # Et les temps de lecture

    Posté par  . Évalué à 10.

    On peut accèder rapidement aux données? Quel est le procédé de lecture? Et vu la taille des trous, on risque de les boucher comme qui rigole... Enfin ils ont du y penser mais je me pose quand même bien la question
    • [^] # Re: Et les temps de lecture

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      "The phonograph arm is actually made of two different materials that conduct heat differently. At 400 degrees centigrade, one side expands more than the other, bending the arm and plunging the hot needle into the plastic, creating a hole with a lip on the side."

      Le procédé est donc simple: percer des trous avec une aiguille commandée par la déformation de matériaux dû à la chaleur.

      "Subsequently, a second plunge just to the side of the first would heat the material and cause the initial hole to fill in, making it possible to rewrite on a chip."

      J'imagine quand même que l'écriture et la récriture devront se frotter à la resistance du materiaux. Je préfère penser que ce dispositif est à écriture unique.

      "To read data, the needle is heated about 100 degrees less, so that the arm bends but the tip cannot melt the plastic. The tip then measures the resistance between the surface and what's beneath it. A hole reads differently than a flat area."

      Problème: c'est une technologie par contact: comment va réagir le matériaux après un certain nombre de lecture ? De plus, le dispositif de lecture necessite une matrice transportant des centaines de milliers d'aiguilles, pas évident à fabriquer. Il faudrait peut-être envisager une solution basée sur une lecture laser ?
      • [^] # Re: Et les temps de lecture

        Posté par  . Évalué à 2.

        > Je préfère penser que ce dispositif est à écriture unique.
        Oui, et je me disais aussi que cela pourrait faire un support pas trop cher et éventuellement difficile à copier, pour les éditeurs de softs du style jeux ou autre trucs qui se "consomment" un peu vite ...
        • [^] # Re: Et les temps de lecture

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

          éventuellement difficile à copier

          tout le monde est capable de percer sa feuille A4 avec une aiguille à tricoter non ?
          Bon, suffira de faire la meme chose en plus petit :)
          (comment ca je dis des conneries ?)

          Enfin le probleme de la copie n'est pas el support (cf copie DVD). Si le support inscriptible est trop cher ils changeront de support (le temps qu'il soit plus accessible)
  • # Revival

    Posté par  . Évalué à 10.

    Mesdames et messieurs,
    vous avez revecu vos soirree Disco,
    vous avez revetu vos pantalons patdef,
    now, from I B M, la carrrrtttteeeee peerfforeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
    Mais sans la honte :)

    "Rien ne se perd, tout se transforme" - Un moustachu
    • [^] # Re: Revival

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      "Rien ne se perd, tout se transforme" - Un moustachu

      Rien ne perd rien se creé, tous se transforme - Lavoisier ?
      • [^] # Re: Revival

        Posté par  . Évalué à -3.

        Bravo vous avez le droit de revenir en deuxième semaine du milliardaire.

        Ah non c'est le millionaire. Quoi que avec l'inflation on sait jamais.

        C'est les bases de la chimie moderne ça
        • [^] # Re: Revival

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

          j'ai jamais compris ce truc de toute façon. Quand je perd mon stylo, en fait il se transforme?
          Et quand la france perd? elle aussi elle se transforme? ah oui, elle se transforme! Elle passe de "je te pete les ***** sans arret" à "je me tais comme Paco Rabanne a su le faire"
    • [^] # Re: Revival

      Posté par  . Évalué à 4.

      Avec en invitée surprise la mémoire à tore magnetique nouvelle génération un milion de fois plus petite que l'ancienne mais on arrive toujours avoir les bits qui bougent!
  • # ça sent le moisi quand même ...

    Posté par  . Évalué à -3.

    Il faudrait que cherche chez moi mais je suis sûr d'avoir lu ça dans un numéro de Login (ou de PC-Expert) il y a déjà 12 à 18 mois.

    c'est pas tout frais quoi...
  • # Droit d'auteur

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

    C'est pas chez Yahoo, c'est chez Reuters.
  • # le retour du poinçonneur !

    Posté par  . Évalué à -2.

    le Terabit sur un timbre-poste !
    ou sur un ticket de métro !

    ---
    Des trous de premièèèèèèères clââââââsse,
    des trous de seconnnnnnndes clâââââsse,
    des p'tit trous, des p'tit trous, toujours des p'tits trous !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.