La Corée du Sud veut créer "une ville Linux"

Posté par . Modéré par jerome.
Tags : aucun
0
25
fév.
2006
Linux
Le gouvernement Coréen a lancé un appel à candidature pour choisir une ville et une université comme candidats à passage à Linux intégral.

La ville et l'université sélectionnées devront créer/migrer leur infrastructure informatique vers des solutions libres, avec le support du Ministère de l'Information et de la Communication (MIC); le budget est de 4.1 milliards de Won ~= 3.5 millions d'Euros.

"Le projet pilote incitera d'autres villes et universités à faire pareil, en démontrant la validité technique d'une solution majoritairement Linux" déclare Lee Do-kyu, directeur du MIC.

Aller plus loin

  • # Est-ce faisable ?

    Posté par . Évalué à 2.

    C'est une bonne idée, mais je me demande si c'est réalisable si l'on imagine les besoins qu'il pourrait y avoir en terme de formations, de développement de solutions libres ex nihilo, de migration, etc.

    Du point de vue formations, je ne connais pas suffisamment la société sud-coréenne pour préjuger du besoin, mais j'imagine que pour l'utilisation de nouveaux logiciels et leur prise en main, les besoins en formations seront importants vu la population concernée... Le budget est-il en adéquation avec ce poste de dépenses que j'imagine être assez conséquent ?

    Du point de vue du développement, j'imagine que la tâche est tout aussi conséquente si je me réfère à ce que je connais. Pour une université orientée dans les sciences humaines, on pourrait s'imaginer que les besoins en informatique sont de deux ordres, architecture réseau et postes clients "basiques" (navigation web, bureautique, etc.). Pourtant, nombreux sont les laboratoires et même les postes clients qui ont besoin de logiciels spécialisés, bien souvent propriétaires : statistiques pour la sociologie, analyses de corpus en sciences du langage, etc. Si l'on considère toutes ces petites pierres d'achoppement dans un projet de migration vers Linux, le budget alloué semble t-il raisonnable ?

    Au final, je ne sais pas trop quoi penser de la faisabilité d'un tel projet. Nul doute que c'est bonne idée qui bénéficierait aussi bien au libre qu'aux structures concernées, mais j'espère qu'elle puisse se réaliser.
    • [^] # Re: Est-ce faisable ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      La grande force de la Coree est qu'elle bouge comme un seul homme. Quand une decision est prise au gouvernement, tous les moyens sont mis en action, personne ne rechigne et les resultats arrivent tres tres vite.

      C'est impressionnant, mais ce pays evolue tres vite, aux gres des modes et des besoins. Parfois trop vite peut-etre. Si l'etat coreen veut une ville linuxienne, il y parviendra et vite. L'argent n'aura que peu d'importance.

      Pour ce qui est de la formation, c'est une autre histoire. Quasiment tous les coreens utilisent un ordinateur tous les jours, mais tres peu s'interessent vraiment a ce qu'il y a sous le capot. Il n'y a qu'a voir le peu de LUG dans le pays, en dehors du travail et des jeux, il n'y a pas grand chose d'actif.

      On verra si les coreens s'adaptent et s'interessent. Il y a actuellement tres peu de developpeurs coreens dans le domaine du libre, il se cantonnent pour la plupart a la traduction ou aux specificites de leur langue. Mais il deviendra necessaire de porter Starcraft sur Linux, ca risque de creer des motivations ;-)
      • [^] # Re: Est-ce faisable ?

        Posté par . Évalué à 6.

        Et dans nos pays (europe) tu trouve que beaucoup de monde s'interesse a ce qu'il y as "sous le capot" ?
  • # Pas trop tot

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Enfin !

    Voila plus de trois ans que je vis en Coree du Sud, et force est de constater que la presence de Linux et des systemes libres en general est tres faible, de l'ordre de 1%.

    Meme dans les universites prestigieuses comme le KAIST ou meme dans les laboratoires du centre nationale de recherche en telecommunication, Linux est marginalise. En tout et pour tout, je n'ai vu qu'un seul Linux (une vieille redhat) chez les coreens. J'ai un ami qui utilise une SuSE, mais il n'est pas coreen.

    Au-dela meme des effets pedagogiques nefastes (comment maitriser le domaine de la securite des reseaux sans avoir acces au code source des systemes ?), la Coree du Sud a depuis longtemps une dependance forte pour ses systemes informatiques. Premier pays au monde en terme de connexions a l'Internet, il etait grand temps que la Coree s'interesse de plus pres aux systemes libres.

    Cette information est toutefois en droite ligne des declarations faites il y a environ 2 ans et qui lancaient l'idee d'une cooperation asiatique Chine-Coree-Japon pour la creation d'un systeme d'exploitation base sur Linux.

    Maintenant, j'espere simplement que ce sera ma ville qui sera choisie pour le test grandeur nature, mais ca, c'est encore une autre histoire :-)
    • [^] # Re: Premier pays au monde en terme de connexions a l'Internet ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Premier pays au monde en terme de connexions a l'Internet

      J'ai plusieurs fois entendu ou lu cette info, mais ce qui est curieux, c'est que ce n'est pas du tout reflété dans Wikipédia. En proportion de la population, Wikipédia en coréen a relativement peu d'articles. J'aimerais bien en compendre la raison...
  • # Régréssion

    Posté par . Évalué à 1.

    Merde ! Il vont devoir virer tout leurs BSD ?
    • [^] # Re: Régréssion

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Grand amateur de cinéma asiatique, je n'ai toujours vu que du Windows dans les films coréens ...
      • [^] # Re: Régréssion

        Posté par . Évalué à 3.

        C'était une blague bien sûr (je ne supposait pas vraiment que la Corée disposait d'un énorme parc sous *BSD).

        Je ne sait pas si ces deux phénomènes sont liés, mais au moins on peut dire que la Corée semble vouloir manifester une certaine indépendance par rapport à microsoft, ces derniers temps:

        Aujourd'hui sur slashdot (http://yro.slashdot.org/yro/06/02/25/0833236.shtml ):
        " Microsoft Faces Korean Deadline" (Microsoft subis un ultimatum de la Corée)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.