Logiciel Libre, on en parle avec Richard sur les ondes bruxelloises

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
9
jan.
2003
Communauté
A l'occasion de la venue à Bruxelles de Richard Stallman, Denis Devos
(collectifs.net), et Jens-Ingo Brodesser (all2all.org) ont eu l'occasion de faire une émission chez Radio Campus. Cette conversation porte sur la problématique des brevets logiciels et le logiciel libre, elle dure environ 1 heure et demi. Participants au débat dans l'ordre alphabetique :
- Olivier Berger, associations APRIL et FSF France
- Marco Cappato, député européen, parti radical transnational
- Frédéric Couchet, associations APRIL et FSF France
- Richard Stallman, FSF

Utilisez pour une rediffusion éventuelle un codec basé sur standard ouvert, p. ex. ogg vorbis, www.ogg.org

Aller plus loin

  • # Re: Logiciel Libre, on en parle avec Richard sur les ondes bruxelloises

    Posté par . Évalué à 9.

    Puisque la news a été transférée des journaux vers la 1ère page, je transfère aussi mon commentaire :

    Au passage cela démontre la qualité du format ogg-vorbis : 1h30 de son en qualité tout à fait raisonable en seulement 16MB !!!
  • # Re: Logiciel Libre, on en parle avec Richard sur les ondes bruxelloises

    Posté par . Évalué à 2.

    Je suis en train de l'écouter.

    Bon j'ai quand même tendance à trouver l'ensemble un peu fouilli.

    ça a l'air de discussion de bistrot entre initiés....

    Je m'explique:
    RMS parle de LL. C'est bien. Mais s'il les présente en opposition aux brevets, en donnant la définition (les libertés des utilisateurs...), il manque le côté philo de la chose. Il n'explique pas la nécessité des LL. (où trop vite)
    Et le côté philosophique de la chose, c'est AMHA le plus important. C'est même la différence entre la FSF et OpenSource.org, d'après l'interview dans Login:

    Le Monsieur de l'UE n'a pas lu le memorandum péruvien. Il dit que ce n'est pas à l'état d'aider les LL. Il y a clairement une confusion commercial/propriétaire chez lui qui n'est pas mise à plat. Et qui rend l'ensemble assez confus.
    L'exemple des formats de fichiers, l'exemple des états indiens est intéressant.

    Bon je revais écouter ça plus tard et plus en détail.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.