Mandrakesoft rachète Conectiva

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
24
fév.
2005
Mandriva
Mandrakesoft annonce cet après-midi le rachat de l'éditeur de distribution GNU/Linux brésilien Conectiva. Techniquement Mandrakesoft rachète 100% de Conectiva par échange d'actions.

Fondée en 1995, Conectiva est leader des distributeurs Linux en Amérique latine. En dehors des distributions, Conectiva effectue beaucoup de services, de formation et de support dans toute l'Amérique latine.

On notera que Mandrakesoft et Conectiva s'étaient déjà associées auparavant au sein du Linux Core Consortium (avec également Progeny et TurboLinux) qui a pour but de fournir une implémentation commune de la LSB 2.0 qui servira de base à leurs futurs produits professionnels.

Ce rachat permettra à Mandrakesoft de s'implanter dans cette partie du monde où elle n'était guère présente. De plus, on peut espérer que Mandrakesoft tire parti de l'expérience de Conectiva dans les déploiements de Linux à grande échelle (15 000 postes de travail et 800 serveurs dans les écoles de São Paulo).

Aller plus loin

  • # Synergies ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Dans le communiqué de presse de MandrakeSoft, ça parle de synergies en R&D, j'espère qu'aucun emploi n'est en danger en France !
    Sinon, tant qu'elles font du libre et s'abstiennent de pondre des brevets, vive les boites qui montrent par l'exemple que GPL et Business ne sont pas incompatibles !
    • [^] # Re: Synergies ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Il y a suffisament de boulot pour que la mutualisation permette de faire plus de choses et non pas de supprimer des postes (par contre il ne faut pas espérer trop de recrutements en France...).
      • [^] # Re: Synergies ...

        Posté par . Évalué à 5.

        Et l'Action Mandrakesoft continue de monter ....(et celles de SCO de descendre..)
        • [^] # Re: Synergies ...

          Posté par . Évalué à -9.

          Et alors ? on s'en fout un peu, non ... à part les employés qui ont peut être des stock-options-machins et ceux qui aiment jouer avec le fric (capitalistes, spéculateurs, etc. ) , qui ça interesse ici de savoir que l'action se porte bien ?
          • [^] # Re: Synergies ...

            Posté par . Évalué à 9.

            Les DLPFiens actionnaires ? ;o)
          • [^] # Re: Synergies ...

            Posté par . Évalué à 2.

            > les employés qui ont peut être des stock-options-machin

            les simples employés mandrake qui ont quelques actions ...
            faut pas aller voir derrière les grands chef avec un couteau en travers la machoire ...
          • [^] # Re: Synergies ...

            Posté par . Évalué à 4.

            Disons que le cours de l'action est quand même un indicateur de la santé d'une entreprise, et que sa hausse lui donne des armes pour affronter l'avenir (au hasard : pour faire des fusions, pour éviter de se faire racheter, ou plus modestement pour investir). C'est donc plutôt une bonne nouvelle pour Mandrake, donc pour ses salariés et pour le libre de manière plus générale.

            Ce qu'il faut c'est ne pas être obnubilé par le cours de l'action, et ne pas gérer l'entreprise en fonction de lui uniquement. Je ne vois pas en quoi le comportement actuel des dirigeants de Mandrake pourrait laisser penser que ce soit le cas.
            • [^] # Re: Synergies ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Tout à fait d'accord, le cours de l'action à court terme ne devrait pas être un objectif principal mais une conséquence de la gestion de l'entreprise sur le moyen et le long terme.

              J'ai la conviction que l'équipe dirigeante de Mandrakesoft poursuivra une saine stratégie d'entreprise et un comportement correct vis à vis de la communauté. C'est tout le secret de la réussite.

              Puisque nous parlons de la bourse, c'est aujourd'hui 25 février que l'on devrait savoir si le NASDAQ supprime la cotation de SCO.
              Toujours à propos de la bourse, un employé de Microsoft m'a dit à Solutions Linux : "Ça me ferait mal au cul de travailler pour une entreprise qui ne soit pas cotée au NASDAQ !". Comme quoi, il faut de tout pour faire un monde...
          • [^] # Re: Synergies ...

            Posté par . Évalué à 5.

            Moi,
            J'en ai acheté 1000 au creux de la vague (2,30 ¤ environ) c'était un pari un peu risqué mais gagnant. Je regrette juste de ne pas avoir eu plus de fric à investir l'époque.
          • [^] # Re: Synergies ...

            Posté par . Évalué à 3.

            Moi, en tant qu'etudient en sciences economiques.

            Une hausse du titre d'une boite veux dire que les informations que le public possede sur la boite sont optimistes (optimistes pour nous les capitalistes -comme tu nous appele si gentillement alors qu'on essaye cela veux dire des benefices)

            Benefices = bonne santé de la boite (a quelques fausses rumeurs près et quelques bidouillages dans la compta - mais je pense que ce c'est n'est pas le cas pour MDK, avis personnel).
            D'ailleurs pour te convaincre pendent la periode socialiste en ex-URSS les dirigents des sociétés d'etat qui ne fesait pas des bénéfices étaient mal vues de la part de l'etat. ET SI veridique il suffit d'exumer quelques archives et de connaitre le russe !

            Donc moi en simple observateur/utilisateur de MDK lorseque je vois que l'action de la boite est en hausse je m'en rejuit car cela veux dire que le marché croit savoir que la société se porte bien et franchement le marché a plus d'info que moi sur ce point.

            NB : Attention tout de même les variations journalieres et hebdomadaires ne sont pas des données fiables car elles peuvent la source des speculateurs (des grands mechants capitalistes qui jouent sur une action car elle pensent qu'elle peuvent leur apporter de l'argent - d'ou l'adage l'argent apporte l'argent)
            • [^] # Re: Synergies ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 8.

              [hors sujet]

              > Attention tout de même les variations journalieres et hebdomadaires ne sont pas des données fiables car elles peuvent la source des speculateurs

              C'est d'ailleurs le principal reproche que les ignobles Bolchéviks comme moi font à la Bourse : ce qui devrait être un moyen pour investir (durablement) dans le capital d'une entreprise, devient un système pour jouer sur les fluctuations des cours et empocher du pognon (alors qu'à mon sens ils n'ont rien apporté à l'entreprise, contrairement aux investisseurs à plus long terme). D'où d'ailleurs des propositions comme le serpent de mer qu'est la taxe Tobin… (j'arrête là, sinon Yves va encore penser que je suis un Communiste plein d'idées utopiques :-)

              [/hors sujet]

              Envoyé depuis mon PDP 11/70

              • [^] # Re: Synergies ...

                Posté par . Évalué à 4.

                Juste pour dire que les speculateurs qui font du "day trading" ont aussi leur utilité: ils contribuent a ce que l'action soit volatile, et donc qu'il soit facile d'en acheter/vendre. Si il n'y avait que des investisseurs a long terme, les echanges d'action (vente ou achat) seraient moins facile.
                Mais c'est vrai qu'ils n'apportent rien en matiere d'investissement durable.
                • [^] # le point de vue du pauvre idiot de spéculateur

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Un marché organisé et libre est toujours une meilleure chose que des interactions économiques sous contraintes ou sous la loi du plus fort
                  La croissance est le but nécessaire de tout agent économique, des termes comme "manger" "avoir un toit" voire mème "profiter de la vie", ou "etre certain de l'avenir" sont les clefs de comportement de la plupart des agents économiques. Que les "fruits" en soient "investis" à CT ou MT ou LT.

                  Nous sommes dans un monde capitaliste ; la puissance est subordonnée au capital, à la façon de s'en servir, le mobiliser...

                  Jusqu'à présent les managers de mandrakesoft ont fait preuve de clairvoyance, d'une vision originale ; ils ont connus aussi la brulure des erreurs flagrantes et ont su se sortir de ce mauvais pas ; en tant qu'investisseur on peut aussi noter qu'ils ne mèprisent pas leurs actionnaires, qui leur ont confié une partie de leur épargne

                  aparté politico economique
                  (les vieux ont du fric les jeunes ont des projets)( la retraite par répartition c'est le contraire, les jeune ont du fric qu'ils donnent aux vieux, au détriment de leurs projets, à bon progressiste, bon conservateur )(pour ce qui est de la redistribution il est à noter que ceux qui gagnaient le plus en actifs sont aussi ceux qui ...)
                  de l'intérêt des acquits sociaux de leur "préservation"(conservation ? ) de leurs intentions premières et de leur résultats finaux, et des pulls Kakis des dames patronnesses.
                  Fin aparté

                  Le marché boursier, pour fonctionner a besoin d'être "liquide" ; à l'échelon individuel ça veut dire que si on a envie d'acheter on trouve des vendeurs, et si on a envie de vendre on trouve des acheteurs.
                  Si les agents économiques étaient rationnels et compétents, il n'y auraient pas de marché. C'est la spéculation qui permet au marché de fonctionner.
                  Sans marché on serait dans la situation de demander de l'argent à sa grand mère (si elle était riche ...) pour fonder une affaire,
                  et à qui pour l'aggrandir ?

                  Notre civilisation s'est développée sur l'accélération des transport et des communications, les institutions financières évoluent aussi, à terme on peut imaginer le financement d'une épicerie au maghreb par un retraité Suédois.

                  Je me félicite que Mandrake et Connectiva fusionnent - j'attend avec impatience les résultats, en terme de distribution bien sur, mais aussi de bizness, donc je spécule à la hausse pour deux raisons :
                  - la boite me semble bien menée sur un marché porteur

                  - il y a surement du pognon qui va être apporté par la mode de l'investissement "éthique" etc , mais comme c'est pas des rapides du portif' , ils ont un peu du mal à le trouver, ça prendra un peu de temps.
                  • [^] # Re: le point de vue du pauvre idiot de spéculateur

                    Posté par . Évalué à 1.

                    J'aimerais assez que tu m'expliques ton concept de marché organisé et libre, qui serait mieux que la loi du plus fort. Si il n'y a aucune contrainte, c'est forcément la loi du fort qui s'applique, non ?

                    Par ailleurs, il va falloir arrêter un jour avec le mythe de la croissance infinie. Depuis le temps qu'on vous dit que les ressources de notre planète sont limitées...
            • [^] # Re: Synergies ...

              Posté par . Évalué à 3.

              >Une hausse du titre d'une boite veux dire que les informations que le >public possède sur la boite sont optimistes (optimistes pour nous les >capitalistes -comme tu nous appelles si gentillement alors qu'on essaye >cela veux dire des benefices)


              >le marché croit savoir que la société se porte bien et franchement le >marché a plus d'info que moi sur ce point.

              là tu fais l'hypothèse que les agents économiques ont des comportements rationnels, qu'ils achètent parce que mdk fait des bénéfices. Certes, cela semble évident, mais cela n'est pas automatique. C'est ce genre de croyance qui permet d'élaborer des modèles économiques farfelus, n'ayant aucun rapport avec la réalité. Donc quand tu dis que tu crois au marché, moi à ta place je mé méfierais...
              • [^] # Re: Synergies ...

                Posté par . Évalué à 4.

                <cours d'economie>
                Je ne dis pas que je crois au marché j'ai dis simplement que le marché a plus d'info que moi (ou en tous les cas il est sensé en avoir).

                Certes je fait l'hypothese d'agents rationnels tout en sachant qu'il ne le sont pas.
                Nb : Agents rationnels pour les non initiés sont des personnes physiques ou morales jouent qui jouent un role dans l'economie et qui font leur choix en parfaite connaisance de cause.

                Des modeles farfelus en sciences humaines (economie, politique, anthropologie, ...)il y en aura toujours pour la bonne et simple raison que l'humain n'est pas un être vivant previsible. Il evolue souvent selon des impultions qui sont tout autant contradictoires exactement a l'inverse des algorythmes ou des variables que vous connaissez en programation ou chaque cas est prevu d'avance - du moins si on est un bon programmeur :-P.


                Un exemple tout con, un gars qui fait depuis trois mois regime et qui craque devant une vitrine de patisserie ou des jeunes qui savent très bien qu la cigarette tue -ou racourci la vie- et qu'ils commencent a fumer ....



                Oui, pour repodre a la question. Selon certains economistes specialisées en finances les agents n'achetent pas une action d'une socicété parcequ'elle fait des benefices mais parcequ'ils pensent que cette action sera demandé par d'autres personnes donc qu'elle vaudra plus cher et qu'ils pourraient la revendre avec benefice.

                Donc si on est speculateur on ne joue pas sur les sociétés qu'on pensent qu'elles sont en bonne santé mais en extrapolant sur les attentions d'achats des autres boursicoteurs.

                Hors il a été demantré par Keynes -l'economiste qui a sortie le monde de la grade crise de 1929- que dans un tel jeu qu'il n'y a pas de reponse (c'est ce qu'il appele le concours de beauté de Keynes ou vous devez elir la plus jolie fille non pas su votre propre conviction mais en extrapolant des choix des autres, et il y a autant des reponses differentes que des participants).

                Voici pourquoi presque tous les speculateurs se plantent !!! (jouez au lotto au moins vous connaisez d'avance votre probabilité de gagner !).
                </cours d'economie>

                <mea coulpa> Desolé j'ai l'impression d'être hors sujet, pas tapper je --------------------------------> [] </mea coulpa>
    • [^] # Re: Synergies ...

      Posté par . Évalué à 10.

      Dans le communiqué de presse de MandrakeSoft, ça parle de synergies en R&D
      En fait, traduit ça veut dire: ils vont merger les 2 bugzillas.
  • # Amérique du sud

    Posté par (page perso) . Évalué à -6.

    Si quelqu'un lit ce commentaire chez mandrake, je suis prêt à partir bosser là-bas s'il y a besoin ;) Enfin pas de suite, mais dans 8 mois disons peut-être, si je suis dispo à ce moment là.

    Laisser message sur répondeur.
  • # Ha, ben ils vont mieux alors?

    Posté par . Évalué à 2.

    S'ils ont les moyens de manger Connectiva, ils vont beaucoup financièrement donc. Bonne nouvelle, en espérant tout de même que ça leur plombe pas les comptes pendant 4 ans...
    • [^] # Re: Ha, ben ils vont mieux alors?

      Posté par . Évalué à 6.

      cf la news, ça ne va pas leur plomber les comptes puisque c'est uniquement un achat en actions.

      Et pour le côté purement santé financière, le communiqué de presse raconte qu'ils ont fait un bénéfice net de 1,39 millions d'euros... Donc oui, ils ont l'air de bien se porter ;)
  • # Et maintenant ...

    Posté par . Évalué à 1.

    Ils vont virer combien de personnes chez connectiva ?

    Parce que c'est peut être mandrakesoft, mais je serais interressé de savoir combien de personnes travaillant dans le monde linux vont se retrouver au chomage.
    • [^] # Re: Et maintenant ...

      Posté par . Évalué à 5.

      De plus, maintenant que mandrakesoft dispose d'un pied à terre monté et compétant au bresil, ne risquent t'ils pas d'y délocaliser leur centre de R&D et y faire leurs développements, puisque les emplois sont moins cher là bas, les locaux rue d'aboukir ne devenant plus qu'une représentation commerciale.



      je suis désolé de plomber l'ambiance, mais c'est malheureusement ce que m'inspire cette nouvelle.
      • [^] # Re: Et maintenant ...

        Posté par . Évalué à 3.

        je suis désolé de plomber l'ambiance, mais c'est malheureusement ce que m'inspire cette nouvelle.

        Moi pareil. Les fusions acquisitions dans le monde du libre seront-elles différentes des autres?
        • [^] # Re: Et maintenant ...

          Posté par . Évalué à -5.

          tu as raisons, luttons contre la mondialisation capitaliste libérale et fasciste. on vous mens, on vous spolie...

          c'est tout à fait normal que les boites se cassent de France dès qu'elles le peuvent, bienvenue dans la vie.com
      • [^] # Re: Et maintenant ...

        Posté par . Évalué à 3.

        Etant au brésil pour un echange etudiant , je peux facilement dire que le niveau des informaticiens ici est plus faible dans la majorité.

        Oui , il y a des gens avec des bons niveaux mais c'est que la personne est motivé pour etudier , car les facultés ne donnent pas à mon gout des cours assez pointu , ca reste très generaliste.

        Je suis en échange au niveau license donc ca va , mais pour les années supérieures , c'est pas le rêve et dans beaucoup d'ecole.

        Donc deplacer la recherche totalement au bresil , même si ca coute moins cher , je n'y pense pas tant que ca. De plus , dans certains coins du brésil , la productivíté n'est pas leur point fort. Mais bien sur , ce n'est pas une certitude.

        Pardon pour les fautes , mais je perds mon francais au profit du portugais. :-)
    • [^] # Re: Et maintenant ...

      Posté par . Évalué à 4.

      Peut-être que certaines personnes vont se retrouver au chômage en France mais on peut espérer voir des emplois créés en Amérique Latine ce qui me semble être une bonne chose pour la région.
      • [^] # Re: Et maintenant ...

        Posté par . Évalué à 3.

        ouais, mais la mondialisation par le bas, c'est pas ça qui a de mieux
        • [^] # Re: Et maintenant ...

          Posté par . Évalué à 6.

          > ouais, mais la mondialisation par le bas

          ???
          Les pays pauvres doivent rester pauvres et n'avoir que des boulots sous-qualifiés ?
          • [^] # Re: Et maintenant ...

            Posté par . Évalué à 5.

            pour faire l'avocat du diable
            les pays "riches" doivent t'il devenir pauvres pour que les pays pauvres deviennent riches?
            • [^] # Re: Et maintenant ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              C'est la manière pas politiquement correcte de nommer la décroissance ( http://decroissance.org(...) )
            • [^] # Re: Et maintenant ...

              Posté par . Évalué à 9.

              On peut aussi faire une analyse très simpliste de la situation globale. Quels sont les principals problèmes en général soulevés lors des compagnes éléctorales (je veux dire les plus médiatiques?) et ce dans la plupart des pays d'Europe
              Le chomage, l'insécurité et l'immigration (qui est en général lancée par un parti puis doivent être repris par les autres)

              Le chômages provient de plusieurs cause, dont entre autre les délocalisations, et l'immagration (selon certains partis extrémistes, tout du moins)

              Mais ce que la majorité des gens qui vont après défiler dans la rue contre une de ces deux causes ne peuvent pas diminuer sans qu'il y ait un "lissage" du coup de la vie dans les différents pays. En effet, si dans un pays A le salaire moyen est de 100 et dans un pays B de 50, un habitant de B sera intéressé par un salaire dans A de 75. La même chose est vrai pour les délocalisations. Si une entreprise du pays A produit 'unité' pour 100 et voit qu'elle peut le produire pour 60 dans le pays B (en comptant les frais de "retour de la marchandise dans A") elle aura tendance à aller dans B. Et en général, cela produira du chomage dans A, mais aussi une certaine probabilité de tirer les salaires de B vers le haut.

              Je ne suis pas économiste ni rien, mais j'ai tendance à dire que c'est normal que ca se passe comme ca, et c'est dommage pour les gens de A (sauf les patrons) mais si cette situation est mauvaise vue de ce coté de l'histoire, c'est quelque part une bonne nouvelle pour d'autres pays.

              Et il n'est pas question de : les pays "riches" doivent t'il devenir pauvres pour que les pays pauvres deviennent riches? mais plutot de :
              les pays "riches" doivent t'il devenir moins riches pour que les pays pauvres deviennent moins pauvres?
              • [^] # Re: Et maintenant ...

                Posté par . Évalué à 2.

                Mince, ma souris, indépendamment de ma volonté a décidé de te moinsser contre ma volonté. Désolé pour cet égarement alors que j'aurais voulu t'intéressanter.

                Sinon, on est d'accord sur ton analyse, mais je rajoute qu'elle ne prend pas en compte la réalité de la vie humaine. Je connais par exemple de nombreux argentins qui n'ont aucune envie de venir en Europe, ceci malgré la différence évidente de pouvoir d'achat. particulièrement mis en évidence lors de la crise de 2001/2002.

                De même, de nombreux clients ne souhaiteraient jamais prendre des fournisseurs avec lesquels il serait impossible de déjeuner et de connaitre de visu.

                Bref, je pense que ces théories, en majeure partie valides, ne prennent pas assez souvent en compte l'aspect affectif et émotionnel
              • [^] # Re: Et maintenant ...

                Posté par . Évalué à 1.

                mais plutot de :les pays "riches" doivent t'il devenir moins riches pour que les pays pauvres deviennent moins pauvres?

                Don Salluste a déjà répondu à cela (cf La folie des grandeurs). Je cite:
                "Les riches c'est fait pour être très riche, et les pauvres très pauvre !"

                C'est malheureusement ce qui se passe ...
              • [^] # Re: Et maintenant ...

                Posté par . Évalué à -4.

                Et il n'est pas question de : les pays "riches" doivent t'il devenir pauvres pour que les pays pauvres deviennent riches? mais plutot de :
                les pays "riches" doivent t'il devenir moins riches pour que les pays pauvres deviennent moins pauvres?


                Je voie pas comment on ferai, on a déja du mal dans un même pays à répartir correctement les richesse.
                Au cours des derniéres annés alors que les pauvres le sont plus et de plus en plus en situation instable, les riches (patrons, concultants, gros actionnaires plus,... ) sont de plus en plus riches.
                Même dans une entreprises il n'y arrivent pas, la boite vire du personnel et les menbres du conseil de directions s'augmentent, l'usine ne gagne pas assé (mais rentable) ils payent une fortunes des consultants afin de la démantelé pour faire des bénéfices sans payé d'indemnité aux employé mais en s'offrant des primes de départs.

                Certes certaines situation sont caricatures mais elles existent ou ont existé au cours des dix derniéres annés.

                Bref commenssons par ici, c'est plus facile vue qu'on est sur place et on connaie les pratiques.
  • # Bravo

    Posté par . Évalué à 7.

    C'est une excellente strategie pour se positionner sur le continent americain. Ils auront ainsi des bureaux ouverts aux heures des deux continents.
    Maintenant qu'est-ce que cela veut dire au niveau des deux distributions ? Vont-elles aussi fusionner et ne faire plus qu'une ? Mandrakesoft pourrait-il changer de nom au cas ou la decision judiciare qui leur demandait d'abandonner la racine "Mandrake" etait confirmee ?
    • [^] # Re: Bravo

      Posté par . Évalué à 9.

      Maintenant qu'est-ce que cela veut dire au niveau des deux distributions ? Vont-elles aussi fusionner et ne faire plus qu'une ?

      Comme dit la news, Connectiva et Mandrakesoft font déjà partie du Linux Core Consortium, dont le but est de partager un socle commun compatible LSB parmi ses membres. Les distributions vont donc fusionner dans un certaine mesure. Par contre, je me demande ce qui va se passer au niveau gestionnaire de dépendences (urpmi ou apt-rpm).
      • [^] # Re: Bravo

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        > Par contre, je me demande ce qui va se passer au niveau
        > gestionnaire de dépendences (urpmi ou apt-rpm).

        Vu que apt-rpm n'est pas vraiment maintenu, je pense que la question ne se pose pas.
        • [^] # Re: Bravo

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Vu que apt-rpm n'est pas vraiment maintenu, je pense que la question ne se pose pas.

          et ça : http://linuxfr.org/comments/538618.html#538618(...) ?
          • [^] # Re: Bravo

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Il y a deja smart dans cooker, avec le support des hdlists ( qui ne marche pas des masses ou alors j'avais des problémes de perfs ) et le support des synthesis devrait pas tarder ( si l'auteur applique enfin mon patch ). Il y a aussi encore apt-rpm, et synaptics, patché pour utiliser les hdlists, en contribs. Et aussi yum, toujours en contribs.

            Dans la mesure ou l'installeur mdk et les outils mdk ( genre les wizards : http://qa.mandrakesoft.com/twiki/bin/view/Main/WritingWizard#Installing_rpm_depending_on_the_ ) utilisent la bibliothéque perl derrière urpmi, je suis pas sur que ça soit une bonne idée de tout jeter pour repartir de zéro.

            Je ne connait pas la technologie de connectiva ( pas trouvé de cvs ), mais vu la relative nouveauté de smartpm ( à peu prés 6 mois à 1 an ), j'imagine mal un changement pour ce soft, mais en même temps, il est très prometteur, et bien écrit, il ne seras donc pas abandonné.

            Donc, en gros, mon avis et mon analyse en temps qu'externe éclairé, c'est que rien va changer.
    • [^] # Re: Bravo

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ils auront ainsi des bureaux ouverts aux heures des deux continents.

      Ils en avaient déjà eu auparavant il me semble.
      • [^] # Re: Bravo

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        ils ont un bureau au canada et un aussi aux USA.
        mais il doit y avoir la bas moins de 2/3 employés.

        là ca fait une présence forte capable par exemple d'établir un vrai call center 24/24. Ca fait presque autant d'employés au brésil qu'en France !

        En plus, ca permet une véritable internationalisation et ca lance un signal fort à leurs concurrents mais aussi aux gouvernements et grosses sociétés qui voudrait migrer.

        c'est exactement la meme chose qui s'était produite quand Novell avait racheté Suse.
  • # Stratégie

    Posté par . Évalué à 9.

    L'Amérique du Sud est un des trois continents où l'on peut espérer un décollage à grande échelle de Linux (avec l'Afrique et l'Asie), car le parc installé est plutôt vieux et moins développé qu'en Europe ou aux USA. Le maintien à niveau des vieux matériels (en terme de logiciels installés), et l'achat de nouveau matériel compatible avec cette base vieillissante est un argument de poids pour Linux, sans parler des avantages financiers évidents.

    Le marché sud-américain va donc permettre de stabiliser les revenus de Mandrake de manière plus sûre qu'en Europe, et servir de "base arrière" pour ré-attaquer l'Europe quand les distributions Linux seront prêtes à investir le marché des machines de bureau dans les entreprises, et que les mentalités auront évoluées favorablement de ce côté-ci de l'Atlantique.
    • [^] # Re: Stratégie

      Posté par . Évalué à 3.

      ça ça ne veut rien dire !
      L'Asie est actuellement le continent le plus porteur d'espoir et, malgré une forte présence, Turbo Linux et Redhat ne générent pas beaucoup de revenus là-bas.

      Voyons avec le temps voir ce que cela donne, mais dire d'emblée que ce marché va être la poule aux oeufs d'or de MandrakeSoft, il y a un pas
      • [^] # Re: Stratégie

        Posté par . Évalué à 3.

        Je n'ai jamais parlé de poule aux oeufs d'or. Le fait que l'Asie soit "plus porteur d'espoir" ne veut pas dire qu'il n'y a pas une chance à saisir en Amérique du Sud. Tu dis toi même que "Turbo Linux et Redhat ne générent pas beaucoup de revenus là-bas [en Chine]", alors qu'à l'inverse les résultats de Conectiva en Amérique du Sud sont très prometteurs. Ce continent est aussi culturellement plus proche de l'Europe que ne l'est l'Asie, il est donc plus facile d'obtenir des synergies entre les équipes, que ce soit les équipes marketing ou les équipes de développement.
      • [^] # Re: Stratégie

        Posté par . Évalué à 3.

        La poule aux oeufs d'or, peut-être pas, mais le potentiel de développement au Brésil, pour ne citer que ce pays, est très fort et Lula et son gouvernement se sont fortement engagés en faveur du libre.
        Regarde par exemple ici :
        http://www.silicon.fr/getarticle.asp?ID=3120(...)
      • [^] # Re: Stratégie

        Posté par . Évalué à 3.

        Ce n'est pas tant le revenu (au sens des ventes) que le nombre de dévelopeurs et de testeurs qui compte ainsi que de personnes compétentes aptes à fournir un service de qualité: ceux de la compagnie de la distribution mais aussi (et surtout) des utilisateurs de toutes natures (ceux qui son capables de contribuer et il y en a dans les "clients" actuels de Conectiva). En ce sens cela me semble une très bonne nouvelle pour Mandrake car par exemple face à la force de pénétration dans les grandes organisations d'un Suse-Novel leur avenir était risqué.
  • # Il y a un économiste dans la salle?

    Posté par . Évalué à 2.

    En gros, le site parle d'acquisition par mdk de connectiva, en petit de fusion, et vu que c'est un échange d'actions de part et d'autres, alors? Acquisition ou fusion?
    Et, c'est quoi la différence dans les faits entre une fusion et une acquisition?
  • # enfin !!!

    Posté par . Évalué à 0.

    <mauvaise langue>
    whouah enfin une news en rapport avec linux
    ça faisait un bail !
    </mauvaise langue>
  • # Bonne nouvelle

    Posté par . Évalué à 0.

    Bonne nouvelle pour Conectiva et Mandrake au premier abord.
    À mon sens, Mandrake n'avait pas une taille suffisante. Le R&D devait friser le 0 absolu. Faire une distribution, la promotion, la doc, les commandes de boîte, etc c'est déjà beaucoup de boulot.

    Suffit de voir le peu de contributions qu'a fait Mandrake ces derniers temps.

    Mandrake "récupère" des développeurs plustot doués, dont le mainteneur de Linux 2.4 (peut-être qu'il se fera moins critiqué ici ...), mais aussi les développeurs de smartrpm. Je ne suis pas un fan de la philosophie du logiciel (qui peut downgrader) mais j'ai jeté un coup d'oeil et c'est *vraiment* bien foutu. Il est en phase beta mais est déjà tout à fait utilisable au quotidien. Je me répète, c'est du très beau travail !

    Je ne connait pas urpmi mais à chaque fois que j'ai vu des exemples d'utilisation sur le web j'ai failli vomir. Des "urpmi add-media" "urpmi --auto-select", des options a n'en plus finir, etc . Trop compliqué vu de loin même si je ne peux pas en juger réellement car je n'ai pas utilisé.

    > On notera que Mandrakesoft et Conectiva s'étaient déjà associées auparavant au sein du Linux Core Consortium (avec également Progeny et TurboLinux)

    Perso, LCC j'ai presque envis d'en rigoler. Quelqu'un a des infos ? J'avais trouvé une mailing avec 1 messages par semaine en moyenne... et c'est tout.

    > qui a pour but de fournir une implémentation commune de la LSB 2.0 qui servira de base à leurs futurs produits professionnels.

    Mouaif. Mandrake CS 3.0 est sorti... et lorsque que la prochaine Mandrake CS sortira LSB 3.0 (ou supérieur) sera en cours de déployement.
    Juste pour info, Fedora a reculé la date de sortie de FC4 pour utiliser gcc 4 (LSB 2.0 demande gcc 3.3.5) :
    http://lwn.net/Articles/124798/(...)

    Le partenariat Conectiva/Mandrake/TurboLinux pouvait tenir la route car il était "équilibré". Avec un "poid lourd" (Mandraketiva) je doute beaucoup beaucoup.


    La fusion de deux boîtes est toujours une très phase critique. Si ça se passe bien ça pourra réellement relancer Mandrake qui végétait dans son train-train (certe il y avait croissance mais le "gros" Red Hat a une croissance encore plus élevée) et devait s'appuyer sur la fidélité de sa clientièle. De plus des distributions gratuites comme Fedora mais principalement Ubuntu lui piquait des clients (du moins potentiel).

    Affaire à suivre. Une distributeur Linux européen (et un solide, pas un qui ne fait que repackager) est peut-être en train de naitre.
  • # Marcelllo

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    Du coup, Mandrake a un nouvel employé: Marcelo Tosatti.
    C'est décidé je passe au 2.6.
    • [^] # Re: Marcelllo

      Posté par . Évalué à 3.

      > Du coup, Mandrake a un nouvel employé: Marcelo Tosatti.

      Marcelo Tosatti n'est plus un employé de conectiva et ce depuis plusieurs mois.
    • [^] # Re: Marcelllo

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      Non, cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcelo_Tosatti
  • # Juste un truc que je n'aime pas dans le communiqué de presse

    Posté par . Évalué à 3.

    On peut lire sur le communiqué de MandrakeSoft : "MandrakeSoft, editeur Linux numéro 1 en Europe..."
    Bonjour les chevilles, MandrakeSoft genere 5 Millions d'Euros de CA par an (partout dans le Monde)
    Novell/SuSE Genere 46 Millions d'Euros dans le monde dont 80 % en Europe. Où est ce qu'ils voient qu'ils sont numéro 1 en Europe ?
  • # Un ait de changement...

    Posté par . Évalué à 1.

    Les noms de domaines www.mandrivasoft.com et www.mandriva.com ont été déposés, et renvoient tous deux vers une page de chez Mandrakesoft. Quelle coïncidence n'est-ce pas?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.