Reactos 0.3.5 est sorti

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
0
1
juil.
2008
Microsoft
Aujourd'hui, la version 0.3.5 de ReactOS est enfin sortie avec seulement 2 mois de retard.

Pour rappel, ReactOS est un système d'exploitation visant à fournir un environnement API and ABI compatible avec Windows NT 5.2 (Windows 2003 Server).

ReactOS offre donc un noyau NT permettant d'utiliser des pilotes Windows sans modification de ceux-ci. De nombreuses applications fonctionnent également grâce à l'importation du travail de Wine. ReactOS est disponible en plusieurs langues, selectionnables pendant l'installation. Sur un autre plan, ReactOS subit actuellement de nouveaux troubles internes avec le départ de Magnus Olsen qui travaillait notamment sur la partie DirectX.

De plus, l'agent de liaison avec Wine, Steven Edwards, a signalé sur la liste de diffusion[1] qu'il allait proposer une distribution commerciale de ReactOS appellée BordeauxOS. Son objectif est de fournir un environnement win32 permettant l'installation d'applications windows sous Mac OS X à travers une machine virtuelle.

[1] http://www.reactos.org/archives/public/ros-dev/2008-June/010(...)

Aller plus loin

  • # Nitpicking

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Selon http://www.reactos.org/fr/index.html et http://en.wikipedia.org/wiki/ReactOS , le but n'est pas d'être compatible avec spécifiquement un 2003 Server mais bien avec tout la "gamme" 2000/XP/2003.

    Beau projet cependant, je suis impatient de voir une version annoncée comme stable pour l'évaluer pour remplacer un serveur d'applications sous 2003. C'est une arme supplémentaire pour favoriser la migration d'un parc vers une solution libre : même si en conservant l'application métier Windows initiale, on n'est pas à 100%, c'est déjà un pas significatif.

    J'espère que les difficultés annoncés dans l'article ne déboucheront pas sur une crise majeure pour ce logiciel.
  • # Coquille

    Posté par . Évalué à 0.

    :1
    :s/sortit/sortie/
    :w
  • # Barreaux plus libres, mais toujours en prison...

    Posté par . Évalué à 9.

    Personnellement, je ne suis vraiment pas emballé par l'idée d'une plateforme "libre" imitant l'OS de Microsoft, car cela contribue surtout à faire la promotion des standards et protocoles Microsoft: l'accent est mis sur le support des technologies du géant de redmond, et presque rien n'est fait concernant les technologies plus communes au monde libre...

    Dans le cas de Wine, on a encore la couche linux en dessous, et la possibilité de faire tourner des applications natives linux, ... sous reactos, on a juste un environnement imitant partiellement windows...
    • [^] # Re: Barreaux plus libres, mais toujours en prison...

      Posté par . Évalué à 4.

      Au départ, Linux a commencé comme une imitation de Unix (on devrait mettre au pluriel), un OS propriétaire bien comme il faut. Et pourtant, maintenant, c'est le mètre étalon du libre. Si plein de gens, dégoutés par Vista et ne voulant plus prendre de risques d'installer un XP piraté passent à ReactOS, alors on aura gagné des utilisateurs libres supplémentaires. Il suffit ensuite de porter KDE et Gnome sur ReactOS et le tour sera presque joué pour les faire migrer vers Linux (même si ce dernier pas est facultatif).
      • [^] # Re: Barreaux plus libres, mais toujours en prison...

        Posté par . Évalué à 10.

        Linux est arrivé à une époque où il n'y avait pas un et un seul unix, mais une multitude gérée par des sociétés diverses.
        Du côté Windows, on est loin de la balkanisation du monde unix, et le seul mètre étalon reste et restera encore très longtemps le produit de Microsoft face auquel reactos est loin de tenir la comparaison, et derrière lequel Reactos passera de nombreuses années à tenter désespérément de récupérer le retard...

        Et puis le coup de devoir encore rajouter plein de dll Microsoft non-libres pour pallier aux manquements de reactos est un échec en sois d'un point de vue libre.

        Il suffit ensuite de porter KDE et Gnome sur ReactOS et le tour sera presque joué pour les faire migrer vers Linux

        L'idée de porter KDE et gnome sous ReactOS est assez ridicule... vu qu'il y a déjà portage pour le monde win32... C'est plutôt à reactos de combler les manques fonctionnels par rapport à Windows pour faire tourner les versions win32 de Gnome et KDE qu'aux développeurs de ces deux systèmes de commencer à contourner les trous ...
      • [^] # Re: Barreaux plus libres, mais toujours en prison...

        Posté par . Évalué à 6.

        Il ne faut pas oublier que Linux implémente une partie du standard POSIX, on est donc face à une norme, à un standard. On peut donc commencer à travailler sérieusement.

        Du coté de windows, aucun standard, ou plutot, un seul standard : le leur. ReactOs peut etre vu comme un concurrent du point de vue de Microsoft et rien n'empeche ce dernier de changer certaines petites choses pour court circuiter ce projet.

        Pour moi, le libre est très important, mais la qualité l'est tout autant.
        • [^] # Re: Barreaux plus libres, mais toujours en prison...

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Je ne pense pas que microsoft peut se permettre de modifier énormément ses API, pour la simple et bonne raison que le plus gros avantage de windows c'est l'inertie des applications win32 existantes.

          Si ils sortaient une nouvelle plateforme sans compatibilité ascendante, ils se tiraient une balle dans le pied. D'ailleurs c'est un peu le cas avec vista et les pilotes pour ce que j'ai pu en entendre. Résultat personne n'en veux.
      • [^] # Interet de ReactOS ?

        Posté par . Évalué à 5.

        Il ne suffit pas d'implementer l' API win32 et la base des registres pour etre compatible avec Windows, car il y a encore des dizaines des technologies fondamentales qui sont nécessaires au bon fonctionnement des logiciels:
        Active Directory, Group Policy, MMC, .NET, MSI, Internet Explorer, DirectX, etc

        Quand je vois comment l'équipe de Samba rame pour implementer un controleur de domaine Active Directory, je me dis que les developpeurs de ReactOS perdent leur temps.
    • [^] # Re: Barreaux plus libres, mais toujours en prison...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      GNU&Linux a commencé par copier Unix (des OS tout propriétaire et tout fermés). Ensuite réactOS ne copie pas les standart microsoft : il ne fait que fournir un environnement compatible binairement avec windows nt 5.x (l'implémentation directX vient de wine et à ma connaissance il n'y a pas d'autre standard microsoft qui soit implémenté).

      Bref si tu veux du standart propriétaire sur ton ReactOS tu te l'installe toi même vu que c'est compatible mais c'est aussi ça le libre !
    • [^] # Re: Barreaux plus libres, mais toujours en prison...

      Posté par . Évalué à 4.

      Eh bien moi je suis super emballé car si on arrive a avoir une version qui marche a peu près, on pourra argumenter que le modèle du libre est tellement bien qu'on peut faire presque aussi bien qu'une entreprise énorme.

      Quand on voit comment ils se sont planté sur Vista que personne ne veut...

      Ce qui est important ce n'est pas linux, c'est le modèle de développement libre et sa philosophie. A la limite peut importe que Reactos n'arrive jamais a refaire tout windows.
      • [^] # Re: Barreaux plus libres, mais toujours en prison...

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Il y a plusieurs point à prendre en compte, qui font des pour et des contre.

        D'abord quand on parle d'Unix, on fait rarement référence à un système pouvant se targuer de passer le test qui en fait un véritable Unix. On parle souvent de Unix-like.

        C'est que Unix, c'est aussi, et peut être avant tout, une façon de résoudre des problèmes. Unix c'est un ensemble de petits outils qui font une seule chose, mais qui la font bien et qui sont tous utilisable les uns avec les autres.

        Si le milieu libriste colle tellement dans Unix, c'est parceque les principes du libre émanent de la manière dont à été développé Unix. Quand Ken Thompson à laché Unics (par opposition au bloatware Multics qui se voulait gargantuesque et qui n'a rien donnée du tout), il s'agit d'un système mono-utilisateur aux visés très modeste par rapport à son antonyme.

        Unix à grandi exactement comme le fait aujourd'hui un logiciel libre : avec les améliorations apportés par sa communauté d'utilisateurs.

        Et c'est en cela que même avec une version libre de windows, celui-ci ne sera pas aussi imprégné de la philosophie que véhicule ce mouvement que peut l'être un Unix.

        Pour un utilisateur windows, l'approche sera plutôt un domaine de besoins, une application (quitte à faire une usine à gaz). Pour un utilisateur unix, il s'agit plutôt d'élégamment relier des outils simples pour accomplir une tâche.

        Chaque approche à ses avantages/inconvénients. Les applis windows seront souvent plus intuitives, mais en terme de réutilisation de connaissances acquises, on frise le zéro absolue.

        Cela dit, je pense qu'un ReactOS 100% fonctionnel serait une excellente chose pour raison n'ayant aucun rapport avec l'excellence technique : couper la deuxième pompe à fric de microsoft. Et quel argument massue dans un procès comme celui de l'UFC contre darty : pourquoi le consommateur devrait-il payer une entreprise pour un logiciel dont un équivalent gratuit existe ?

        Enfin voila, c'est ma petite réflexion sur le sujet... :)
        • [^] # Re: Barreaux plus libres, mais toujours en prison...

          Posté par . Évalué à 4.

          Cela dit, je pense qu'un ReactOS 100% fonctionnel serait une excellente chose pour raison n'ayant aucun rapport avec l'excellence technique : couper la deuxième pompe à fric de microsoft. Et quel argument massue dans un procès comme celui de l'UFC contre darty : pourquoi le consommateur devrait-il payer une entreprise pour un logiciel dont un équivalent gratuit existe ?

          Il faudrait effectivement un reactos 100% fonctionnel capable de supporter tout l'environnement windows à partir de librairies complètement libres... (donc sans devoir aller mendier des dll chez Microsoft), et ça, c'est pas pour demain...

          Et puis, ce n'est pas comme si nos chères distributions linux de 2008 ne tenaient pas la comparaison avec l'environnement Windows ou Mac... on est très proches, voir dans certains cas très supérieurs, au niveau fonctionnalité... ce qui n'est pas encore le cas pour reactos... Au moins, avec linux+wine, on a le niveau de compatibilité applicative de reactos avec une ouverture sur le monde GNU ...

          L'offre libre actuelle est déjà un argument suffisant dans les histoires de vente liée, et si on progresse si peu face à la vente liée, c'est parcequ'il y a une volonté politique de protéger certaines ventes liées, un ReactOS même 100% fonctionnel (ce qui n'es pas pour demain), n'apporterait pas grand chose au débat.
  • # Le réseau est LENT

    Posté par . Évalué à 2.

    J'ai essayé ReactOS avec l'image VMDK fournie dans le ZIP "préchargé avec QEMU" .
    Le temps de démarrage est extrêmement court, même sous QEMU/KQEMU dans mon ordinateur ix86 à 1,2GHz .
    Le téléchargeur situé dans le Bureau est une très bonne idée (à quand ça dans Windows ?) .
    Cependant le réseau est extrêmement lent (et c'est pas le cas sous le système hôte sous Linux) et j'ai eu le temps de faire une partie de Solitaire pendant le téléchargement de Firefox 2 .
    Et Firefox n'arrive pas à charger entièrement la moindre page Web .
    Et c'est sous la carte compatible NE2000 de QEMU .
    • [^] # Re: Le réseau est LENT

      Posté par . Évalué à 6.

      >Le réseau est LENT

      dans ce cas il émule de mieux en mieux Windows !

      Parce que qu'est-ce que c'est pénible ces attentes et ralentissement réseau, une vraie plaie... Je plains ceux qui doivent se coltiner ça au quotidien...

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.