Red Hat revient sur les postes clients

Posté par . Modéré par rootix.
Tags :
0
5
mai
2004
Red Hat
Après avoir un temps concentré ses efforts dans le domaine des serveurs, la société américaine annonce la sortie prochaine d'une distribution orientée "poste client" : Red Hat Desktop.

Composée des principales applications bureautiques libres sous Linux (OpenOffice.org, Mozilla, Evolution), la Red Hat Desktop est destinée aux entreprises et aux administrations qui souhaitent disposer d'une offre commerciale destinée au marché des postes clients sous Linux.

Même contrairement au projet Fedora, la future distribution "Red Hat desktop" s'adressera aux grands comptes, attendons de voir si cette décision aura un impact sur le sort de la "distribution communautaire" lancée en grande fanfare par RedHat il y quelques mois.

NdM: Merci également aux nombreuses personnes qui nous ont proposé cette dépêche. La Red Hat Desktop se décline en deux versions, le Proxy Starter Pack (pour 10 postes) et le Satellite Starter Pack (pour 50 postes).

On notera l'intégration d'applications propriétaires (Flash Player, Acrobat Reader, Java, ...), ainsi que les partenariats avec des éditeurs (Abobe, VMWare, Macromedia, ...) en vue de certifier leur applications pour la plate forme.

Les prix (2500 € pour le Proxy Starter Pack) des licences de la Red Hat Desktop restent hors de portée des particuliers, toutefois le Proxy Starter Pack et le Satellite Starter Pack seront disponibles en téléchargement à la mi-mai.

Aller plus loin

  • # Enfin

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    Enfin !!!

    Espérons que la Fedora ne sera pas lésé par ce retour en arrière, et qu'elle serve meme à la limite de base à ces nouvelles distributions...

    Forum Software Reviews: Comparez et testez les logiciels de forums Internet!

    • [^] # Re: Enfin

      Posté par . Évalué à 8.

      C'est je pense un peu le but de la Fedora: une sorte de laboratoire sur lequel se baser pour construire les distributions que va «vendre» RH. C'était déjà le cas avec la RedHat 9 (pour la RedHat Entreprise Linux 3.0).
    • [^] # Re: Enfin

      Posté par . Évalué à 10.

      Ce n'est pas un retour en arrière : RedHat n'a jamais dit qu'il abandonnait le Desktop, il a abandonné les distributions grand public, nuance.
      • [^] # Re: Enfin

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Non, mais ils avaient indiqué que GNU/Linux n'était pas prêt pour le desktop ...
        C'est donc quand même un retour en arrière certain, même s'il n'est pas dirigé dans le sens du grand public, c'est clairement une attaque sur les plate-bandes de Sun, et un peu de Microsoft ;-)
        Ils sont tout juste en train de justifier les powerpacks+ de Mandrake, avec leur renommée et leur assise en plus.

        Que du bon pour GNU/Linux tout cela ;-)
        • [^] # Re: Enfin

          Posté par . Évalué à 2.

          > C'est donc quand même un retour en arrière certain

          Pourquoi voir les choses comme ça ?
          GNU/Linux a avancé. C'est tout. À l'époque de Linux 2.0, GNU/Linux était nul pour le Desktop.

          Il y a une petite interview du CEO (chief executive officer (PDG?)) de RedHat :
          http://www.computerworld.com/softwaretopics/os/linux/story/0,10801,(...)
          When are you going to have a desktop product?" for six years, but it's very hard to market a desktop product.
          Il ne faut pas oublié qu'au début de Gnome RedHat était le principale contributeur et de très loin. Ce n'était pas une démarche innocente.

          > Ils sont tout juste en train de justifier les powerpacks+ de Mandrake

          Le déficite de Mandrake montre aussi que Linux pour Desktop n'était pas rentable. Il l'est maintenant ou le sera très prochainement (avis perso).
          • [^] # Re: Enfin

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            >> Ils sont tout juste en train de justifier les powerpacks+ de Mandrake
            > Le déficite de Mandrake montre aussi que Linux pour Desktop n'était pas rentable. Il l'est maintenant ou le sera très prochainement (avis perso).

            Pas tout a fait d'accord, mandrake dois bien faire des bénefice surtout vu qu'il sont récement sorti de redressement judiciaire (cf d'autre news), Je n'ai pas leur compte détaillé pour faire la différence entre les copies destinées au grand public, au entreprises et ce que rapporte le club, mais a mon avis il doivent faire un minimum de benef...

            En ait le probleme est qu'il est dur de diférencier le club des versions destinées au grand public (CD et DVD) car les membres du club ont un accès au version commerciales donc il faudrais avoir les stats des dl pour pouvoir trancher...

            Tant que la longhorn ne sortira pas les part de marché de linux pour desktop ne feront qu'augmenter...
            Y a plus qu'a prier pour qu'elle soit encore repoussée...
            • [^] # Re: Enfin

              Posté par . Évalué à 4.

              > mandrake dois bien faire des bénefice surtout vu qu'il sont récement sorti de redressement judiciaire

              Je confirme. Mandrake fait des bénéfices. Mais depuis 2 trimestres seulement et avec de gros sacrifices.
              D'ailleur même Mandrake reconnait qu'il faut être sur le marché des serveurs.
              voir "Lettre Ouverte à MandrakeSoft" :
              http://www.linuxfrench.net/article.php?id_article=1396(...)
              et la réponse de Mandrake :
              http://www.linuxfrench.net/article.php?id_article=1404(...)

              Puis si on regarde les "succès" de RedHat et Mandrake, le bilan de Red Hat est nettement plus favorable. Le chiffre d'affaire doit être actuellement au moins 15 fois suppérieurs et ils sont maintenant plus de 700 salariés (chiffre pas à jour...). Sans oublier le gros "trésor de guerre" de Red Hat alors que Mandrake a un gros déficite.

              Donc si on regarde quelques années/mois en arrière, le positionnement sur les serveurs était le "bon". Au moins financièrement parlant.

              Suse a misé sur les serveurs et la bureautique et s'en sort correctement. Son chiffre d'affaire est aussi sans commune mesure avec Mandrake.

              Je ne critique pas le choix de Mandrake. Il y a 5 ans qui pouvait affirmer que le marché des serveurs serait le bon ?
              Et pour les 5 ans a venir, j'ai rien de mieux qu'une boule de cristale pour dire ce que sera le marché de GNU/Linux... Données "top-confidentiels" :-)
              • [^] # Re: Enfin

                Posté par . Évalué à 2.

                Puis si on regarde les "succès" de RedHat et Mandrake, le bilan de Red Hat est nettement plus favorable. Le chiffre d'affaire doit être actuellement au moins 15 fois suppérieurs et ils sont maintenant plus de 700 salariés (chiffre pas à jour...). Sans oublier le gros "trésor de guerre" de Red Hat alors que Mandrake a un gros déficite.

                Donc si on regarde quelques années/mois en arrière, le positionnement sur les serveurs était le "bon". Au moins financièrement parlant.

                Suse a misé sur les serveurs et la bureautique et s'en sort correctement. Son chiffre d'affaire est aussi sans commune mesure avec Mandrake.

                Je ne critique pas le choix de Mandrake. Il y a 5 ans qui pouvait affirmer que le marché des serveurs serait le bon ?


                Ça me paraît peut-être un peu simpliste d'attribuer les revers financiers essuyés par MandrakeSoft au seul fait de s'être positionnée sur le marché du « Desktop ». J'ai pour ma part plutôt l'impression que leurs difficultés sont plus la conséquence d'une mauvaise gestion (ce qui n'est plus le cas semble-t-il) et du fait de ne pas être resté suffisament centré sur l'activité première de la société.
                Maintenant, c'est vrai qu'on a beau jeu de bavasser aujourd'hui seulement sur ses succès et échecs passés ... et tout compte fait, MandrakeSoft est maintenant sur le point de pouvoit repartir avec une carte presque blanche !
        • [^] # Re: Enfin

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Non, mais ils avaient indiqué que GNU/Linux n'était pas prêt pour le desktop ...

          Non, ils ont dit que Linux n'était pas prêt pour le consumer market, nuance ...
          • [^] # Re: Enfin

            Posté par . Évalué à 4.

            exact:
            "I would argue that from the device-driver standpoint and perhaps some of the other traditional functionality, for that classic consumer purchaser, it is my view that (Linux) technology needs to mature a little bit more." ... "Consumers want USB drivers and digital camera support; but for the enterprise desktop, that is a little bit different--that area is ripe," he said. "We think that the enterprise desktop market place is much more strategic and has buyers whose needs we can exceed."
            Mais comme ça venait aprés ça:
            "I would say that for the consumer market place, Windows probably continues to be the right product line," he said.
            On n'écoutait déja plus, on était en train d'entasser le bois sur le bucher, donc c'était difficile de s'en souvenir.
            • [^] # Re: Enfin

              Posté par . Évalué à 7.

              Je ne vois pas ce qu'il y a de contradictoire. Où tu veux en venir ?
              Si GNU/Linux était déjà "au top" selon Red Hat pour le "customer market", ils (et beaucoup d'autres) ne bosseraient pas pour le projet Utopia par exemple.
              D'ailleur il y a un dépôt Utopia pour Fedora :
              http://people.redhat.com/johnp/hardware_discovery.html(...)
              Utopia sera prêt pour le "consumer market" quand ? Techniquement peut-être dans 1 an. Puis il faut aussi que les fournisseurs de hard suivent le mouvement.

              Quand je pourrai aller dans une boutique informatique, acheter le dernier modèle de périphérique et l'installer les doigts dans le nez avec deux clics de souris comme sous Windows alors GNU/Linux sera près pour le grand public. (NB : le grand public il en a rien a foutre de rebooter 3 fois pour installer un périphérique).

              Désolé pour les utopistes mais Red Hat a raison. Ce ne sont pas des dieux ils ne sont pas les seules à penser ça (c'est la majorité. Sauf sur linuxfr mais linuxfr c'est pas la majorité). Linux n'est pas prêt pour le grand public. Period.

              Alors il y a toujours des expériences réussies ici ou là. Mais dans quelle condition......

              L'amateur d'informatique qui a bouffer tous ses vacances pour utiliser GNU/Linux pour enfin bomber le torse et dire : "Youpi, j'ai plus besoin de Windows ! Trop grave comme je suis un rebelle !".

              Un étudiant informatique qui a convaincu sa copine de passer sous GNU/Linux. Faut dire que la pauvre en avait marre de la leçon de morale quotidienne. Genre MS c'est l'axe du mal. Puis quand son copain s'occupe de son PC elle a enfin l'impression qu'il s'occupe d'elle...

              La mamie qui utilise GNU/Linux cat le petit est administrateur informatique et il maintient son PC (choix du matos, configuration, etc...).

              Faut arrêter avec le pipo.
              Ou alors il faut dire que GNU/Linux est près pour 5 % du grand public.

              Et ce n'est pas qu'une histoire de PC pré-installé ! Les gens achetent un PC. Deux mois plus tard ils ajoutent le pack AOL (vu à la télé avec contrôle parental). Deux mois plus tard ils achètent un apareil photo numérique. Deux mois plus tard ça merde complètement et le petit gars de chez Darty passe remettre de l'ordre, etc...

              Désolé d'enfoncer le clou mais GNU/Linux est encore très très loin de Windows dans ce domaine. Gérer un park de PC desktop dans une entreprise en un défit actuellement relevé par GNU/Linux si les admins sont compétents. Le grand public est une tout autre histoire qui n'a pratiquement pas commencé.
              • [^] # Re: Enfin

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                > D'ailleur il y a un dépôt Utopia pour Fedora :
                > http://people.redhat.com/johnp/hardware_discovery.html(...(...))
                > Utopia sera prêt pour le "consumer market" quand ? Techniquement
                > peut-être dans 1 an. Puis il faut aussi que les fournisseurs de hard suivent le
                > mouvement.

                Pour ceux que ça intéresse, c'est décrit ici :
                http://freedesktop.org/~david/hal-0.2/spec/hal-spec.html(...)

                En googlant un peu j'ai juste trouvé ça aussi :
                http://primates.ximian.com/~rml/project_utopia/(...)

                Et divers interview de Robert Love. Faut dire que prendre un nom commun, ça aide pas :/

                En installant les paquets hal et dbus de Cooker, j'ai pas l'air d'avoir grand chose de plus, mais d'un autre coté, flemme de lire la doc.

                Aprés lecture du README, je suis pas si sur que ça soit une si grande avancé, ou si révolutionnaire.
              • [^] # Re: Enfin

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                pas d'accord.
                J'ai installé Linux a de nombreux amis, des familles avec enfants.
                L'argument qui tue, c'est :
                "pas de virus sous linux, donc pas d'inquiétude".
                le + souvent, c'est en double boot, pour les jeux.
                Mais le net, c'est linux, point.

                Installé sous mandrake, c'est quelques dizaines de minutes avant un bon repas (auquel j'étais invité, ainsi que ma femme et mes enfants. Ben oui, c'est des amis...)

                les 5 familles auxquelles je pense, une seule a fait évoluer son matériel en achetant un scanner.
                Et hop, un passage 30mn chrono pour l'installer + installer le sagem 908 de free parce qu'ils sont passés à l'ADSL.
                C'est tout.

                Alors oui, c'est pas évident trivial de l'installer, mais si c'était proposé en standard sur les pécés de Carrefour, je suis sûr que les gens y zauraient pas de mal à l'utiliser.
                (j'ai fait 30mn de formation à chaque famille, juste pour expliquer le login, l'absence de A: B: C: et montrer l'arborescence des menus. La plupart ne connait même pas son login root)
                • [^] # Re: Enfin

                  Posté par . Évalué à 0.

                  > J'ai installé Linux a de nombreux amis

                  C'est toi qui le fait. Ce ne sont pas eux...

                  > Et hop, un passage 30mn chrono pour l'installer

                  Tu fais la maintenance. Ce ne sont pas eux...

                  > j'ai fait 30mn de formation à chaque famille

                  Et de la formation en plus...

                  Ceci dit, c'est très bien ce que tu fais. Continues !

                  Lis une réponse de RedHat. En effet, Red Hat a remarqué une certain confusion avec Red Hat Desktop et s'explique :
                  http://www.newsforge.com/os/04/05/05/205241.shtml(...)
                  • [^] # Re: Enfin

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Faut pas déconner non plus, y a plein de gens qui ne savent pas installer windows ni faire de la maintenance dessus (y trouvent aussi des pigeons pour le faire) sauf que la maintenace est autrement moins aisée
              • [^] # Re: Enfin

                Posté par . Évalué à 1.

                Tu recherches trop la contradiction, il n'y en avait aucune. C'est d'ailleurs pour ça que j'avais utilisé l'expression: "exact".
                C'est un truc, quand je suis d'accord avec quelqu'un, je dis "c'est vrai", quand il dit quelque chose et que je me rends compte qu'il dit vrai, j'écris "exact". Dés fois je dis simplement "oui". Tu devrais essayer un jour plutot que de changer de pseudos tout le temps pour lancer des discussions pénibles.

                Bref, c'est vrai que le patron de Red Hat n'avait pas dit la connerie qu'on prétend qu'il a dite à l'époque, mais qu'on était tellement choqué parce le coté "achetez windows" qu'on n'a pas fait attention aux détails de son discours et qu'on a avalé en grand, en tout cas moi, le titre de l'article.
                Donc vive Red Hat!
                • [^] # Re: Enfin

                  Posté par . Évalué à 1.

                  > Tu recherches trop la contradiction, il n'y en avait aucune.

                  J'ai fait une fixation sur le "Mais" comme si tu voulais indiquer une contradiction.
                  Ben oui, j'ai mal lu. Ça arrive.

                  J'avais dit : "Où tu veux en venir ?". Ce qui montre que je n'étais pas sûr de mon interprétation.

                  > changer de pseudos

                  Changé !
  • # Spécifier le bon charset est quelque chose d'ardu

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    À browser avec le charset Windows-1252 (à mettre à la main), pour voir les caractères apostrophes plutôt qu'un gros bug.

    Jetons un petit coup d'oeil dans la page HTML :

    [gc@frozen /tmp] grep -i content.type 171.html
    <meta HTTP-EQUIV="Content-Type" CONTENT="text/html; charset=UTF-8">
    [gc@frozen /tmp] iconv -f utf8 -t latin1 171.html >/dev/null
    iconv: illegal input sequence at position 8158

    Ah ok, c'est de l'UTF8 mais ce n'est pas de l'UTF8. Du cp1252 peut-être alors, vu que les apostrophes en sont manifestement ?

    [gc@frozen /tmp] iconv -f cp1252 -t latin1 171.html > /dev/null
    iconv: illegal input sequence at position 884

    Ah, non plus.

    De là à conclure que Red Hat utilise autre chose que Red Hat Linux, ou bien que c'est des nains de jardin qui font un copier-coller depuis un traitement de texte dont nous tairons le nom vers une page html standard qui elle a été faite sous un autre OS, je ne me prononcerai personnellement pas.
    • [^] # Re: Spécifier le bon charset est quelque chose d'ardu

      Posté par . Évalué à 3.

      « Non-ISO extended-ASCII HTML document text, with very long lines, with CRLF, LF line terminators »
    • [^] # Re: Spécifier le bon charset est quelque chose d'ardu

      Posté par . Évalué à 1.

      > À browser avec le charset Windows-1252

      Ce ne serait pas iso-8859-1 ?
      $ iconv -f iso8859-1 -t utf-8 171.html > /dev/null
      OK
    • [^] # Re: Spécifier le bon charset est quelque chose d'ardu

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      Euh... au hasard les marketeux de ta boite sont immunes à ce genre de logiciels ? (ce serait bien...)
      • [^] # Re: Spécifier le bon charset est quelque chose d'ardu

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Euh je suppose que tu sous-entends "MandrakeSoft" par "ta boîte" ? Parce que je ne travaille plus pour MandrakeSoft.

        Quant à MandrakeSoft, les seuls postes sous Windows sont ceux de la comptabilité, pour des raisons probablement de transmission de données à l'organisme de paye et consorts, et celui qui est associé au robot de gravure, il me semble que la raison est que le programme (propriétaire) qui est fourni par l'expéditeur pour imprimer les étiquettes fonctionne sous Windows.

        Sur le fond de l'affaire, il me semble que c'est quand même faisable en 2004 de faire fonctionner les postes marketing/commercial qui ont besoin, en gros, de mail, de web et de traitement de texte / tableur / présentation, sous autre chose que Windows, non ?
  • # Bis repetita

    Posté par . Évalué à 6.

    RH tente de faire avec le marché des postes clients ce qu'il a presque réussi à faire avec le marché des serveurs en entreprise, à savoir phagocyter les «parts de marché» pour cause de support -note: je ne pense pas que le support soit bon, je pense juste que le fait d'avoir un support plait au chef, et donc le chef prend une RH.

    On verra bien ce que ça va donner étant donné que le marché des postes clients sous Linux est de toutes façons un peu moins important que celui des serveurs. Cependant, au vu des volumes des «packs», on peut quand même deviner que le marché visé sera celui du PME/PMI.

    Je remarque en tout cas que l'intertie est forte pour le passage du poste client sous Linux. Surtout à cause des outils internes (foutaises genre suivi du temps ou des trucs comme ARS) et surtout, surtout, à cause de la non-volonté de changer d'outils: Outlook et MS Office. C'est en tout cas les réflexions que j'ai entendues dans pas mal de boites.

    En tout état de cause, j'espère que le coup de Redhat va réussir. Non pas que j'apprécie particulièrement Redhat, mais si ça peut permettre de faire découvrir Linux comme une alternative réelle à Windows dans les entreprises... On verra après si on voit arriver une génération d'admin Linux qui s'y connaissent autant sous Linux que certains admins Windows connaissent Windows...
    • [^] # Re: Bis repetita

      Posté par . Évalué à 4.

      je pense juste que le fait d'avoir un support plait au chef

      Quand on voit les problemes que l'on peut deja avoir avec les produits supportés, c'est clair que je vois mal un directeur informatique digne de ce nom choisir une solution sans un minimum de support officiel...
      • [^] # Re: Bis repetita

        Posté par . Évalué à 10.

        Et pourtant.... Ici, on a du Apache, du Tomcat, peut-être bientôt du Jonas ou du JBoss, jusqu'ici on tournait sur un distrib non supportée (enfin, supportée au début, on a viré le support (c'était une Redhat) parcequ'on mettaient moins longtemps pour corriger nous même les problèmes).

        Quand une société/administration a les moyens de se «payer» une équipe de techniciens pointus pour supporter en interne un OS ou une solution autre, le support fournisseur ne sert, sur des logiciels propriétaires, qu'à avoir les patches et autres accès aux bases de connaissances.

        Pour du logiciels libres, avoir un support est cohérent pour des petites structures, pas pour les entitées capables d'avoir une équipe compétente.
        • [^] # Re: Bis repetita

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Rooo putain, la bonne claque de réalisme... merci zorel ! Oui, ici aussi ça fonctionne un peu comme chez vous... mais combien fonctionnent comme ça ?
        • [^] # Re: Bis repetita

          Posté par . Évalué à 5.

          Deja grande structure ne veux pas necessairement dire equipe competente.

          Ensuite avant que là ou je bosse ils remplacent la centaine de serveurs unix proprietaires par des serveurs linux faudra à mon avis largement autre chose qu'une equipe competente pour les convaincre.
          Je crois franchement qu'ils ont vraiment autre chose à faire que de debugger les OS, ils ont deja largement à faire avec les applis maisons (deja que la plupart de la maintenance applicative est sous traitée, alors franchement la maintenance des applis systemes...).

          Tomcat on s'en sert pour les demos. Pour la prod c'est websphere ou weblogic, rien d'autre.

          Je ne juge pas la pertinence de ces decisions, je constate, et cette façon de faire est loin d'être un cas isolé. Pour nombre de societes le support est au moins aussi important que le produit lui même.
          • [^] # Re: Bis repetita

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Tomcat on s'en sert pour les demos. Pour la prod c'est websphere ou weblogic, rien d'autre.

            Mince nous on s'en sert pour la prod. Et en plus ça marche bien. On a droit à la pendaison et notre famille sera brûlée jusqu'aux cousins par alliance ?
          • [^] # Re: Bis repetita

            Posté par . Évalué à 8.

            Deja grande structure ne veux pas necessairement dire equipe competente.

            J'ai pas dit ça, j'ai dit que une grande structure pouvait plus facilement se payer des gens compétents.

            Tomcat on s'en sert pour les demos. Pour la prod c'est websphere ou weblogic, rien d'autre.

            Nous aussi, avant. Maintenant, on commence à avoir du Apache (depuis un petit bout de temps déjà) et surtout du Tomcat en prod. Bientôt (enfin, dans l'année à venir certainement), du JBoss ou du Jonas. On attaque là où ça fait mouche: le porte monnaie. Quand ils voient la différence de coût entre une licence Weblogic Server pour 16 CPUs et un serveur J2EE libre, ils commencent à réfléchir. C'est d'ailleurs comme ça que Linux est entré ici, ils devaient remplacer les anciens EPC (Bull (beurk)), en voyant les prix des machines Intel (sous Linux, ils sont pas très Windows), ils n'ont pas réfléchit beaucoup. Surtout en période de restriction budgétaire.
            • [^] # Re: Bis repetita

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              la meme chez nous ...

              je decouvre petit a petit que la plupart des solutions que l´on met en place sont basees sur du Tomcat, etc

              ces solutions n´ont bien evidement pas etee choisie pour ca ... d´ailleurs a part moi je ne pense pas que grand monde sache ce qui tourne reelement en dessous, mais ce qui est sur c´est que ca se developpe de plus en plus, ca fonctionne bien, ca repond aux besoins, ca coute moins cher ... bref, ca plait !

              contexte : (tres) grande structure
            • [^] # Re: Bis repetita

              Posté par . Évalué à 2.

              J'ai pas dit ça, j'ai dit que une grande structure pouvait plus facilement se payer des gens compétents.

              financièrement c'est vrai, politiquement c'est loin d'être toujours vrai. et dans une grosse boite, c'est l'aspect politique qui prime tout le temps. reste à savoir le poids du coté financier dans la boite, par rapport aux autres dimensions de la vie politique interne à l'entreprise (relation de copinages, de renvois d'ascenceur, etc.).

              à l'inverse, une structure de taille plus petite (en gros une PME d'une centaine de personnes), a souvent des décisions plus rationnelles, et sa capacité financière n'est pas forcément si ridicule que ça.
              • [^] # Re: Bis repetita

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Dans les grandes structures le carriérisme joue aussi. Plus la boite est ancienne, plus c'est vrai et plus les gens techniquement incompétents peuvent monter dans la hiérarchie. Pour être plus précis, entre le moment où un bon technicien devient chef et décideur, il y a souvent un délai de 10 ans pendant lequel il n'a plus le temps de toucher à la technique.
                C'est ainsi que des décideurs de 2004 raisonnent sensiblement comme ils l'auraient fait en 1994... Date de la sortie de Linux 1.0 ! (Tiens un anniversaire à souhaiter ;-)
          • [^] # Re: Bis repetita

            Posté par . Évalué à 1.

            Il ya des produits du marché, faits pour la prod qui se basent sur Tomcat. Par exemple le produit de gestion d'annuaire Calendra.
    • [^] # Re: Bis repetita

      Posté par . Évalué à 0.

      > à savoir phagocyter les «parts de marché» pour cause de support

      C'est très rapide comme raisonnement :
      1 - RedHat Desktop est 100 % compatible RHEL
      2 - support annoncé de solution propriétaire indispensable dans le domaine (flash, java, etc)
      3 - possibilité d'administration par groupe de machine.
      4 - etc...

      Red Hat ne met pas beaucoup de développeurs sur Gnome uniquement pour avoir de jolis serveurs ...
      • [^] # Re: Bis repetita

        Posté par . Évalué à 2.

        Je n'ai pas dit non plus qu'ils ne fournissaient pas de services autour. Mon propos était de dire que, finalement, une équipe en interne pouvait facilement fournir les même services, mais que la RH Desktop machin risque de bien marcher uniquement parcequ'il y a du support.
        • [^] # Re: Bis repetita

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          >mais que la RH Desktop machin risque de bien marcher uniquement parcequ'il y a du support.

          Je dirais plutôt que seul le support justifie la vente d'une distrib Pas support pas de brouzouph.

          Maintenant, une chit équipe interne coute moins cher que le support à moyen terme, pas à court terme.

          Une entreprise qui as 2 ans visibilité maxi ne vas commencer par se constituer une équipe pour aborder GNU/Linux, ... elle commence gentillement (donc avec du support) puis petit à petit le support disparait pour laisser place aux informaticiens maison qui ont eut le temps de se (auto)former.
        • [^] # Re: Bis repetita

          Posté par . Évalué à 1.

          Si tu ignores *tout* le support (maintenance, formation, bugfix, conseille, etc...), tu as raison. C'est du logiciel libre. En poussant le trait, ça vaut rien :-) (0 €).

          > une équipe en interne pouvait facilement fournir les même services

          backport de sécurité aussi ?
          Non. Il y a des distributions avec support gratuit. Mais pratiquement personne peut se passer de support (payant ou gratuit).
  • # Rectificatif

    Posté par . Évalué à -1.

    le Proxy Starter Pack et le Satellite Starter Pack seront disponibles en téléchargement à la mi-mai.

    Ils devraient être disponible à la vente plutôt
    • [^] # Re: Rectificatif

      Posté par . Évalué à 4.

      3ème lien :

      Available in mid-May for download on two (2) platforms
      • [^] # Re: Rectificatif

        Posté par . Évalué à 0.

        On peut vendre des download, non?
        A mon avis, c'est ce qu'il va se passer :
        "Si tu veux downloader, donnes moi ton numéro de carte bleu".
        • [^] # Re: Rectificatif

          Posté par . Évalué à 0.

          > "Si tu veux downloader, donnes moi ton numéro de carte bleu".

          Pour la famille RHEL, ça toujours été comme ça (comme pour toutes les distributions actuelles dédiées entreprises).
  • # Red Hat dans libé.

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    • [^] # Re: Red Hat dans libé.

      Posté par . Évalué à 6.

      Heu, c'est pas Libération, c'est Reuters qui en parle...
      • [^] # Re: Red Hat dans libé.

        Posté par . Évalué à 3.

        J'ai pas comrpis, c'est payant ou pas ?
        C'est sous quelle licence ?

        D'un coté je lis que le pack vaut 2500 ? et ensuite que ce sra dispo en téléchargement... je ne comprend pas.
        • [^] # Re: Red Hat dans libé.

          Posté par . Évalué à 1.

          En gros, tu pourras la télécharger gratuitement pour l'essayer chez toi. Par contre le décideur pressé qui cherche une solution professionnelle pour son parc de 50 machines, il va payer sa licence Sattellite Starter Pack à 13500 € et ainsi bénéficier du support officiel de Red Hat.

          Pour la licence, il y a des applis propriétaires dedans, donc faut voir les conditions de chacune...
        • [^] # Re: Red Hat dans libé.

          Posté par . Évalué à 5.

          C'est payant mais les CD sont en option. Donc si on ne veux pas l'option, il faut télécharger les images ISO (après avoir payé)
  • # ça commence fort

    Posté par . Évalué à 3.

    >>> Proxy Starter Pack et le Satellite Starter Pack

    Pour le poste client (end user) effectivement faut en mettre plein la vue.
    Alors que la problématique devrait etre compréhensible par tout le monde.
    Un lecteur de mail, un brouteur et une suite office et pour ca ya pas besoin
    de starter proxy satellite. Enfin bon.
  • # Proxy, Satellite Starter Pack et autres précision.

    Posté par . Évalué à 6.

    La distribution ne s'appèle pas Proxy ou Satellite ...
    Ce sont des offres de la distribution RedHat Desktop qui incluent le modèle Proxy ou Satellite de maintenance des postes clients. Voir :
    http://www.redhat.com/software/rhn/architecture/(...)

    Pour 2 500 $ ou plus il y a aussi un serveur RHEL SA Premium Edition (2 499 $ !).

    Il y a aussi une offre sans service Proxy et Satellite pour 50 clients. Les clients se connectent directement à RHN de RedHat. C'est 3 500 $ pour 50 clients, soit 70 $ par an par client, soit moins de 6 $ par moi. C'est tout a fait raisonnable comme prix même si on peut peut-être trouver moins cher.

    > Même contrairement au projet Fedora, la future distribution "Red Hat desktop" s'adressera aux grands comptes

    Fedora n'a pas pour objectif d'être Desktop. Comme dit ailleur c'est la tête de pond technologique de RHEL (pas seulement).

    http://fedora.redhat.com/(...)

    The Fedora Project is a Red-Hat-sponsored and community-supported open source project. It is also a proving ground for new technology that may eventually make its way into Red Hat products. It is not a supported product of Red Hat, Inc.

    http://fedora.redhat.com/about/(...)

    Red Hat Linux now has two descendents, Red Hat Enterprise Linux and The Fedora Project. The Fedora Project is an openly-developed project designed by Red Hat, open for general participation, led by a meritocracy, following a set of project objectives.

    The goal of The Fedora Project is to work with the Linux community to build a complete, general purpose operating system exclusively from open source software.


    Donc pas de flash, java, mp3, etc...

    http://fedora.redhat.com/about/rhel.html(...)

    Users Early adopters, enthusiasts, developers

    Je vois pas Desktop...
    Puis mettre SeLinux c'est pas très "desktop". A propos SeLinux, ce ne sera pas pour FC2. Il reste trop de petits problèmes et les rêgles de sécurité globale vont être revues. Destination FC3 pour RHEL 4.

    > attendons de voir si cette décision aura un impact sur le sort de la "distribution communautaire"

    Et bien attendons. Car pour l'instant ça ne change rien.
    • [^] # Re: Proxy, Satellite Starter Pack et autres précision.

      Posté par . Évalué à 2.

      general purpose operating system exclusively from open source software.


      Donc pas de flash, java, mp3, etc...


      euuh non , pas de proprio a la limite mais je vois pas en quoi une implementation libre de flash ou java ne serait pas dans la fedora. Quant au _decodage_ mp3 j ai toujours pas compris pourquoi redhat/fedora est une des seules distribs a ne pas le proposer.
      • [^] # Re: Proxy, Satellite Starter Pack et autres précision.

        Posté par . Évalué à 8.

        > pourquoi redhat/fedora est une des seules distribs a ne pas le proposer.

        Parce que RedHat est américain et les brevets sont malheureusement reconnus au USA.

        Pour les versions boîtes qui vont aux US, la licence mp3 doit sûrement être payée.

        Pour Mandrake et les iso en download libre :
        ftp://ftp.proxad.fr/mirrors/ftp.mandrake-linux.com/Mandrakelinux/o(...)
        Warning: Free Software may not necessarily be patent free, and some Free
        Software included may be covered by patents in your country. For example, the
        MP3 decoders included may require a licence for further usage (see
        http://www.mp3licensing.com(...) for more details). If you are unsure if a patent
        may be applicable to you, check your local laws.


        Donc normalement il faut payer une licence mp3 au USA.

        Red Hat a peut-être le droit de diffusé mp3 mais c'est en contradiction avec la licence GPL des décodeurs mp3. La GPL est incompatible avec les brevets (utilisation sans payer).

        Les brevets sont une véritable pollution qui va, quelle horreur, débarquer en Europe.
      • [^] # Re: Proxy, Satellite Starter Pack et autres précision.

        Posté par . Évalué à 4.

        Parce qu'ils sont inquiets des pbs de brevets liés au décodage mp3.
      • [^] # Re: Proxy, Satellite Starter Pack et autres précision.

        Posté par . Évalué à 6.

        La réponse officielle (et pas très verbeuse) de RH pour RH 8.0 :
        http://www.redhat.com/advice/speaks_80mm.html(...)
        Red Hat did not ship MP3 and DVD players in our 8.0 release. If you thought we were just checking to see if you were paying attention, you're wrong. Due to patent licensing and conflicts between such patent licenses and the licenses of application source code, (MP3) support has been removed from applications in Red Hat Linux.
  • # Correction de la news

    Posté par . Évalué à 0.

    J'ai indiqué quelques erreurs dans la news :
    http://linuxfr.org/2004/05/05/16176.html#406329(...)

    Faite l'effort de corriger SVP si on veut que DLFP soit une bonne source d'information et pas un sac à troll genre /. .
  • # Explication de Red Hat

    Posté par . Évalué à 2.

    Quelques précisions de Red Hat sur sa stratégie desktop :
    http://os.newsforge.com/os/04/05/05/205241.shtml(...)

    Ça va calmer les trolls linuxfr© :
    - "Red Hat revient sur les postes clients"
    - "attendons de voir si cette décision aura un impact sur le sort de la "distribution communautaire" lancée en grande fanfare par RedHat il y quelques mois.

    "lancée en grande..." Funny. Un petit truc sur le site redhat.com et ... et ... merde je ne trouve pas.

    Dommage qu'on ne puisse pas noter les news.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.