Revue de presse de l’April pour la semaine 21 de l’année 2020

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
20
26
mai
2020
Internet

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

[L’Usine Nouvelle] Les logiciels open source gagnent en crédibilité dans les entreprises

✍ Nathan Mann, le samedi 23 mai 2020.

« L’open source se consolide dans les entreprises. Installés dans les couches systèmes, les logiciels cherchent à convaincre les utilisateurs. »

Et aussi :

[Next INpact] Le Conseil constitutionnel censure un bout de la loi Hadopi, mais rien ne changera (¤)

✍ Marc Rees, le mercredi 20 mai 2020.

« Le Conseil constitutionnel vient de déclarer contraire à la Constitution une partie du droit de communication de la Hadopi. Celle qui lui permet d’identifier les abonnés derrière les adresses IP. Seulement, l’annulation est à effet différé. Entretemps, le gouvernement pourra donc corriger le tir. Une victoire à la Pyrrhus pour les requérants. »

[Le Monde Informatique] Le développeur open source indépendant survivra‑t‑il au Covid‑19 ?

✍ Matt Asay, le mercredi 20 mai 2020.

« Beaucoup de projets de développement open source importants sont maintenus par des développeurs bénévoles. Mais, aujourd’hui, ces codeurs ont des besoins plus urgents. »

[Acteurs Publics] Éducation : une boîte à outils numériques partagés à l’avenir incertain

✍ Émile Marzolf, le mercredi 20 mai 2020.

« Face à la crise sanitaire qui a plongé le monde de l’éducation, comme bien d’autres, dans un fonctionnement entièrement à distance, le ministère de l’Éducation nationale a lancé dans l’urgence une plate‑forme pour réunir différents outils numériques répondant aux besoins de base. Mais ces services sont hébergés gracieusement par des entreprises privées, ce qui pose la question de leur pérennisation. »

[LeMagIT] StopCovid : une application ouverte, mais pas si open source que ça

✍ Gaétan Raoul, le lundi 18 mai 2020.

« L’application de traçage de contacts StopCovid bénéficie du soutien de nombreux acteurs IT, mais les doutes subsistent quant à son déploiement le 2 juin prochain. »

Et aussi :

Aller plus loin

  • # on parle beaucoup de logiciel opensource mais quid du logiciel libre?

    Posté par  . Évalué à 2 (+2/-1).

    J'ai l'impression que l'ensemble des média confond à dessein open source et logiciel libre et ce glissement n'annonce rien de bon pour nos logiciels préférés.

    Vous me direz sûrement que j'impute à un dessein, ce qui n'est en fait qu'une erreur de la part des auteur de certain de ces articles notament les commentaires du monde informatique.

    Et vous qu'en pensez-vous ?

    • [^] # Re: on parle beaucoup de logiciel opensource mais quid du logiciel libre?

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-1). Dernière modification le 26/05/20 à 13:53.

      Peux tu me donner une définition claire et sourcée de la différence entre open source et logiciel libre ?

      Ce que j'en pense, du peu que j'en comprend…

      À l'origine l'"Open source" n'est qu'un renommage de "free software" pour ne pas exclure les options commerciales.
      En Français, cette ambiguïté du terme "free software" n'existant pas avec "logiciel libre" je comprend donc que :

      • Tous les logiciels open sources sont des logiciels libres.
      • Tous les logiciels FLOSS sont des logiciels libres.
      • Tous les logiciels "free software" sont des logiciels libres.

      "Open Source" ne serait qu'un anglicisme en plus et sa traduction est "logiciel libre". Mais "free software" aussi a pour traduction "Logiciel libre".
      Mais en anglais il semble qu'il soit fait une différence entre les différents termes, au moins dans l'approche.

      C'est vrai que c'est dommage de ne pas dire "logiciel libre" dans les médias français.
      Et c'est vrai que c'est dommage de ne pas considérer l'"open source" comme du "logiciel libre" et implicitement de considérer que "logiciel libre" n'est pas la traduction de "open source" ce qui me parait faut.

      On a la un débat sémantique anglophone qui ne devrait pas exister en Français.

      Et "Logiciel Libre" c'est très beau je trouve.

      Librement,

  • # StopCovid

    Posté par  . Évalué à 9 (+8/-0).

    La liste de consultants-contributeurs est composée d’une dizaine d’individus et 18 organisations dont Thales, Bertin Technologies, Accenture (via sa filiale Octo), Sia Partners, Atos ou encore Sopra Steria.

    Aaaaaah si Sopra Steria participe, on est rassuré, et assuré d'avoir du code léger et efficace, pour pas cher.

    Pour rappel, Sopra Steria, c'est ça : L'armée française et ses logiciels

  • # Commentaire supprimé

    Posté par  . Évalué à -1 (+0/-1). Dernière modification le 29/05/20 à 12:50.

    Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.