Revue de presse de l’April pour la semaine 29 de l’année 2019

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa.
25
23
juil.
2019
Internet

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

[France Culture] Faire atterrir les Communs numériques. Des utopies métaphysiques aux nouveaux territoires de l’hétérotopie

Le vendredi 19 juillet 2019.

« Nous sommes entrés dans “une sorte de nouvel âge des communs, celle de l’enracinement des communs dans la société, de leur extension à des domaines sans cesse élargis de la vie sociale et de leur pérennisation dans le temps”. »

[Usbek & Rica] « Tous nos savoirs sont désormais la cible des enclosures »

✍ Fabien Benoit, le jeudi 18 juillet 2019.

« Rencontre avec le réalisateur Philippe Borrel, dont le nouveau film explore le potentiel du logiciel libre et des communs. »

[HITEK.fr] L’Allemagne interdit les logiciels de Microsoft dans ses écoles

✍ Mickaël, le mardi 16 juillet 2019.

« Les pays européens se tournent de plus en plus vers les logiciels open source pour être indépendants. La France en est un bon exemple et migre l’ensemble de ses administrations et plus particulièrement les écoles vers l’open source. D’ailleurs l’État français a mis à disposition une liste des logiciels libres recommandés. Concernant l’Allemagne, c’est une tout autre histoire puisqu’elle a formellement interdit Windows 10 et Office 365 de ses écoles, une décision plutôt radicale. »

Et aussi :

[Contrepoints] La guerre contre la culture geek

✍ Dern, le mardi 16 juillet 2019.

« Les greffes de politiques communautaires, coercitives et visant à rallier les geeks à la cause des minorités via l’intersectionnalité, ne prennent pas au sein de la culture geek, basée sur la liberté, la rationalité et une certaine irrévérence. »

[Contrepoints] Directive copyright : la censure connectée arrive

✍ Glyn Moody, le lundi 15 juillet 2019.

« Les filtres sur le téléversement de l’UE arrivent. Pourquoi et comment le monde de l’Open Source doit les combattre. »

Aller plus loin

  • # "La france fait passer ses administrations au libre"

    Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+6/-0).

    Si le sujet n'était pas si grave, ça en serait risible. L'auteur de cette phrase ne doit pas vivre dans le vrai monde…

    • [^] # Re: "La france fait passer ses administrations au libre"

      Posté par . Évalué à 3 (+0/-0).

      En même temps, en Allemagne non plus, la révolution ne sera pas pour tout de suite:

      À noter que le DHBDI propose aux institutions une version alternative de Windows et une version locale d'Office en attendant la mise en conformité de Microsoft.

  • # Des utopies métaphysiques aux nouveaux terr... Hein?

    Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

    Les travaux originaux […] avaient pourtant le mérite de ne pas opérer ce type de séparation, car elles pensaient de front la dimension matérielle des Communs de la connaissance et le rôle du partage des connaissances dans les Communs naturels.

    […] il importe aujourd'hui de sortir de cette pensée dualiste pour "faire atterrir" les Communs numériques, en les appréhendant comme inséparables des infrastructures [bla bla bla bla et autre…] mais enracinés dans les sols et dans les corps, en cessant de séparer les enjeux d'émancipation des humains des questions écologiques devant être regardées en face à l'heure de l'Anthropocène.

    Mazette! Y en a un qui a dû se faire dégorger le poireau je sais pas pendant combien de temps pour arriver à trouver des phrases comme ça…

    Encore un qui vit à côté du réel. Passez-moi Tatiana Ventose, qu'on me file du tangible…

    • [^] # Re: Des utopies métaphysiques aux nouveaux terr... Hein?

      Posté par . Évalué à 3 (+1/-1).

      […] il importe aujourd'hui de sortir de cette pensée dualiste pour "faire atterrir" les Communs numériques, en les appréhendant comme inséparables des infrastructures [bla bla bla bla et autre…] mais enracinés dans les sols et dans les corps, en cessant de séparer les enjeux d'émancipation des humains des questions écologiques devant être regardées en face à l'heure de l'Anthropocène

      destituééééé, et vice-et-versa, et vice-et-versa

      --------------> [ ]

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.