Silverpeas 6.2 est sortie malgré le contexte pandémique

16
1
fév.
2021
Java

L'année 2020 marque le début d'une période historique dont on se serait bien passée, celle d'une pandémie mondiale qui a ralenti voir paralysé les activités économiques, sociales et culturelle de nos sociétés dîtes modernes. L'épidémie a aussi forcé des entreprises à outrepasser leur frilosité, voire même certains de leurs a priori, et elles ont fini par mettre leurs équipes en télétravail. Ceci s'est particulièrement ressenti par un gain d'intérêt à Silverpeas qui est une plate-forme collaborative open-source qui facilite justement le travail collaboratif à distance entre les personnes et les équipes.

logo silverpeas

Pour rappel et pour faire simple, une plate-forme collaborative est un portail d'applications ou de composants qui propose des fonctionnalités de partage et de structuration de l'information, de la connaissance et des compétences, et de mises en relation des individus et des équipes. Bien sur, Silverpeas, comme pour tout autre outil collaboratif, ne fera pas que d'un coup les personnes ou les organisations collaborent parce que ceci est avant tout un état d'esprit et une façon de travailler. Mais il facilitera à chacun d'entre nous et à nos organisations la collaboration déjà existante et donnera les outils pour l'améliorer et l'étendre ; mais ceci restera toujours à la discrétion des individus.

Silverpeas est une plate-forme open-source (Affero GPL) écrite en Java au sein de laquelle un ou plusieurs espaces et sous-espaces de collaboration peuvent être définis. Ce sont dans ceux-ci que des composants fonctionnels (appelés applications dans Silverpeas) peuvent être activés (en une ou plusieurs instances). Chacun de ces composants évoluent plus ou moins indépendamment les uns des autres mais reposent tous sur un socle commun (appelé Silverpeas Core). La particularité de Silverpeas est d'être clé en main, c'est à dire d'être facilement installable (pour une application de cette envergure) et que tous les composants fonctionnels soient disponibles et facilement activables. Nous pouvons démarrer avec un jeu réduit de fonctionnalités qui répondent aux besoins et, au fur et à mesure de l'évolution de ceux-ci, en activer d'autres.

Silverpeas 6.0 est sortie fin janvier 2018, la version 6.1 en juin 2020, et la nouvelle version 6.2 fin janvier 2020.

Silverpeas 6.2 apporte son lot de corrections de bogues mais aussi des nouvelles fonctionnalités dont :

  • L'édition en ligne dans le navigateur et en simultanée (paramétrable par les éditeurs) de documents via une instance de LibreOffice Online (à mettre en place à côté). Jusqu'à présent l'édition en ligne se faisait par WebDAV via sa suite de bureautique préférée (MS-Office, LibreOffice, …). Cette dernière est bien sur toujours présent.
  • Restriction de la messagerie instantanée à un ou plusieurs groupes d'utilisateurs : en effet, selon leur topologie, il peut ne pas être pertinent d'activer la messagerie instantanée. Pour rappel, la messagerie instantanée repose sur JSXC et nécessite derrière un serveur XMPP eJabberd.
  • Désormais il est possible d'affiner les utilisateurs à afficher dans l'annuaire général mais aussi d'y inclure des contacts d'Annuaire de Contacts,
  • Possibilité d'avoir plusieurs agendas au sein d'une seule instance de l'application Calendrier et dont des agendas distants (synchronisation en lecture seule toutefois).
  • Dans une application Calendrier, les utilisateurs peuvent s'abonner à un agenda particulier pour y être informé de nouveaux événements ou des changements sur ceux-ci.
  • Amélioration du workflow de suivi des demandes dans l'application Formulaire en Ligne avec support de la mise en brouillon, de la validation successive, etc.

Les notes de version (cf lien) à destination des utilisateurs permettront une exhaustivité d'informations sur les nouveautés et fonctions de cette version 6.2

Aller plus loin

  • # Upgrades

    Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

    Je lis sur https://www.silverpeas.org/installation/installationV6.html

    Silverpeas 6 isn't compatible with Silverpeas 5. For an upgrade from a Silverpeas 5 installation, please take care of:

    some migration treatments by hand are required on the properties and on the configuration before the upgrade (this is not the subject of this page).

    Du coup où se trouve la doc sur les Upgrades ? Je voudrais savoir si c'est une opération vraiment complexe. Un outil de cette taille, une fois adopté en entreprise, risque d'y rester longtemps et contenir un grand nombre de données, donc il faut que les upgrades soient fiables.

    Sinon, ça utilise quoi comme ressource ? Si j'ai ~50 personnes connectées ensemble quel est le minimum requis pour héberger Silverpeas ?

    • [^] # Re: Upgrades

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-0).

      Avec Silverpeas 6, les mises à jour se font assez simplement. Il faut spécifier la nouvelle version dans le fichier $SILVERPEAS_HOME/bin/silverpeas.gradle, par exemple ici la version 6.2 :

      /* Silverpeas version to install */
      version = '6.2'
      ...

      Puis lancer la commande de mise à jour :

      $ ./silverpeas clean install

      L'instruction clean est pour nettoyer l'installation précédente et ainsi forcer, avec la commande install, de récupérer, configurer puis installer la version spécifiée dans le fichier silverpeas.gradle.

      Maintenant, la mise à jour de Silverpeas 5 à la version 6 requière des manipulations manuelles pour les raisons suivantes :
      - le nom de certaines propriétés de configuration et de paramétrage de composants ont changé,
      - l'organisation du dossier home de Silverpeas (dossier d'installation) est différente entre les deux versions et requière donc de déplacer des fichiers d'une version vers l'autre avec les modifications nécessaires (point précédent);
      - le serveur applicatif d'exécution passe de JBoss 6 à Wildfly >= 8

      En général, les organisations qui souhaitent passer d'une version majeur à l'autre demandent une prestation.

      Maintenant, pour 50 personnes connectés ensemble, une machine avec 8Go de RAM environ devrait suffire. Pour les CPU, ceux actuels sont largement suffisants. C'est surtout la mémoire qui est importante. Pour ce qui est de l'espace disque, c'est selon la quantité de données qui sera poussée dans Silverpeas.

      • [^] # Re: Upgrades

        Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

        OK merci pour ces informations. La liste des applications disponibles est assez impressionnante, ça donne envie de tester.

        Qu'en est-il de l'ajout d'applications, je n'ai pas trouvé de doc expliquant comment créer une application custom

        • [^] # Re: Upgrades

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 04/02/21 à 18:15.

          Qu'en est-il de l'ajout d'applications, je n'ai pas trouvé de doc expliquant comment créer une application custom

          Oui c'est vrai et c'est bien malheureux. C'est ce qui manque peut-être le plus. Pour créer une application pour Silverpeas, le mieux est probablement de s'inspirer d'un projet existant assez récent dans Silverpeas-Components. Il y a SuggestionBox qui est une application assez récente. Sinon Almanach qui a été remaniée pas mal et qui respecte les canons actuels en terme de codage dans Silverpeas.

          Le code d'une application de Silverpeas est un projet qui se décompose en trois sous-projets :
          - la configuration (sous projet <nom application>-configuration) qui comprend les règles de migration des données en base de données (tables, contraintes, …), le descripteur applicatif (dans le dossier xmlcomponents) qui définit entre autre les paramètres d'instances de l'application, des fichiers de propriétés qui définissent des paramètres de configuration globaux à l'application, le descripteur de logging, etc.
          - le code métier (sous projet <nom application>-library)
          - et l'IHM Web (sous projet <nom application>-war)

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.