Journal 2133 commits plus tard, tracim sort en v2.0, juste à temps pour le Capitole du Libre

27
14
nov.
2018

En janvier 2018 sortait la v1 de Tracim. Au programme, collaboration d'équipe : discussions, partage de fichiers, documentation, calendriers partagés.

Cette v1 a permis de valider des concepts et d'en invalider d'autres, d'implémenter un panel de fonctionnalités, d'acquérir les premiers utilisateurs et les premiers clients… et d'identifier ce qui fonctionnait bien et ce qui nécessitait une refonte.

On peut considérer la v1 comme un prototype totalement fonctionnel, la v2 est la version industrielle et pérenne tirée de ce prototype.

(...)

Formaliser les limites de la connaissance, un travail pour le Libre

5
11
avr.
2018
Science

Grâce à l’inventivité l’être humain s’est offert des outils de progrès :

  • garder l’outil au lieu de le jeter ;
  • l’écriture ;
  • le partage des connaissances pour tous avec l’école obligatoire ;
  • la formalisation et la classification des connaissances : le langage (dictionnaire), le savoir (encyclopédie), les espèces, les éléments périodiques ;
  • etc.

Ces outils au concept simpliste, légués par nos ancêtres, sont actuellement indispensables dans notre travail. Par exemple, la classification périodique des éléments est le document de base du chimiste. Dorénavant, c’est à notre tour de léguer de tels outils à nos descendants.

Le projet LibreIdea.org est un site d’inventivité collaborative, sorte d’alternative aux brevets mais à la sauce numérique.

Repenser le paradigme de l’inventivité et de sa protection implique de mieux faire et d’utiliser les avantages que ne possède pas l’ancien modèle. L’un des éléments novateurs (accessoirement aussi l’un des piliers du projet) est de formaliser les limites de la connaissance.

Sortie de la suite bureautique en ligne ONLYOFFICE en version 5.1

26
11
avr.
2018
Bureautique

OnlyOffice a annoncé la sortie de la nouvelle version de ses éditeurs en ligne : OnlyOffice Document Server. Ce sont des traitements de textes, de feuilles de calcul et de présentations qui se chargent dans votre navigateur Web pour une édition collaborative en temps réel, avec commentaires et clavardage.

Logo ONLYOFFICE

On peut installer les éditeurs en ligne séparément et les connecter à Nextcloud, ownCloud, Alfresco, etc., ou installer toute la suite complétée par les applications de gestion existantes : gestion de documents, de projets, de clients, de communauté, de courriels, de contacts, etc., déjà présentés sur LinuxFr.org.

OnlyOffice Document Server est distribué sous les termes de la licence AGPL v3.

Silverpeas 6.0 est (enfin) sorti !

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
23
6
fév.
2018
Java

Après deux ans de travail acharné, tout en maintenant la 5.15, Silverpeas 6.0 est enfin sorti !

Silverpeas est un portail collaboratif et social pour faciliter la collaboration et l’échange d’informations entre les personnes à l’aide d’applications intégrées. Chaque application est construite sur cette idée de collaboration, de partage.

Logo de silverpeas

Cette version majeure de Silverpeas contient des changements ergonomique, fonctionnels et surtout techniques. La version 6 repose désormais sur le serveur d’application Wildfly (la 6.0 tourne sur la version 10.1.0 de celui‐ci), s’appuie sur JEE 7 et Java 8.

À l'heure où Owncloud, CozyCloud et NextCloud font du bruit, Tracim continue son bonhomme de chemin

51
22
juin
2016
Cloud

Tracim est un logiciel de collaboration et de capitalisation des connaissances. Au travers d’espaces composés d’administrateurs, responsables, collaborateurs et simples lecteurs, Tracim vous propose de documenter et échanger des informations professionnelles (ou personnelles), sous forme de pages wiki, fils de discussions et partage de fichiers.

Logo Tracim

Dans Tracim, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. C'est vous qui créez et ajoutez vos données ; Tracim gère le versionnement, la vie des informations et les droits d’accès.

Tracim est utilisable pour des besoins personnels, mais son fil rouge est la mise en place d’extranet professionnels, d’intranets ou bases de connaissances.

Journal Nipsource, épisode 19: crossover bloguelinux.ca

3
26
déc.
2015

Bonjour à toutes et à tous,
Juste une dépêche pour indiquer la publication de l'épisode 19 de nipSource: un crossOver de qualité avec nos amis québecquois de BlogueLinux.ca

http://nipcast.com/nipsource-19-crossover-bloguelinux-ca/

C'est l'occasion de présenter le podcast nipSource qui traite d'opensource, crowdsoucing. Celui-ci fait partie du réseau nipCast (nipTech,nipDev,nipEdu,nipSales…)

Bonnes fêtes à toutes et à tous

Journal Chronique de Wikidata : Une Pile n'est pas une Pipe

14
28
oct.
2015

Ce journal est la suite de Celui là.

Résumé de l'épisode précédent :

Magnus Manske est un Wikipédien de la première heure, un vrai, avec des poils et des gros seins1, un de ceux qui ont créés le moteur de wikis. Et Magnus est toujours dans le coin, il traîne du côté de Wikidata, et il a crée un outil pour scripter et chaîner les traitements sur des jeux de données issues de différents outil et les (...)

FaitMain.org, un magazine collaboratif sur le Do It Yourself

Posté par (page perso) . Édité par Christophe Guilloux, baud123 et Nÿco. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa.
57
1
fév.
2013
Do It Yourself

Je suis heureux de vous faire part de la naissance de « Fait Main ». « Fait Main » est un magazine trimestriel en ligne conçu par des bénévoles passionnés par la bidouille en général. C'est un magazine qui couvre plusieurs sujets, à savoir l'informatique, l'électronique, la cuisine, l'art et enfin l'écologie.

« Fait Main » a pour objectif de montrer à travers ses articles ce qu'il est possible de faire avec les outils d'aujourd'hui et sans dépenser des sommes folles (ou sans rien dépenser du tout). « Fait Main » a envie d'éveiller la créativité de chaque lectrice et lecteur, et peut-être de lui donner l'envie de se lancer dans son propre projet DIY (Do It Yourself).

Le projet est fondé et maintenu par Tarek Ziadé et le code (open source) et le contenu (CC-By-NC-SA 3.0) sont hébergés sur github et ouvert à tout contributeur. Il a pour vocation de construire une communauté de contributeurs, que ce soit pour l'écriture d'articles, les relectures ou la conception et la mise à jour du site qui est en perpétuelle évolution (code ou design).

Sondage Vos outils de collaboration en entreprise

Posté par (page perso) .
5
26
oct.
2012

Quels outils de collaboration utilisez-vous principalement dans votre entreprise ?

  • Chat ou clavardage (IRC ou XMPP) :
    160
    (11.0 %)
  • Email et mailing lists :
    409
    (28.0 %)
  • Gestionnaire de version :
    103
    (7.1 %)
  • Suivi de tickets :
    124
    (8.5 %)
  • Édition collaborative (Wiki, Etherpad, Wave) :
    41
    (2.8 %)
  • Voix et video :
    16
    (1.1 %)
  • Téléphone :
    60
    (4.1 %)
  • Réseaux sociaux (internes ou publics) :
    14
    (1.0 %)
  • Télécopie :
    7
    (0.5 %)
  • Réunions à tout bout de champs :
    131
    (9.0 %)
  • Anti-social, tu perds ton sang froid ! :
    241
    (16.5 %)
  • Robinson Crusoe :
    153
    (10.5 %)

Total : 1459 votes

Forum général.cherche-logiciel J'aimerais savoir si il existe un bon site collaboratif de comparaison de programmes politiques ?

Posté par (page perso) .
0
22
jan.
2012

Bonjour,

j'aimerais savoir si il existe un bon site collaboratif de comparaison de programmes politiques ?
Spécialement pour l'Élection Présidentielle 2012.
Quelque chose qui pourrait servir de référence aux débats (donc des URL directes vers les mesures…) mais aussi pouvoir sourcer (via des liens) chaque mesure.

Est-ce que cela existe déjà ? Basé sur une application web libre ça serait encore mieux.

Merci d'avance pour vos commentaires.

Journal Où l'on parle de Microsoft et des méthodes démocratiques de Ben Ali...

Posté par . Licence CC by-sa.
20
19
mar.
2011

Un récent article de Rue89 nous informe que Microsoft a permis à la Tunise de Ben Ali d'espionner les comptes Google et Facebook de ses ressortissants !

Petit résumé de l'histoire : tout commence par du phishing, mis en place par le gouvernement de Ben Ali, afin de récupérer des mots de passe (comptes GMail, ...) de ses ressortissants. Pour éviter cela, Google décide d'obliger les Tunisiens à accéder à GMail via https, de façon à leur garantir qu'ils arrivent (...)