Sortie de FreeBSD 4.10

Posté par . Modéré par Amaury.
Tags :
0
27
mai
2004
FreeBSD
La version 4.10 de FreeBSD vient de sortir.
Il s'agit de l'avant-dernière version de la série des 4.x. En effet la version 5.3 devrait marquer le passage de la série 5.x vers la branche -STABLE.
Parmi les changements, des corrections de sécurité, quelques améliorations dans la pile USB, la mise à jour dans le système de base de BIND, Sendmail et OpenSSL.
Le système de ports a subi quelques modifications, on notera par exemple l'apparition d'un fichier UPDATING (comme c'est déjà le cas dans les sources du système de base) où sont recensés les pièges à éviter lors de la mise à jour. On notera qu'avec cette version sont livrés KDE 3.2.2 et Gnome 2.6.

Aller plus loin

  • # \o/

    Posté par (page perso) . Évalué à -10.

    FREE BSD !!!
  • # La derniere de la branche 4 ?

    Posté par . Évalué à 5.

    A priori le changelog par rapport a la 4.9 semble un peu court (déja qu'il manque l'import du driver bfe de la branche 5).

    Cependant, il ne faut pas oublier que cette version sera probablement l'ultime version de la branche 4. La version 5.3 (prevue pour Q3) devrait etre la nouvelle STABLE. Cette version ne sert qu'a (tenter de) combler une attente :]

    A vos cvsup !! (le mien est entrain de chauffer)
  • # FreeBSD vs OpenBSD

    Posté par . Évalué à 5.

    J'en profite savoir quelle différence il y a entre FreeBSD et OpenBSD ?
    • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

      Posté par . Évalué à 10.

      trouvé à travers ubix.org:

      Les trois *BSD(1) ont de nombreux points communs, puisqu'ils dérivent tous d'une base commune et que des échanges de technologies sont régulièrement effectués entre-eux. Si on doit comparer Open et Free, il existe quelques singularités plus ou moins importantes :

      * FreeBSD est beaucoup plus facile à installer qu'OpenBSD. L'install de Free ressemble un peu à celle d'une distrib Linux en mode texte, c'est vraiment simple si tu n'es pas débutant ; à l'inverse, l'install d'Open est un cauchemar pour les non initiés. (2)
      * OpenBSD est multi-plateformes, alors que FreeBSD n'existe à l'heure actuelle que sur i386 et Alpha. D'autres ports sont prévus mais pas encore aboutis.
      * FreeBSD dispose d'une plus grande base de logiciels "prêts à l'emploi" par l'intérmédiaire des packages binaires et des ports ; OpenBSD a repris ce concept mais c'est moins fourni
      * OpenBSD est unifié en termes de licence utilisées, là ou FreeBSD est plus souple
      * le développement FreeBSD est sous la responsabilité du "core team", un ensemble de personnes, plus "ouvert" qu'OpenBSD qui est plus centralisé par autour de son créateur, Theo de Raadt. Mais les deux partagent les mêmes philosophies de développement
      * le nombre d'utilisateurs de FreeBSD est plus important que celle d'OpenBSD

      Ce ne sont que quelques exemples significatifs. Au delà, à l'utilisation, les deux systèmes sont très proches.

      (1) les 3 sont: FreeeBSD, netBSD et openBSD, netBSD existe sur une multitude de machine
      (2) il parait que ce n'est pas si dur, perso jamais essayé
      • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

        Posté par . Évalué à 9.

        * OpenBSD est multi-plateformes, alors que FreeBSD n'existe à l'heure actuelle que sur i386 et Alpha

        http://www.freebsd.org/doc/en_US.ISO8859-1/articles/committers-guid(...)
        Current Tier 1 platforms are i386, Sparc64, AMD64, PC98, and Alpha.
        (avec support SMP)

        En gros a peu pres partout ou on en a besoin :-)
        (le ppc traine depuis un gros moment c'est le seul vraiment digne d'interet qui manque pour le moment amha).

        * OpenBSD est unifié en termes de licence utilisées, là ou FreeBSD est plus souple

        Il faudrait developper la par ce que je vois pas trop :-)
        (on me fait signe que je vais encore prendre de l'inutile comme a la derniere news pleine de mauvaise fois)

        > Mais les deux partagent les mêmes philosophies de développement

        juste pour le troll. Mais ce que ne partage pas les deux, c'est la philosophie d'insulter ses utilisateurs/contributeurs/ce qu'on veut.
        (http://www.countersiege.com/cgi-bin/random_theo(...) et encore c'est gentil la)
        • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

          Posté par . Évalué à 0.

          * OpenBSD est multi-plateformes, alors que FreeBSD n'existe à l'heure actuelle que sur i386 et Alpha

          J'avoue que c'était un gros racourci pour dire que la cible principale de FreeBSD est le X86 alors que netBSD est présent sur un très grand nombre d'architecture.
        • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

          Posté par . Évalué à 2.

          Je ne comprend pas non plus ce que veut dire le terme « licences utilisées unifiés ».

          OpenBSD, c'est un BSD non? Donc il y a du code sous licence BSD. Et personne ne me fera croire qu'ils n'utilisent pas gcc (eventuellement modifié) dans leur chaîne ne compilation.
          • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

            Posté par . Évalué à -1.

            http://linuxfr.org/2004/05/01/16140.html(...)

            Regarde a partir du 4ieme commentaire. Mais bon si ca leur fait plaisir tant mieux pour eux :-)
            D'ailleur Mandrake c'est quand même beaucoup plus GPL que RedHat non ?
          • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

            Posté par . Évalué à 1.

            Ben ouais, c'est un BSD aussi. Mais je pense qu'ils doivent essayer d'être aussi indépendant que possible des outils Gnu pour les parties sensibles :p

            J'ai essayé freebsd 5.21 et pour lancer des compilations - par exemple firefox - à partir des sources (je sais c'est mal par rapport aux portages), tu es obligé d'employet gmake au lieu du bon vieux make sous linux ;p
            • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

              Posté par . Évalué à 3.

              Et alors ?

              Si un logiciel choisi d'utiliser les features de gmake et bien pour le compiler tu utilises gmake c'est aussi con que ca !
              Tu crois qu'OpenBSD refont les makefile des 10 000 logiciels portés pour être compilable avec pmake ? Faudrait pas vivre sur un nuage non plus. Allez nieme rappel

              Les BSDs sont composés du système de base et des ports:

              => Système de base
              La licence doit être au moins aussi permissive que la BSD ou se retrouve dans une repertoire a part des outils a recoder qui sont encombrant.
              http://www.openbsd.org/cgi-bin/cvsweb/src/gnu/(...)
              http://www.freebsd.org/cgi/cvsweb.cgi/src/gnu/(...)
              pour les outils GNU par exemple.

              La taille du système de base change selon les BSD par exemple OpenBSD contient une version un peu modifiée d'Apache qui s'est transformé en fork (ou ca en est d'ailleur). Si Apache change sa licence et n'est plus compatible avec la BSD soit on le vire du système de base soit on fork en BSD.

              => Les ports
              Les ports contiennent tout et n'importe quoi, du BSD, du GPL, du XXX, du proprio (sisi y'en a). Les ports sont indépendants du système si un outils nécéssite gmake alors on utilise gmake on va pas demander aux BSDs de recoder toute l'offre logiciel en BSD non plus ?!

              Bref il etait ou ton problème ?
            • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

              Posté par . Évalué à 3.

              gmake c'est justement le make que l'on trouve dans les distributions Linux (g... pour GNU)
              Le make de FreeBSD est le make BSD (!)
              La présence des deux s'explique par le fait que certains makefiles ne peuvent être interprétés que par gmake, comme celui de Firefox.
        • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

          Posté par . Évalué à 3.

          (le ppc traine depuis un gros moment c'est le seul vraiment digne d'interet qui manque pour le moment amha).
          Ca peut s'installer maintenant ;-)
          A tester si ca tourne dans un pearpc ;-)
          http://people.freebsd.org/~grehan/install.html(...)

          Tu as aussi le support ARM qui avance bien (cf mega commit de Olivier Houchard).

          De plus alpha risque de passer en Tier 2.
          Et ce qu'il manque sur 64 bits c'est KSE ;-)
          • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

            Posté par . Évalué à 1.

            Ouaip j'étais au courant, tu sais a quel niveau ca en est. J'en suis resté au single user qui fonctionnait a peu pres. Je suis en train de m'acheter un ibook G3 et je le mettrais bien sous FreeBSD et donner un coup de pate au portage.

            On peut pas dire que l'equipe de portage fasse beaucoup d'annonces au niveau com (même les ml sont plus ou moins vides).

            Merci pour le lien ca m'evitera de reinventer la roue :-)
      • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

        Posté par . Évalué à 4.

        > à l'inverse, l'install d'Open est un cauchemar pour les non initiés

        n'importe quoi.
        j'ai du installer un openbsd pour le boulot.
        je ne l'avais jamais fait.
        j'ai fait lu la doc.
        j'ai fait un test sur une petite machine avant l'install sur le serveur de prod.
        deux heures après, le serveur était en production.

        alors c'est vrai, quand on a installé des Linux, l'install d'OpenBSD est un peu différente.
        Et c'est vrai que beaucoup ont tendance à se lancer sans lire la doc.
        mais franchement, en lisant la doc sur le site, l'install est vachement facile.
        • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

          Posté par . Évalué à 2.

          Je pense que la difficulté pour les débutants réside dans disklabel, qui peut sembler obscur, vu que cette phase d'installation n'est pas présente dans les autres OS (enfin ceux que je connais :p). J'ai franchement eu du mal la première fois, ça doit freiner les enthousiastes.
      • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

        Posté par . Évalué à 1.

        * FreeBSD est beaucoup plus facile à installer qu'OpenBSD. L'install de Free ressemble un peu à celle d'une distrib Linux en mode texte, c'est vraiment simple si tu n'es pas débutant ; à l'inverse, l'install d'Open est un cauchemar pour les non initiés. (2)
        euh, je suis pas d'accord la dessus, L'install d'OpenBSD est aussi facile et plus clair. Un truc de très embétant sous FreeBSD, c'est l'ajout de partition en passant obligatoirement par /stand/sysinstall si on ne veut pas se perdre dans disklablel. Le disklabel d'Open est beaucoup plus facile d'emploi.
      • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

        Posté par . Évalué à -3.

        Pour te corriger, je dirais que c'est plutôt NetBSD qui est réellement multi plateforme.
        Pour simplifier, je dirais
        1- FreeBSD est pour la bureautique
        2- OpenBSD est pour la sécurité
        3- NetBSD est pour installer ton BSD sur ton HP jornada
    • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

      Posté par . Évalué à 8.

      C'est une différence d'orientation : FreeBSD est généraliste, OpenBSD est très orienté sécurité (parfois au détriment de la performance), NetBSD mise sur la portabilité sur le plus grand nombre d'architecture.
      C'est un résumé, hein...
      • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

        Posté par . Évalué à 2.

        Oui on peut résumé ainsi :
        FreeBSD : Performance,Fonctionnalité et User-friendly en priorité X86 (une sorte de second Linux :-))
        OpenBSD : Ultra-sécurité(style parano) sur beacoup de plateformes
        NetBSD : Légèreté, Propreté du code et Stabilié sur Toutes les plateformes
        • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

          Posté par . Évalué à 10.

          OpenBSD : Ultra-sécurité(style parano) sur beacoup de plateformes
          ^^^^^^^^

          Notons aussi que c'est un gros raccourcis. OpenBSD fait des efforts en sécu mais FreeBSD est aussi très bien fournis notament grace aux imports de TrustedBSD. Au fur et a mesure que les choses de Trusted deviennent stable elles passent dans Free. De plus OpenBSD n'apporte "pas grand chose" en sécu a long terme. De l'audit ouai super surtout quand on sait l'honneté d'OpenBSD pour rendre publique les failles qu'ils trouvent... Des protections a la systrace qui ouvre autant de trou qu'elles n'en ferme (je suis mechant la). Des protections de pile &co c'est très bien.

          Enfin on peut aussi regarder le framework MAC par trusted BSD, SEBSD existe (equivalement de SELinux), système d'audit en cours de developpement (d'ailleur apple vient de publier la libbsm sous licence BSD et robert watson est en train de l'auditer).

          http://www.trustedbsd.org/components.html(...)

          Bref même si OpenBSD a pour habitude de crier haut et fort qu'ils sont les meilleurs, de l'autre coté il y a aussi des gens qui bossent sur des choses interessantes même s'ils sont très discrets et reservent leurs travaux à des utilisateurs avancés/très avancés pour le moment. La sécurité ce n'est pas uniquement fournir le moins de logiciels possibles et de chrooter le tout (d'ailleur OpenBSD n'a pas de jails..) même si a l'instant T c'est très important et OpenBSD fait du bon boulot la dedans.

          Les deux plateformes n'ont pas la même approche mais il me semble que c'est un fait assez souvent oublié. TrustedBSD fait un travail de fond très interessant et la puissance de MAC est souvent oubliée:

          http://madchat.org/sysadm/mac_tutorial.txt(...) un exemple court de ce qu'il est posisble de faire en ce moment sur FreeBSD (et bien plus).
          • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

            Posté par . Évalué à 2.

            Pour les perfs il y a ce bench : http://bulk.fefe.de/scalability/(...)
            Openbsd n'y est pas tres bon.
          • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

            Posté par . Évalué à 4.

            Histoire de rendre à Cesar ce qui revient à Cesar, l'URL originale de tutorial non moins original est la suivante :

            http://rootshell.be/~bugghy/tutorials/mac.txt(...)

            Puis parce qu'un peu de pub ne fait jamais de mal, BUGfr a fait une conférence sur FreeBSD et la sécurité, avec plusieurs comparaisons avec OpenBSD. C'était au courant de la Libr'east. Voir :

            http://www.bug-fr.org/conf/Libreast2004-FreeBSD_et_la_Securite.pdf(...)

            Et non seulement les jails c'est de la boulette, mais dès qu'on branche 6-CURRENT et qu'on complète et stabilise TrustedBSD, il est prévu de réécrire le code jail pour que ce soit plus convivial à administrer. En 5.x y'a déjà quelques nouveaux outils (jexec, jls) et y'a eu récemment des patchs pour autoriser les raw sockets dans une jail (via un sysctl). Après on peut rêver, genre poly-instiation de stacks IP (ouh que ça sonne joli), toussa...

            Un truc que j'aimerai bien voir quand même c'est les protections type W^X, même NetBSD a produit du code sur ce sujet, c'est une barrière supplémentaire intéressante.
            • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

              Posté par . Évalué à 1.

              > Histoire de rendre à Cesar ce qui revient à Cesar, l'URL originale de tutorial non moins original est la suivante :

              Merci, je l'avais mis en miroir lorsqu'il l'avait posté en attachement sur trustedbsd-discuss mais ne connaissait pas le lien original.

              > le code jail pour que ce soit plus convivial à administrer.

              Ca c'est bien c'est un peu la misère en ce moment.
              Faudrait aussi revoir le coté DoS facile de l'hote qui "host" la jail (regarde du côte de kern_fork.c par exemple :-).

              > genre poly-instiation de stacks IP (ouh que ça sonne joli), toussa...

              C'est clair que les jails couplées au boulot de marco zek ca laisse un peu reveur. Mais tout ca ca n'a un interet que s'il y a une vrai isolation entre une fois (pouvoir regler les ressources autorisable par jail a coup de sysctl par exemple).

              > Un truc que j'aimerai bien voir quand même c'est les protections type W^X

              Quoi qu'est ce donc ?
      • [^] # Re: FreeBSD vs OpenBSD

        Posté par . Évalué à 3.

        Etant donné que pf et altq existe aussi sous FreeBSD, il est possible de faire a peu pres la meme chose sous les 2 OS (d'ailleurs ma 5.2-CURRENT a pf dans le base system). Reste que W^X, Pro-police, etc etc c'est OpenBSD, donc meme si FreeBSD tend a devenir aussi puissant de OpenBSD au niveau des features, OpenBSD reste tout de meme plus orienté securité (avec les problemes inherants au niveaux de la souplesse et des performances..)

        La branche 4 de FreeBSD est i386 + Alpha, la 5 est nettement mieux au niveau du spport des architectures (mais est tout une "Technology preview").
  • # et bittorrent ?

    Posté par . Évalué à 1.

    A quand la généralisation des torrents pour ces sorties majeures ?
    • [^] # Re: et bittorrent ?

      Posté par . Évalué à 2.

      1/ tant que tu auras un ratio UP/DL aussi bas bittorent...

      2/ Si au lieu de se ruer comme des ***s sur ftp.freebsd.org les gens utilisaient le miroir approprié il n'y aurait pas de problèmes. FreeBSD a un vaste reseau de miroir je vois pas l'interet de se faire **** a telecharger a 4ko/s d'autant plus que les miroirs sont pour la plupart des univs ou des fournisseurs d'acces.
      Je viens tester 4 miroirs fr ils sont tous au dessus du 600Ko/s...

      3/ cvsup powa
      • [^] # Re: et bittorrent ?

        Posté par . Évalué à 2.

        tu confont pas les torrent avec emule ? parceque le debit d'un torrent et beaucoup plus elevé. pourvu qu'un départ il y est plusieurs sources.

        (si ca vient de free, desolé.)
        • [^] # Re: et bittorrent ?

          Posté par . Évalué à -1.

          > tu confont pas les torrent avec emule ?

          Ba non. le bittorrent le principe est simple tu as des sources qui fournissent et des sources qui demandent. Avec un calcul digne d'un mome de CM1 tu calcules le debit a chaque bout. Le torrent est interessant si en plus tu avais tout les miroirs FTP qui offriraient leur debit en torrent. Ce n'est pas le cas. Si tu as 10 000 clients en 1M/256K cherche le coté limitant...

          Enfin autrement faudra m'expliquer pourquoi tout le monde veux telecharger son ISO le jour de sa sortie ca reste un grand mystere pour moi...
          • [^] # Re: et bittorrent ?

            Posté par . Évalué à 1.

            ? on a pas le meme principe.
            en torrent il y a des sources primaire (8 servuers, par exemple) sur lesquel vont se faire les premiers download. qui a leurs tours, se transforment en sources, des le 1er octet recu.

            Resultat, tres vite, il y a beaucoup de sources.


            as 10 000 clients en 1M/256K cherche le coté limitant...

            Ben je voit pas le coté limitant. si les gars fournissent un upload a 0.7ko/s suffit de downloader sur une centaine de sources en meme temps et tu as un debit max.
          • [^] # Re: et bittorrent ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Bittorent ce n'est surment pas la panacée, mais ca a un gros aventage si tu as 1000 personne qui surcharge un pauvre FTP qui peut a peine en supporté 200 c'est trés efficasse.
            Bittorent permet l'echange et la mise a contribution des utilisateurs dés le premier fragment reçus soit en general les 512Ko-1024Ko, qui sont DL a vitesse assez lente. Puis dés que ce premier fragment et partagé, le DL se fait au prorata de l'UP, ce qui même dans ton exemple garentie au minimim un ratio proche du 1:1 soit 256Kbps pour ton utilisateur ADSL, ce qui est tous a fait correcte comparé a 2h d'attente pour le FTP.
            • [^] # Re: et bittorrent ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Nan je vois bien l'apport. Mais juste pour faire mon con

              Si tu DL en attendant le FTP tu fais: 2h + 1h = 3h
              Si tu DL par bittorent tu n'attends pas mais tu mets 6h :-)
              (et en plus tu ne plombes pas ton DL en uploadant a fond).

              Dans certain cas le Bittorent est appreciable mais sur des choses "relativement restreintes" je prefere quand meme un bon reseau de FTPs.
      • [^] # Re: et bittorrent ?

        Posté par . Évalué à 1.

        J'aimerai bien que FreeBSD passe en bittorrent (avec lequel les debits sont monstrueux justement, rien a voir avec [e|a|x]Mule..). Je trouve que c'est justement ultra adapté a ce genre de release ou les gens vont se ruer dessus..

        PS: reste que meme mon cvsup a eut du mal, meme situé au nord de l'Europe.
  • # Gnome 2.6 et KDE 3.2.2 ?!

    Posté par . Évalué à -1.

    Y a pas à dire, FreeBSD est sur le "bleeding edge", ici ;p

    Je suppose que les deux environnements doivent être dans Mandrake Cooker non ? ;p
    • [^] # Re: Gnome 2.6 et KDE 3.2.2 ?!

      Posté par . Évalué à 2.

      Ca fait 2/3 semaines qu'ils etaient deja dispo pour FreeBSD 4.9 et 5.2.1 :]

      Reste que faut etre motivé (et je sais de quoi je parle) pour les installer (en fait compiler) car KDE c'est quand meme bien long..
      • [^] # Re: Gnome 2.6 et KDE 3.2.2 ?!

        Posté par . Évalué à 0.

        Heureusement pour toi

        1/ C'est ton processeur qui travail tu n'as aucune souffrance physique
        2/ tu n'es pas obligé de regarder les lignes qui defilent

        Bref make install, tu vogues a tes occupations (travail/dodo) tu repasses 24h plus tard sans y penser et au tiens c'est deja fini ! miracle. Suffit de choisir la bonne approche :-)
    • [^] # Re: Gnome 2.6 et KDE 3.2.2 ?!

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Ils y sont depuis belle lurette!!!

      mais je pense pas qu'ils soit encore à, considéré comme vraiment stables...

      Y a encore pas mal de bugs...
  • # GNU/Linux vs *BSD ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Avertissement 1 : ceci n'est pas un appel à Troll !
    Avertissement 2 : avant de lire mon post, n'oubliez pas de lire le premier averitssement ;-)

    En fait je voudrais simplement qu'on me résume ce qu'un *BSD apporte de plus (ou de moins) qu'un GNU/Linux, techniquement s'entend (pas envie de lire un troll BSD/GPL !).
    On dit souvent que BSD est plus sécurisé. Ce serait dû à quoi ? A une meilleure conception du noyau ? A une politique de chasse aux failles plus poussée ?
    Est-ce que c'est toujours vrai si on compare avec un Linux patché avec grsecurity ou autre ? Et avec SELinux ?
    • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

      Posté par . Évalué à 10.

      > En fait je voudrais simplement qu'on me résume ce qu'un *BSD apporte de plus (ou de moins) qu'un GNU/Linux

      * Methode de developpement plus "saine" enfin moins bordelique
      * Une entitée homogène, c'est le même groupe de personne qui devel l'ensemble du système. Tu te retrouves rarement a avoir une fonctionalité dans le noyau et devoir attendre 3 ans que les GNUs integrent la chose dans leurs utilitaires et inversement
      * Peu de patchs dans tout les sens
      * Techniques interessantes et genralement bien penser. Compare GEOM GDBE à dm-crypt ou crypto-loop tu vas pleurer. Non seulement PHK fait un truc bien mais en plus il ecrit une doc ou il expose le pourquoi du comment. Les attaques qu'il evite celle qu'il n'evite pas. Prouve que son implémentation est juste et les différente attaques qu'on peut mener.
      http://www.saout.de/misc/dm-crypt/(...)
      http://phk.freebsd.dk/pubs/bsdcon-03.gbde.paper.pdf(...)
      J'en vite fait de savoir dans lequel j'ai confiance...
      (cf KSE, GEOM et plein d'autres choses)
      * Des parties du noyau qui ne sont pas réécrites tout les deux jours "pour le plaisir" voir la VM de linux par exemple.
      * Techniquement parlant sur les sous système ca serait un peu trop long et peu interessant. C'est un peu comme demander ce qu'apporte une 206 sur une clio.
      * Une vraie documentation du noyau. Si tu veux coder un module tu fais man et tu as toutes les infos qu'il te faut. A des années lumière du "rien a foutre de la doc" de linux.

      Bref tout depend de ton point de vue, mais les BSD ont une méthode de developpement homogène qui se resume par tres peu de patchs externes (contre 12 patchs pour la VMs en ce moment par exemple), un noyau et des outils systèmes coherents et generalement des choses assez carrées dans le sens que ce n'est pas qu'un empilement de patch (je ne juge pas le resultat final mais la facon d'y parvenir).

      > On dit souvent que BSD est plus sécurisé. Ce serait dû à quoi ?

      A la betise.

      > A une meilleure conception du noyau ?

      Une meilleure conception du noyau n'empeche par les erreurs de prog avec des jolies failles noyaux. On te repondra systrace je ne repondrais meme pas j'ai dit ce que j'en pensais plus haut.

      > A une politique de chasse aux failles plus poussée ?

      OpenBSD se gargarise de leur audit. D'un autre côte il y a plein de personnes qui auditent ailleur (FreeBSD audite aussi) et de nombreuses personnes sous linux font de même. D'ailleur le monsieur d'isec ne les trouve pas par hasard :-)

      > Est-ce que c'est toujours vrai si on compare avec un Linux patché avec grsecurity ou autre ? Et avec SELinux ?

      Ca veut pas dire grand chose non plus. La sécurité d'une machine est surtout relative au niveau de son administrateur système.

      OpenBSD propose des solutions classiques a des problème classique comme les BOs, le chroot etc. Qui serait donc plus du côté PaX/execshield. Les choses comme systrace sont aussi utile _a priori_.

      FreeBSD ne propose pas de protection contre les BO sur X86 par exemple (en même temps au lieu de faire ***** tout le monde comme linux a du supporter les machines a XX Go de RAM sur X86 on achete une vraie architecture...). Par contre propose des fonctionalités avancées de gestion de l'information et de cloisonement système.

      SELinux a son equivalent pour TrustedBSD/FreeBSD les regles ont d'ailleur été devel par le même labo d'NAI si ma mémoire est bonne. Voir ma réponse plus haut sur une partie de ce qu'offrait FreeBSD/TrustedBSD dans ce domaine. Les approches d'Open et de Free sont complémentaires. Pour la sécurité de FreeBSD je te conseil d'aller voir le handbook et trustedbsd.org.

      Ce qu'il manque clairement est un système d'audit ce qui est en train d'etre résolu par TrustedBSD (on ne peut pas tracer un utilisateur comme tu pourrais le faire avec grsec par exemple). Et on peut dire merci a Apple sur ce coup la puisque ce n'est presque que du portage depuis Darwin.

      Bref chaque partie a ses avantages et ses inconveniants, vaut mieux maitriser le maximum de plateformes afin savoir choisir le meilleur compromis entre ses attentes et ce que les solutions proposent.
      • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Et NetBSD dans tout ça, il se situe où au niveau de la sécurité, des performances... ?
        • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Troll>
          Il est super secur, d'un autre coté vue l'interface utilisateur reduite, et l'absence de support reseau sur les fours a micro-onde et les machines a lavée, il y avait déjà peut de risque.
          /troll>
          • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Et en désactivant le mode troll, ça donne quoi ?
            Non, franchement, je bosse pas mal avec Open et Free, mais Net, j'ai très peu fait joujou avec... La clarté du système me plait assez de prime abord (même si intégrer postfix+sendmail par défaut me semble inutile...), mais je n'arrive pas à avoir de retour d'expérience d'utilisateurs/admins.
      • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

        Posté par . Évalué à -2.

        «Methode de developpement plus "saine" enfin moins bordelique»

        Plus «saine», dans quel sens ?
        Si tu te restreint au niveau technique informatique, peut-être...
        Si tu considère le développement de logiciel libre également comme acte social et politique, alors, je pense au contraire, que cette méthode de développement est moins saine.

        «Tu te retrouves rarement a avoir une fonctionalité dans le noyau et devoir attendre 3 ans que les GNUs integrent la chose dans leurs utilitaires et inversement»

        Les GNUs ne font pas que développer un noyau et les outils de base en ligne de commande, ils développent aussi des applications assez poussé comme le
        GNU Network Object Model Environment. ou encore le GNU Image Manipulation Program. Parce qu'avec un noyau, même très «sécur» et très stable on n'y fait pas grand chose...

        Je fais confiance à la méthode de développement «bazard», c'est la seule à être réellement nouvelle.
        • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

          Posté par . Évalué à 4.

          > Plus «saine», dans quel sens ?

          Dans le sens ou on a un nombre limité de codeurs, un temps limité et que ne pas s'amuser a ecrire 36 x la même chose n'est peut etre pas plus mal. Ne pas se retrouver dos au mur a devoir integrer un objrmap dans linux 2.6.7 (ou un rmap / -aa dans 2.4.10). Enfin si debuger la VM sur une branche stable te branche chacun son truc.
          Enfin je suis activement le devel de FreeBSD / Linux et d'un coté c'est simple de l'autre côté je me tappe a lire 12 patches qui font la même choses et dont 11 partirons a la poubelle. Quand on regarde le résultat final c'est du kiff hormis que l'un à passé 10 x moins de temps dessus.

          Après on peut aimer le "bazard" a vrai dire je m'en fou pas mal.

          > Si tu considère le développement de logiciel libre également comme acte social et politique, alors, je pense au contraire, que cette méthode de développement est moins saine.

          Mouhaha enfin bref.

          >Les GNUs ne font pas que développer un noyau et les outils de base en ligne de commande

          Bon on va arretez le refrain sur le rôle des GNUs. il n'y a aucune bijection entre ce que fait GNU et FreeBSD. Je constate un point : le fait qu'il n'y ai pas d'entité homogène dans le système linux fait arriver a des débilités profondes. Comme le support des ACLs qui maintenant qu'il ne necessite plus 4 patchs noyau ne sont toujours pas prise en compte par les coreutils. Si tu veux y'a plein d'autres exemples. Je me fou de ce que fait XX ou YY je constate. D'un côté quand la fonctionalité est ajouté au noyau l'userland avance en même temps de l'autre c'est la lutte. Si les GNUs et linux sont capables de se synchroniser ca ne me pose aucun problème dans le cas contraire si.

          > Parce qu'avec un noyau, même très «sécur» et très stable on n'y fait pas grand chose...

          Tiens ca faisait longtemps. Le refrain moralisateur me manquait.

          > Je fais confiance à la méthode de développement «bazard», c'est la seule à être réellement nouvelle.

          Et un troll sur le cathedrale / bazard je suis gatté aujourd'hui !
          • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

            Posté par . Évalué à 0.

            «Quand on regarde le résultat final c'est du kiff hormis que l'un à passé 10 x moins de temps dessus.»

            Non, ce n'est pas identique: Beaucoup plus de personnes sont impliquées dans le développement du noyau Linux: des hackers isolés, des grosses boites comme IBM, .. Cela a forcement un impact (cf. le matos supporté sous Linux vs *BSD)

            «Après on peut aimer le "bazard" a vrai dire je m'en fou pas mal.»

            Le bazar est une méthode de développement.
            Tu remarquera, que dans tous les domaines créatifs (en dehors de l'informatique), c'est toujours le bazar.

            «> Si tu considère le développement de logiciel libre également comme acte social et politique, alors, je pense au contraire, que cette méthode de développement est moins saine.

            Mouhaha enfin bref.»


            ça peut te faire rire, mais c'est capital, pour pas mal de gens. Les avantages techniques, sont comme une cerise sur le gâteau. Vu les résultats du bench posté quelques commentaires plus haut, il semblerait que le noyau Linux n'ai pas a rougir face aux *BSD (ça serait même plutôt le contraire).

            «Comme le support des ACLs qui maintenant qu'il ne necessite plus 4 patchs noyau ne sont toujours pas prise en compte par les coreutils.
            [...]
            Si les GNUs et linux sont capables de se synchroniser ca ne me pose aucun problème dans le cas contraire si.»


            http://www.gnu.org/software/coreutils/(...)
            «The GNU Core Utilities are the basic file, shell and text manipulation utilities of the GNU operating system.»

            A aucun moment, il n'y a écrit the Linux operating system. Linux ne fait que les utiliser, tout comme un système FreeBSD va utilisé GNOME, gcc ou The Gimp.

            Il y a une philosophie derrière GNU. En aucun cas cette philosophie ne prône le logiciel libre comme un développement plus efficace, ou des logiciels de plus grande performance. Si c'est le cas, c'est du bonus.
            • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

              Posté par . Évalué à 4.

              C'est une news FreeBSD on parlait tranquilement du mode de developpement de linux et de FreeBSD. Pourquoi y'a toujours un moralisateur à deux balles qui vient nous casser les pieds quand on parle de developpement ?

              Tu m'expliques le rapport avec la tambouille ? Ta philosophie t'es gentil mais on parlait technique donc je m'en care completement. Je fais une remarque pertinante comme quoi l'userland et le noyau sous linux sont desynchroniser que ce soit la volonté du pape ou par ce que GNU developpe pour le système d'exploitation GNU je m'en balance. On parle TECHNIQUE.

              Bref dans le cas présent la philosophie GNU j'en ai rien a foutre pour parler franchement.

              note: "il semblerait que le noyau Linux n'ai pas a rougir face aux *BSD (ça serait même plutôt le contraire)."

              ca me ferait mal que ce soit le contraire vu que le ratio heures de devel doit etre superieur a 1000... Enfin je ne ferais meme pas de commentaires sur le benchmark je te conseil de lire les threads associés sur lkml et Freebsd-hackers sur sa validité (ce sont des µbench) et leur implications dans le monde réel.

              (Zut il me semblait que le monsieur demandait aussi d'éviter le troll BSD vs GPL tu voudrais pas nous le faire aussi qu'on s'amuse un peu)
              • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Je te rappelle que Aldoo demandait les différences entre GNU/Linux et les BSD
                et de répondre:

                «Methode de developpement plus "saine" enfin moins bordelique»

                Ça n'est pas du tout techniques et completement subjectif. En tout cas je ne suis pas d'accord.
                Et même si ça te gene de l'entendre , cette façon de développer présente aussi des avantages.
            • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

              Posté par . Évalué à 6.

              Non, ce n'est pas identique: Beaucoup plus de personnes sont impliquées dans le développement du noyau Linux: des hackers isolés, des grosses boites comme IBM, .. Cela a forcement un impact
              Ce qui est souligne c'est que le ratio "temps homme"/"resultat" tend a etre en defaveur pour linux.
              <bon vieux temps>
              cf. le matos supporté sous Linux vs *BSD
              L'argument de linux face a windows etait il y a qq annees "la qualite d'un OS ne se juge pas au nombre de peripheriques supportes".
              </bon vieux temps>
              Tu remarquera, que dans tous les domaines créatifs (en dehors de l'informatique), c'est toujours le bazar.
              Avant d'etre "creative", l'informatique se doit d'etre fonctionnelle.

              ça peut te faire rire, mais c'est capital, pour pas mal de gens. Les avantages techniques, sont comme une cerise sur le gâteau.
              oui et non. Beaucoup de projets naissent comme "alternatives libres". Dans + de 50% des cas, le projet n'abouti a rien. De plus dans 99% des cas, le projet du coin est parfait. mais parfois il est difficile d'avoir une visibilite des performances d'un soft libre. La encore, il s'agit d'appli specifiques ou le libre commence a peine a emmerger.

              Vu les résultats du bench posté quelques commentaires plus haut, il semblerait que le noyau Linux n'ai pas a rougir face aux *BSD (ça serait même plutôt le contraire).
              Effectivement. La question est pourquoi? :-)
              Le cas Linux:
              Depuis les noyaux 2.2 la base de developpeurs et son renouvellement est assure et viable, et on a vu apparaitre les premieres versions *vraiment* stables. A partir de la, la performance et le support de features a su se mettre en place et s'est developpe.
              Les cas BSD:
              La plupart sont en transition/evolution.
              Dans le cas OpenBSD, la performance est quelque chose de nouveau. Il y a des efforts securitaires et de license, mais peu sont des "system designers", et tout ce petit monde vit sous le diktat de theo. En ce qui concerne NetBSD, c'est oui et non. Il y a des petits bijoux sous NetBSD (avec encore moins de developpeurs que chez freebsd), et leur reaction a la publication des benchmarks en question a ete fort rapide et enrichissante.
              Dans la famille des petits nouveaux, DragonflyBSD devrait etre tres interressant au niveau performance. Et concluons avec FreeBSD. Pour FreeBSD, la technologie de la 5.x est "vieille". Elle devrait etre stable depuis plus d'un an. Et etant donne que la branche 5.x reste un peu trop longtemps en -CURRENT sans l'etre, il ne peut plus avoir de changement dans les ABI/API et bcp de concepts sont frozen et se doivent d'etre stabilise, meme si des erreurs de conceptions existent. Il faut aussi voir que le modele d'integration FreeBSD lui a porte prejudice. Depuis le debut 2004 il y a eu + de src commit bit accordes que sur les 2 dernieres annees !
              Le renouvellement a ete difficile, ce qui explique le retard.
              IMHO, la 5.x sera "decevante" (vieille avant l'age, en ce qui concerne les attentes du "public"), l'avenir est dans la 6.x, en esperant qu'elle profite a la 5.x autant que la 5.x a la 4.x.
              A aucun moment, il n'y a écrit the Linux operating system. Linux ne fait que les utiliser, tout comme un système FreeBSD va utilisé GNOME, gcc ou The Gimp.
              La comparaison est mal choisie. Ce qui etait souligne est le manque d'integration des fonctionnalites du kernel. Si ecrire un shell script de 150 ligne pour faire qq chose permet de se faire mousser sur les newsgroups ou autres, dis toi que sous FreeBSD, ca te prend 2 lignes. Le meilleur exemple est IPsec. L'intregation des BSD est largement + user friendly.
              Tu n'as pas une personne qui code le kernel et un autre l'userland. C'est tout d'un coup. Exemple recent: le renaming d'interface reseaux sous FreeBSD. le kernel le gere et au meme moment tu as ifconfig qui est modifie. Sous linux le developpement serait (c'est pas si caricatural):
              1. un dev patche le kernel
              2. un dev code un patch grouik pour ifconfig (dans le meilleur des cas)
              3. 250 scripts/softs circulent sur freshmeat/les mailing lists
              4. une distrib incorpore un patch non officiel
              5. ifconfig supporte officiellement la features en question.
              6. les distribs s'allignent
              C'est uniquement ce comportement "bizarre" qui a ete souligne.

              Il y a une philosophie derrière GNU. En aucun cas cette philosophie ne prône le logiciel libre comme un développement plus efficace, ou des logiciels de plus grande performance. Si c'est le cas, c'est du bonus.
              On ressort le troll de gnugrep vs freegrep? ;-)
              Mais en effet il y a une philosophie. Mais les projets matures ne sont plus (generalement) dans cette optique.
              • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

                Posté par . Évalué à -1.

                «cf. le matos supporté sous Linux vs *BSD
                L'argument de linux face a windows etait il y a qq annees "la qualite d'un OS ne se juge pas au nombre de peripheriques supportes".»


                Ce n'est pas ce que je voulais dire, j'ai probablement pas choisi un bon exemple. La plus grande ouverture du noyau Linux attire beaucoups plus de monde par rapport à la methode de developpement plus classique des BSD, avec en contre partie des inconvenients.

                «Tu n'as pas une personne qui code le kernel et un autre l'userland.[...]»

                Les BSD (et je me trompe peut-être), m'apparaissent libre («forkable»), mais moins ouvert que Linux.

                «Sous linux le developpement serait (c'est pas si caricatural):
                1. un dev patche le kernel
                [...]
                6. les distribs s'allignent
                C'est uniquement ce comportement "bizarre" qui a ete souligne.»


                Un exemple de sélection naturel :)

                Ce genre de problème n'est pas spécifique à Linux: par exemple, entre X et les environements par dessus. Mais je ne souhaite pas pour autant qu'une equipe restreinte programme tout du noyau, jusqu'au navigateur web, malgrés que ça aurait certainement de tres gros avantages.
                • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Ce n'est pas ce que je voulais dire, j'ai probablement pas choisi un bon exemple.
                  C'etait juste un clin d'oeil ;-)

                  Les BSD (et je me trompe peut-être), m'apparaissent libre («forkable»), mais moins ouvert que Linux.
                  Ce n'est pas une question d'ouverture. La premiere question qui se pose qd du code important va etre fait est: "Si je commit mon code aujourd'hui, l'API/ABI doit etre compatible dans 2ans".
                  Grosso modo, la solution doit etre viable. Ce qui donne parfois l'impression que les gars de FreeBSD passent des heures a parler sans pondre de code ;-)
                  Si les BSD paraissent moins ouvert, c'est surtout par protectionnisme. Si tu as une bonne idee pour un BSD, faut l'assumer jusqu'au bout. Tu ne balances pas ton bout de code en te disant que qq'un le maintiendra pour toi.

                  Un exemple de sélection naturel :)
                  oui. mais avec duplication des efforts. D'ou le terme de projets autistes dynamisant. Des relations des causes a effets, avec une pointe de "c'est moi qui l'ai fait". Au final une solution est acceptee mais qui sera peut etre 6 mois apres remis en cause. Ca s'appelle chez FreeBSD une violation de POLA (http://www.freebsd.org/doc/en_US.ISO8859-1/books/faq/misc.html#DEFI(...))

                  On peut retomber sur un autre trol^Wdebat qui est "qu'en est-il de l'integration des logiciels libres". Unix a d'ailleurs ete concu dans un souci d'homogeneisation (cf papiers de Steeve Bourne). Si les projects qui interferent n'arrivent pas a s'arranger entre eux pour divers conflits, tu en arrives a une solution bancale/incomplete.
        • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

          Posté par . Évalué à 5.

          Plus «saine», dans quel sens ?
          Si tu te restreint au niveau technique informatique, peut-être...
          Si tu considère le développement de logiciel libre également comme acte social et politique, alors, je pense au contraire, que cette méthode de développement est moins saine.


          Dans la vie, il y a ceux qui codent et ceux qui politisent le code. Ton intervention est a la limite de "Mickael Knight, le chevalier des temps modernes".
          [auto censure]
          Ce qui "derange" pour un GPListe chez un BSDiste c'est la depolitisation du code. Le monde peut s'ecrouler, on s'en fout.
          Ca se resume a :
          "Windows le fait ? et alors ? Linux le fait ? et alors ?"
          Il y a des bonnes choses sous linux, chez sun ou chez microsoft (meme si c'est pas si evident ;-)), mais ce n'est pas parce que le "concurrent" le fait que l'on doit se precipiter pour l'avoir.
          Chaque projet a sa politique, rien ne t'empeche de forker (certains ne s'en sont pas prives). Si ca te gene que le code des BSD ne soit pas (autant) politise, et bien soit, mais dis-toi que tes convictions ne volent pas plus haut que les bigotteries extimistes du Pape.

          Je fais confiance à la méthode de développement «bazard», c'est la seule à être réellement nouvelle.
          Tu fais confiance a une "methode" qui n'est pas celle des projets enonces.
          En plus, "bazard" c'est l'ensemble, si tu prends au microscrope tout ce petit monde, le terme le + adapte est "un esemble de projets autistes dynamisant".
          En ce qui concernent la nouveaute, je doute que ce concept aie deja ete eprouvee, il y a prends de 30 ans, dans une micro-communaute qui vivait a Berkeley...
          • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

            Posté par . Évalué à 0.

            «Dans la vie, il y a ceux qui codent et ceux qui politisent le code.»

            Tu écrit des programmes seul, et uniquement pour toi ?
            La dimension social et politique de logiciels commence à partir du moment ou tu écrit des logiciels avec des gens et pour des gens.

            «Si ca te gene que le code des BSD ne soit pas (autant) politise[...]»

            Tu fantasme, je n'ai rien contre le code des BSD, mais je ne trouve pas son mode de développement plus «sain» pour autant.
            • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Tu écrit des programmes seul, et uniquement pour toi ?
              bien sur, parcequ'il ne font rien que ce je veux. Et si un jour je vois que qq'un parle de ce qui s'en rapproche, je lui file mon code et il en fait ce qu'il veut.

              La dimension social et politique de logiciels commence à partir du moment ou tu écrit des logiciels avec des gens et pour des gens.
              Ca me fait sourire :-)
              Je connais des gens qui utilisent mes maigres contributions pour gagner du temps donc l'argent. J'ai d'ailleurs eu a ce propos du feedback aussi bien negatif que positif.
              Et y'en a meme qui se font du fric sur mes idees parceque le code sans idees ne sert a rien. Les idees et les concepts doivent etre autant partage que le code, et c'est parfois trop rare.
              Et bien crois-le ou non, a part la beaute du geste, ca n'apporte rien de politique ou de social, meme pas un gramme d'ideologie en retour.
              Ca ne freine pas pour faire "mon boulot" mais ca me rend juste un peu plus cynique de jour en jour.

              Tu fantasme, je n'ai rien contre le code des BSD, mais je ne trouve pas son mode de développement plus «sain» pour autant.
              Clarifions.
              Un projet linux tres proche des BSD est debian. Tu le trouves bazar?
              • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

                Posté par . Évalué à -1.

                «Et bien crois-le ou non, a part la beaute du geste, ca n'apporte rien de politique ou de social [...].»

                et pourtant:

                «J'ai d'ailleurs eu a ce propos du feedback aussi bien negatif que positif. »

                Sinon tes programmes interagissent avec leurs utilisateurs ? Comment a tu conçu l'interface qui va communiquer avec eux ?
                Et partage-tu tes logiciels ? autorise-tu a les consulter, modifier, redistribuer ? Si oui, comment ?
                etc...

                Voilà ce que j'entend par dimension social et politique des logiciels

                «Un projet linux tres proche des BSD est debian.»
                a quel niveau ?

                «Tu le trouves bazar? »
                Non. Mais Debian inclu GNU et Linux. (du moins pour Debian GNU/Linux)
                • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Sinon tes programmes interagissent avec leurs utilisateurs ? Comment a tu conçu l'interface qui va communiquer avec eux ?
                  Et partage-tu tes logiciels ? autorise-tu a les consulter, modifier, redistribuer ? Si oui, comment ?
                  etc...


                  Alors il y a 5 points importants:
                  1. ce que je fais pour un gros projet
                  2. ce que je modifie
                  3. aux projets auxquels je contribue ponctuellement
                  4. ce que j'ecris comme soft (rare)
                  5. ce que j'ecris comme doc

                  1. je communique beaucoup avec les autres membres du projets et avec mes utilisateurs + travail sur l'infrastructure du projet. C'est des 5 points l'unique dont je guarantie le suivi.
                  2. je modifie des softs, les patches sont plus ou moins dispo ca depend de ma volonte a faire un diff ;-) Si ca arrive sur le tapis, je partage sinon ca pourri dans un coin. Je respecte la license originale dans tous les cas
                  3. Je fais au mieux ;-)
                  4. c'est sous licence BSD, que chacun fasse de ce que j'ecris ce que bon lui semble.
                  5. voire 4.

                  «Un projet linux tres proche des BSD est debian.»
                  a quel niveau ?

                  Le projet debian est un projet d'integration, avec une part de developpement. Le but de debian est, IMHO, d'offrir un suivi en imposant des regles, qui s'adaptent lentement mais surement.
                  La contribution est de type bazar mais avec une Q&A impeccable.

                  Ce genre de systeme ne peut s'adapter aux BSD a cause d'une approche fondamentalement differente.

                  Pour conclure, le developpement bazar a pour avantage d'evoluer + sur lui meme (a court terme). D'un autre cote il penalise sur certains points, principalement ce qui concerne le "core" du systeme. De plus le cas "intermezzo" aborde ici il y a peu de temps reflete la limite de ce modele.
                  D'un coup, il n'y a plus personne pour le maintainir, alors que le 2.6 est considere comme branche "stable", qui par bon sens ne devrait pas changer.
    • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

      Posté par . Évalué à -1.

      Les BSDistes préferent troller que coder.
    • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

      Posté par . Évalué à 3.

      J'avais bien fait de le garder sous la main ce lien :]
      http://www.over-yonder.net/~fullermd/rants/bsd4linux/bsd4linux1.php(...)

      PS: attention a ne pas prendre ce document au pied de la lettre..
      • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

        Posté par . Évalué à 6.

        De toutes manières, l'argument qui tue, c'est ça :

        Why *BSD is superiori to Linux ?

        Answer : http://www.xs4all.nl/~marcone/bsdversuslinux.html(...)

        Period.
        • [^] # Re: GNU/Linux vs *BSD ?

          Posté par . Évalué à 1.

          voila un argument de choc !
          m'enfin je ne suis pas un pro mais je pense quand meme avoir mon mot a dire ...

          voila de ça presque 3 ans que je vogue entre l'univers GNU/LINUX et celui de FreeBSD et voila mais constatations (plutot facile mais pas du tout technique) :
          - Linux c cool ca marche bien , le matoss est bien suporté mais un point qui m'a choqué pour presque toute les distrib (sauf slack que j'utilise en ce moment) c'est que meme avec les updates les patchs j'ai trouvé que les distrib "s'essouflaient" plus ou moins rapidement et conduisaient a une reinstall ... chose dont je n'est pas eu a me plaindre sous freebsd
          - FreeBsd c bien , ya une bonne communauté mais la config du matoss pour un newbi comme moi est vraiment chaude et la config en generale est quand meme pas facile , mais je ne suis peut etre rester assez longtemps sous free donc avec cette 4.10 je vais retenter l'experience ;)

          voila c tout , et passez s'ilvous plai des termes techniques comme :
          "a un moment tu dit que freebsd reste plus longtemps stable : serait ce parceque le noyau subit un develop ........."
          merci a+
  • # irc.redhat.com

    Posté par . Évalué à -1.

    http://irc.redhat.com/(...) => copie de www.freebsd.org

    Si je demande une page qui n'existe pas ( http://irc.redhat.com/coucou(...) ) :
    Apache/2.0.49 (Debian GNU/Linux) DAV/2 Server at irc.redhat.com Port 80

    C'est rigolo.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.