Coloriser des flux de texte avec colout

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa.
65
4
avr.
2013
Ligne de commande

Les réalisateurs de films policiers ne s'y trompent pas : lire des flux de textes en ligne de commande nécessite parfois le super pouvoir de lisibilité.

Bien que les outils GNU soient extrêmement pratiques pour manipuler des flux de texte, il en manquait un pour aider à mettre en valeur l'information importante, sans masquer l'accessoire. Par exemple pour faciliter la lecture de logs s'étendant sur plusieurs lignes ou pour détecter rapidement le numéro de ligne d'un fichier responsable d'une erreur de compilation.

Heureusement, grâce à la commande colout (aujourd'hui en version 1.0), vous pouvez maintenant très facilement coloriser colorer colorier mettre de la couleur là où vous le souhaitez dans votre ligne de commande.

Basiquement, colout s'utilise comme un filtre de flux de texte classique, généralement après un pipe, et mets en valeur les bouts de texte correspondant à une expression régulière avec une couleur et un style de votre choix :

    <flux de texte> | colout <expression régulière> [couleur [style]]

L'IHM de colout est pensée pour être simple tout en permettant des utilisations vraiment intéressantes, telles que le coloriage l'application des couleurs sur les groupes des expressions, l'utilisation de cartes de couleurs (mais si, vous savez, les couleurs de l'arc-en-ciel…), la coloration la mise en valeur de la syntaxe de code source, des thèmes automatiques et même l'application d'une couleur en fonction de la valeur d'un nombre.