Forum Programmation.autre [txt2tags] Résolu: Utilisation des templates

Posté par . Licence CC by-sa.
3
30
sept.
2015

Bonjour à tou(te)s,

Afin de m'affranchir de la rédaction de document LaTeX qui m'agace profondément et tout en voulant conserver la "qualité LaTeX", c'est tout naturellement que je me suis tourné vers txt2tags, qui me rend d'excellents services.

Je suis ici pour essayer de rationaliser un peu mon processus de création de document et essayer de comprendre un peu mieux le fonctionnement de txt2tags.

Actuellement, j'ai un makefile pour chacun de mes documents de la forme suivante (du HTML pour (...)

Sortie de txt2tags en version PHP

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Florent Zara, Xavier Teyssier et patrick_g. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa.
28
28
sept.
2012
PHP

Txt2tags vous connaissez ?

C’est le grand perdant du « lightweight markup war » (la guerre des langages de balisage légers) : bien que plutôt logique dans sa syntaxe, d’ailleurs proche de la syntaxe de Creole, ce dernier justifiant ses choix dans une étude fort détaillée, donc applicable dans une certaine mesure à txt2tags, extensible sans produire des dérivés incompatibles entre eux (on expliquera comment plus loin), créé avant toutes les autres syntaxes wiki légères, il arrive pourtant bon dernier en termes de part de marché, c’est‐à‐dire d’utilisation, face à MediaWiki, Markdown, ReStructuredText, etc.

Pourquoi ? Divers paramètres entrent sans doute en compte dans cet état de fait. Néanmoins, txt2tags ayant été programmé en Python, on peut imaginer que ce langage n’étant pas disponible sur la plupart des hébergements mutualisés, il n’était pas question de l’utiliser dans des projets nécessitant un wiki en ligne, d’où un délaissement du langage de la part des utilisateurs potentiels.

Ce créneau a donc été pris dans une large part par l’implémentation en PHP de Markdown, que l’on retrouve absolument partout, et du coup la syntaxe Markdown étant connue, elle a été démocratisée selon un cercle vicieux qui a fait que de nombreux services l’ont pris en compte par ailleurs, même en utilisant une autre implémentation (Ruby, etc.). Ainsi, Markdown, ou l’une de ses versions modifiées initiées pour pallier ses limitations de base, comme Markdown Extra ou GitHub Flavored Markdown, sont la syntaxe par défaut de Diaspora, LinuxFr.org, Tumblr, GitHub, etc.

Mais la lutte n’est pas finie !