Journal De l'utilité d'une numérotation consciencieuse.

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
28
oct.
2002
Bien aimé auditoire internetopapiforme,

Je tenais à m'insurger devant la plèbe numérique qui court aujourd'hui dans nos rues. C'est d'un oeil, quoique patient, néanmoins sévère, que je me suis vu opposer à la rétine un crime numérologique.

Je m'explique.

Certains (d'aucuns) aux pseudonymes anagramiques s'amusent à hyperboliser de manière aberrante sur des chiffres. Certes, d'une figure de style assez élaborée, via la forme de ce chiffre (romains).
Néanmoins, il reste que l'on a beau faire de la rhétorique et enjoliver à coup de chirurgie plastico-htmlique ses réflexions post-digitales, si l'on n'est pas correct sur le fond, plus rien n'est interprétable de manière correcte et non avinée.

Ainsi, c'est avec fureur que je <span>souligne</span> le fait que 76 s'écrit en chiffres romains LXXVI et non pas une aberration quelconque destinée à faire lire un auteur jouant de termes (et lettres) racoleurs pour mieux faire vendre ses élucubrations interyachtiques.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.