Journal Des nouvelles de Microsoft et de l'Europe (suite)

Posté par  .
Étiquettes : aucune
0
21
mar.
2005
Dans un journal qui commence à dater (1) http://linuxfr.org/~fabb/17518.html(...) , fabb, peu sensible à la pensée unique nous rappelait que le mal c'est Microsoft et non pas l'Europe, et nous donnait des nouvelles de ces deux compères, et glorifiat l'action du second en train de chercher des poux au premier.

Las, le diable est dans les détails, et les détails, le quotidien orienté business "The Financial Times" les a(2). Quel espoir peut-on tirer de coup de geule en pratique ?
- un truc positif, mais pas bien méchant pour Microsoft : au lieu de vendre les specs au tout (80 protocoles) ou rien, il devra les vendre séparément.
- De mémoire : some people asked to modify the terms of the licence, to allow open-source vendors. A move the company is certain to resist.
Bref, le sort ayant été réglé pour SUN et d'autres par des réglements à l'amiable, Microsoft accompagne l'ouverture de l'exclusion de son premier concurrent. Joli coup !
- Enfin, le plat de résistance dont l'ironie m'a fait sourire :
de mémoire : il n'est un mystère pour personne que la commission souhaite que les prix annoncés soient revus à la baisse, et propose de refléter le degré d'innovation du protocole en question en regardant par exemple le nombre de brevets qui le protège


Je tire mon chapeau du côté de Redmond pour la beauté des manoeuvres, puis récapitule :

Microsoft 0 - 1 Union Européenne : bonne description de la position monopolistique de MIcrosoft. (il y a un PDF sur leur site)
Microsoft 1 - 1 Union Européenne : sanctions imposées sur windows media à côté de la plaque décrite dans le document précédent. Puis tournées en ridicule avec talent par Microsoft avec le fameux Windows XP Reduced Media Edition au même pris que le complet.
Microsoft 2 - 1 Union Européenne : un énorme point pour MS pour avoir gagné énormément de temps tout au long du procès
Microsoft 3 - 1 Union Européenne : avantage décisif sur le point d'être attribué à Microsoft sur l'affaire décrite dans ce journal.

La victoire par chaos est proche.

(1) D'où ce nouveau journal
(2) J'ai lu ca dans le journal papier. Sur internet : http://news.ft.com/cms/s/06a23d94-9713-11d9-9f01-00000e2511c8.html(...)
Malheureusement, il faut login/mot de passe. Vous pouvez tenter votre chance sur http://bugmenot.org(...)
  • # c'est dommage, ca m'interesse

    Posté par  . Évalué à 3.

    Microsoft 0 - 1 Union Européenne : bonne description de la position monopolistique de MIcrosoft. (il y a un PDF sur leur site)

    Mmh, je n'en doute pas. Mais je ne le trouve pas. Un lien peut être?

    Microsoft 2 - 1 Union Européenne : un énorme point pour MS pour avoir gagné énormément de temps tout au long du procès

    ??? Là j'ai rien pigé.
    • [^] # Re: c'est dommage, ca m'interesse

      Posté par  . Évalué à 4.

      Ca y est, j'ai remis la main sur le PDF de la décision du 21 avril 2004
      http://europa.eu.int/comm/competition/antitrust/cases/decisions/377(...)
      En anglais. La question subsidiaire de savoir s'il y a une version francaise est laissée au lecteur.

      ??? Là j'ai rien pigé
      Je voulais dire tout simplement que ce procès qui rebondit encore aujourd'hui a été très très long, et gagner du temps ainsi leur a permis de consolider leur position de monopole et de fragiliser leurs concurrents.
      • [^] # Re: c'est dommage, ca m'interesse

        Posté par  . Évalué à 2.

        En anglais. La question subsidiaire de savoir s'il y a une version francaise est laissée au lecteur.

        On dirait que non:

        (ONLY THE ENGLISH TEXT IS AUTHENTIC)

        Merci pour ta réponse.
  • # Re:

    Posté par  . Évalué à 1.

    > de mémoire : il n'est un mystère pour personne que la commission souhaite que les prix annoncés soient revus à la baisse, et propose de refléter le degré d'innovation du protocole en question en regardant par exemple le nombre de brevets qui le protège


    Et mémoire, ce n'est pas ça. L'Europe demande la disponibilité des specs à un coût "raisonnable" et ceci n'implique pas que ceux qui utilisent les brevets ne payent pas pour l'*utilisation* des brevets (on ne paye jamais pour avoir les docs sur les brevets puisque les brevets sont publics). Sur l'aspect brevet, ça ne change strictement rien. Ce rapport ne dit pas que les brevets doivent être validés par l'Europe ou non.

    > Microsoft 1 - 1
    > Puis tournées en ridicule avec talent par Microsoft avec le fameux Windows XP Reduced Media Edition au même pris que le complet.

    Maintenant un vendeur de PC peut fournir Windows XP avec real par exemple. Il a l'assurance de pouvoir virer Media Player. Avant Media Player était imposé. Maintenant il est facultatif et gratuit. Apparament c'est le gratuit qui te chagrine. Je comprend. J'ignore s'il est possible à l'Europe de mener une action.

    > Microsoft 2 - 1 Union Européenne : un énorme point pour MS pour avoir gagné énormément de temps tout au long du procès

    Et sans procès ?

    > Microsoft 3 - 1 Union Européenne : avantage décisif sur le point d'être attribué à Microsoft sur l'affaire décrite dans ce journal.

    Non.

    Donc :
    - Microsoft 1 - 1 devient Microsoft 0 - 2
    - Microsoft 2 - 1 devient Microsoft 0 - 2 (rien ne change)
    - Microsoft 3 - 1 devient Microsoft 0 - 2 (rien ne change)
    • [^] # Re: Re:

      Posté par  . Évalué à 3.

      Et mémoire, ce n'est pas ça. L'Europe demande la disponibilité des specs à un coût "raisonnable" et ceci n'implique pas que ceux qui utilisent les brevets ne payent pas pour l'*utilisation* des brevets (on ne paye jamais pour avoir les docs sur les brevets puisque les brevets sont publics). Sur l'aspect brevet, ça ne change strictement rien. Ce rapport ne dit pas que les brevets doivent être validés par l'Europe ou non

      Non, on s'est mal compris. Ce que l'article disait c'était que le prix de l'accès à la spec devait refléter le degré d'innovation, et que comme échelle de ce degré d'innovation, la commission prendrait le nombre de brevets. C'est la pertinence de l'échelle qui m'a fait sourire, un petit tour sur ffii.org permettra de s'en convaincre.
      Je ne disais pas que l'UE reconnaissait les brevets de Microsoft, et que celui-ci réclamait une rémunération pour ceux-ci.

      L'information principale c'est que le concurrent n°1 (sans tenir compte des entreprises avec lesquelles MS a réglé les choses à l'amiable) est exclu de l'ouverture.

      Maintenant un vendeur de PC peut fournir Windows XP avec real par exemple. Il a l'assurance de pouvoir virer Media Player. Avant Media Player était imposé. Maintenant il est facultatif et gratuit. Apparament c'est le gratuit qui te chagrine. Je comprend. J'ignore s'il est possible à l'Europe de mener une action.

      ce qui me chagrine, c'est que Microsoft a détourné le débat : "Monopole et les dangers qu'il représente" en : "Le problème de monopole est restreint au lecteur vidéo (premier point). Voulez-vous qu'on vous enlève ce qui vous permet de lire vos vidéos et vos musique ou non ? Ca sera le même prix (deuxième point)". Libre à toi de penser que ca aura une influence quelconque. Je suis très content que mplayer soit livré de base dans ma distrib avec tous les codecs, le problème n'est pas là. Une sanction intelligente aurait été de dire par exemple : "Microsoft devra fournir dans la prochaine version d'Office un support complet du standard OASIS, Microsoft s'engage à livre par défaut un support du format ouvert Ogg/Vorbis pour laisser le choix aux distributeurs de contenu, ..."

      C'est le genre de décisions pragmatiques et autoritaires que l'ART a prise pour sortir du monopole de France Télécom. Ca a été bénéfique pour tout le monde, même pour FT : en lieu et place de 90-95% d'un petit marché, ils ont conservé 50-60% d'un marché du portable qui a littéralement explosé.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.