• # le barrage endommagé en amont a aidé

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

    Un facteur important négligé dans l'article de grand journalisme est qu'en aval de Liège, avant les pays bas donc il y a un pont barrage à l'île Monsin. Ce barrage de navigation est en travaux et 4 des 6 pertuis (portes) sont restées fermées, ce qui a fait monter le niveau de la Meuse en amont et causé pas mal de stress.

    Je ne doute pas que les aménagements néerlandais aient aidé mais c'est assez dingue que le journaliste aie oublié ce point central de la gestion en province de Liège pour copier coller le communiqué de presse des autorités néerlandaises…

    https://www.rtbf.be/info/societe/detail_inondations-a-liege-situation-tendue-au-barrage-de-monsin-une-grue-menace-l-alimentation-des-stations-de-pompage?id=10804927

    • [^] # Re: le barrage endommagé en amont a aidé

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Merci pour cette info importante en effet !

    • [^] # Re: le barrage endommagé en amont a aidé

      Posté par  . Évalué à 5.

      Oui certainement. De plus ce qui marche au Pays-Bas ne marche pas forcément dans ces régions d'Allemagne où ce sont des petites rivières qui ont débordé, pas des grands fleuves comme la Meuse ou le Rhin sur lesquels de nombreux aménagements ont été réalisés pour contrôler les crues (et faciliter le transport fluvial).

    • [^] # Re: le barrage endommagé en amont a aidé

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

      D'ailleurs dans l'autre localité en Belgique, par exemple à Sambreville où je vis, c'est l'affluent de la Sambre (qui est une grosse rivière), nommée la Biesme (et qui est vraiment petite), qui a débordé. Sans commune mesure par rapport à ce qui s'est passé à Liège, mais c'est elle qui a débordé et ruiné un quartier entier.

      Car comme certains l'ont relevé en Belgique (et en Allemagne) : les petites rivières sont rarement très aménagées, et le coût de le faire serait sans doute trop élevé pour des gains pas si grands en plus des soucis environnementaux associés à ces travaux.

      Les Pays-Bas ont clairement un rapport à l'eau différent qu'en Belgique et en Allemagne. Mais ils ont connu des catastrophes bien plus grands, qui a donné lieu au fameux plan Delta, ils ont toujours été menacés par cet ennemi naturel et ont de fait développé un grand savoir faire et beaucoup d'aménagements. Cela les a aidé aujourd'hui, c'est certain. Cela ne veut pas dire que les autres ont totalement merdé.

      Il est clair qu'il y a un effet de surprise avec la saison, et le calendrier des travaux de certaines écluses / barrages qui n'ont pas aidé. Puis sans doute que l'urbanisme a trop longtemps négligé la problématique en laissant trop d'habitation se bâtir dans des lieux à haut risque d’inondation (mais je pense que c'est le cas dans quasiment tous les pays quand on y regarde, la France en tout cas a aussi un gros soucis là dessus). L'urbanisme très dense de cette région de l'Europe n'aide pas non plus à limiter les dégâts.

      • [^] # Re: le barrage endommagé en amont a aidé

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

        Car comme certains l'ont relevé en Belgique (et en Allemagne) : les petites rivières sont rarement très aménagées, et le coût de le faire serait sans doute trop élevé pour des gains pas si grands en plus des soucis environnementaux associés à ces travaux.

        Oui car une bonne partie des dégâts et des morts en Belgique sont le long de la Vesdre (un affluant de la Meuse).

        Idem en province de Namur avec la Lomme (Rochefort).

  • # Zones inondables

    Posté par  . Évalué à 3.

    Pour prévenir les crues, les néerlandais ont créé des zones inondables pour donner de l'espace à l'eau. Logique écologique, il faut accompagner la Nature et non la combattre sinon on sera toujours perdant. C'est ce que les anciens faisaient chez nous et ailleurs, depuis des siècles. Dans les autres pays, dont la France, la Belgique et l'Allemagne, dès l'ère industrielle, ils ont fait l'inverse: suppression des zones inondables et même construction en zone inondable.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.