Brndan a écrit 15 commentaires

  • [^] # Re: Misma

    Posté par . En réponse au journal Livre libre - Antigone pour les enfants insurgés. Évalué à 1.

    Pourquoi pas !

    Ça peut toujours être utile. Mais il est inutile de leur mentir : le bouquin en sérigraphie artisanale sortira en premier, puisque nous avons déjà des commandes.

  • [^] # Re: pas moi !

    Posté par . En réponse à la dépêche NetBSD 6.0. Évalué à 1.

    Idem. J'ai corrigé quelques tournures et fautes d'orthographe tout au plus.

  • [^] # Re: Un merci du public visé !

    Posté par . En réponse au journal [PUB éhontée] Sortie d'un livre (libre) sur (Xe)LaTeX. Évalué à 2.

    Ça fait plaisir.

    Alors pour répondre :

    1/ Pour la gestion de la biblio, c'est une question de goûts. Moi c'est Vim + expressions régulières, je trouve ça pratique.
    Après on peut vouloir utiliser Zotero ou Jabref, mais il n'est pas possible de faire un Comment rédiger sa thèse de l'alpha à l'omega en moins de 300 pages. Il faut que ça reste digeste. Cela dit, il faudrait songer dans un second temps à évoquer l'utilisation de ces logiciels.

    2/ Lyx. Le problème de Lyx, c'est que pour adapter XeLateX + les index + Biber + Biblatex c'est vite une horreur. Personnellement, j'ai trouvé plus simple de tout faire en code directement. Lyx est un bon outil, mais il n'est pas encore au niveau pour ce que nous en faisons.

    3/ Réponse rapide, non. Ou du moins pas facilement. Il est toujours possible de bidouiller, mais ça n'est pas pratique. Je connais des gens qui réalisaient des affiches avec des visuels assez complexes en TikZ avec LaTeX, mais ça s'arrête là.
    Avec LaTeX, tu gères finement et confortablement : toutes les marges, la taille du papier et son format, le recto-verso. C'est bien plus dur de s'attaquer à la 4e de couv. Pour un livre précédent, j'avais fait ça avec Inkscape.

    4/ Tu peux trouver un moyen direct de contacter l'auteur pour le faire bénéficier de tes largesses sans bornes sur sa page :
    http://geekographie.maieul.net/_Maieul_

  • [^] # Re: Super !

    Posté par . En réponse au journal un pacman en LaTeX. Évalué à -4.

    Sur un Evince 3.4, ça fonctionne sans problème.

  • # Excellent

    Posté par . En réponse au journal un pacman en LaTeX. Évalué à 8.

    C'est très bon. Tu comptes l'envoyer sur le CTAN ? Ça toucherait sans doute davantage de monde.

  • [^] # Re: polyglossia

    Posté par . En réponse à la dépêche xmemoire, classe LaTeX. Évalué à 2.

    Mes rapports de bug sur le github de polyglossia sont restés lettre morte. Le mainteneur a l'air de penser de la typographie française est un truc trop moche pour l'implémenter.
    Cela dit, je ne lui ai jamais envoyé de patch, j'y songe.

    Pour ce qui est des footnotes, le texte est effectivement mal rédigé. Ce que ça signifie, c'est qu'au lieu d'avoir dans la footnote

    ¹Ceci est une note infra-paginale.

    On obtient, suivant la norme française :

    1. Ceci est une note infra-paginale.

    Ça a l'air idiot, mais c'est rédhibitoire dans certaines facs.

  • [^] # Re: Un exemple

    Posté par . En réponse au journal xmemoire, c'est la classe.. Évalué à 5.

    C'est chose faite :

    https://gitorious.org/memoire/memoire/trees/master

    Il y a un exemple.tex à compiler avec xelatex, et le pdf qui donne une idée.
    Il comprend une biblio fournie, quelques chapitres, du texte grec UTF-8, des notes et citations en bas de page et une table des matières.

  • # Ptit oubli

    Posté par . En réponse au journal Iptable et les listes noires. Évalué à 3.

    Juste un ptit truc que j'ai pu lire : quand on arrive sur la page d'accueil du projet, on tombe sur

    NFDNSBL is a daemon that filter etc.

    Ça devrait être :

    NFDNSBL is a daemon that filters

    (Rapport à la troisième personne du présent singulier qui prend toujours un s).

    Ça fait plus classe si tu t'adresses à un lectorat anglophone.

  • [^] # Sombres âneries

    Posté par . En réponse à la dépêche Est‐il démocratique, adapté et rentable que l’anglais soit la langue internationale ?. Évalué à 7.

    Je suis traducteur (anglais, allemand), et locuteur de plusieurs langues (l'italien en plus).

    Contrairement à ce qu'on dit, l'irrégularité n'est pas forcément un problème en soi.

    L'allemand est une langue extrêmement régulière. Même les verbes que les collégiens français apprennent comme irréguliers suivent une règle systématique simple. Les déclinaisons ne souffrent pas d'exception. L'accent standard possède peu de phonèmes, et on prononce toutes les lettres. Nietsche expliquait gentiment que si on veut raisonner, il faut le faire en allemand. Soit. Mais ce n'est le cas de personne en dehors de ceux dont c'est la langue maternelle, pour des raisons de rapport de force brutaux entre États (et non entre cultures, j'y tiens).

    L'anglais, contrairement à ce qu'on croit, est une langue aussi très régulière. La grammaire (qui pose en général plus de problèmes que le vocabulaire) est extrêmement simple, ce qui rend la traduction automatique bien plus efficace. Pour cette histoire de dérivation, c'est une sombre ânerie : il y a les racines germaniques et les racines latines. Les deux ont des dérivés, ce qui fait par exemple qu'un locuteur français peut à l'écrit comprendre très facilement un énoncé construit.

    Enfin, la question de la prononciation compliquée est un faux problème. L'anglais est parlé dans des populations de cultures très diverses ; à ce titre, les accents sont très divers. Les vocabulaires aussi. Dire "l'accent d'Oxford est très compliqué, personne n'y arrivera" est vrai ET stupide, parce que personne ne parle avec l'accent des bourgeois d'Oxford.

    Lorsque des locuteurs non-natifs parlent entre eux en anglais, ils se comprennent très facilement, précisément parce que leur prononciation est extrêmement simplifiée.

    L'anglais qui est utilisé dans le monde économique est un sous-ensemble de l'anglais, avec une prononciation standardisée qui ne dit pas son nom, de même que la grammaire (plus de s de 3e personne, plus de conjugaison au passé, etc.)

    Or l'anglais se plie relativement facilement à ce traitement douloureux en raison de son histoire : il est une langue populaire (parlée par les saxons conquis en Angleterre, les pauvres aux États-Unis, les pauvres en Afrique) et n'a pas été comme le français la langue des aristocrates et de la diplomatie avant tout pour des locuteurs non-natifs. En outre l'anglais a absorbé des termes étrangers et créé des néologismes spontanément avec une facilité étonnante (contre-exemple flagrant : l'académie française, qui n'a toujours pas fini son dico).

    Dire que l'anglais n'est pas "rentable" est absurde à plusieurs titres.

    Enfin, une langue artificielle n'évolue pas. Adieu poésie, adieu jeux de mots qui sont tout de même essentiels lors du maniement d'une langue.

    Qu'on ne se méprenne pas, il faut absolument préserver les langues, toutes les langues, parce que ce sont des façons de penser différentes. Pour cela il faut stimuler l'apprentissage de plusieurs langues étrangères chez les jeunes, leur donner de bonnes bases en grammaire dans leur langue natale, et pousser au maximum les traductions.

  • [^] # Re: Portable ?

    Posté par . En réponse à la dépêche Des bases de données sociales aux réseaux sociaux. Évalué à 1.

    D'après les sources, tout est sous GPL (allez voir dans trunk/libretroshare/src/licence). En fait je pense qu'il s'agit de la confusion entre own et proprietary chez un locuteur non-natif de l'anglais. Je pense qu'on doit pouvoir traduire par "le logiciel utilise notre propre protocole".

  • # À propos

    Posté par . En réponse au journal Les pubs contre, eux pour HADOPI. Évalué à 4.

    À ce sujet, l'émission Le 5/7 Boulevard sur France Inter était pour partie (40 minutes) consacrée à l'HADOPI aujourd'hui (et à charge, il faut le dire), avec notamment une analyse de ces fameuses réclames. Je vous invite à la podcaster ici : http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/cinq-sept-boulevard/ car elle est fichtrement drôle.

  • # Orthographe

    Posté par . En réponse au journal Memoire, une classe LaTeX pour les études littéraires.. Évalué à -2.

    s/serais obliger/serais obligé/, évidemment.

  • [^] # Re: Merci et unicode

    Posté par . En réponse au journal Memoire, une classe LaTeX pour les études littéraires.. Évalué à 3.

    La réponse est non. Je me suis un peu penché sur XeLaTeX, mais pas suffisamment.

    Les choix de fonte, notamment, se font différemment. Et il ne faut pas utiliser babel mais polyglossia pour la gestion des langues. Moi, j'avais trois mots de grec, du latin et du français, alors je ne me suis pas pris la tête.

    Toutefois, pas mal de caractères unicodes sont pris en charge directement. Par exemple, lorsque j'ai rédigé, les balises :

    \og{}Texte entre guillemets\fg{}
    

    étaient au niveau du rendu PDF strictement équivalentes à :
    «~Texte entre guillemets~»
    

    Mais si tu veux adapter memoire pour XeLaTex, je suis preneur (je pense que n'importe qui d'un peu motivé peut le faire sans soucis excessifs).

  • [^] # Re: Compatibilité GPL - LPPL

    Posté par . En réponse au journal Memoire, une classe LaTeX pour les études littéraires.. Évalué à 2.

    À mon sens, il n'y a pas de problème. La classe book est sous LPPL, certes, mais la classe bredele ne pompe pas de code de la classe book. Elle y fait juste un appel. Il ne s'agit donc pas d'un Derived Work. Tu pourrais parfaitement avoir développé ta propre classe book. D'ailleurs, ma classe s'appuie sur report et pourrait tout autant s'appuyer sur book.

  • # 22.

    Posté par . En réponse au journal Police à l'université. Évalué à 10.

    Salut,
    J'ai eu à l'université le même problème, notamment pour des commentaires ou des bibliographies critiques.

    Au delà du droit que l'université a d'imposer une police immonde, ce que veulent les profs en réalité c'est une police serif correcte d'une taille décente (ils ont dû imposer une taille, 12 ou 10), pour éviter les devoirs rendus en comics sans ms en 15.5.
    Ils ne connaissent pour la plupart que les systèmes Windows ou le traitement de texte Word d'avant 2007, c'est pourquoi ils "imposent" cette police sans en vraiment pouvoir le justifier (la plupart du temps ils se contentent d'un "c'est professionnel").

    J'ai toujours rendu mes devoirs en DejaVu Serif, Libertine ou Liberation Serif. Mes enseignants n'ont :
    1/ Jamais vu la différence ou
    2/ S'en foutent tant que ce n'est pas du comics.