Journal Stations diskless, nfs et /dev/null

Posté par .
Tags : aucun
0
21
juin
2004
Cher journal,
J'ai quelques stations diskless qui bootent par pxe, leur rootfs est hébergé sur un serveur nfs et de temps en temps les permissions de /dev/null changent et passent de rw-rw-rw à r--r--r-- et cela provoque bien entendu quelques soucis : plus de X ainsi que divers autres problèmes imaginables dans ce cas de figure.
Une fois ces permissions changés je ne peux plus les modifier sur la machine même, chmod ne me renvoie pas d'erreur mais aucun changement n'est effectué, je suis alors obligé de me connecter en ssh sur le serveur nfs pour les modifier bien que j'exporte en no-root-squash.
Les stations ainsi que le serveur nfs tournent sous debian (le serveur en woody et les clients en sarge)

Avez-vous déjà rencontré ce problème ? à quoi est il dû ? Je n'ai pas trouvé de traces dans les logs et google est resté muet pour le moment.

Chris.
  • # Diskless, NFS, howto...

    Posté par . Évalué à 2.

    Désolé de ne pas pouvoir t'aider mais je serai interessé par la méthode (documentations en ligne, HOWTO, ...) que tu as utilisée pour mettre en place cette solution "diskless + NFS-root".
    Quelles performances peut-on en attendre ?
    Quel réseau prévoir ? (10, 100Mb/S, Gigabyte...).

    Merci de tes conseils.

    PS: sans rien y connaitre, le changement de permissions a-t-il lieu lorsqu'une station (particulière éventuellement) démarre ? Si c'est le cas, il faudrait peut-être voir du côté de scripts d'init pour cette (ces) station(s)...
    • [^] # Re: Diskless, NFS, howto...

      Posté par . Évalué à 2.

      diskless + NFS-root = LTSP (http://www.ltsp.org(...)) Linux Terminal Server Project
      (ca utilise PXELinux pur le boot par le réseau, et de l'export NFS standard pour le root NFS, root NFS à spécifier dans ton fichier de conf DHCP sur ton serveur)
    • [^] # Re: Diskless, NFS, howto...

      Posté par . Évalué à 1.

      J'ai suivi cette documentation : http://hobbes.jct.ac.il/docs/Diskless-HOWTO.html(...)
      Hors mis que j'utilise pxegrub.

      Le problème n'est pas fréquant donc les init scripts sont à mon avis a mettre hors de cause, mais il m'est arrivé pour la 3e fois en 1an et demi ce matin alors je me suis décidé a rechercher la cause de ce problème.
      • [^] # Re: Diskless, NFS, howto...

        Posté par . Évalué à 1.

        J'allais oublier, pour le reseau, le 100mbit suffit et les performances sont tout a fait correctes, proches de celle d'une machine disposant d'un disque pour une utilisation desktop normale, de toute maniere, les machines clientes ne sont pas tres puissantes (entre 750MHz et 1,33GHz) mais elles disposent toutes d'une quantité de ram assé importante pour palier à l'absence de swap (entre 320Mo et 640Mo de ram).
    • [^] # Re: Diskless, NFS, howto...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      La doc LTSP est pour une utilisation client-serveur, cad que tout est fait par le serveur en dehors de l'affichage.

      Je l'ai utilisé pour monter une solution avec de petites machines, P2-233/64Mo. Les seules contraintes sont d'avoir une carte réseau PCI et une carte vidéo bien répandue pour eviter d'avoir a trop trifouiller la conf d'XFree.

      Question machine cliente sympa a recuperer dans les poubelles des grosses boites: les Dell GXa, avec plein de composants passe-partout: carte vidéo ATI Rage, carte réseau intégrée 3Com 100Mb/s (boot PXE), carte son ESS, le CPU est soit un P2-233 soit un P2-266, pour la RAM c'est le plus souvent 64Mo de SDRAM et ils sont en format desktop...

      Pour le réseau, il vaut mieux prévoir du 100Mb/s, et pour le serveur, une grosse machine avec beacoup de RAM (256Mo de base et 128Mo par client environ pour une utilisation bureautique classique (OOo+Moz) et un (voire plusieurs) gros CPU toujours en fonction du nombre de clients.

      Voir a ce sujet le projet K12 (Linux in school project) qui est une distrib RedHat/Fedora classique + LTSP:
      http://k12ltsp.org/contents.html(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.