Christophe Vinchon a écrit 1 commentaire

  • [^] # Re: Role de l'APRIL la dedans ?

    Posté par . En réponse à la dépêche 100 000 séropositifs brésiliens menacés de mort par les brevets. Évalué à -1.

    Ce que les brevets "nouvelle mode" mettent en place, c'est une nouvelle logique économique qui consiste à tirer une rente "éternelle" sur les produits de l'esprit ou de la nature existants et à venir : dans cette catégorie, on peut ranger les brevets logiciels, les brevets pharmaceutiques, les brevets sur les méthodes d'enseignement, les brevets sur les OGM (exemple de l'argousier).

    On peut aussi ranger dans ce dispositif les taxes comme celle qui touchent les CDs, le projet de prêt payant pour les bibliothèques, etc.

    Si le mot "politique" gêne ou fait honte à certains, utilisons le terme "sociétal" plus doux à leurs oreilles. Mais on ne peut combattre efficacement les brevets logiciels qu'en mettant à nu la logique qui préside à leur existence : celle d'"organiser la rareté" (argument libéral, par ailleurs, et non "communiste") là où elle n'existait plus ou pas, de créer en quelque sorte des "marchés artificiels".

    Et ne pas vouloir faire les liens entre tous les domaines où pleuvent les brevets, c'est se condamner à combattre les brevets logiciels une main attachée dans le dos : Peut-on envisager une seule seconde que nous soyons assez forts, informaticiens, sociétés de service et simples utilisateurs de LL, pour combattre ces brevets logiciels ? C'est la logique elle-même qu'il faut combatre, et j'estime que l'APRIL l'a fait fort à propos, avec les termes qui convenaient et en respectant les prérogatives des organisations qui luttent contre le HIV.


    Ch. Vinchon