Journal british petroleum: repensons le collectivisme

Posté par .
Tags : aucun
0
21
mar.
2003
M. Tony Blair a vraiment beaucoup de bonnes idées en ce moment. C'est parce que le brave Monde devient Nouveau.
Voici sa dernière.

Nous proposons de placer l'argent du pétrole irakien dans un fonds géré par les Nations unies pour qu'il bénéficie à l'Irak et à personne d'autre.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3462--313754-,00.html

Si je comprends bien, le pétrole n'appartient pas à l'Irak. Seul l'argent du pétrole lui revient. okokok... argent du pétrole irakien... argent irakien du pétrole.... okokok.

Comme c'est généreux, M. Tony Blair. La France était trés fière d'avoir inventé l'exception culturelle, vous venez quant à vous d'inventer l'exception pétrolière. Bravo.
Selon votre doctrine, le pétrole échappe ainsi aux lois du Marché, n'obéit plus aux lois de l'offre et de la demande. Le pétrole est un bien collectif que l'ONU entretient. Confions le à l'Unesco et généralisons:

[ ] Nous proposons de placer l'argent du pétrole vénézuelien dans un fonds géré par les Nations unies pour qu'il bénéficie au Vénézuela et à personne d'autre.
[ ] Nous proposons de placer l'argent du pétrole de la Mer du Nord dans un fonds géré par les Nations unies pour qu'il bénéficie aux Pays de la Mer du Nord et à personne d'autre.
[ ] Nous proposons de placer l'argent du pétrole américain dans un fonds géré par les Nations unies pour qu'il bénéficie à l'Amérique et à personne d'autre.
  • # Re: british petroleum: repensons le collectivisme

    Posté par . Évalué à 2.

    Moi je propose que l'on boycotte les produits americains, anglais et australiens pour que l'argent des citoyens du monde civilise profite a eux et a personne d'autre.
    • [^] # Re: british petroleum: repensons le collectivisme

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      oui et non oui par principe, non par raison, n'oublions pas que une partie du peuple américain, les anglais et les austaliens sont contre cette guerre. Boycotter ces produits la ca retomberait sur eux (ce sont toujours les plus petits qui trinquent). Faudrait plutôt boycotter les compagnies prétolières américaines et anglaise, ca serait mieux ciblé. Le mieux pour le peuple irakien serait que saddam lache tout et parte (si il aimerait vraiment son peuple ca fait douze ans qu'il serait foutus le camps) de cette facon cette connerie de guerre pourrait s'arreter. Mais pour un potentat qui n'hésite pas à gazer son propre peuple ben on peut s'attendre au pire. je ne suis pas un anti-americain ni un anti - arabe, mais des fois je demande qui a raison, je pense que les americains sont pas blancs, que le gouvernement Irakien très noire, et au millieu on a un peuple qui aspire a vivre tranquillement, c'est le drame. Voilà je vous ai livré mes états d'âmes. J'espère que je vous ai pas trop ennuyé. Pour finir il vas bien falloire reconstruire l'Irak, est ce que notre os favori est t'il traduit en Irakien ? (Je pense que vous aurez compris à quoi je fait allusion). Bonne nuit
  • # Re: british petroleum: repensons le collectivisme

    Posté par . Évalué à 1.

    à supposer que le fonds géré par l'ONU soit non corrompu (c'est pas évident, comme pour toutes les histoires d'argent), ce serait une meilleure solution qu'un gouvernement financé et armé par les US (solution la plus probable malheureusement, et de nombreux gouvernements sont deja dans cette situation...)
  • # Re: british petroleum: repensons le collectivisme

    Posté par . Évalué à 6.

    Étant donné que le pétrole irakien appartient au peuple irakien, pourquoi ne pas lui demander son avis ? Je crois que ça fait bien longtemps qu'on ne lui a plus demandé (si tant est qu'on lui ait demandé un jour). Parce que je crois que l'ONU, ils ne peuvent plus la voir en peinture: caution pour la première guerre (qui certes pouvait être justifiée et légale), embargo pendant 10 ans, et aucune sanction contre les pays qui mènent la seconde guerre totalement en dehors de son contrôle, alors même que c'est l'institution qui est censée exercer un certain contrôle international. Quel crédit peut donc bien avoir l'ONU dans les pays à majorité musulmane ? Non seulement les résolutions qu'elle a prises il y a plusieurs dizaines d'années sont piétinées, mais celles qu'elle a prises tout récemment sont «interprétées» pour coller au mieux aux intérêts de certains pays. Certes, ces pays n'ont pas le choix: sans la façade qu'est l'ONU, ils n'auraient plus aucun poids international, aucune tribune où ils pourraient faire entendre leur point de vue... qui de toute façon n'est pas écouté. Quand seul le son du canon et l'odeur du pétrole règlent les conflits internationaux, et ce en écrasant les plus faibles, ceux-ci n'ont pas de perspectives autres que d'aller se faire sauter dans un bus ou dans un avion en espérant que dieu (il ne mérite pas qu'on mette de majuscule, tout ce qui a été fait en son nom ou presque ayant été la guerre, les crimes et l'injustice) rende la vie meilleure pour ses compatriotes et s'occupe de mettre à bas ceux qui ont réduit ces mêmes compatriotes à l'État de sous-peuple.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.