Journal Brevets logiciels

Posté par  .
Étiquettes : aucune
0
26
août
2003
Bonjour

je m'etonne personnellement moi même qu'une distribution leader en europe comme Suse ne parle pas de la lutte contre les brevets logiciels.

La Société allemande Suse a-t-elle à y gagner en ne luttant pas contre les brevets ? d'ailleurs Yast ( un logiciel proprietaire dont les sources sont disponibles mais non utiles , qui sert a installer et configurer cette distribution linux) est-il breveté ?

Autre chose qui n est pas rapport avec les brevets logiciels , on me soufle dans mon oreillette directement reliée a la tribune ( grace a la DST , je ne peux pas en dire plus ) que Suse est une distribution qui fait une page sur son histoire en "oubliant" de mentionner qu'elle était à l'origine basé sur Slackware puis Jurix , qu' en pensez vous ? si ce n'est pas des racontards , on peut donc en conclure que Suse pratique l'obscurantisme à outrance ce qui n est pas bien(tm) voire meme tres mal(tm) dans le monde des logiciels libres .

Merci de vos reponses , j'espere ne pas avoir créé de polemiques.
  • # Re: Brevets logiciels

    Posté par  . Évalué à -2.

    http://www.fr-aktuell.de/ressorts/wirtschaft_und_boerse/wirtschaft/(...)
    http://www.suse.de/de/company/press/press_releases/archive03/softwa(...)
    http://eurolinux.ffii.org/sponsors/index.en.html(...)

    cela repond à ta question ? SuSE combat les brevets logiciels et YaST n'est pas breveté.

    Concernant sur qoui se base une distribution, cela n'a pas de sens !
    Il fallait bien commencer sur quelque chose. MandrakeSoft a choisi Redhat, Lindows Debian, SuSE Slackware....
    Je ne vois pas en quoi cela est mal, a moins que ta notion de logiciel libre differe de la tienne.
    • [^] # Re: Brevets logiciels

      Posté par  . Évalué à 4.

      Comme le signalait un membre de SuSE Linux en 1998, SuSE était bien basée sur une Slackware puis sur une Jurix : http://old.lwn.net/1998/0205/suse.html(...) ! Or sur leur page d'histoire, ni le nom Slackware, ni le nom Jurix ne sont précisés : http://www.suse.com/us/company/press/services/information/company/m(...) !!!

      Certe, SuSE n'a actuellement rien à voir ravec ses début puisqu'elle utilise le système RPM alors qu'auparavant elle utilisait un système de paquet TGZ (Slackware et Jurix oblige), mais dans un historique, il faut rendre hommage au travail des autres quand on s'est basé dessus ! Et SuSE ne l'a pas fait, ce qui est un manque de respect et de reconnaissance.

      Voilà ce qui est mal !
    • [^] # Re: Brevets logiciels

      Posté par  . Évalué à 5.

      Bonjour Mr Pajilewski ,

      Les liens que vous mentionnez sont vieux , je ne vois nulle part sur la premiere page du site de Suse un appel a la lutte contre les brevets logiciels. Ils ne font meme pas mention de la manifestation prevue !

      Concernant sur qoui se base une distribution ( j' ai repris vos mots , vous remarquerez qu il y a une faute , probablement involontaire ) n 'avez pas compris le probleme , ce dernier n'est pas d'etre basé sur telle ou telle distribution mais que la société Suse fait volontairement l'impasse sur cette periode de son histoire , elle n'en fait jamais mention sur son site , à croire que la société Suse a honte de son histoire ou prefere-t-elle tout simplement ne pas le mentionner pour faire croire que la distribution Suse est originale depuis le debut.

      Cordialement

      Ps: à l avenir puis je vous appellez par votre prenom : Samuel ?
  • # SuSE

    Posté par  . Évalué à 4.

    Effectivement, cher collègue J2EE Leader Architect,
    la compagnie SuSE que nous aimons parcequ'elle inclut dans sa distribution un programme propriétaire qui nous est cher (J...) n'a rien à perdre dans cette histoire de brevets (YaST pourrait être brevetable, comme vous le signalez),
    ni dans l'attaque de SCO puisqu'elle possède des accords avec les décideurs de cette entreprise dans le cadre de UnitedLinux (tm)

    Elle aurait même à y gagner, puisque ça ferait de la place autour d'elle en signant la mort de quelques dizaines de distributions de seconde zone
    (Mandrake, debian, slackware, jurix, ...)

    Mais je pense qu'elle ferait tout de même bien de s'y opposer, car elle y ferait un coup double : elle aurait le rôle du beau joueur, et d'autre part, les distributions sus-citées ne la gènent pas vraiment, puisque dans la réalité des faits, Linux n'est déjà plus que deux distribs : Redhat et SuSE


    J'espère ne pas avoir créé de polémiques non plus
    (mais je n'y crois guère)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.