Journal La fin des Unix propriétaires ?

Posté par .
Tags : aucun
0
19
oct.
2005
Serait-ce la fin des Unix propriétaires ?

A en juger ce que je vois autour de moi et au vu des news qui circulent un peu partout, je note:

IBM AIX est uniquement sujet à mise à jour (correction de bugs etc..), la dernière version d'AIX est la 5.3 et elle date d'Août 2004, depuis il n'y a que des correctifs, IBM mise beaucoup sur Linux (tout comme Bull, qui je le rapelle bosse avec IBM).

Sun a mis le code source de son OS à disposition, est-ce une fin programmée ou une vaine tentative de relancer leur OS ?

Qu'en est-il d'HP/UX, j'entends dire autour de moi qu'HP mise aussi sur Linux, et que seuls les rares clients qui ont du HP/UX ont du service ou seuls ceux qui le demandent explicitement.

Tous misent leurs solutions soit sur Linux ou Windows..

Vous confirmez ?

Qu'en-est-il de votre côté ?
  • # meuh

    Posté par (page perso) . Évalué à -10.

    En gros, t'as à peu près aucune info sérieuse, tu conjectures dans le vague. T'aurais peut-être dû faire une entrée de forum plutôt, si le but est de poser une question sans donner aucune info.
    • [^] # Re: meuh

      Posté par . Évalué à 10.

      Bah non figure toi, puisque j'ai eu une réunion hier avec des responsables commerciaux et techniques de Bull, toutes leurs solutions sont basées soit sur Linux soit sur Windows, et seuls ces OS sont en progressions au niveau du marché.

      Il subsiste encore des solutions basées sur AIX parce que cet OS n'est pas encore abandonné officiellement, mais bon beaucoup de signes laissent à penser que tout va vers Linux, pour ce qui est des autres Unix là oui effectivement mes infos sont un poil moins sérieuses, et je me suis basé sur l'échange que j'ai eu avec mes collègues, et c'est aussi pour ça que je viens partager ça ici afin d'échanger mon expérience avec vous, c'est le but...

      dabowl_75

      • [^] # Re: meuh

        Posté par . Évalué à 9.

        Des commerciaux qui avancent des chiffres qui vont dans le sens de leur produit ? C'est positivement incroyable ;)

        M
      • [^] # Re: meuh

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Bah non figure toi, puisque j'ai eu une réunion hier avec des responsables commerciaux et techniques de Bull, toutes leurs solutions sont basées soit sur Linux soit sur Windows, et seuls ces OS sont en progressions au niveau du marché.

        Bull, comme boite éditant un Unix propriétaire, on peut faire mieux... Gartner ou ma grand-mère peuvent aussi donner leur avis sur la question mais c'est pas ça qui empêchera IBM, Sun, HP, SGI ou SCO d'avoir leur propre politique et roadmap rapport à leur Unix.

        Bref, bon « vent »[1].

        [1] quitte à me faire passionément moinsser (salut, les moutons !), autant prendre un pied d'enfer au passage
      • [^] # Re: meuh

        Posté par . Évalué à 5.

        Bah non figure toi, puisque j'ai eu une réunion hier avec des responsables commerciaux et techniques de Bull, toutes leurs solutions sont basées soit sur Linux soit sur Windows, et seuls ces OS sont en progressions au niveau du marché.
        Sur quel site ?

        C'est marrant parce que aux dernieres nouvelles les solution escala (PPC avec du AIX) se vendait bien alors que les NovaScale (IA64 sous Linux ou Windows) c'etait pas ca.

        Une grosse partie de R&D est encore fait pour AIX (outil de trace, portage des appli Linux (gnome, ...), UI en java)

        Ensuite pour le AIX qui est mort tu iras expliqué aux inge pourquoi IBM leur donne une nouvelle version chaque semaine....

        Enfin je dirais pas qu'ils missent beacoup sur Linux, ils mettent pas tous leur oeuf dans le meme panier (d'ailleur une grosse partie de leur projets Linux sont des projets donné par IBM...).


        PS : La division R&D Linux se trouve dans la branche AIX R&D (en tout cas c'etait encore vrai il y a 2 mois).

        PS2 : je connais certains inge de base de donné pour lequel la solution Linux + postgre en remplacement de AIX + oracle sur des grosses machines fessait doucement rigoller. C'est peu etre moins cher, mais niveau perf...

        PS3 : Fin des UNIX proprio, encore faudrait il que tout les acteurs jouent correctement le jeu de la GPL...
        • [^] # Re: meuh

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          PS2 : je connais certains inge de base de donné pour lequel la solution Linux + postgre en remplacement de AIX + oracle sur des grosses machines fessait doucement rigoller. C'est peu etre moins cher, mais niveau perf...

          T'as des chiffres ? Ça m'intéresserait parce qu'on utilise postgres et on nous casse régulièrement les couilles avec oracle alors si en plus c'est faux (jusqu'à preuve du contraire n'est-ce pas) ce serait pas mal. Bien évidemment, si les chiffres pouvaient distinguer AIX<->Linux et postgres<->oracle ce serait le panard.
        • [^] # Re: meuh

          Posté par . Évalué à 3.

          C'est marrant parce que aux dernieres nouvelles les solution escala (PPC avec du AIX) se vendait bien alors que les NovaScale (IA64 sous Linux ou Windows) c'etait pas ca.


          Ouais, enfin des machines IBM basées sur processeur concurrent du leur, et développé par leur ennemi juré (HP), je ne suis pas sur qu'ils fassent beaucoup d'efforts pour les vendre...
    • [^] # Re: meuh

      Posté par . Évalué à 10.

      Toujours un grincheux pour se la ramener des qu'un journal est un peu HS ou n'est pas précis ....
      Faudrait se calmer un peu, hein. Les journaux HS pnt leur place ici, il n'y en a pas tant que ça .... Et la c'est pas aussi HS que ça en a l'air.
      • [^] # Re: meuh

        Posté par (page perso) . Évalué à -10.

        Je m'en balance que ce soit hors sujet ou non (et ce n'est pas hors sujet d'après moi). Ce que je trouve naze c'est le titre racoleur « La fin des Unix propriétaires ? » avec à peu près zéro info rapport à ce titre. Pour peu, on se croirait en train de lire un article de 01 informatique.
        • [^] # Re: meuh

          Posté par . Évalué à 6.

          Ne soyons pas si aggressif.

          Je ne pense pas que mon nombre d'info soit nul, le titre du journal est volontairement suivi d'un point d'interrogation, ce qui laisse sous-entendre une interrogation de ma part.

          Je ne vois pas le rapport avec 01Info car je ne prends parti nulle part, j'essaye simplement d'apporter mon lot d'information afin de les mettre en comparaison avec celles des autres, j'attendais des argumentaires.

          Les personnes qui travaillent avec moi ont vu ailleurs que les Unix proprios commençaient plus ou moins à disparaître au profit de Linux et/ou Windows, maintenant je voulais savoir qu'en était-il de votre côté, quelles choses aviez vous observé dans votre contexte professionnel etc... mon échange a but constructif.

          Qu'observe-tu de ton côté ? Sur quelles architectures travaille-tu à moins que tu ne sois encore étudiant ?

          Voilà c'est out :o

          dabowl_75

          • [^] # Re: meuh

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Mais qui serait capable de tuer les UNIX propriétaires ?
            Windows ou Linux ?

            J'espère que c'est bien sur Linux.
            • [^] # Re: meuh

              Posté par . Évalué à 5.

              Mais non, c'est Multideskos !!!
          • [^] # Re: meuh

            Posté par (page perso) . Évalué à -1.

            Ne soyons pas si aggressif.

            C'était de la franchise s'inspirant vaguement d'un esprit gaudriolesque (mais je vois que grâce à mes amis les moutons (salut, les moutons !) il me faudra bientôt un multi pour pouvoir poster ici).

            Je ne vois pas le rapport avec 01Info car je ne prends parti nulle part

            Oh, ça n'a rien à voir avec la prise de parti, tout à voir avec le contenu informatif réel du message.

            Qu'observe-tu de ton côté ? Sur quelles architectures travaille-tu à moins que tu ne sois encore étudiant ?

            Je n'ai aucune information à apporter sur le sujet (d'où ma non-expression sur le sujet, mais puisque tu demandes..). Je travaille avec Linux et j'en suis bien content, mais si des machines de production Linux ont remplacé d'autres systèmes c'était uniquement des Windows.
        • [^] # Re: meuh

          Posté par . Évalué à 8.

          Ce que moi je trouve naze c'est d'être aussi agressif pour si peu. Ca n'en vaut pas la peine, et surtout c'est mauvais pour la santé.
          • [^] # Re: meuh

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            Un petit épisode des Bisounours et il n'y paraitra plus !
            • [^] # Re: meuh

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              s/Un petit épisode des Bisounours/Une bonne carotte dans le cul/

              Désolé :/
              /me -> []
  • # sur supercalculateurs...

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    En tous cas sur les (tres) grosses machines, on peut dire que les Unix ont bien moins la cote :
    http://www.top500.org/main/imagepopup.php?image=/lists/2005/(...)

    Ceci étant c'est certainement dû à l'apparition dans le TOP500 de gros clusters sous linux depuis quelques années.
    • [^] # Re: sur supercalculateurs...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Pas seulement sur les Clusters, regarde par exemple les machines SGI: il y a un paquet d'Altix (Itanium sous Linux), et on a du mal a trouvé des Origin (Mips sous Irix, la plateforme traditionnelle de SGI) (j'en ai pas vu dans les 100 premiers :) ).
    • [^] # Re: sur supercalculateurs...

      Posté par . Évalué à 7.

      Sur les grosses archi, je ne vois rien dans le libre pour le moment qui puisse rivaliser avec un Regata IBM. Et a moins qu'IBM n'optimise Linux pour ces bécanes (ce qui m'étonnerait à court-moyen terme), les Unix proprio (au moins AIX) ont encore de beaux jours devant eux.

      De nos jours, dans les entreprises, on trouve du Linux sur les stations de travail ou sur les serveurs peu sensibles, sur des machines de calcul, mais pas trop pour des grosses bases de données.
      • [^] # Re: sur supercalculateurs...

        Posté par . Évalué à 7.

        des grosses bases de données
        C'est sûrement la dernière niche des unix propriétaires, avec les derniers serveur et super-calculateur encore en service.
        • [^] # Re: sur supercalculateurs...

          Posté par . Évalué à 2.

          [++++++++]

          En effet, c'est aussi ce que j'ai observé bien que Oracle certifie aussi des plate-forme comme Redhat etc...

          Les serveurs d'applications sont pas mal sous linux aussi

          Pour les super calculateur y a quand même du Sun, du HP/UX et autre, les plateforme SAP sont encore beaucoup sur Unix aussi.

          dabowl_75

          • [^] # Re: sur supercalculateurs...

            Posté par . Évalué à 4.

            "super calculateur" et "Sun" dans la même phrase, ouch.

            /me se rappelle comment un celeron 1.7 Ghz en UMA a explosé une ultrablade à 600 Mhz il y a 2 ans...

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: sur supercalculateurs...

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              et ça te semble incroyable qu'une babasse cadencé à trois fois la fréquence de ton ultrablade l'éclate en performances ?
              • [^] # Re: sur supercalculateurs...

                Posté par . Évalué à 5.

                non mais cela me semble incroyable quand tu vois la différence de prix.
                (1 à 10)

                Les 2 sont de la même génération à 1 ans près l'un étant de l'ultra bas de gamme bureautique et l'autre du moyen/haut de gamme "station de travail", puisqu'il faut le préciser...

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: sur supercalculateurs...

                  Posté par . Évalué à -1.

                  C'est pas la même qualité et la même fiabilité aussi. À 3Ghz c'est de l'approximatif. À 1GHz c'est maîtrisé.
                  • [^] # Re: sur supercalculateurs...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    n'importe quoi mais alors n'importe quoi.

                    Tu peux parler de la qualité des alims, du pcb, du boitier. Je veux bien mais alors parler des fréquences des procs, c'est d'une débilité...

                    Certe le MTBF d'une sun est plus grand, c'est bien pour un service qui tourne 24/24 mais une station de calcul ne tourne jamais h24 et pour le même prix tu en as 10.

                    "La première sécurité est la liberté"

                    • [^] # Re: sur supercalculateurs...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      c'est bien pour un service qui tourne 24/24 mais une station de calcul ne tourne jamais h24


                      Je connais une personne qui pendant sa thèse a fait tourner un calcul pendant prés de 6 mois sur une station Sun...
            • [^] # Re: sur supercalculateurs...

              Posté par . Évalué à 4.

              Je ne comprends pas bien le rapport entre « super-calculateur » et des pauvres stations de travail du type « ultrablade à 600 MHz » et encore pire, un « celeron 1.7 GHz en UMA ».

              Pour moi, un super-calculateur, c'est une machine du genre 1024 processeurs, plusieurs centaines de Go de RAM, consommant plusieurs centaines de milliers de Watts.
              • [^] # Re: sur supercalculateurs...

                Posté par . Évalué à 3.

                oui mais bon en même temps si ton super calculateur avec 1024 proc il va 3 moins vite que celui du voisin avec 1024 proc et qui vaut 10 fois moins cher il y a quand meme quelques question à se poser aussi !
                Le raisonement reste donc valable...
                • [^] # Re: sur supercalculateurs...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Certes. Mais une machine avec une architecture PC et 1024 processeurs, ça n'existe pas. Je rappelle qu'on ne parle pas de clusters ici. Les clusters, c'est bien niveau performances brutes et rapport qualité/prix, mais c'est assez désastreux pour les I/O. Tout dépend bien entendu de ce qu'on veut faire.

                  Le prix d'une station de travail Sun ou SGI, ce n'est pas seulement la puissance de calcul. Il n'y a pas que les flops et les mips qui comptent dans un ordinateur. Mais effectivement, si c'est ça qui t'intéresse, je conçois parfaitement que tu trouves scandaleux le prix de certains ordis non-PC.
                  • [^] # Re: sur supercalculateurs...

                    Posté par . Évalué à 1.

                    bah c'est quoi la bande passante mémoire de ces stations par rapport par exemple à un athlon 64 939 ?

                    niveau disque je doute que ça soit plus rapide ?

                    je ne demande qu'a apprendre hein.... je sais pas tout, on fait un constat partant de là c'est normal de poser des questions non ?
                    • [^] # Re: sur supercalculateurs...

                      Posté par . Évalué à 2.

                      bah c'est quoi la bande passante mémoire de ces stations par rapport par exemple à un athlon 64 939 ?


                      En general, sur ces machines-la, la memoire est de l'ECC, pas forcement plus rapide, mais plus chere.

                      niveau disque je doute que ça soit plus rapide ?


                      Si par defaut ton athlon64 939 a du SCSI 10000 ou 15000rpm...
                      • [^] # Re: sur supercalculateurs...

                        Posté par . Évalué à 2.

                        La différence, c'est bien la vitesse des IO pas tant au niveau du disques mais de la vitesse du lien d'avant. Sur une archi PC, la vitesse des IOs est au maximum celle de qq lien PCI-e.

                        Un mainframe dispose de plusieurs liens 1go/s par cpu. La différence, c'est la quantité de disque gérable à la fois, qui détermine la vrai IO de sorti.

                        AMd semble vouloir intégrer plusieurs liens PCI-e directement dans le processeurs, cela va encore augmenter la BP io possible.

                        Disons que si un fou fait un south bridge hypertransport 32 bits, il pourrait avoir ~ 6Go/s de bandes passante disque, si il y a assez de disques derrière.

                        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: sur supercalculateurs...

          Posté par . Évalué à 4.


          [SGBD] C'est sûrement la dernière niche des unix propriétaires, avec les derniers serveur et super-calculateur encore en service.


          Bah, ne pas oublier le maintien des applis métier !

          On rencontre toujours dans les salles infos des entreprises des GCOS, des VMS, des MVS, des AS/400... Et il y a toujours et encore des montées de versions des OS de ces bébêtes-là.
          Je suis même tombé sur un Vax dernièrement. Qui a été finalement remplacé par un émulateur russe sur un bête x86. Et qui forcément a une application sensible-obsolète-mais-utile pour des décideurs...

          Alors pour ce qui est des Unix, hein, ils ont de beaux jours devant eux. gardez votre pierre de rosette avec vous (http://bhami.com/rosetta.html ), vous en aurez encore besoin dans 10 ans !
          • [^] # Re: sur supercalculateurs...

            Posté par . Évalué à 2.

            ;-)

            En effet, il subsiste encore beaucoup d'applis en Cobol sur des mainframe, mon employeur a une appli sensible sur Gcos7...qui est en cours de migration sur SAP

            Bull a edité une version 8 de Gcos, et même un CPU spécifique a été développé pour (Olympus 2).

            Bref, de toute façon les entreprises qui ont investi dans un Unix proprio en ont au moins pour 5 ans (amortissement rox0r), donc bon ils vont encore subsister je pense.

            dabowl_75

  • # yen au moins un qui vit encore

    Posté par . Évalué à 9.

    Macos X

    Bon, c'est sur, ca tape pas dans la meme categorie que solaris ou aix, mais ca reste un unix proprio qui se vend bien.
    A voir comment va se passer la transition x86, mais il est encore un peu tot pour annoncer la mort des unix proprio.
    • [^] # Re: yen au moins un qui vit encore

      Posté par . Évalué à 9.

      Mwai, enfin bon la partie Unix de MacOsX est libre, et la partie non libre ne risque pas de beaucoup interresser ceux qui tapaient dans du Solaris ou de l'Aix auparavant.
      • [^] # Re: yen au moins un qui vit encore

        Posté par . Évalué à 7.

        ben faut savoir on parle des unix proprio en general ou des os proprios destines a faire tourner des gros serveurs critiques?

        bref, je maintiens.
  • # ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    et IRIX ? on a parle pas souvent de l'unix d'SGI ... quelle est sa situation ?
    • [^] # Re: ...

      Posté par . Évalué à 2.

    • [^] # Re: ...

      Posté par . Évalué à 2.

      y'a 'sco' aussi c'est pas libre

      bon d'accord je sors
      • [^] # Re: ...

        Posté par . Évalué à 3.

        oui je doute qu'ils passent en linux eux :)
        ou plutôt repassent en linux (ne pas oublier que sco a été racheté par caldera, qui avait plutôt la côte avant en tant que linux)

        Concernant Bull, je confirme qu'ils proposent dorénavant des serveurs sous linux, en partenariat avec oracle par ex.

        Pour IBM, au salon de l'erp à Paris j'ai vu un monstrueux (et fantastique) I-Series 8 coeurs, avec des caractéristiques renversantes, qui tournait... sous linux bien sûr (avec fluxbox en gestionnaire de fenêtres)

        Pour Apple, je pense qu'ils ont une solution de serveur (et de bureau évidemment) intéressante : http://www.apple.com/fr/xserve/cluster/

        Irix / SGI semble battre un peu de l'aile, dommage (je n'ai plus l'info sous la main, et la flemme de rechercher)

        Sun essaye sans doute de maintenir Solaris grâce à OpenSolaris, et de continuer à rester sur la scène de cette manière. Souhaitons leur bonne chance. Il paraît que Solaris a de super avantages en tant que serveur Unix, mais à mon niveau je suis incapable de voir lesquels.

        Mais maintenant il reste à conquérir le bureau des entreprises et des particuliers, et sortir de l'espace confiné du local serveur / réseau. C'est bien parti pour tout de même.

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Et le matériel dans tout ça ?

    Posté par . Évalué à 3.

    On oublie bien souvent qu'AIX c'est un OS mais qui est fourni avec du matos spécifique.

    Y a pas encore l'équivalent au niveau matériel des gros Power 5, qui sont trés aboutis technologiquement et qui permetent de faire des machines virtuelles a partir de 0.1 proc.

    Ces machines sont trés intéressantes (pour ceux qui ont les moyens bien sur) ne serait que le gain de place au niveau des salles machines.

    Aussi elles permettent de faire de l'allocation dynamiques, cad , j'alloue 5 procs a une partition de production et 2 procs a une partition de tests, en cas de forte charge je peux basculer les ressources de ma partition de tests vers la prod.

    Et il y a encore pleins de choses qui expliquent pourquoi des boites sont pretes a payer aussi cher pour de l'unix proprio.

    Ceci n'exclu pas le fait qu'ibm louche sur linux, et pourquoi pas voir un système aix avec tout ce qu'il comporte comme commandes et fonctionalités mais avec un noyau linux

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.