• # Belle valorisation

    Posté par  . Évalué à 6.

    Suse en 2003 : 120 millions de dollars. Suse en 2018 : 2,5 milliards de dollars. Soit × 20 en 15 ans.

    Et il y en a encore pour douter de l’existence d’un modèle économique viable pour du logiciel libre ? :)

    Je ne savais pas que Suse fut un temps basée sur Slackware… Je me rappelle seulement qu’à une époque lointaine c’était la première distribution à offrir un clickodrome pour configurer le système. C’était un peu l’Ubuntu de son époque, quand on « savait pas configurer Slackware » :)

    Là où je travaille on quitte Suse pour Redhat… je ne sais pas trop pourquoi… j’ai l’impression que le packaging/licencing SLES ça devient un peu n’importe quoi… Je me demande également quel est le nombre d’utilisateur d’OpenSuse. C’est une distribution ancienne qui doit avoir pas mal d’expérience… je me demande comment elle se situe maintenant par rapport à Ubuntu ou Mint, si elle attire encore de nouveaux utilisateurs.

    • [^] # Re: Belle valorisation

      Posté par  . Évalué à 1.

      "j’ai l’impression que le packaging/licencing SLES ça devient un peu n’importe quoi…" Et tu bases ton impression sur quoi ? Car étant un utilisateur d'openSUSE et SLES, je ne comprends pas vraiment : )

      • [^] # Re: Belle valorisation

        Posté par  . Évalué à 3.

        Le dernière fois que j’avais regardé (Pour SLES) il m’avait semblé que les dépôts étaient splittés en plein de sous catégories mais je ne retrouve pas… Peut-être que j’ai mal regardé (c’était il y a environ 1 an).

        J’avais finalement testé OpenSuse plutôt que SLES car s’était compliqué (inscription obligatoire) pour obtenir une version d’essai de SLES…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.