Journal Fedora Core 4 test 1 est sorti i386, amd64 and PPC/PPC64 !

Posté par .
Tags : aucun
0
15
mar.
2005
L'annonce + téléchargement :
http://www.redhat.com/archives/fedora-announce-list/2005-March/msg0(...)

Il y a les "classiques" mises à jours :
- Gnome 2.10 beta 2 (Gnome 2.10 est évidemment dans les tuyaux)
- KDE 3.4.0-rc1
- Linux 2.6.11
etc...

Voir la liste des SRPMS ici (c'est rawhide, mais le développement de FC4 est fait dans Rawhide actuellement) :
http://fr2.rpmfind.net/linux/fedora/core/development/SRPMS/(...)

Une Fedora n'est pas une Fedora sans quelques "révolutions".

* Il y a maintenant le support de PPC/PPC64. Celà porte à 3 le nombre d'architecture supporté.
Certains ont dans l'idée de faire un portage de Fedora pour ia64. Si ça vous intéresse, c'est ici qu'il faut vous renseigner pour participer :
http://www.redhat.com/mailman/listinfo/fedora-ia64-list(...)

* Xen est maintenant dans Fedora. C'est la version de développement (2.0).
Site Xen :
http://www.cl.cam.ac.uk/Research/SRG/netos/xen/(...)
Site Xen en français :
http://www.xenfr.org/(...)

* Fedora passe à gcc 4.0. Ce passage a nécessité un décalage d'une semaine du planning initial.
Actuellement les 2/3 de la distribution sont compilés avec gcc 4.0.

* JAVA JAVA JAVA (en libre)
Fedora fournit java avec gcj.
Eclipse est compilé en natif. Eclipse peut utiliser directement gcj et n'a plus besoin d'une VM proprio.
Petite démo eclipse/gnome-java/gcj qui "en met plein la vue" :
http://people.redhat.com/overholt/nativeeclipse/index.html(...)

Le paquet java-1.4.2-gcj-compat permet d'utiliser directement gcj dans un environnement JPackage compatible.

Gcj peut être utilisé avec tomcat/jonas.
http://www.peakpeak.com/~tromey/blog/2005/03/14/(...)

Bref, gcj a fait des progrès formidables mais il reste encore du travail.
gcj :
http://gcc.gnu.org/java/(...)

Lorsqu'on pense java, on pense C#/mono. Seth Nickell (développeur Gnome qui bosse chez Red Hat) explique les problèmes potentiels liés à C# :
http://www.gnome.org/~seth/blog/mono(...)



En périphérique :
Fedora Extra officiel *existe* et on doit le trouver sur tous les bons miroirs. Par exemple ici :
http://fr2.rpmfind.net/linux/fedora/extras/(...)
Afin d'aléger Fedora Core, des paquets seront déplacés de Fedora Core à Fedora Extra. L'objectif à court terme est d'avoir FC4 sur 4 iso.
Pour FC4, l'objectif est de fournir Fedora Extra en même temps que FC4. Pratiquement yum sera configuré pour utiliser Fedora Extra.
Pour FC5, l'objectif est de pouvoir mettre à jours FC et FE directement lors de l'installation (anaconda).
Plus d'info sur Fedora Extra ici :
http://www.fedoraproject.org/wiki/Extras(...)

NB : Fedora Extra ne comporte que des programmes libres. Donc il n'y a pas mplayer, de lecteurs mp3, etc...
Pour ça, regardé du côté de livna ( http://rpm.livna.org/(...) ).
FC, FE, livna se marient bien car sauf cas de force majeur, il n'y a pas de doublon dans les paquets. FE a besoin de FC, livna a besoin de FE.

FUDCon1 : Il s'est déroulé il y a quelques semaines. Normalement il devait y avoir un compte-rendu complet avec vidéo à l'appuis mais ça traîne (peut-être pour le prochain Red Hat magazine).
Un premier compte-rendu :
http://www.bytebot.net/blog/archives/2005/02/19/fudcon-is-over(...)


FC4T1 est un version de test (beta) dont des bugs sont à prévoir. Rendez-vous ici :
http://bugzilla.redhat.com/(...)
Pour les discussions sur les versions de test de Fedora (et Rawhide) :
http://www.redhat.com/mailman/listinfo/fedora-test-list(...)


Pour info, il y a une bonne doc de SeLinux dans RHEL4 (donc applicable à 99 % à Fedora) :
http://www.redhat.com/docs/manuals/enterprise/RHEL-4-Manual/selinux(...)
  • # PS :

    Posté par . Évalué à 3.

    Si quelqu'un veut faire une news avec ce journal, il n'y a pas problème mais quelques conditions.
    Si le journal est modifié *et* que "fabb" est cité alors je veux un lien sur ce journal. Si "fabb" n'apparait pas alors vous faites ce que vous voulez.
    • [^] # Re: PS :

      Posté par . Évalué à 2.

      Je proposerais bien un journal, mais je crois avoir compris que la politique éditorialiste du site n'autorisait pas la publication de version de développement, excepté lorsqu'il s'agit de Mandrakelinux :-)

      Je me trompe peut-être cela dit...
      • [^] # Re: PS :

        Posté par . Évalué à 3.

        Fais un essai. Les modérateurs semblent moins fanatiques qu'avant.
      • [^] # Re: PS :

        Posté par . Évalué à -1.

        Ben apparemment tu t'es trompe. Remarque, c'est souvent...
        • [^] # Re: PS :

          Posté par . Évalué à 1.

          Il ne s'est pas complètement trompé puisqu'il a fait une news.
          S'il était sûr que la news serait refusée, il ne l'aurait pas faite.
          • [^] # Re: PS :

            Posté par . Évalué à 1.

            Si, il s'est trompe dans son proces d'intention. La preuve, sa depeche a ete acceptee. S'il avait propose la depeche sans, par avance, faire une pique sur la "politique editorialiste" du site, cela aurait ete beaucoup plus elegant et cela aurait evite de passer pour un aigri.
            Maintenant, il pourra noter que personne ne vient pourrir sa depeche, ce serait bien qu'il respecte ausi celle des autres (cooker est instable, quel scandaaale :-)...
  • # gcc4 => ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Qu'apporte gcc4 à l'utilisateur final ?
    Pour le développeur, je m'en suis rendu compte : de la vitesse de compilation, surtout en C++ !
    Mais y a-t-il par exemple l'utilisation de -fvisibility dans les options de compilation de KDE afin d'avoir des fichiers plus légers et plus rapides à lancer ?
    • [^] # Re: gcc4 => ?

      Posté par . Évalué à 1.

      > Qu'apporte gcc4 à l'utilisateur final ?

      ??? Rien.

      > Mais y a-t-il par exemple l'utilisation de -fvisibility dans les options de compilation de KDE afin d'avoir des fichiers plus légers et plus rapides à lancer ?

      Je n'ai pas de bench.
      Pour KDE et FC4T1 c'est inhibé actuellement car il y a quelques bugs. Ça sera de retour pour KDE et Openoffice.

      A propos d'openoffice, j'ai oublié de dire que c'est la version 2.0 qui est planifier pour FC4 final (actuellement 1.9.83).
      • [^] # Re: gcc4 => ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Il pourrait apporter à l'utilisateur final une meilleure vitesse globale de lancement d'applis, ou des trucs comme ça...
        • [^] # Re: gcc4 => ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Peut-être. Mais actuellement ce n'est pas l'objectif. Actuellement il faut virer les bugs puis après l'optimisation de SSA sera faite.

          Le gros avantage de gcc-4 actuellement c'est gcj.
    • [^] # Re: gcc4 => ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Quelques infos sur gcc4. Je sais pas si ça va te renseigner beaucoup :
      http://news.com.com/Key+open-source+programming+tool+due+for+overha(...)
  • # erf

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    mdr les arguments sur le pourquoi on veut pas de Mono/C#... On peut quasiment tous les appliquer, et certains à plus forte raison, à Java.
    Franchement ils sont de mauvaise foi totale, je vois même pas pourquoi ils cherchent à se justifier de la sorte : ils préfèrent fournir plus d'effort dans Java (TM)(C)Sun, c'est leur choix et ils font ce qu'ils veulent.
    Enfin on se demande pourquoi c'est dans Debian unstable si c'est pas assez libre.
    • [^] # Re: erf

      Posté par . Évalué à 2.

      > mdr les arguments sur le pourquoi on veut pas de Mono/C#... On peut quasiment tous les appliquer, et certains à plus forte raison, à Java.

      Imaginons que tu aies (bien que tu avances 0 argument), mieux vaut avoir Sun sur le Dos que MS.
      • [^] # Re: erf

        Posté par . Évalué à 1.

        - Imaginons que tu aies
        + Imaginons que tu aies raison
      • [^] # Re: erf

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Ah si j'ai avancé des arguments : j'ai dis que c'était les mêmes :)
        Pour les licences :
        Sun peut très bien du jour au lendemain changer la licence de Java, et contrairement à ce que dis le monsieur, MS, même s'ils changent leurs licences, doivent le faire en respectant des contraintes garantissant la pérénité de projets comme Mono : Sun n'a aucune contrainte.
        Les nouvelles versions de C#/CLR sont normalisés et développés en commun entre plusieurs entreprises, MS n'a plus le monopole du copyright et devra entre autre demander l'avis de Intel, HP ou Novell avant de pouvoir changer la licence des nouvelles specs.
        Microsoft considers the free software / Linux community to be a major competitive threat
        Et ? Pourquoi MS a normalisé et standardisé sa plateforme ? Ah bah oui c'est pour qu'elle soit implémentée, et bizzarement non seulement ca ne les dérange pas, non seulement ils ont montré comment faire, et en plus ils s'en servent comme arguments marketing (vu sur des plaquettes MS, ".NET on Linux with Mono"). A l'opposé j'ai presqu'envie de dire que le jour où Sun est dans la merde, genre ils arrivent plus à vendre leur plateforme parcque IBM & Co devienne trop important, ben que pourrait éventuellement faire Sun ?

        Microsoft does not "compete" gently
        Paye ton argument à la con quand même.
        Bouh ils sont pas gentils.

        Quand ils se mettrons dans la tête que la licence de C#/CLR est CLAIR, que Mono implémente des standards et n'a strictement rien à voir avec MS (pour la partie purement Linux en tout cas) et que c'est juste une compatibilité technique parcqu'ils utilisent les mêmes standards...

        Oui, Mono implémente des trucs breveté par MS et non normalisé, et ? ESt-ce qu'on refuse dans une distri OpenOffice.org parcqu'eux aussi propose une compatibilité avec MS Office ?

        Voilà tu voulais encore des arguments, ben t'en as.

        Pour moi implémenter Java plutôt que .NET est un choix comme un autre, sans doute un choix politique, mais d'un plan juridique, c'est kif kif bourriquot.
        • [^] # Re: erf

          Posté par . Évalué à 2.

          J'allais argumenté mais ça me souâle.
          Pour toi MS est un gentil tout mignon qui ne pense absolument pas à faire chier le libre malgrés tous les antécédents. Libre à toi. L'histoire montre qu'il faut massivement se méfier de MS.

          Estimes que c'est un jugement à la tête du client. Mais les antécédents sont là.
          • [^] # Re: erf

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Oué enfin ce genre d'argument sur les possibles actions/intentions d'une boîte relève de la voyance, et dans le milieu informatique on appel ca généralement un FUD.
            Ah oui, je ne crois pas que MS soit gentil tout mignon, je crois surtout qu'ils n'ont aucun intérêt à faire chier Mono, celà ne peut que leur faire de la pub sans leur opposer de concurrence directe.
            Dommage que tu ne veuilles par argumenter. Mais si c'est pour me parler du futur en te basant sur le passé pour conclure sur le présent, voilà quoi.
            • [^] # Re: erf

              Posté par . Évalué à 2.

              > je crois surtout qu'ils n'ont aucun intérêt à faire chier Mono

              Il n'en ont actuellement aucun. Mais actuellement seulement. Lorsque Mono sera beaucoup plus utilisé et que Linux/mono sera un vrai concurrent de Windows, l'intérêt qu'ils auront sera évident.
              De plus, il ne sagit pas que de mono mais aussi de l'utilisation de mono. MS peut très bien n'attaquer que Red Hat et foutre la paix aux développeurs de Mono.

              MS ne dépose pas des brevets pour rien, MS n'est pas pro-brevets pour rien.
              Si ECMA (choisi pour C#) est "Reasonable & Non-Discriminatory" ce n'est pas pour rien.
              • [^] # Re: erf

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Lorsque Mono sera beaucoup plus utilisé et que Linux/mono sera un vrai concurrent de Windows, l'intérêt qu'ils auront sera évident.
                Ahahah :)
                T'es un marrant toi :)
                On en reparle dans 10 ans ?
                Plus sérieusement le jour où Mono+Linux devient trop dangereux ben c'est tout gagné : on n'a plus du tout besoin de la partie de Mono présente uniquement par soucis de compatibilité : hop on a une plateforme libre et indépendante.

                MS a été clair sur le coût des licences d'utilisation de ses technos .NET : c'est gratuit.
                Si demain ils changent de licence, ben ca ne t'enlève pas pour autant la licence dont tu t'es acquité 1 an auparavant : tout ce qu'ils pourront changer c'est la licence sur une éventuelle future version de .NET, mais comme tu l'as dis dans ce lointain futur (MS a gadé avec lourdeur une compatibilité binaire pendant 10 ans, c'est pas pour péter tout ca de nouveau demain), ben on s'en fou, on aura toujours Mono, une plateforme 100% libre sans aucun problème de brevets, même si "au pire" on perd la compatibilité technique (mais ca sera bien pire d'infliger ca aux développeurs MS).
                Au fait, Novell a étudié les brevets en question et n'a rien trouvé d'enmerdant pour Mono. De plus Mono s'est bien gardé de regarder le code source du projet "code partagé" de MS qui montre comment implémenter un CLR et un compilo C# afin d'éviter justement un conflit à la SCO.
                • [^] # Re: erf

                  Posté par . Évalué à 1.

                  > MS a été clair sur le coût des licences d'utilisation de ses technos .NET : c'est gratuit.

                  Non, MS n'a pas été claire. Sinon trouve une page sur microsoft.com qui dit explicitement que l'utilisateur de C#, des specs de C#, des brevets utilisés par C# est libre.

                  > on aura toujours Mono, une plateforme 100% libre sans aucun problème de brevets,

                  T'es rigolo, même le projet mono parle de problèmes potentiels avec les brevets.

                  > Au fait, Novell a étudié les brevets en question et n'a rien trouvé d'enmerdant pour Mono.

                  Et où est cette étude ?
                  • [^] # Re: erf

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    "The ECMA process requires that all patents held by member companies that
                    are essential for implementing its standards are available under
                    "reasonable and non-discriminatory (RAND) terms" for the purpose of
                    implementing those Standards. This is the normal condition used in all
                    International Standards organizations, including both ECMA and ISO.

                    But Microsoft (and our co-sponsors, Intel and Hewlett-Packard) went
                    further and have agreed that our patents essential to implementing C#
                    and CLI will be available on a "royalty-free and otherwise RAND" basis
                    for this purpose."

                    "Basically a grant is given to anyone who want to implement those components for free and for any purpose."

                    Et comme tu peux le constater MS n'est pas seul à décider, il y a aussi Intel et HP.

                    T'es rigolo, même le projet mono parle de problèmes potentiels avec les brevets.
                    Sur la partie non normalisé oui. Sur la partie normalisé ils n'évoquent aucun problème.

                    Et où est cette étude ?
                    Ah ben désolé ca c'est MDI qui a dit qu'ils avaient matté en interne avec Novell, pas de source donc, cependant tu peux lire toi même le contenu des brevets en question :) Enfin je vois pas qu'elle intérêt il aurait à dire ca s'ils ne l'avaient pas fait, et cela me semble évident que Novell est jeté un oeil sur ces brevets avant de se lancer dans Mono.
                    • [^] # Re: erf

                      Posté par . Évalué à 1.

                      But Microsoft (and our co-sponsors, Intel and Hewlett-Packard) went further and have agreed that our patents essential to implementing (et pas utiliser) C# and CLI will be available on a "royalty-free and otherwise RAND" (donc pas royalty-free obligatoirement) basis for this purpose."

                      "Basically a grant is given to anyone who want to implement (et pas utiliser) those components for free and for any purpose."


                      Tu sais lire ?
                      Pour les développeurs de mono c'est gratuit et pour les utilisateurs il n'y a rien de sûr.
                      • [^] # Re: erf

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Que je sache, les brevets s'appliquent à ceux qui les utilisent, cad Mono, les utilisateurs de Mono n' "utilisent" pas les brevets (dans leur code) et n'ont pas besoin de licence.
                        Ensuite la citation en question ne visait pas particulièrement Mono, mais a été diffusé sur les mailing-lists du projet Rotor et concernait tout le monde.
                        • [^] # Re: erf

                          Posté par . Évalué à 0.

                          > les utilisateurs de Mono n' "utilisent" pas les brevets (dans leur code) et n'ont pas besoin de licence.

                          Franchement, tu te fous de qui ?
        • [^] # Re: erf

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Ce que j'adore sont les gens qui parlent sans connaitre !
          Bon commençons.
          Sun peut très bien du jour au lendemain changer la licence de Java

          Il en a en effet le droit s'il le souhaite, mais de là à ce qu'il puisse le faire facilement il n'en est pas moins sûr. As tu déjà entendu parler de JCP ? JSR ? etc. Non ? Bah renseignes toi dessus et tu verra que derrière Java il y a une communauté officielle avec qui Sun doit compter. C'est par lui que Java et les librairies de celui-ci évoluent ... et pas toujours comme Sun le souhaiterait.

          MS, même s'ils changent leurs licences, doivent le faire en respectant des contraintes garantissant la pérénité de projets comme Mono

          Sans blagues. T'as vu ça où ? Pourquoi le ferait il ? Il en a que faire de Mono. Microsoft qui respecte quelque chose, c'est nouveau ça !
          De plus, le problème à mes yeux n'est pas tant sa licence que les nombreux brevets qui couvrent les 90% de .NET.

          Les nouvelles versions de C#/CLR sont normalisés et développés en commun entre plusieurs entreprises

          Ca représente en gros 10% de .NET. C'est à dire les librairies de base, celles avec lequelles on ne peut faire grand choses.
          Par contre, en effet la CLR et le langage C# proprement dit est bien normalisé à l'ECMA.

          ...

          Bon quant au reste c'est n'importe quoi. Un appel au troll en gros.

          Sinon, que tu apprécies .NET et plus particulièrement Mono est ton droit. Par contre, il ne doit pas t'empêcher de garder les yeux ouverts et l'esprit critique.
          • [^] # Re: erf

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            ... et pas toujours comme Sun le souhaiterait.
            Oué enfin le JCP ca me fait un peu penser à la démocratie européenne en ce moment : ca fait bien en apparence, mais si du jour au lendemain Sun décide de se passer du JCP (au risque de s'attirer les foudres de ses membres), il se passe quoi ?
            Que je sache le JCP ne donne pas son avis sur les conditions de licence des technos de Sun, et Sun reste le grand chef. Reste que pour implémenter Java, il faut demander l'avis à Sun, et Sun interdit certaines sortes d'implémentation, comme le précise RMS
            (http://www.gnu.org/philosophy/java-trap.fr.html(...) , merci fabb ;) )

            Ca représente en gros 10% de .NET. C'est à dire les librairies de base, celles avec lequelles on ne peut faire grand choses.
            SI ca suffit largement pour faire tout ce qu'on veut avec la pile d'API pour Linux de Mono : GTK#, Gecko#, MySQL providers, etc. Bref, on peut se passer de la pile d'API non normalisé et avoir une plateforme libre et parfaitement utilisable.

            Sinon, que tu apprécies .NET et plus particulièrement Mono est ton droit. Par contre, il ne doit pas t'empêcher de garder les yeux ouverts et l'esprit critique.
            Je te retournes le compliment : dans mon débat j'essai de montrer que Mono ne pose pas plus de problème que Sun, reste si tu veux avec tes à priori anti-MS et FUDé sur ce qu'ils pourraient éventuellement c'est ton problème mais tu ne fias pas avancer le débat d'un millimètre.
            • [^] # Re: erf

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Oué enfin le JCP ca me fait un peu penser à la démocratie européenne en ce moment : ca fait bien en apparence, mais si du jour au lendemain Sun décide de se passer du JCP (au risque de s'attirer les foudres de ses membres), il se passe quoi ? [...]

              D'abord le JCP n'a jamais été déclaré comme une voie démocratique. Ensuite c'est juste un moyen à Sun de permettre à la communauté Java professionnelle de participer à l'évolution de leur bébé.
              Effectivement Sun reste le chef sur le choix de la licence et ils n'ont aujourd'hui aucun interêt de la changer pour une licence plus contraignante au risque de se faire tancer par leur "communauté"; surtoût avec un Microsoft qui vieille à la moindre erreur de Sun. ce sont des choix politiques. Et jusqu'à présent l'histoire de Java et Sun me donne raison là dessus. Toutefois, contrairement à toi, je me garde de dire qu'ils ne changeront jamais leur politique car toute chose évolue et ça dépend de la situation et du contexte policito-économique.
              Pour finir, Sun est effectivement très regardant sur les choix d'implémentation de Java, ceci afin de garantir qu'il n'y est pas de subtiles incompatibilités incroporées dans le langage et qui pourraient le restreindre dans sa portabilité par exemple. Voir ce qui s'est passé avec Microsoft et Visual J++ (depuis Sun est très pointilleux et jaloux sur ce qui concerne Java).

              SI ca suffit largement pour faire tout ce qu'on veut avec la pile d'API pour Linux de Mono : GTK#, Gecko#, MySQL providers, etc. Bref, on peut se passer de la pile d'API non normalisé et avoir une plateforme libre et parfaitement utilisable.

              Je suis d'accord avec toi. Je n'ai rien contre .NET et cela pourrait être une alternative ou un framework interéssant à condition d'être force de proposition et d'innovation au détriment d'une certaine compatibilité ou un simple suivi du .NET de Microsoft. Bref quelque chose qui ne soit pas seulement un simple suivi comme GNUstep avec OpenStep et Cocoa.
              Néanmoins, j'emettrais cette opinion : pourquoi partir sur .NET de Microsoft et pourquoi ne pas avoir défini une nouvelle architecture qui soit libre ?

              Je te retournes le compliment : dans mon débat j'essai de montrer que Mono ne pose pas plus de problème que Sun

              Tu devrais relire mon commentaire. Je n'ai jamais dis que Mono pose plus de problèmes que Sun. Je ne faisais que reprende tes remarques qui n'argumentaient rien et dénotaient, sauf ton respect, une certaine méconnaissance du sujet, ou du moins d'un manque de profondeur dans cette connaissance (je ne dis pas que tu as un manque de connaissance sur le pourquoi et le comment, mais que tout simplement la faiblesse de tes remarques laissent penser ceci).

              reste si tu veux avec tes à priori anti-MS et FUDé sur ce qu'ils pourraient éventuellement c'est ton problème mais tu ne fias pas avancer le débat d'un millimètre.

              Pour mes apriori anti-MS et FUDé, je peux dire qu'effectivement je me méfie de Microsoft et l'histoire, là dessus aussi, m'a donné raison. Pour le FUDé je met ceci sur le compte de l'ennervement. Tu te sents trop concerné par les commentaires sur Mono et .NET. Détache toi du sujet : tu n'es ni Mono, ni .NET et non plus Microsoft.
              Maintenant, pour le débat je dirais qu'une seule chose : il n'y en a pas parce que tout simplement tu (et d'autres aussi) refuses celui-ci : vous restez sur votre quant à soi et prenez mal la chose dès qu'on égreinne votre paroisse.
              • [^] # Re: erf

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Je préfère largement le ton de ce 2ème commentaire :-)

                Je suis d'accord avec toi concernant le JCP, Sun n'a pas grand intérêt à changer de politique, de la même manière que je crois que MS n'a pas plus d'intérêt à en changer. Bref, pour moi de ce point de vu là c'est kif kif bourriquot entre les 2, et c'est bien ce que j'ai voulu montré. A la différence tout de même que même sans MS, les normes C#/CLR peuvent continuer à exister, l'ISO et l'ECMA produisant des normes indépendament de MS.

                pourquoi partir sur .NET de Microsoft et pourquoi ne pas avoir défini une nouvelle architecture qui soit libre ?
                C'est l'éternel problème du libre : pourquoi copier et ne pas fair eune alternative ?

                Comme tu le fais judiscieusement remarqué, pour faire une alternative il faut qu'elle soit innovante.

                Problème : le LL a toujours plusieurs années de retard, et un framework complet comme celui de MS ou de Sun demande un investissement considérable en homme et en temps. Et là ben personne n'en a les moyens.

                De plus Il y a tout de même une sorte de consensus "technique" sur les bases de ces framework : Java et CLR sont architecturé de la même manière, une alternative aurait sûrement également utilisé cette voie.

                Ensuite MDI qui a initié le projet était face à une problématique : développer en C sous Nux ca devient lourd et pas forcement super productif par rapport aux produits concurrent. Faut également trouvé un remplacant à Corba tout en fournissant un socle technique indépendant d'un langage, mais orienté objet.

                Plutôt que de réinventer la roue ils ont préféré choisir d'implémenter un standard existant : CLR/C#. Ca répond à toutes leurs attentes, c'est réalisable, et non risqué techniquement puisque MS a éprouvé la techno (depuis maintenant 5 ans).

                J'espère que tu n'es pas non plus indifférent à l'interopérabilité technique : Mono implémente le CLR comme Gecko implémente un moteur de rendu HTML, ils n'ont pas cherché à réinventer un nouveau langage. Ah si XUL pardon :-)

                Quand à ma position sur le débat : je tente de montrer que Java esst tout aussi dangereux légalement que MS, et pour arriver à cette conclusion, il vaut mieux pour moi chercher à démontrer que Java c'est dangereux pour pouvoir conclure en coupant la poire en 2, et pouvoir affirmer une fois de plus : implémenter Java plutôt que Mono n'est pas du tout une question juridique comme voudrait le faire croire le développeur de Gnome/Red Hat, c'est un choix politique et technique. Comme je l'ai dis plus bas, je soupconne fortement Red Hat de ne tout simplement pas vouloir incorporer la techno de Novell, qui reste un concurrent.
        • [^] # Re: erf

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          MS, même s'ils changent leurs licences, doivent le faire en respectant des contraintes garantissant la pérénité de projets comme Mono


          C'est étrange ce que tu raconte là...
          J'ai rencontré il y a qq mois un dev .net chez MS qui nous faisait part, au contraire, de ses craintes vis-à-vis de mono ou dotgnu. Il pense en effet que MS pourrait d'ici pas trop longtemps appliquer ces brevets et bloquer ce genre de projet (il a pas dit que ce sera fait mais que ça pouvait et que lui ne le voudrait pas) (oui je sais les brevets sont pas encore valable ici mais ça ne change rien puisqu'ils le sont valable dans d'autres pays et que les prog peuvent difficilement rester coilonés dans les frontières...)

          Et puis faut dire aussi que les gentils projets comme mono y'en a pas bcp et au pire MS peut s'en servire pour attirer les gens vers .net pour ensuite leurs dire que mono ou autre c'est fini, si vous voulez continuez c'est sur .net
          ...
          • [^] # Re: erf

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Le monsieur a le droit de penser ce qu'il veut, MAIS, MS a été clair : l'utilisation des brevets sur la partie normalisée est gratuite pour tous.
            Le monsieur parlait peut être de la partie non normalisée. Au pire on s'en passe et tant pis pour la facilité de transition.
            • [^] # Re: erf

              Posté par . Évalué à 1.

              > MS a été clair : l'utilisation des brevets sur la partie normalisée est gratuite pour tous.

              Faux. MS a dit que l'IMPLÉMENTATION est gratuite. C'est tout.
              Sinon, trouve un propos officiel de MS qui dit que l'utilisation est gratuite au-lieu de répéter la même chose sans argument.
              • [^] # Re: erf

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Arrête de jouer sur les mots : quand t'implémente un algo ou une technique, tu peux aussi dire que tu "utilises" la technique ou l'algo en question. Franchement ton argumentation là c'est pas top :-)
              • [^] # Re: erf

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Et puis merde, il te faut quoi de plus que ca :
                "Basically a grant is given to anyone who want to implement those components for free and for any purpose."
                • [^] # Re: erf

                  Posté par . Évalué à 1.

                  > "Basically a grant is given to anyone who want to implement those components for free and for any purpose."

                  Traduction :
                  Fondamentalement nous donnons le droit à toute personne qui le veut d'implémenter ces composants gratuitement et pour tout usage.

                  > Et puis merde, il te faut quoi de plus que ca :

                  La liberté d'utilisation et pas seulement d'implémentation.
                  • [^] # Re: erf

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    t'es vraiment lourd.
                    Explique moi le terme pour "utilisation" en anglais, et donne moi la différence d'un point de vu technique. Implementation est juste le terme approprié pour parler de l'utilisation d'un brevet logiciel.
                    • [^] # Re: erf

                      Posté par . Évalué à 2.

                      > parler de l'utilisation d'un brevet logiciel.

                      Parler d'une utilisation d'un brevet logiciel.
    • [^] # Re: erf

      Posté par . Évalué à 1.

      > Enfin on se demande pourquoi c'est dans Debian unstable si c'est pas assez libre.

      Debian n'est pas une référence. Tu trouves du mp3, ffmpeg, etc dans Debian.
      • [^] # Re: erf

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Effectivement pas forcement libre dans le sens Logiciel Libre, mais "libre" dans le sens y'a pas de problème d'utilisation/d'implémentation. Debian n'est pas du style à include des packages 100% proprio payants (dans la branche free en tout cas) :)
        • [^] # Re: erf

          Posté par . Évalué à 1.

          > mais "libre" dans le sens y'a pas de problème d'utilisation/d'implémentation.

          Mais il y a problème avec mp3 par exemple.
          Jusqu'à maintenant il y a une déclaration (que je suis incapable de retrouver et qui n'est pas officiel) qui dit :
          - les brevets mp3 sont gratuits pour lire (pas pour écrire) et dans le cas d'un usage non commercial

          Or Debian peut-être utilisé dans un cadre commercial (vente de CD par exemple).

          Notes que même Novell a viré mp3.
          • [^] # Re: erf

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Oué et poutant Novell non plus ne voit pas d'inconvénient dans Mono ;-)
            Plus sérieusement ca sert à rien de se prendre le choux, Red Hat préfère Sun, c'est son problème, j'ai même envie de dire que c'est normal qu'ils n'aime pas Mono : c'est Novell, et Novell c'est SuSE, un concurrent quoi :) On va quand même pas intégrer une techno concurrente merde :) (je trouve ca déjà plus crédible comme argument)
            Enfin le principal c'est qu'on est le choix, et je vais continuer à utiliser ma fedora avec ma JVM 100% libre qui tourne sur Mono avec GNUClassPath :-p
            • [^] # Re: erf

              Posté par . Évalué à 1.

              > Red Hat préfère Sun, c'est son problème

              Mouaif. Red Hat et Sun se font la "guerre". Sun n'arrête pas de FUDer sur RHEL et Red Hat veut piquer les clients Solaris.
              • [^] # Re: erf

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Tu sais IBM et MS sont de féroces concurrents et passent de nombreux partenariats entre eux, y'a pas de méchant ou de gentil, le principal c'est que chacun y trouve son compte et surtout des intérêts financiers.
              • [^] # Re: erf

                Posté par . Évalué à 1.

                Oui, donc au final, on peut dire que Sun aussi est en concurrence avec des projets libres, qu'ils ont aussi plein de brevets et qu'ils sont pas infiniment plus "mignon" que ms. C'est pas vraiment des libristes dans l'âme, même s'ils sont plus impliqué dans le libre.

                Java .net, ça reste kifkif niveau légal, et je parie mon billet que rh finira par intégrer mono.
                • [^] # Re: erf

                  Posté par . Évalué à 0.

                  > Java .net, ça reste kifkif niveau légal

                  Prouve le.

                  > je parie mon billet que rh finira par intégrer mono.

                  Si mono est indipensable c'est possible.
                  Mais il y en a plein qui ont parié que RedHat intégrerait mp3, les drivers NVidea, ffmpeg, etc et ce n'est toujours pas arrivé.
            • [^] # Re: erf

              Posté par . Évalué à 1.

              J'oubliais, Novell et MS ont peut-être un accord. Mais ça ne rend pas mono ou C# libre. Ça montre que mono peut-être développé et utilisé légalement par Novell. Pas plus.
              Si t'as lu le lien donné, tu le sais déjà.
              • [^] # Re: erf

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Ah ben désolé mais l'ECMA qui normalise C#/CLR demande explicitement que les normes soient librement implémentables sans aucune discrimination possible. Donc y'a pas besoin d'accord : d'ailleur Novell participe à la normalisation comme MS, s'il devait y avoir accord, ca serait un accord bi-latéral.
                Les seuls problèmes qu'il y a, c'est sur la partie non normalisée, heuresement non utile sous Linux, mais pratique pour l'interopérabilité et les migrations, un peu comme les formats MS dans OOo.
                • [^] # Re: erf

                  Posté par . Évalué à 1.

                  > Ah ben désolé mais l'ECMA qui normalise C#/CLR demande explicitement que les normes soient librement implémentables sans aucune discrimination possible.

                  Ceci est faut.
                  J'aimerai savoir pourquoi tu mens ?
                  • [^] # Re: erf

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Désolé, c'est implémentation qui est libre mais pas l'utilisation.
                    • [^] # Re: erf

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      héhé :)
                      Le principal c'est de ne pas faire passer les brevets logiciels chez nous ;)
                      • [^] # Re: erf

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Et comment tu fais avec ça :
                        ECMA-334 (C#) : http://www.ecma-international.org/publications/standards/Ecma-334.h(...)
                        Standard ECMA-334
                        C# Language Specification

                        2nd edition (December 2002)

                        This Ecma Standard specifies the form and establishes the interpretation of programs written in the C# programming language.
                        It specifies

                        * The representation of C# programs;
                        * The syntax and constraints of the C# language;
                        * The semantic rules for interpreting C# programs;
                        * The restrictions and limits imposed by a conforming implementation of C#.


                        Et ça :
                        ECMA-335 (CLI) :
                        Standard ECMA-335
                        Common Language Infrastructure (CLI)

                        2nd edition (December 2002)

                        This Standard ECMA-335 defines the Common Language Infrastructure (CLI) in which applications written in multiple high level languages may be executed in different system environments without the need to rewrite the application to take into consideration the unique characteristics of those environments.

                        CLI is a runtime environment, with:

                        * a file format;
                        * a common type system;
                        * an extensible metadata system;
                        * an intermediate language;
                        * access to the underlying platform;
                        * a factored base class library.


                        Les licences ECMA ne sont pas libres. Et quoi qu'il en soit, il faut une licence fournit par MS et donc l'accord de MS.
                        C'est clairement expliqué dans le lien que j'ai donné et c'est aussi clairement expliqué ici :
                        http://www.ecma-international.org/(...)
                        • [^] # Re: erf

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          ...
                          Dans un lien plus haut j'ai clairement mis la position de MS qui va plus loin que ce qu'exige l'ECMA. L'ECMA (et l'ISO) c'est surtout bien pour garantir la pérénité de quelque chose d'un point de vu technique, bref comme tous les autres standards.
                          Désolé mais il n'existe pas d'autres consortium (à ma connaissance) avec un minimum de renommé (je demande pas autant que ECMA ou ISO) et qui demande plus que l'ECMA comme conditions. Et non je te répond d'avance, le W3C et l'OASIS sont trop spécialisé et le C#/CLR n'est pas dans leur domaine de compétence.
                          • [^] # Re: erf

                            Posté par . Évalué à 1.

                            > Dans un lien plus haut j'ai clairement mis la position de MS qui va plus loin que ce qu'exige l'ECMA.

                            MS dit que l'implémentation est gratuite. MS ne dit pas que l'utilisation est libre/gratuite.
                            • [^] # Re: erf

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              J'ai répondu plus haut, les utilisateurs finaux ne sont pas inpactés.
                              • [^] # Re: erf

                                Posté par . Évalué à 1.

                                Je le redis ici, tu te fous de la gueule du monde.
                                Certe, MS n'ira peut-être pas attaquer l'utilisateur final. Mais il attaquera les distributeurs les plus significatifs.
                                • [^] # Re: erf

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                  Je me fou de la gueule de personne, tu dois demander une licence d'un brevet quand tu veux utiliser la technique associée au brevet : en l'occurence si Mono l'implémente ils doivent avoir une licence, mais les dev n'est pas besoin de le faire dans leurs applis au dessus puisqu'ils n'implémente pas la technique liée au brevet.
                                  Tout ce que pourrait envisager de faire MS c'est de demander à Novell de payer pour chaque Mono distribué (ca pourrait être un contrat de licence), mais encore une fois, MS a été clair sur le sujet.
                                  Et comme je l'ai dis plus bas, fait le même raisonnement avec tous les autres softs Linux qui violent des brevets et tu enlève tous les softs de la fedora.
                                  • [^] # Re: erf

                                    Posté par . Évalué à 1.

                                    > Tout ce que pourrait envisager de faire MS c'est de demander à Novell de payer pour chaque Mono distribué (ca pourrait être un contrat de licence), mais encore une fois, MS a été clair sur le sujet.

                                    MS n'a pas été clair. Point Barre.
                                    • [^] # Re: erf

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                      Alors je vais être clair, pour te faire plaisir, j'annonce que tous ceux qui utilise un brevet logiciel dans leur code doivent maintenant dire qu'ils "implementent" une technique breveté. Ca fera plaisir à fabb.
                                    • [^] # Re: erf

                                      Posté par . Évalué à 1.

                                      Pour être claire :
                                      http://www.msversus.org/node/225(...)
                                      RE: [Dotnet-sscli] Microsoft applies for .Net patent
                                      From: "Jim Miller \(.NET\)" jsmiller_AT_microsoft.com
                                      Date: Wed, 19 Feb 2003 09:57:39 -0800
                                      Subject: RE: [Dotnet-sscli] Microsoft applies for .Net patent
                                      (...)
                                      Thread-topic: [Dotnet-sscli] Microsoft applies for .Net patent

                                      Beppe,

                                      As one of the inventors on that patent as well as the person heading up
                                      the standardization efforts for the CLI, I'd like to explain why I've
                                      never felt the two are in conflict.

                                      The ECMA process requires that all patents held by member companies that
                                      are essential for implementing its standards are available under
                                      "reasonable and non-discriminatory (RAND) terms" for the purpose of
                                      implementing those Standards. This is the normal condition used in all

                                      International Standards organizations, including both ECMA and ISO.

                                      But Microsoft (and our co-sponsors, Intel and Hewlett-Packard) went
                                      further and have agreed that our patents essential to implementing C#
                                      and CLI will be available on a "royalty-free and otherwise RAND" basis
                                      for this purpose.

                                      Furthermore, our release of the Rotor source code base with a specific
                                      license on its use
                                      gives wide use to our patents for a particular
                                      (non-commercial) purpose
                                      , and as we explicitly state we are open to
                                      additional licenses for other purposes.


                                      --Jim


                                      Si tu ne comprends toujours pas, je n'y peux rien.
    • [^] # Re: erf

      Posté par . Évalué à 1.

      Pour "clore" le débat, l'avis de RMS (et "dieu" sait qu'il est chiant) sur Java :
      http://www.gnu.org/philosophy/java-trap.fr.html(...)

      Donc avec gcj et gnupath pas ou peu de problème.
      • [^] # Re: erf

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Pour clore le débat faudrait qu'il donne aussi son avis sur Mono... Mais bon ca reste la propagande d'un dangereux extrémiste :)
        Enfin j'ai été surpris en lisant son avis d'apprendre que Sun n'autorise pas d'implémentation non libre. Celà m'étonne pas trop que ca aille dans le sens de RMS, ca fait penser au principe de la GPL.
        "Mais cette clause a pour effet d'interdire l'utilisation d'un modèle de développement collaboratif pour produire cette mise en ½uvre libre. "
        ca me paraît moyen ca quand même.
        Enfin il fini sur la promotion de GNUClasspath, sacré lui. Je suppose que s'il doit parler de .NET il va avoir exactement le même point de vue avec une pub pour dotGNU :)
        Enfin question liberté, les libs de Mono sont sous licence MIT ce qui laisse le choix à l'utilisateur de faire du libre ou non (on aime ou on aime pas, mais il me paraît important de laisser ce choix dans les libs de base d'un framework générique), alors qu'avec GNUClasspath, ben, c'est du 100% GPL.
        • [^] # Re: erf

          Posté par . Évalué à 1.

          > les libs de Mono sont sous licence MIT

          Ce qui permet de rester compatible avec les brevets. Pas folle la guèpe.
          Bizarre de la part de MDI qui a tout fait en (L)GPL sauf Mono.
          • [^] # Re: erf

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            "Originally, the class libraries were released under the terms of the GNU Library GPL (LGPL). The problem with the GNU LGPL is an outdated wording related to "derived works". A derived work of the library must be covered by the same license as the library itself. This definition was fine before object oriented frameworks existed, but with the introduction of object oriented frameworks, different people disagree whether some code that uses object-oriented inheritance is an instance of a "derived work".

            Et puis franchement, pour revenir au sujet initial :
            Gaim viole des brevets
            OpenOffice.org viole des brevets
            le noyau Linux en violerait je sais pas combien
            Gnome en viole sûrement un grand nombre
            Java en viole aussi d'autres
            Mono idem
            etc.
            Alors je vois pas pourquoi refuser l'un d'entre eux sous prétexte de quelques brevets, alors que ce sont justement les seuls brevets identifiés où MS a clairement donné son autorisation (au pire s'ils changent de licence, ils ne pourront de toute façon pas en refuser à Novell, au pire c'est payant, et applicable seulement aux futurs versions, une licence acquise un jour l'étant toujours le lendemain).
            Bref, c'est bien de la mauvaise foi de la part de ce dev Gnome/Red Hat, où alors il va jusqu'au bout de son principe et n'inclu strictement rien dans fedora (puisque presque tout viole quelque chose)
            • [^] # Re: erf

              Posté par . Évalué à 1.

              > Gaim viole des brevets
              Non.

              > OpenOffice.org viole des brevets
              Sun a mis sous GPL, dont ce n'est pas de problèmes pour les brevets Sun.

              > le noyau Linux en violerait je sais pas combien
              283. Mais beaucoup viennent d'IBM et IBM a donné le droit d'utiliser ses brevets dans le noyau Linux. Beaucoup d'autres brevets doivent être démontable avec le "prior art". Il ne doit en rester qu'une poignée.

              > Gnome en viole sûrement un grand nombre
              Peut-être

              > Java en viole aussi d'autres
              > Mono idem
              > etc.

              Mais où tu veux en venir ?
              Qu'on vit dans un monde "réel" et qu'il faut faire des compromis ?
              Ben on le sait.

              > alors que ce sont justement les seuls brevets identifiés où MS a clairement donné son autorisation

              Tu n'apportes AUCUN argument, aucun discour officiel de MS. MS a seulement dit que l'implémentation est gratuite et n'a jamais dit que l'utilisation est gratuite.

              > Bref, c'est bien de la mauvaise foi de la part de ce dev Gnome/Red Hat

              Ta mauvaise fois n'est plus à démontrer.
              • [^] # Re: erf

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Gaim utilise une floppé de technos proprio, ca serait un miracle qu'il n'y ai pas un petit brevet par derrière... Donc prouve moi le contraire après m'avoir analysé tout le code.

                Sun a mis sous GPL, dont ce n'est pas de problèmes pour les brevets Sun.
                Et pour ce qui est des .doc et des récents formats de MS XML brevetés avec lesquels OpenOffice.org est compatible ?

                Le noyau Linux en violerait donc bien, tu sembles d'accord.

                Mais où tu veux en venir ?
                Je veux en venir au fait que toutes les applis violent des brevets, et qu'ils faut mieux combattre le système des brevets complètement absurde.

                MS a seulement dit que l'implémentation est gratuite et n'a jamais dit que l'utilisation est gratuite.
                Je t'ai dit d'arrêter de jouer sur les mots, le terme technique est "inplementation", mais cela reste une "utilisation", terme que tout le monde comprend. M'enfin puisque tu insistes, donne moi la différence entre utilisation et implémentation dans le cas d'un brevet logiciel.
                • [^] # Re: erf

                  Posté par . Évalué à 1.

                  > Je veux en venir au fait que toutes les applis violent des brevets, et qu'ils faut mieux combattre le système des brevets complètement absurde.

                  Très bien. Microsoft est pro-brevet à fond (voir les pressions qu'il a fait pour les brevets en Europe). Donc je combat MS.

                  > le terme technique est "inplementation", mais cela reste une "utilisation"

                  Ça reste UNE utilisation.
                  Tu implémentes mp3 quand tu écoutes un fichier mp3 ?
                  Moi j'utilise mp3 quand j'écoute un fichier mp3 et je n'implémente pas mp3.
                  • [^] # Re: erf

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    ...
                    Et donc ?
                    quand tu utilises ton lecteur mp3 tu demande explicitement l'autorisation d'utiliser un brevet dans la licence de ton soft ?
                    Ah ben non, c'est seulement celui qui a développé le soft qui doit faire ca. Toi tu acceptes juste la licence du soft qui ne fait aucunement mention de brevets. Après le développeur du soft MP3 peut te faire payer parcque lui doit payer pour l'implémentation, mais c une histoire entre le développeur qui implémente et le breveteur.

                    Un brevet logiciel à part l'implémenter tu veux en faire quoi ? le lire, l'admirer, ce sont effectivement d'autres utilisations mais bon voilà quoi :-)

                    Je crois que tu aurais bien besoin de revoir ta legislation sur les brevets logiciels, ou même sur les brevets tout court.

                    Un brevet ca s'utilise en s'implémentant concrêtement. Les utilisations d'une implémentation n'ont rien à voir avec la choucroute.
                    • [^] # Re: erf

                      Posté par . Évalué à 1.

                      > Ah ben non, c'est seulement celui qui a développé le soft qui doit faire ca.

                      Et bien non :
                      http://www.mp3licensing.com/royalty/emd.html(...)
                      C'est une licence pour l'utilisation.

                      > Un brevet logiciel à part l'implémenter tu veux en faire quoi ?

                      L'utiliser. Mais t'as toujours pas compris.

                      > Les utilisations d'une implémentation n'ont rien à voir avec la choucroute.

                      Il n'ont rien à voir avec la choucroute mais avec les brevets.
                      • [^] # Re: erf

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Si tu lis la licence de mp3, ce qui est concerné est le streaming, la diffusion, l'encodage, bref tout les logiciels qui doivent générer un flux mp3 et donc utiliser des brevets pour implémenter un encodeur (et éventuellement un décodeur, mais là rien n'empêche d'utiliser un autre mécanisme de décodage qui n'utilise pas de technique breveté). En aucun cas il n'ai fait mention de l'utilisateur final, c'est toujours celui qui intègre la techno qui est concerné.
                        Pour .NET c'est pareil : Mono implémente si tu veux l'encodeur et le décodeur (compilateur et interprêteur), mais le programmeur qui utilise ces outils n'a rien à voir là dedans, tant qu'il n'implémente pas d'algo ou techno brevetés et qu'il se contente d'utiliser quelque chose d'existant.

                        Un brevet désolé ca ne peut que s'implémenter, si tu utilises le résultat d'une implémentation celà n'a strictement rien à voir.

                        Quand t'achète une voiture avec des systèmes brevetés, tu n'as en aucun cas d'autorisation ou de licence à avoir auprès des ayant-droit : toi tu utilises une implémentation, tu n'implémentes pas. Les brevets ne s'appliquent qu'à cela.

                        Franchement je sais pas où t'es allé cherché cette distinction d'utilisation :-)
                        • [^] # Re: erf

                          Posté par . Évalué à 1.

                          > Si tu lis la licence de mp3, ce qui est concerné est le streaming, la diffusion, l'encodage, bref tout les logiciels qui doivent générer un flux mp3 et donc utiliser des brevets pour implémenter un encodeur

                          T'es con ou quoi ?
                          C'est l'UTILISATION !
                          Tu fais de l'implémentation à l'année toi ?

                          > Franchement je sais pas où t'es allé cherché cette distinction d'utilisation :-)

                          Franchement je sais pas comment tu fais pour être autant aveugle.
                          Toi qui sait tout, expliques pourquoi Red Hat, Novell ne fournisse pas mp3 ?
                          Pourquoi Mandrake à ce petit texte :
                          Warning: Free Software may not necessarily be patent free, and some Free
                          Software included may be covered by patents in your country. For example, the
                          MP3 decoders included may require a licence for further usage (see
                          http://www.mp3licensing.com(...) for more details). If you are unsure if a patent
                          may be applicable to you, check your local laws.
                          • [^] # Re: erf

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            ouiiiiiiiinnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn
                            merci pour l'insulte.
                            la licence mp3 demande effectivement qu'un "redevance" soit payé pour chaque décodeur utilisés, ca c'est la condition pour pouvoir implémenter un encodeur ou un décodeur mp3, et ca regarde le développeur (l'implémenteur des techniques brevetés) qui effectivement UTILISE des techniques brevetés, mais cela ne concerne pas l'utilisateur FINAL qui utilise l'implémentation.
                            le contrat pour implémenter un encodeur/décodeur mp3 est qu'il faut payer pour chaque utilisation, c'est pas parcque ce contrat là est écrit comme ça qu'il faut généraliser en disant que tous les contrats de brevets logiciels sont de même, et encore moins faire le raccourci que tu fais qui consiste à dire qu'il faut demander un licence pour utiliser une implémentation d'un brevet !

                            Alors oui c'est normal que Novell, Red Hat & Co ne fournissent pas de décodeur mp3, ils considèrent que ces décodeurs/encodeurs ne respectent peut être pas la loi car leurs développeurs ne se sont pas acquitté d'une licence pour UTILISATION des brevets, donc ils ne fournissent pas ces libs aux UTILISATEURS potentiels.

                            BREVET <---> utilisation dans du code (implémentation) <---> utilisateur final (ou autre logiciel)

                            L'utilisateur final n'est pas directement concerné par le brevet, il n'a aucun lien juridique avec lui : c'est le développeur UNIQUEMENT qui doit s'acquitter de la licence.
                            Et ca ne contredis ABSOLUMENT PAS ce qui se passe avec la licence mp3.

                            Le fait est que MS/Intel/HP ne demandent pas de royalties à Mono pour utiliser (implémenter) ses brevets, il n'y a aucune raison que l'utilisateur final qui utilise Mono est à se soucier de ce genre de problème.

                            Tu confonds l'utilisation d'un brevet (ca s'appelle implémentation, tu vas peut être finir par le comprendre à force de te le répéter) de l'utilisation d'une implémentation.
                            Je vois pas comment t'expliquer autrement celà, mais au niveau de la loi l'utilisation d'un brevet est très clair et correspond exactement à ce que je dis : après libre au breveteur de passer le contrat qu'il veut avec les utilisateurs de brevets, et ces utilisateurs se sont des implémenteurs, de la même manière qu'on appelle un conducteur un utilisateur de voiture.
                            • [^] # Re: erf

                              Posté par . Évalué à 1.

                              > le contrat pour implémenter un encodeur/décodeur mp3 est qu'il faut payer pour chaque utilisation, c'est pas parcque ce contrat là est écrit comme ça qu'il faut généraliser en disant que tous les contrats de brevets logiciels sont de même, et encore moins faire le raccourci que tu fais qui consiste à dire qu'il faut demander un licence pour utiliser une implémentation d'un brevet !

                              Je n'ai pas dit qu'il fallait payer pour implémenté les brevets autours de C#. J'ai dit que MS avait seulement indiqué que l'implémentation, et seulement l'implémentation, était gratuite. Toi tu généralises et conclu que l'utilisation est gratuite ce qui est complètement faux ou au minimum particulièrement incertain.

                              > L'utilisateur final n'est pas directement concerné par le brevet, il n'a aucun lien juridique avec lui

                              Faux.

                              > c'est le développeur UNIQUEMENT qui doit s'acquitter de la licence.

                              Faux.

                              > Et ca ne contredis ABSOLUMENT PAS ce qui se passe avec la licence mp3.

                              Faux encore. La licence mp3 demande de payer pour l'utilisation de ses brevets et ne parle pas de l'implémentation.

                              > Le fait est que MS/Intel/HP ne demandent pas de royalties à Mono pour utiliser (implémenter) ses brevets, il n'y a aucune raison que l'utilisateur final qui utilise Mono est à se soucier de ce genre de problème.

                              Toujours faux.

                              > Tu confonds l'utilisation d'un brevet (ca s'appelle implémentation, tu vas peut être finir par le comprendre à force de te le répéter) de l'utilisation d'une implémentation.

                              C'est marrant, il y a un mail d'un mec de Microsoft que j'ai mis plus haut qui fait bien la distinction entre l'implémentation et l'utilisation. Il dit clairement que l'implémentation est gratuite et que pour les autres cas d'utilisation c'est à étudier.
                              Mais c'est vrai, tu n'as pas lu ce mail car il t'"embête".

                              > après libre au breveteur de passer le contrat qu'il veut avec les utilisateurs de brevets

                              Faudrait savoir. Tu te contredis.

                              http://fr.wikipedia.org/wiki/Brevet(...)
                              Le droit exclusif d'exploitation est un « droit négatif », interdisant à des tiers d'utiliser, produire, importer ou vendre l'invention couverte par le brevet sans le consentement du titulaire. Ainsi, le brevet n'est pas un « droit positif » qui autoriserait le titulaire à exploiter l'invention, en particulier lorsque celle-ci utilise des composants brevetés.


                              Maintenant tu me souâles.
                              • [^] # Re: erf

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                Mais non je ne me contredis pas.
                                C'est juste que tu ne te places pas au bon niveau et tu cibles du doigt un problème des brevets logiciels.
                                Ton extrait de wikipedia mais bien en évidence ce problème : il y a la notion d'invention, et dans le cas d'un brevet logiciel l'invention ce n'est pas l'implémentation mais bel est bien le concept et l'idée qu'utilise l'implémentation : donc oui, le détendeur du brevet a lui seul la possibilité de céder des licences autorisant :
                                - d'utiliser (dans le cas d'un brevet logiciel on dit implémenter)
                                -produire (c'est une autre utilisation qui ne s'applique pas vraiment aux brevets logiciels)
                                -importer (idem)
                                -vendre (normal, on peut vendre n'importe quoi, pourquoi pas une idée).

                                Toi tu généralises et conclu que l'utilisation est gratuite ce qui est complètement faux ou au minimum particulièrement incertain.
                                je conclu que j'utilisation de l'implémentation (pas du brevet) (Mono) est un contrat (licence) entre l'utilisateur et l'équipe de Novell, en aucun cas le développeur qui utilise Mono ne signe de contrat (ou licence) avec MS.

                                Mais c'est vrai, tu n'as pas lu ce mail car il t'"embête".
                                Non non il ne m'embête pas : MS précise qu'il autorise l'utilisation de son brevet dans une implémentation du CLI/CLR/C#.
                                Effectivement ils ne disent pas ce qu'il en est d'autres utilisations possibles de ces brevets : par exemple j'utilise leurs brevets en les implémentant (parcque on peut rien en faire d'autre en matière informatique) dans un système de guidage de missile (je dis n'importe quoi) : c'est u ne autre utilisation que de faire un CLR/C# mais ca reste de l'implémentation.

                                Quand à la 2ème partie que tu mets en évidence dans ce mail, elle ne concerne que la licence d'utilisation du code source de Rotor, rien à voir.

                                Bref, utliser un brevet logiciel ca s'appelle l'implémenter, après on peut distinguer une implémentation (utilisation) d'une autre de part les objectifs de cette implémentation : nature du produit (dans le cas de MS c'est limité à implémentation d'un CLR), condition (commerciales ou non par exemple), etc.

                                MAIS EN AUCUN CAS L'UTILISATEUR FINAL NE DOIT CONTRACTER DE LICENCE AVEC LE DETENDEUR DU BREVET : c'est à l'implémenteur de négocier les conditions avec le breveteur.
                                • [^] # Re: erf

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                  • [^] # Re: erf

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    Mais non je suis pas con !
                                    (enfin peut être mais là n'est pas la question)
                                    Dans tous les liens que tu me mets, on voit les conditions de licence que propose MS pour DES PRODUITS à d'autres boîtes informatique : comme je te l'ai dis plus haut, MS peut négocier ces licences en fonction de l'utilisation que va en faire l'autre boîte : elle peut par exemple demander un pourcentage, ne pas céder de licence pour certains cas d'utilisation finaux, etc.
                                    Notes que cela est indépendant de la notion de brevet (logiciel), c'est les conditions de licence de PRODUITS vendus par MS.
                                    Donc oui les utilisateurs finaux compte mais ils comptent DANS LE CONTRAT ENTRE MS ET L'AUTRE BOITE.

                                    En ce qui concerne les brevets, prenont l'exemple de la FAT :
                                    "The FAT file system licensing program includes rights with regard to implementation of the Microsoft FAT file system specification under a number of U.S. Patents, inclu" [...]
                                    MS inclu dans la licence de son produit (la FAT) une licence d'utilisation pour implémentation de ses brevets, ce qui paraît nécessaire puisque le produit FAT tel quel doit être implémenté (le produit en soit est surtout un ensemble de spécifs prêtes à l'emploi)

                                    Alors oui, le breveteur peut négocier ce qu'il veut avec l'implémenteur, il peut inclure des closes prenant en compte l'utilisation du résultat de l'implémentation (ce que l'on retrouve généralement sous la forme d'un pourcentage), mais EN AUCUN CAS MS ne signe ou ne cède de licence avec l'utilisateur final, ce dernier s'engage avec l'implémenteur qui lui vend son implémentation (vend ou non, dans le cas d'un LL c'est pas vraiment de la vente).

                                    Donc Mono a l'autorisation (licence) d'exploitation d'un brevet pour implémenter des brevets de MS dans un CLR sans aucune autre restriction quand à l'utilisation qui est faite après du CLR par le développeur. (Le fait que ce soit non discriminatoire oblige MS a ne pas mettre de close interdisant par exemple la commercialisation de Mono)

                                    Donc les licences peuvent tenir compte des utilisateurs finaux, mais reste que l'utilisateur final ne fait pas parti des personnes contractuelles de ce cette licence, et dans le cas qui nous concerne on peut utiliser Mono comme bon nous semble dans le cadre du respect de la licence de Mono, sans aucun lien avec Microsoft.

                                    MS pourrait t'enmerder si tu reprennait le code de Mono pour faire autre chose qu'un CLR, par exemple un système de guidage de missile (j'aime bien cet exemple) : m'enfin c'est pas certain que les nombreuses modif que tu devras apportés laisseront utile l'utilisation (implémentation) d'éventuels brevets de MS :-)

                                    Arrêtes de me pondre des liens qui ne fond que confirmer ce que je dis, je m'exprime peut être mal, mais toi tu t'abstients de t'exprimer c'est pas mieux :-)
                                    • [^] # Re: erf

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                      Pour confirmer ce que je dis, et grâce à toi et tes nombreux liens, à chaque fois ce que la licence d'un brevet autorise ce sont des IMPLEMENTATIONS, parcqu'on ne rien en faire d'autres. Après les clauses sur l'utilisation de ces implémentations sont des CONDITIONS d'IMPLEMENTATION à respecter.

                                      Si MS ne parle pas de limite concernant l'utilisation qui est faite d'une implémentation de ses brevets (c'est ce que tu as mis en évidence pour le cas des brevets sur le CLR), cela veut dire que MS n'impose rien du tout, et donc qu'on peut en faire ce qu'on veut, ce que MDI et Novell a très bien compris.
                                      D'ailleur le "any purpose" veut bien dire ce que ca veut dire.

                                      Si quand tu signes un contrat avec une personnes pour lui vendre un produit ou lui céder une licence tu ne précise pas que tu ne veux pas qu'il soit utiliser à des fins commerciales, tu autorises implicitement le co-signataire à le faire (à moins qu'une loi l'y en empêche).
                                      Un contrat est fait d'autorisation implicite et d'interdictions explicite.

                                      Je te vois revenir avec ton argument sur le fait que les brevets blabla "droit négatif".
                                      Alors OUI : tant que tu n'as pas de licence d'utilisation (d'implémentation) du brevet, tu n'as aucun droit, et seul le détendeur du brevet peut tant concédé.
                                      Mais si dans la licence il te dit :" vous pouvez implémenter mes brevets pour faire un CLR" sans donner de restriction sur les utilisateurs de cette implémentation alors il n'y a pas de restrictions.

                                      Capiche ?

                                      (Sérieux, fait comme moi, et va voir un avocat ;-p )
                                      • [^] # Re: erf

                                        Posté par . Évalué à 1.

                                        > Après les clauses sur l'utilisation de ces implémentations sont des CONDITIONS d'IMPLEMENTATION à respecter.

                                        C'est beau ça. Ce sont d'autres qui implémentent mais c'est MS qui a droit de regard. Mais par quelle magie c'est possible ce miracle ?
                                        Grace au brevet ! T'as un brevet, tu décide de tout sur l'utilisateur du brevet. De l'implémentation à l'utilisation final par l'utilisateur final (qui doit avoir une licence pour le brevet ; généralement déjà réglé par le fournisseur).

                                        > Si MS ne parle pas de limite concernant l'utilisation qui est faite d'une implémentation de ses brevets (c'est ce que tu as mis en évidence pour le cas des brevets sur le CLR), cela veut dire que MS n'impose rien du tout,

                                        brevet :
                                        Le droit exclusif d'exploitation est un « droit négatif », interdisant à des tiers d'utiliser, produire, importer ou vendre l'invention couverte par le brevet sans le consentement du titulaire.


                                        Donc, tant que tu n'es pas autorisé, tu n'as pas le droit. Actuellement MS a seulement dit que l'implémentation était gratuite. Point barre. Tout ce qui va en dehors de ce cadre n'est actuellement pas connu. L'implémentation n'est qu'une des utilisations d'un brevet. Si j'utilise un programme qui utilise un brevet, je ne l'implémente pas.

                                        > D'ailleur le "any purpose" veut bien dire ce que ca veut dire.

                                        Non, et la tu mens intentionnellement. Reprends la phrase complète.

                                        > Si quand tu signes un contrat avec une personnes pour lui vendre un produit ou lui céder une licence tu ne précise pas que tu ne veux pas qu'il soit utiliser à des fins commerciales, tu autorises implicitement le co-signataire à le faire (à moins qu'une loi l'y en empêche).

                                        Exactement. Pour les brevets, tu ne peux RIEN faire sans l'accord de celui qui a le brevet. C'est la lois qu'il l'impose.

                                        > " vous pouvez implémenter mes brevets pour faire un CLR" sans donner de restriction sur les utilisateurs de cette implémentation alors il n'y a pas de restrictions.

                                        T'es un putain de gros menteur.

                                        C'est toi qui a copié ça :
                                        "The ECMA process requires that all patents held by member companies that are essential for implementing its standards are available under "reasonable and non-discriminatory (RAND) terms" for the purpose of implementing those Standards. This is the normal condition used in all International Standards organizations, including both ECMA and ISO.

                                        But Microsoft (and our co-sponsors, Intel and Hewlett-Packard) went further and have agreed that our patents essential to implementing C# and CLI will be available on a "royalty-free and otherwise RAND" basis for this purpose."


                                        Ceux qui mentent intentionnellement, je leur pisse dans la gueule.
                                        Bon appétit.
                                        • [^] # Re: erf

                                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                          Donc, tant que tu n'es pas autorisé, tu n'as pas le droit. Actuellement MS a seulement dit que l'implémentation était gratuite. Point barre.
                                          Ah non tu n'y connais rien en juridique. Droit négatif : tant qu'on t'as pas donné l'autorisation tu ne peux rien faire. Par contre dès qu'une licence est cédé elle doit inclure toutes les restrictions éventuelles, sinon ce sont des autorisations implicites.

                                          Si j'utilise un programme qui utilise un brevet, je ne l'implémente pas.
                                          Ben tu fais quoi avec ? Tu te torche avec ? Un brevet logiciel c'est un bout de papier, c'est une idée, un concept. Si tu ne l'implémente pas je vois pas ce que tu peux en faire :)

                                          Pour le reste merci pour la vulgarité, peut être je m'exprime mal, mais visiblement tu ne comprends pas ce que je veux dire.
                                          Enfin si ca t'arrange te préférer croire que je ments intentionnellement... Quel intérêt y es-je tu m'expliques ?

                                          " vous pouvez implémenter mes brevets pour faire un CLR" sans donner de restriction sur les utilisateurs de cette implémentation alors il n'y a pas de restrictions.

                                          T'es un putain de gros menteur.

                                          Mais non, la phrase en anglais est très clair : la phrase dit clairement que tu peux utiliser les brevets pour IMPLEMENTER un CLR, et effectivement UNIQUEMENT POUR faire ca. La phrase ne dit strictement rien sur l'utilisation du CLR, ils auraient pu, ils ne l'ont pas fait, donc en matière de droit et de licence, MS ne donne aucune restriction, c'est à Novell de poser ses conditions d'utilisation de Mono.
                                          C'est où que je mens là ???
                                    • [^] # Re: erf

                                      Posté par . Évalué à 1.

                                      > Dans tous les liens que tu me mets, on voit les conditions de licence que propose MS pour DES PRODUITS

                                      Quel produit ?
                                      Si ce sont pour des produits, le droit d'auteur suffit largement. Inutile de brandir un brevet.

                                      In order to ensure interoperability between the licensed media and devices and Microsoft® Windows®-based personal computers and to improve consumer experience, the license requires that licensees' FAT file system implementations in the licensed media and devices be fully compliant with certain required portions of the Microsoft FAT file system specification.


                                      Microsoft offers a commercially reasonable, nonexclusive license so that other companies can use the advances of SPR in their own products. Pricing for this license is US$1 per unit for personal digital assistant devices and mobile phones,


                                      Donc, quel produit ? Par des produits MS en tout cas.


                                      > elle peut par exemple demander un pourcentage, ne pas céder de licence pour certains cas d'utilisation finaux, etc.

                                      Tu te contredis.

                                      > Notes que cela est indépendant de la notion de brevet (logiciel), c'est les conditions de licence de PRODUITS vendus par MS.

                                      Quel produit ?

                                      > Alors oui, le breveteur peut négocier ce qu'il veut avec l'implémenteur, il peut inclure des closes prenant en compte l'utilisation

                                      Tu te contredis en permanence. pour toi implémenteur = utilisateur dont ta phrase donne :
                                      - Alors oui, le breveteur peut négocier ce qu'il veut avec l'utilisateur, il peut inclure des closes prenant en compte l'utilisation

                                      Carrément comique.

                                      > mais EN AUCUN CAS MS ne signe ou ne cède de licence avec l'utilisateur final

                                      Je suis la société kodak, j'utilise FAT dans mes appareils, je suis l'utilisateur final *de* MS et donc je n'ai aucun compte à rendre à MS ?
                                      Evidement que quand j'achète un apareil photo je n'envois pas un chèque à kodak et un autre à MS et un autre à IBM et un autre à ...
                                      T'es vraiment malin toi.

                                      > Donc les licences peuvent tenir compte des utilisateurs finaux, mais reste que l'utilisateur final ne fait pas parti des personnes contractuelles de ce cette licence

                                      Pour mpeg4 et source MS :
                                      http://www.microsoft.com/windows/windowsmedia/licensing/mpeg4faq.as(...)

                                      2. What is the general summary of the royalties and rights in the license?
                                      ...
                                      Personal codec use and end-user to end-user communications are covered as part of the manufacturerÂ’s license.
                                      ...
                                      Question1. If the software I distribute accesses MPEG-4 video through Microsoft® Windows Media® Player, do I need to get an MPEG-4 visual patent license from MPEG LA or pay any fees to MPEG LA for the distribution of my software?
                                      No. MPEG-4 Visual decoders or encoders that are included in Windows Media Player for the Internet are covered by the license Microsoft has with MPEG LA.
                                      ...
                                      3. If my application accesses MPEG-4 through Windows Media Player, do I need to include any MPEG-4 notices or language in my end-user license agreement or anywhere else in my application?
                                      No. The MPEG LA notice is included in the Windows Media Player end-user license agreement.
                                      4. When does MPEG LA require payment of a use fee?
                                      When MPEG-4 video is provided as part of a service or business for remuneration and certain thresholds of subscribers have been met.
                                      5. Is it true that if I don't charge for access to my MPEG-4 video content, I don't need a license with MPEG LA?
                                      Generally, yes, so long as you don't receive another form of remuneration in connection with the MPEG-4 video content, such as paid advertising.
                                      6. Is a use fee required for transmission of MPEG-4 video over the Internet?
                                      No use fee is required unless the transmissions are provided as part of a service or business for remuneration and are accessed by more than 50,000 different end users within a calendar year. Note, however, that the 50,000 threshold is only available to one legal entity in an affiliated group of legal entities.
                                      7. How is the use fee for Internet transmissions by a service or business for remuneration determined?
                                      The use fee for such Internet transmissions is based on the number of different end users who access the service or business in a calendar year, or, if you can't identify the end users, the number of different decoders that access the service or business in a calendar year. Alternatively, you have the option of paying the use fee based on the number of minutes of MPEG-4 video running time per end user or decoder.
                                      9. If I am a nonprofit organization distributing MPEG-4 video content, do I have to pay a use fee?
                                      Not unless you receive remuneration for distributing the MPEG-4 video content.

                                      le top
                                      11. Does the use of paid advertising on my site require payment of a use fee?
                                      The intention of the license is to charge royalties for use of MPEG-4 video where remuneration is received in connection with its use.


                                      Donc l'utilisateur final fait parti du "deal".
                                      Tu peux continuer à nier l'évidence.
                                      • [^] # Re: erf

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                        Donc, quel produit ? Par des produits MS en tout cas.
                                        Quand MS vend une licence de FAT, c'est un produit.

                                        Tu te contredis en permanence. pour toi implémenteur = utilisateur dont ta phrase donne :
                                        Je ne me contredis pas du tout, il y a juste 2 niveau d'utilisations :
                                        l'utilisation du brevet : on implémente le concept du brevet dans un logiciel
                                        l'utilisation du dis-logiciel : licence d'utilisation du produit logiciel, et non du brevet.

                                        Après la licence d'utilisation du brevet peut inclure des conditions sur l'utilisation de l'utilisation (implémentation = logiciel) du brevet, mais ce contrat reste entre l'implémenteur et le breveteur.

                                        Je ne me contredis pas, je prends bien soin au contraire de bien préciser quand je parle d'utilisateur du brevet (l'implémenteur) ou d'utilisateur final du produit de l'implémenteur.
                                        Pas de ma faute si le mot utilisation est vague et désigne tout et n'importe quoi.


                                        Je suis la société kodak, j'utilise FAT dans mes appareils, je suis l'utilisateur final *de* MS et donc je n'ai aucun compte à rendre à MS ?
                                        Evidement que quand j'achète un apareil photo je n'envois pas un chèque à kodak et un autre à MS et un autre à IBM et un autre à ...

                                        Ayé il a compris =)
                                        oui si tu veux tu es l'utilisateur final de la FAT.
                                        De la même manière que Mono (Novell) est l'utilisateur final des brevets de MS sur le CLR.
                                        Et évidemment là aussi que je n'ai aucune licence à m'acquitter auprès de MS pour utiliser Mono, de la même manière que je ne demande rien à MS pour utiliser un appareil photo à Kodak.

                                        Donc l'utilisateur final fait parti du "deal".
                                        Oui l'utilisateur final fait parti du deal, mais il ne SIGNE PAS le deal, ce n'est pas un contractuel, ca reste un contrat entre l'implémenteur de logiciel qui utilise le MPEG4 et le breveteur. l'utilisateur apparaît dans les CONDITIONS du deal, dans le contrat, mais pas comme personne juridiquement impliquée par l'acceptation de ce contrat.

                                        Tu peux continuer à nier l'évidence.
                                        Tu peux continuer à ne pas comprendre ce que je dis, et à encore moins comprendre tes propres citations :)

                                        Tout ce qu'il faut retenir, c'est que MS autorise l'utilisation de ses brevets UNIQUEMENT pour IMPLEMENTER un CLR. Mais MS ne dit rien quand à l'utilisation de ce CLR, et là ce n'est plus du droit négatif puisqu'une licence a été cédé : Mono peut faire ce qu'elle veut de son CLR, et les utilisateurs du CLR aussi, MS n'ayant rien interdit quand à son utilisation.

                                        Ce qui me fait marrer c'est que depuis le début j'essai de t'expliquer quelque chose que m'a expliqué un avocat et que MDI et Novell ont très bien compris, et tout le monde est arrivé à la même conclusion :
                                        On peut utiliser librement Mono sans aucune autre restriction que celles imposées par sa licence d'utilisation. Le lien avec MS, c'est Mono (Novell) qui l'a, ils ont une licence (tacite puisque MS autorise l'utilisation pour implémenter un CLR), ils sont en règle.

                                        Conclusion : les brevets sur le CLR sont bien les seuls brevets dont on est sûr qu'il n'empêchent pas d'utiliser Mono, puisqu'on est sûr que Mono est dans la légalité de ce point de vu là.

                                        Ce qu'on ne sait pas, c'est :
                                        - si on implémente les brevets pour faire autre chose qu'un CLR (mais là on s'en fou dans notre contexte)
                                        - si Mono viole d'autres brevets (sûrement, mais comme tous les autres applis un peu conséquentes, et là il faut critiquer le système des brevets en soit)
                                        - les conditions de licence de MS pour implémenter les autres technos non normalisés : c'est bien cette partie qui pourrait éventuellement poser problème. ET UNIQUEMENT CETTE PARTIE.
                                        Ce qui est marrant c'est que tout le monde est d'accord là dessus sauf toi :-)

                                        En fait le débat est le suivant :
                                        - les pro-Mono disent : on s'en fou, pour la partie normalisé on se fera pas enmerdé, donc même si on ne peut plus implémenter les WinForms on aura quand même une plateforme complète de développement pérène pour Linux, puisque basé sur des standards et normes dont ont a l'autorisation d'exploitation (cette licence est acuise et n'étant pas limité dans le temps elle est définitive).
                                        - les anti-Mono disent : oui mais non MS peut toujours vous enmerdez : soit par simple méconnaissance du problème (ils ne se sont pas renseignés sur ce qu'autorisait MS, ils ont juste vu le mot brevet), soit parcqu'ils estiment que sans les WinForms Mono n'a pas d'intérêt.
                                • [^] # Re: erf

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                  > Quand à la 2ème partie que tu mets en évidence dans ce mail, elle ne concerne que la licence d'utilisation du code source de Rotor, rien à voir.

                                  Tu parles de droit d'auteur. Ça n'a rien à voir.
  • # noyo

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Est-ce que Fedora Core contient un noyo "optimisé" pour les cpu AMD ?

    Autrement, quelle autre distro propose ce type de noyo (autre que Debian) ?
    • [^] # Re: noyo

      Posté par . Évalué à 3.

      > Est-ce que Fedora Core contient un noyo "optimisé" pour les cpu AMD ?

      (Tu dois parler des athlon.)
      Non car avec Linux 2.6 ce n'est plus nécessaire.
      • [^] # Re: noyo

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        oui, je parlais des AMD ia32, j'ai un Duron 750 Mhz

        Et j'ai toujours, malheureusement, besoin de ce genre de noyo autrement j'ai souvent des problèmes de freeze pendant le démarrage du système (constaté avec FC3 - bizarrement, j'avais moins de problème avec FC2)

        Avec Debian Sarge, j'utilise : :~$ uname -a
        Linux glop 2.6.8-1-k7 #1 Thu Nov 25 04:13:37 UTC 2004 i686 GNU/Linux

        et c'est parfait

        Il semble que dans certains cas, magré Linux 2.6, ça soit nécéssaire et d'ailleurs s'il existe un tel noyo dans Debian c'est parque c'est le cas... (si quelqu'un peux le suggérer aux dév de Fedora, ça m'intéresse)...
        • [^] # Re: noyo

          Posté par . Évalué à 2.

          > autrement j'ai souvent des problèmes de freeze pendant le démarrage du système

          [admin@one ~]$ grep ^model\ name /proc/cpuinfo
          model name : AMD Athlon(tm) XP 1600+
          [admin@one ~]$ uname -a
          Linux one 2.6.10-1.760_FC3 #1 Sat Feb 5 18:46:47 CET 2005 i686 athlon i386 GNU/Linux
          [admin@one ~]$ uptime
          00:20:16 up 36 days, 3:28, 11 users, load average: 0.34, 0.44, 0.44

          36 jours c'est "correct".
  • # Fedora cartonne dans les serveurs web

    Posté par . Évalué à 2.

    http://news.netcraft.com/archives/2005/03/14/fedora_makes_rapid_pro(...)

    Marché Linux en augmentation de 7,47 %.
    Fedora en augmentation de 122,4 %. Ne devrait pas tarder à dépasser SuSE. Vraie-fausse percée car Fedora est la suite de RH9.
    Red Hat (RHEL + RHL) en perte de -1,22 %.
    Red Hat + Fedora en progression de part de 11,22 % (mieux que l'augmentation générale). 51,65 % de part.
    RHEL+RHL toujours dominant : 41,25 % de part.
    Mandrake toujours confidenciel (moins de 2 %).
    SuSE globalement stable.

    Notons l'augmentation régulière et rapide de Debian. C'est un "truc" que je ne comprend pas. Sûr qu'au moins 80 % des serveurs Debian sont des testing/unstable.

    Pour Red Hat, il faut un peu pondérer. Red Hat est beaucoup utilisé pour les gros serveurs mutualisés qui hébergent des centaines de site.

    Sur le long/moyen terme, Red Hat est stable, Debian progresse de façon assez impressionnante et pour ma part inattendu.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.