Journal La CNIL autorise la surveillance automatisé des réseaux P2P

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
12
avr.
2005
On apprend ce matin dans le nouvelle obs [1] que la CNIL vient d'autoriser une association de producteur de jeux vidéo, le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL), à réaliser la surveillance automatisée des téléchargements P2P.

Et moi, ça me pose quand même un grave problème : je suis de plus en plus surveillé sur internet par des sociétés privées. Et je m'interroge de plus en plus sur l'envie et les moyens qu'elles ont de se faire justice elles-même.
Si ce n'était que d'un point de vu "peur du gendarme, de se faire prendre" ou un truc comme ça, je m'en ficherais (je n'utilise pas le P2P, si ce n'est un peu de bittorrent pour des distrib). Mais j'ai quand même l'impression qu'on découpe ma liberté sur internet petit à petit, et que bientôt il n'en restera même plus un moignon.

[1]http://permanent.nouvelobs.com/multimedia/20050412.OBS3699.html(...)
  • # Autorité réelle de la CNIL

    Posté par . Évalué à 5.

    Ce que je me pose comme question, c'est qu'elle est la légitimité de la CNIL dans ce cas. Imaginons que quelqu'un se fasse chopper par une société privée qui l'a espionné. Est-ce que cette société privée gagnerait en justice en attaquant cette personne. La CNIL peut donner un avis favorable, mais devant un tribunal ça donnerait quoi ?
    • [^] # Re: Autorité réelle de la CNIL

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ben la justice, dès que tu te pointes avec une preuve irréfutable (et légale) d'un délit (ou pire), alors ils vont pas se poser de question. D'ici à ceux qui portent l'aéffaire puissent se payer de bons avocats (ce qui est généralement le cas) alors là l'accusé va s'en prendre plein la gu..le .
      La question qu'il fodrait poser est : comme certains support (comme la vidéo ou les photos) de personnes non assermentés ne sont pas recevables juridiquement, est-ce que des preuves numériques (très facilement falcifiables) peuvent être recevables par un tribunal ? ou même juste pour une perquisition (car là, t'as de forte chance de te faire guauler même pour une chtite connerie).

      Un jour libre ?

      • [^] # Re: Autorité réelle de la CNIL

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Ben la justice, dès que tu te pointes avec une preuve irréfutable (et légale) d'un délit (ou pire), alors ils vont pas se poser de question.

        Ça dépend de ta "carrure". Si tu savais le nombre de personnes qui échappent sans peine à la justice en manipulant les "vices de forme" et "vices de procédure"
        • [^] # Re: Autorité réelle de la CNIL

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Le problème est plus que dans certaines limites assez particulières (torture, hypnose, ...) une preuve illégale peut quand même être recevable devant un juge pénal.
          • [^] # Re: Autorité réelle de la CNIL

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            MMM... Un exemple, tu as plusieurs domiciles, dont certains ne sont pas "officiellement" à toi. Une convocation envoyée à une adresse qui n'est pas à ton nom, même si ton nom est sur la boîte aux lettres peut faire que le plaignant peut se retrouver lui même accusé de vice de procédure. Cas véridique et vérifié. Après, tout dépend de ta carrure, de ton assise financière, de tes relations, de ta manipulation juridique, de ta capacité d'intimidation...
      • [^] # Re: Autorité réelle de la CNIL

        Posté par . Évalué à 3.

        en passant, les personnes seront justement assermentées.
  • # Blocage des IP du SELL

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Quelqu'un connaitrait-il les IP utilisées par le SELL ? Une bonne défense contre ces "écoutes" peut-être de les bloquer par firewall (ou autres protowall)...
    • [^] # Re: Blocage des IP du SELL

      Posté par . Évalué à 1.

      Ah, le retour de PeerGuardian, l'idée la plus débile que j'ai jamais vue. Bloquer les IP de la RIAA/MPAA/SELL. Super.

      Attention. Contre-attaque de la MPAA ! Prendre une connection Wanadoo ! (rolala, et c'est imparable....)


      De toute manière, par définition, le peer to peer est public. Se planquer est illusoire. Sauf bien entendus freenet & co, mais bon, on verra bien ce que ça donnera.
  • # La légitimité avec ça?

    Posté par . Évalué à 2.

    Sans oublier qu'on peut être en règle tout en utilisant le p2p. Je prend le cas d'une personne qui a regarder une film, une fois à la télévision. Il a payer le droit de regarder ce film dans un cadre privé, il l'a enregistré sur un suport magnétique, et il a envie d'un support digital. Je ne vois pas le problème de le télécharger en p2p, et de le regarder dans le cadre familial.
    J'ai bien parler de film(s) qui ne sont pas récent et qui sont passé soit à la télé, soit en cassette. Il doit en être de même s'il a un jour acheter un jeu, et que celui-ci ne fonctionne plus, et qu'il désire juste en avoir une copie (dans le cas ou il peut y avoir problème d'obtenir une copie de l'éditeur.)
    • [^] # Re: La légitimité avec ça?

      Posté par . Évalué à 2.

      le probleme ne vient pas du traffic descendant mais du traffic montant (partage) qui lui est interdit.

      Donc t'as le droit de downloader, mais pas celui d'uploader (enfin, pour les oeuvres artistiques, donc pas pour les logiciels)

      ah bah c'est ballot ca, passque si personne n'uploade, plus personne ne downloade..

      ps : on ne paye pas pour le droit d'utiliser ses sens, ie "regarder un film" ou "ecouter de la musique". On achete un support qui contient l'oeuvre, c'est tout, le droit de consulter l'oeuvre est inalienable, c'est la distribution non autorisee qui est repimandee.
      • [^] # Re: La légitimité avec ça?

        Posté par . Évalué à 2.

        Si tu télécharges légalement quelquechose (un film que tu as vu a la TV, que tu voudrais avoir en VO et sur un support numérique par exemple), bien sur tu partages en meme temps, mais comment savoir si ceux a qui tu le fais telechargent eux illégalement ou bien si ils sont dans le meme cas que toi ?

        Ainsi, si tout le monde télécharge ce film légalement pourquoi ne pas utiliser un systeme p2p a des fins d'economie de bande passante, et ne plus considerer l'upload comme de la diffusion illégale de contenu sur lesquels tu n'as aucun droits.

        Personnellement si la télévision francaise passait les bons films en version originale, je n'aurais pas le besoin d'aller les reprendre via reseau p2p.
        • [^] # Re: La légitimité avec ça?

          Posté par . Évalué à 1.

          mouarf, c'est marrant comme facon de voir les choses.

          on va reprendre depuis le debut : la distribution d'oeuvres artistiques non libres de droits sans l'accord prealable du/des auteurs est illegale.
          Alors bien sur que potentiellement, ca peut ne pas l'etre, mais la n'est pas la question.
        • [^] # Re: La légitimité avec ça?

          Posté par . Évalué à 1.

          autre point, qui a son importance :
          quand tu dis :
          Si tu télécharges légalement quelquechose

          sache que TOUT download d'oeuvre artistique EST LEGAL.
          C'est la REDISTRIBUTION qui est ILLEGALE.
    • [^] # Re: La légitimité avec ça?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Attention, tu mélanges plusieurs choses :

      - Télécharger, jusqu'à preuve du contraire, c'est légal. Et en effet ça semble logique : comment pourraient-ils savoir que tel MP3 a été téléchargé illégalement et non acheté auprès du fournisseur X ou Y.
      - Partager est illégal : tu distribues à des tiers une oeuvre sans autorisation.

      Maintenant, le truc c'est que dans la majorité des réseaux P2P, quand tu télécharges un fichier, et bien tu le partages en même temps. Donc si tu es jugé, ce sera pour le partage et non le téléchargement.
      • [^] # Re: La légitimité avec ça?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        <blockquote>comment pourraient-ils savoir que tel MP3 a été téléchargé illégalement et non acheté auprès du fournisseur X ou Y.
        </blockquote>

        on est pas sensé garder ses factures un certain temps ?
        • [^] # Re: La légitimité avec ça?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je ne pense pas qu'on reçoive de facture avec les MP3 acheté. A la rigueur on peut voir que tu as dépensé X euros pour des chansons mais quant à savoir lesquelles ...
          • [^] # Re: La légitimité avec ça?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            c'etait une simple question.

            mais si on part de ton coté, imaginons que j'achete un cd audio à la fnac, en liquide et que je ne conserve pas la facture.

            Je fais une copie de sauvegarde ce CD, je perd l'original (avec la boite et tout tant qu'a faire) comment savoir si le cd gravé est "légal", comment le distinguer d'un autre qui est illegal ?
  • # Le peer to peer, y'en a marre des raleurs

    Posté par . Évalué à 5.

    Le peer to peer, c'est une sorte de trafic completement public ou personne ne se cache et va crier sur le net : "eh ho je télécharge un truc illégalement".

    Ceux qui ralent, z'ont qu'a faire du vrai warez de l33t, ils seront entre eux, ils se feront chopper plus difficilement, et quand ils se feront avoir, ils seront réellement condamner.

    "A partir de début mai, les internautes repérés comme gros téléchargeurs, ceux qui font commerce de logiciels piratés, recevront des messages d'avertissement émanant du SELL, qui préviendra également leur fournisseur d'accès", a indiqué Jean-Claude Larue.


    Mon dieu, mais c'est horrible ! C'est parfaitement scandaleux de recevoir un message d'avertissement lorsqu'on télécharge illégalement un logiciel !

    Je ne dis pas que l'idée d'une certaine gratuité est rentrée dans les moeurs, et qu'il faudra lutter contre. Et là, franchement, c'est en douceur, et je vois pas le problème.
    • [^] # Re: Le peer to peer, y'en a marre des raleurs

      Posté par . Évalué à 1.

      Ben, la dernière ISO de Mandrake^M^M^Mdriva, sur DVD-ROM, ca fais quoi, dans les 4Go, si je la tékécharges, je serais un gros downloader, et donc je recevrais un avertissement du SELL?

      J'ai fais quelque chose d'illégal?
      • [^] # Re: Le peer to peer, y'en a marre des raleurs

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        et alors, tu t'en moque de recevoir un avertissement si tu telecharge des choses legales.

        justement il serait interessant de fosser completement leurs "radar" en telechargeant en continu des gros trucs legaux.
      • [^] # Re: Le peer to peer, y'en a marre des raleurs

        Posté par . Évalué à 2.

        Franchement, tu crois que les gens seront cons au point de faire chier ceux qui vont télécharger leurs isos de Mandrake sur eMule ? (plutot que sur proxad.net juste pour montrer que le p2p a une utilité légale)

        C'est pas très compliqué de télécharger une film sur un tracker, vérifier qu'il s'agit d'un film piraté, et de stocker les ip des peers avec lesquelson a échangé...
  • # Je suis pour

    Posté par . Évalué à 3.

    C'est beaucoup mieux que d'avoir DRM partout et des OS certifiés DRM.
    Le peer to peer de films illégaux est illégal.
    J'utilise le peer to peer pour des choses légales.
    • [^] # Re: Je suis pour

      Posté par . Évalué à 0.

      C'est quoi un film illégal ?
      C'est celui qui met à disposition quelque chose qui connaît les autorisations qu'on lui a données à distribuer. Celui qui télécharge ne connaît pas ces autorisations. L'utilisation d'un réseau p2p induit automatique un re-partage, ce n'est pas une volonté. On ne peut pas rendre coupable celui qui re-partage, c'est le fonctionnement technique même du p2p.
      Le problème est à la source, ça me semble évident pourtant.
      • [^] # Re: Je suis pour

        Posté par . Évalué à 8.

        gna gna gna gna gna gna gna...

        D'ailleurs, je vais télécharger....

        Oceans.Twelve.DVDRiP.XviD-BRUTUS.avi

        Ce titre est drôle. Ca doit surement être un reportage sur les fonds marins, selon un journaliste qui s'appelle brutus. Et puisqu'on est dans le monde des Bisounours, ça doit etre en Creative Commons.

        En plus y'a plein de monde qui partage cette vidéo. Ca doit être un reportage vachement intéressant alors.


        Je suis crédible, là ?
      • [^] # Re: Je suis pour

        Posté par . Évalué à 3.

        On ne peut pas rendre coupable celui qui re-partage, c'est le fonctionnement technique même du p2p.
        gnii?
        le fonctionnement technique du p2p, c'est de partager des fichiers de facon distribuee, c'est tout.
        L'obligation de partager ce que tu telecharges n'est en aucun cas une contrainte technique, juste une regle etablie pour augmenter le nombre de sources des fichiers souvent echangés.
        • [^] # Re: Je suis pour

          Posté par . Évalué à 2.

          Totalement, les premiers Napster & WinMX ne savaient pas faire du téléchargement multi-sources, ni repartager un fichier en cours de téléchargement.


          C'est par souci d'efficacité que le partage "partiel" est rendu possible et souvent obligatoire....
    • [^] # Re: Je suis pour

      Posté par . Évalué à 4.

      Je suis bien d'accord avec toi concernant la légalité des téléchargements, mais à coté de ça, je vais/ai "bientôt" avoir l'impression que quelqu'un regarde mon écran par dessus mon épaule quand je suis connecté !

      PARANO moi ?

      Au secours !!! ~~~~~~~~~~~~~~~>[]

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.