Journal mon blognal : mes notes sur l'amorçage de pkgsrc

Posté par . Licence CC by-sa.
Tags :
6
20
déc.
2017

J'ai souhaité installer deux ou trois choses modernes sur un serveur un peu moisi sur lequel je ne suis pas administrateur. Comme je n'avais jamais utilisé pkgsrc, je me suis dit que ce serait une bonne occasion.

Au début ça a été infernal, je pose donc ici un petit memento pour le prochain malheureux qui se retrouvera dans cette misérable situation.

Il aura donc fallu:
1 - se placer dans (le volumineux) /tmp, car mon $HOME est sur un serveur distant aux perfs abyssales, et que l'on va manipuler un grand nombre de fichiers;
2 - télécharger et désarchiver le tar.gz de pkgsrc;
3 - le mettre à jour avec cvs -t update -dP (le -t avant update pour savoir où en est cvs);
4 - définir le proxy avec http_proxy=http://monproxy.pouet.pouet:3100/
5 - configurer curl avec ~/.curlrc :
ipv4 # forcer ipv4 parce que le DNS renvoie des AAAA mais le réseau est v4
proxy = monproxy.pouet.pouet:3100 # pas testé si http_proxy est utile finalement…
6 - choisir un mirroir performant parce que sinon on pleure à chaque téléchargement :
export MASTER_SITE_OVERRIDE=ftp://ftp2.fr.netbsd.org/
7 - bootstrapper avec la commande :
cd pkgsrc/bootstrap; ./bootstrap --unprivileged --prefix /home/mapomme/pkg
8 - et ensuite j'ai pu installer mes bidules avec bmake; bmake install.

Je crois que c'est tout, ça marche pas mal mais ça ramène énormément de dépendances, c'est un peu une solution de goret quand même.

  • # ça ramène énormément de dépendances,

    Posté par . Évalué à 2.

    Autant qu'un Linux qui installerait les mêmes choses.

    • [^] # Re: ça ramène énormément de dépendances,

      Posté par . Évalué à 2.

      Peut être, mais plus qu'une série de softs configurés artisanalement avec des :
      ./configure --disable-bernique --disable-brol --enable-plop

      Là on fait un bmake install et on hérite (dans mon approche pas fine) des options choisies upstream.
      Je voulais un git moderne, je me retrouve aussi avec tcl/tk… et pourtant pas de git-gui :p

      La gent féminine, pas la "gente", pas de "e" ! La gent féminine ! Et ça se prononce comme "gens". Pas "jante".

  • # Nix

    Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 21/12/17 à 14:02.

    Intéressant, c'est sur un serveur Linux c'est ça? En effet on oublie souvent que même si pkgsrc vient de NetBSD, il est portable sur différents systèmes. Par curiosité as-tu jetté un oeil à Nix ? C'est le gestionnaire de paquets de NixOS et il est lui aussi portable sur d'autres systèmes.

    • [^] # Re: Nix

      Posté par . Évalué à 3.

      Oui, c'est un serveur linux centos 6.9. J'ai regardé rapidement nix mais pas réussi à le démarrer en mode simple utilisateur.

      La gent féminine, pas la "gente", pas de "e" ! La gent féminine ! Et ça se prononce comme "gens". Pas "jante".

      • [^] # Re: Nix

        Posté par . Évalué à 2.

        Hum si mes souvenirs sont bons le script d'install demande le mot de passe sudo car il doit créé un /nix mais par la suite il s'utilise avec ton user standard. Après peut-être que c'est du à SELinux…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.