Journal Wine interdit de mise à jour ?

Posté par  (site Web personnel) .
Étiquettes : aucune
0
1
mar.
2005
Selon ZDnet Australie[1], Microsoft aurait admit avoir volontairement bloqué les utilisateurs de Wine dans son programme de mise-à-jour de Windows (Windows Genuine Advantage)
D'après les propos du porte parole, Microsoft ne veux pas fournir de fichiers sous-copyright à des utilisateur "non-natifs" de windows.
De fort soupcons pesaient déjà après la découverte de Ivan Leo Puoti (dvlp de Wine) [3]
Selon Jeremy White directeur de CodeWeavers[4], c'est plutôt une bonne nouvelle car c'est la 1ère fois que Microsoft parle de Wine.

[1] L'article original: http://www.zdnet.com.au/news/software/0,2000061733,39182686,00.htm(...)
[2] Wikipedia Wine: http://fr.wikipedia.org/wiki/Wine(...)
[3] Le thread sur wine-devel: http://winehq.com/hypermail/wine-devel/2005/02/index.html(...)#441
[4] CodeWeavers: http://www.codeweavers.com/(...)
  • # Composants critiques

    Posté par  . Évalué à 7.

    D'après ce que j'en sais, les points critiques sont les suivants :
    - utilisation de DCOM (dcom95.exe et dcom98.exe)
    - utilisation de commctrl.dll natif (induit par l'utilisation de comctl32.dll fourni par DCOM, donc exclusivement en mode Win98, pas en WinXP)
    ...

    En fait toutes les applis qui sont fournies par les WineTools [1].

    L'idéal serait de pouvoir se passer des DLLs natives de DCOM, ce qui serait un grand pas an avant. D'après mes diverses lectures de la wine-devel mailing list, ça avance. Reste que si l'accès aux produits MS est bloqué, le développement pourrait-être ralenti... A moins que cela ne stimule les développeurs...

    [1] : http://www.von-thadden.de/Joachim/WineTools/(...)
  • # Quelques précisions

    Posté par  . Évalué à 10.

    > Selon Jeremy White directeur de CodeWeavers[4], c'est plutôt une bonne nouvelle car c'est la 1ère fois que Microsoft parle de Wine.

    Oui mais ce qui est vraiment une bonne nouvelle, ce n'est pas vraiment que cette société parle de Wine, c'est surtout qu'elle considère ce projet assez sérieusement pour envisager qu'il devienne une certaine menace puis prendre des contre-mesures.

    Car si ce projet réussi à terme à faire fonctionner plus ou moins parfaitement les applications Windows, c'est toute la logithèque Windows qui est disponibles sous Linux. Et comme les deux principaux arguments en "faveur" de Windows sont la logithèque et le support matériel, il ne restera plus que le support matériel à Windows ... mais probablement pas pour longtemps !

    En effet, avec l'arrivé de nouveaux marché comme l'Inde ou la Chine (idéologiquement anti-américains, si ce n'est pas anti-occidentaux) qui lorgnent fortement sur Linux, les fabriquants devront se mettre à fournir leur pilote pour Linux pour ne pas être exclu d'un énorme marché. Il ne faut pas oublier que ces deux pays représentent en population 1/3 de la panète, et qu'ils restent "commercialement" à conquérir du fait de leur développement croissant. Et je ne doute pas qu'à terme on aura deux types de fabriquant : ceux qui se tirent une balle dans le pied en s'excluant de tels marchés, et les autres.

    « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

    • [^] # Re: Quelques précisions

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Oui mais ce qui est vraiment une bonne nouvelle, ce n'est pas vraiment que cette société parle de Wine, c'est surtout qu'elle considère ce projet assez sérieusement pour envisager qu'il devienne une certaine menace puis prendre des contre-mesures.


      (Je vais exagérer un peu, pas la peine de s'énerver outre-mesure.)
      Pas seulement. Si les contre-mesures sont efficaces et que la boite ne dit rien, wine est condamné à rester dans le microcosme linux. Là il y a des chances que des gens présentement sous Windows découvrent l'alternative - et du même coup, peut jauger la véricaté des propos de Microsoft sur leur volonté d'interopérabilité.

      Si les contre-mesures sont efficaces et que la boite ne dit rien, les rares qui ne connaissent pas et vont tenter le coup vont conclure que ça ne marche pas - et peut-être pour les plus rapides d'entre "que c'est de la m...".

      Là au moins c'est clair.
    • [^] # Re: Quelques précisions

      Posté par  . Évalué à 2.

      > avec l'arrivé de nouveaux marché comme l'Inde ou la Chine (idéologiquement anti-américains, si ce n'est pas anti-occidentaux)

      Tu pousses un peu. Les chinois ne sont pas américains, c'est un fait indiscutable. Ils ont donc des aspirations différentes et des perceptions différentes. Mais ça n'implique pas qu'ils sont anti-américains. Faut aussi bien noter que GNU/Linux est aussi beaucoup développé aux USA. Les 3 plus gros acteurs de GNU/Linux sont américains : Red Hat, Novell, IBM et selon les statistiques GNU/Linux est beaucoup utilisé USA. Par exemple, je ne crois pas que GNU/Linux soit plus utilisé en France qu'aux USA. S'ils sont anti-américains jusqu'au bout, ils ne vont pas utiliser GNU/Linux :-)
      • [^] # Re: Quelques précisions

        Posté par  . Évalué à 3.

        Avec comme différence principale le fait de pouvoir "s'approprier" du GNU/Linux internationnal par rapport à "utiliser passivement" du Windows américain.

        Note : Les guillemets sont bien là pour dire que ce n'est pas forcément les meilleurs mots pour exprimer l'idée se trouvant derrière.
        C'est évidemment plus nuancé, mais je n'ai pas le temps pour préciser...
        • [^] # Re: Quelques précisions

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          je crois que la base est simple :

          Etre dependant et liée à une solution americaine [avec ce que cela pourrait engendre comme probleme au niveau politique et commercial si par exemple le gouvernement americain interdisait la vente de logiciels a la chine (marche aussi avec d'autre pays que les USA et la Chine)] ou etre independant et pouvoir reagir soit même en cas de probleme [et donc ne pas mettre dans les mains de quiconque un pouvoir trop grand sur l'economie/l'administration]
      • [^] # Re: Quelques précisions

        Posté par  . Évalué à 5.

        > Tu pousses un peu. Les chinois ne sont pas américains, c'est un fait indiscutable. Ils ont donc des aspirations différentes et des perceptions différentes. Mais ça n'implique pas qu'ils sont anti-américains.

        Je te prie d'excuser mon manque évident de tact : j'ai oublié la Langue de Bois (tm) au vestiaire et je me sens obliger de corriger cela ! Je propose: « les chinois sont idéologiquement aussi pro-américains que les américians sont pro-chinois ». L'avantage de cette phrase est qu'elle est à double sens : elle s'adapte parfaitement à ce que pense le lecteur des deux parties. Ça me permet de ne pas trop me mouiller et de rester relativement neutre dans le propos.

        J'espère en tout cas que je ne t'ai pas choqué par cet affront idéologique ! Et sache que je m'excuse de ne pas avoir cédé au terrorisme intellectuel qui veut que toute expression d'une idée sur une prise de position relativement tranchée et reconnue soit cachée derrière la Langue de Bois ® au nom du Politiquement Correct©.

        « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

  • # On s'en fout presque

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Depuis quand Wine a-t-il besoin de mise à jour ? Je parle de mise à jour du système d'exploitation ici. Le but de Wine, c'est justement de réimplémenter tout ça. Les bibliothèques système ? Wine les réimplémente. Les pilotes, les trucs de très bas niveau ? Wine utilise les pilotes Linux et X Window, des fichiers Windows n'auraient rien à faire ici. Les utilitaires utiles ? C'est vrai, on pourrait vouloir les choper. Ceci dit, ils sont la propriété de Microsoft, font partie du système d'exploitation, et il est pleinement dans le droit de Microsoft de refuser de les distribuer à des gens qui n'ont pas acquis une licence.

    Et puis, que se passerait-il si Microsoft ne détectait pas la présence de Wine et si ses mises à jour mettaient le boxon dans Wine ? Après tout, la base de registre pourrait être modifiée de manière pas supportée par Wine, des fichiers système genre win.ini pourraient être modifiés de manière à rendre une réinstallation de Wine et des logiciels Windows nécessaires, des bibliothèques natives Windows qui marchent bien sous Wine pourraient être remplacées par des versions plus récentes qui ne marchent pas sous Wine. La communauté hurlerait au sabotage, non ? Quand on fait des mises à jour automatisées, le minimum est de ne pas faire de modifications quand l'environnement visé ne fait pas partie de ceux que l'on a minutieusement testés. Et il est absolument normal que Microsoft ne teste pas Wine, qui n'est pas un de leur produits et qui est un concurrent direct.

    Ensuite, notons que tout ceci ne concerne normalement que les mises à jour du système d'exploitation. Les mises à jour de logiciels (typiquement Office) qui ont fort bien pu être achetés par l'utilisateur en vue de les faire tourner sous Wine, devraient fonctionner normalement.

    Au final donc, on voit que Microsoft ne fait que quelque chose de tout à fait normal et justifiable, et on voit surtout que Microsoft connait Wine et lui reconnait une certaine popularité. Et ça, c'est une bonne nouvelle. :-)
    • [^] # Re: On s'en fout presque

      Posté par  . Évalué à 1.

      Ici on parle d'une vérification de l'O.S. par un programme, executé lors de la mise à jour.

      Maintenant prenons le cas ou toute installation nécessite un vérificaiton via ce programme. Et plus particulièrement pour IE5. En effet il existe un script qui permet de télécharger IE5 de manière officiel (via le site de Microsoft et de l'installer sur Wine) - si mes souvenirs sont bon.

      On en arrive à ne pouvoir installer IE5 que sur un pur Windows. Quid de React OS ? Quid de l'application de cette vérificatoin aux autre mise à jour ?

      Cependant, il me semble quand même que certaine licence d'utilisation de produits MS indique qu'il faut obligatoirement l'utiliser sur un MS Windows "officiel" et non pas une plate-forme compatible (reactos/wine).
      • [^] # Re: On s'en fout presque

        Posté par  . Évalué à 3.

        bah tu appelles le vendeur et tu l'engueules et tu te fais rembourser !

        ah, IE5, oops... :)


        (sinon oui, les EULA disent en général "vrai windows (...) et avec une vraie licence, pas piraté")
        • [^] # Re: On s'en fout presque

          Posté par  . Évalué à 4.

          + 1 sur les EULA...

          Cependant, entre posséder une license Windows et utiliser un produit sous Windows, il y a un fossé...

          Par exemple, en dual-boot XP-Gnu/Linux, je ne pense pas violer les EULA en installant des applis grâce à quelques dll natives (commctrl.dll, encre et toujours... Quand Installshield s'en passera, déjà, ce sera beau... Il me restera les applis qui sont basées sur IE... Mais là, de toutes façons, il faudra posséder une license Windows.)

          D'ailleurs, je glisse un peu mais ce ne serait pas de la vente forcée que d'obliger quelqu'un à avoir une license Windows pour utiliser posséder légalement IE ?? Je demande, hein, c'est une question... :-?
  • # mise à jour de quoi ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    Je ne comprends pas trop, wine peut fonctionner en utilisant les dll de windows, s'il tente de faire une mise à jour, il fait une mise à jour des dll de windows, pour laquelle, l'utilisateur a payé une licence.

    Ne pourrait on pas porter plainte ? C'est le genre de situation où Microsoft perd habituellement (impose à l'utilisateur certaines choses)

    Axel
    • [^] # Re: mise à jour de quoi ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      D'après ce que j'ai lu, ce n'est pas wine qui est empeché d'être mis à jour (et je vois pas comment il pourrai etre mis à jour par MS), mais les programmes qui tournent sous Wine. J'en cite un au hazard: Microsoft Office.

      Et non, tu ne peux pas porter plainte car tu as acceptés la license lors de l'installation du produit, license qui dit en substance que tu n'as pas le droit d'utiliser ce produit sur un autre os que Windows.

      En gros :)
      • [^] # Re: mise à jour de quoi ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

        Si la licence contient des clauses abusives, tu es en droit de ne pas respecter cette licence, voir de porter plainte contre MS. Ceci dit, établir le côté abusif d'une clause d'un contrat n'est pas forcément trivial.
      • [^] # Re: mise à jour de quoi ?

        Posté par  . Évalué à 2.

        Je vais probablement dire une connerie vu que je suis pas avocat ni spécialiste du droit de la consommation ;) mais est-ce que ce genre de clauses ne pourrait pas bêtement s'apparenter à de la vente liée ?
        "oui tiens tu peux acheter Office, mais tu dois acheter un Windows avec sinon tu n'as pas le droit de l'utiliser"... ?
        • [^] # Re: mise à jour de quoi ?

          Posté par  . Évalué à 2.

          Ah ouais, même question plus haut[1], j'avais pas vu... Désolé...

          [1] : https://linuxfr.org/comments/540539.html#540539(...)
        • [^] # Re: mise à jour de quoi ?

          Posté par  . Évalué à 6.

          oui tiens tu peux acheter Office, mais tu dois acheter un Windows avec sinon tu n'as pas le droit de l'utiliser

          Ca me choque moins que :

          oui tiens tu peux acheter un ordinateur portable, mais tu dois acheter un Windows avec ....

          Le jour ou ce sera reconnu comme une vente liée, om pourra peut être esperer quelque chose côté Office/Windows (C'est vrai ca, c'est connu, Office a besoin de windows pour fonctionner, tout comme un ordinateur sans windows ne peut fonctionner. De toute facon, Windows, C'est l'ordinateur, Et C'est Bill Gates qui l'a inventé. Si si, c'est vrai, c'est la télé qui l'a dit!!)
        • [^] # Re: mise à jour de quoi ?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

          Non ce n'est pas de la vente liée, parcque tout simplement il n'y a pas de ventes liées (si si je t'assure) : les 2 produits peuvent êtres achetés séparement, et même si l'un réclame l'autre, MS ne te force aucunement à acheter Windows+Office d'un bloc (sauf peut ere certains intégrateurs), tu peux te contenter de Windows, ou d'admirer ta boîte Office sans l'installer.
          • [^] # Re: mise à jour de quoi ?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            Je suis pas juriste mais l'article L122-1 du code de la consomation dit ça :
            Il est interdit de refuser à un consommateur la vente d'un produit ou la prestation d'un service [...] ainsi que de subordonner la prestation d'un service à celle d'un autre service ou à l'achat d'un produit.


            Je ne sais pas dans quelle mesure le droit considére un logiciel comme un service, mais ca me parrait pas aberrant... Dans le cas le service "Microsoft Office" est subordonnée à l'achat du service "Microsoft Windows", ce qui est illégal. C'est considéré comme un "refus de vente".

            Y'a t'il un juriste dans la salle?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.