Journal Google, encore et toujours

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
24
sept.
2004
Une fonction toute bête mais pratique : la calculatrice. Tapez 1+1 et admirez le résultat.
Une autre fonctionnalité, malheureusement seulement disponible dans google.de, lorsque l'on tape un numéro de téléphone dans le champ de recherche, cela nous renvoi sur billiger-telefonieren.de qui nous indique par quel opérateur téléphonique l'appel coutera le moins cher.
Manque plus qu'il fasse le café.
  • # La calculatrice Google

    Posté par . Évalué à 4.

    D'ailleurs cette fonctionnalité de Google peut faire bien mieux que des 1+1 :

    http://linuxfr.org/2003/08/18/13672.html(...)

    Article retrouvé grâce une autre fonctionnalité intéressante de Google (site:) :

    http://www.google.com/search?q=site%3Alinuxfr.org+calculatrice+goog(...)

    « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

  • # 6*9

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    http://google.fr/search?q=answer+to+life+the+universe+and+everythin(...)

    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

    • [^] # Re: 6*9

      Posté par . Évalué à 1.

      MOUAH, utilise donc un peu la fonction calculatrice de google (ou retourne en cm1 :-) )

      6 * 9 = 54
      http://www.google.fr/search?hl=fr&ie=UTF-8&q=6*7&btnG=R(...)

      Mais par contre
      6 * 7 = 42 = answer to life the universe and everything

      Have a nice day :-)
      • [^] # Re: 6*9

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Va lire le wikipedia ca te fera du bien.
      • [^] # Re: 6*9

        Posté par . Évalué à 2.

        Oui, mais 42 n'est pas la réponse à 6*9, ou 6*7, c'est la réponse à la grande question de la vie, de l'univers et du reste, dont la question est "quel est le produit de six par neuf", enfin on n'est pas trop sûrs quand même, d'aucuns disent (mais on sait qu'ils ont inventé la question) "Combien de chemin un homme doit-il prendre dans sa vie". Et Marvin dit qu'il est le seul à savoir, mais c'est Marvin aussi...

        Yth, pas de panique.
        • [^] # Re: 6*9

          Posté par . Évalué à 2.

          Rhoooo punaise j'ai decouvert ça cet été ..... MAIS C'EST GENIAL !!!!

          Je n'ai lu que les 2 premier pour gouter :))) vivement que j'achete la suite :))))

          rhaaaaa comment ai-je pu me passer de cette saga jusque là ...


          Dam
      • [^] # Re: 6*9

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        $ cat > 42.c
        #include <stdio.h>
        
        #define SIX    1 + 5
        #define NINE   8 + 1
        
        int main(void)
        {
            printf( "What you get if you multiply six by nine: %d\n", SIX * NINE );
            return 0;
        }
        
        $ gcc --pedantic -Wall -W --std=c89 -o 42 42.c 
        $ ./42 
        What you get if you multiply six by nine: 42

        pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

        • [^] # Re: 6*9

          Posté par . Évalué à 4.

          Amusant :-)

          Pour ceux qui se demanderaient le pourquoi du comment, voici ce qui se passe dans ce programme :

          D'abord, le préprocesseur remplace la ligne #include par le contenu du fichier stdio.h, il fait de même avec les #define (il remplace l'alias par sa valeur, soit 1+5, sans faire aucune interprétation/calcul)

          Ensuite, le compilateur doit transformer le source en opcodes, et il tombe sur :

          printf( "What you get if you multiply six by nine: %d\n", SIX * NINE );


          transformé par le préprocesseur en :

          printf( "What you get if you multiply six by nine: %d\n", 1+5 * 8+1);


          Les règles de priorité des opérateurs favorisant la multiplication au détriment de l'addition, cela revient à 1+(5*8)+1, soit 40+2.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.