Journal Universal Music: a vot' bon coeur...

Posté par .
Tags : aucun
0
7
sept.
2005
Le blog de Pascal Nouÿrit ( http://tfmc.blogs.com/the_flying_monkey_circus/2005/09/lindustrie_d(...) ) fait un petit résumé des résultats financiers d'Universal Music Mobile pour l'année 2004. Pour des gens qui se disent pillés par le P2P, ça va plutôt pas mal puisque la hausse du chiffre d'affaires est de respectivement 9 et 5% au premier et au deuxième semestre.

Comme le dit l'auteur du blog, "Je vous laisse diffuser cette info le plus largement possible, surtout auprès des personnes attaqués en justice pour utilisation de logiciel P2P."

Les résultats complets du premier trimestre 2005: http://finance.vivendiuniversal.com/finance/download/pdf/CP190505Q1(...)
  • # Mais quand comprendra-t-on ?

    Posté par . Évalué à 10.

    De 1, les "personnes attaquées en justices pour utilisation de logiciel de P2P" ne le sont pas pour utilisation du p2p, mais pour utilisation illégale du p2p.

    De 2, le fait que Universal Music Mobile fasse des bénéfices n'autorise pas les gens à contrefaire leur musique.

    Faut arreter, ce n'est pas parce que X personnes naissent toutes les minutes que j'ai le droit de tuer X personnes par minutes. (Rho, la belle analogie foireuse)

    On peut tout à fait considérer que l'industrie du disque, c'est des c*nnard, si l'on veut, qu'ils devaient baisser le prix du disque, donner plus aux acteurs, vendre des ogg et pas des mp3, mais ce n'est pas parce qu'on est pas d'accord qu'on a le droit de se mettre dans l'illégalité.
    • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      > l'industrie du disque, c'est des c*nnard, si l'on veut,

      Euh, non je t'arrete, on veut pas que ce soit des connards, ils le sont sans qu'on l'ai demandé. :-)
      • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

        Posté par . Évalué à 10.

        T'as rien compris : il te parle de canards. Et tout le monde monde a le droit d'être un canard si il veut ;)
        • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

          Posté par . Évalué à 10.

          Et c'est quand exactement l'ouverture de la chasse ?

          "Il faut" (Ezekiel 18:4) "forniquer" (Corinthiens 6:9, 10) "avec des chiens" (Thessaloniciens 1:6-9) "morts" (Timothée 3:1-10).

        • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

          Posté par . Évalué à 2.

          pan
          désolé , c'est partit tout seul
          je sors ->[]
    • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Oui, d'accord pour dire que télécharger illégalement c'est du vol mais comme le principal argument des majors est de dire que ce vol fait baisser leur chiffre d'affaires, ce genre de rappel remet à mon sens les choses en perspective.
      On doutait déjà de la validité de cet argument (quid de la part du budget loisir qui passe du CD vers le DVD, la photo numérique,...) maintenant, le doute n'est plus permis...

      J'imagine aussi que cet argument "le P2P tue les maisons de disques" sera toujours évoqué pour justifier la mise à la porte du personnel de ces maisons de disques.
      • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

        Posté par . Évalué à 10.

        Oui, d'accord pour dire que télécharger illégalement c'est du vol
        He bien moi je suis pas d'accord. Ce n'est pas le téléchargement qui est illégal, mais la redistribution, inhérente au fonctionnement du peer to peer.

        Et de toute manières ca n'est pas du vol. Personne ne perd rien au téléchargement, c'est pas comme si on te piquait ta voiture. Quand on te pique ta voiture, t'as plus de voiture. Quand on télécharge ton morceau, tu l'as encore ton morceau. Il faut vraiment distinguer le bien matériel du bien intellectuel.
        • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Oui, d'accord pour dire que télécharger illégalement c'est du vol
          He bien moi je suis pas d'accord. Ce n'est pas le téléchargement qui est illégal, mais la redistribution, inhérente au fonctionnement du peer to peer.

          Il dit que le téléchargement illégal c'est du vol. Tu le contredis, tu as à la fois raison et tord. Tord, parce que l'argument que tu dis, c'est sur l'illégalité ou non, alors qu'il parle de téléchargement illégal (hypothèse pour le reste de sa phrase) Pour le "raison", voir plus loin dans ce message

          Et de toute manières ca n'est pas du vol. Personne ne perd rien au téléchargement, c'est pas comme si on te piquait ta voiture. Quand on te pique ta voiture, t'as plus de voiture. Quand on télécharge ton morceau, tu l'as encore ton morceau. Il faut vraiment distinguer le bien matériel du bien intellectuel.

          Ce n'est pas du vol, effectivement, c'est de la contrefaçon, je pense. Quand tu vend des t-shirt nike, et que quelqu'un te copie et fait les mêmes avec la marque et tout, effectivement, au final, tu as encore le t-shirt. (et c'est bien le problème, tu aurais voulu vendre ;-) )

          Tu vas me dire : oui, mais ici, c'est comme si chacun fabriquait son propre t-shirt, il n'y a pas de commerce. Là, je suis éventuellement d'accord avec toi, n'empêche, cela reste de la contrefaçon.
          • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

            Posté par . Évalué à 7.

            nous sommes donc d'accord, mais je vais préciser ma pensée :
            Je voulais montrer le distingo entre téléchargement et redistribution :
            - dans l'acte de télécharger, le fait d'avoir au final une copie d'un fichier n'est pas illégal
            - ce qui est illégal, c'est la distribution de contenu sans accord des ayants droits (sortons les gros mots pour être cler)
        • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Tu as totalement tort.

          Si demain MS sortait une version proprio de Linux, tu serais le premier à crier au vol.
          Pourtant, Linus aurait toujours accès au code source.

          Un morceau de musique, c'est pareil. C'est à l'AUTEUR (ou au ayant droit) de choisir comment ils veulent diffuser cette musique.

          Si leur choix ne te plait pas, il ne te reste que 2 solutions, chercher autre chose ou payer. Tout comme le logiciel.
          • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Peut être qu'il crirait au vol, mais ce n'est pas pour ça qu'il aurait raison de le faire. Je suis d'accord pour dire que c'est illégal, mais ce n'est pas du vol.
            • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

              Posté par . Évalué à 2.

              c'est un viol, c'est encore pire.
              • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

                Posté par . Évalué à 3.

                Ah non !

                Viol: relation sexuelle non consentie.
                http://fr.wikipedia.org/wiki/Viol(...)

                À moins que tu ne fasse allusion à la s*d*misation profonde avec des graviers des utilisateurs de P2P et des consommateurs dont sont coutumières les majors du disque ?
                • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

                  Posté par . Évalué à 5.

                  et une violation de domicile, c'est quand tu mets ta bite dans la cheminée ?

                  le Petit Robert cite : fait de violer. violer recouvre :

                  1 : Agir contre, porter atteinte à (ce qu'on doit respecter), faire violence à... Violer les lois, la Constitution.

                  2 : Ouvrir, pénétrer dans (un lieu sacré ou protégé par la loi). Violer une sépulture, un lieu de culte. — Par ext. Violer le domicile, la porte de qqn, pénétrer de force chez lui. « En vertu de quel droit violez-vous ainsi mon domicile ? » (Balzac). — Violer les consciences, pénétrer dans leur secret ou leur imposer certaines idées, contre leur volonté

                  3 : Violer qqn, se dit d'un homme qui se livre à un viol

                  (ce dernier sens est le plus récent, enfin bon, de peu, ça date quand même)

                  (ah, et fr.wikipedia sent le pâté pas frais, mais ce n'est pas nouveau)
                  • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

                    Posté par . Évalué à 3.

                    et une violation de domicile, c'est quand tu mets ta bite dans la cheminée ?
                    grandiose :)
                    jolie repartie :p
                  • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Je ne suis pas spécialiste
                    mais tu as un verbe : violer
                    qui a 2 subtantifs dérivés:
                    violation et viol.
                    La définition que tu cite est celle du verbe
                    donc on dit une violation des droit et un viol.

                    (ah, et j'ai plus confiance en wikipédia et ses nombreux contributeurs qu'en gniarf tousseul)
                  • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Quand bien même la notion de viol aurait été étendu à toute pénétration non consentie (que ce soit dans une personne ou dans une sépulture, à la limite dans une propriété privée), comment peux tu « pénétrer » ta licence de logiciel ou ton CD de musique ?

                    Visiblement, il n'y a pas que Wikipedia qui sent le pâté pas frais :-)
                  • [^] # HS

                    Posté par . Évalué à 4.

                    3 : Violer qqn, se dit d'un homme qui se livre à un viol
                    il faut prendre l'homme au sens général, ou bien l'homme, individu de sexe masculin (*) ? Comment on dit, alors, si c'est une femme qui se livre à un viol ?

                    (*) pas en forme, heureusement que je relis, j'avais écrit maximal, pas masculin
                    • [^] # Re: HS

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Homme est à prendre dans le sens "être humain".
                      Une femme peut tout à fait violer quelqu'un d'autre.

                      Certains actres de zoophilie sont aussis des viols, mais je me demande si la nécrophilie en est un aussi pour le coup...

                      De toute façon, comme disait Coluche "Ha non! Je l'ai pas violée! le viol c'est quand on veut pas. Moi, je voulais!"
          • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Tu as totalement tort.
            J'en doute, mais une chose est sûre, c'est que moi j'ai lu ca :
            http://www.freescape.eu.org/piraterie/(...)

            et je pense que si tu fait de même, mon point de vue te sera bien plus clair.
        • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

          Posté par . Évalué à 5.

          Ce n'est pas le téléchargement qui est illégal, mais la redistribution, inhérente au fonctionnement du peer to peer.


          <42è degré>
          D'ailleurs, quand on télécharge et que les paquets de données passent par une douzaine de routeurs, est-ce que les routeurs sont attaqués en justice pour copie et rediffusion d'oeuvres protégées ? Parce que je veux pas dire, mais faire des copies et rediffuser les copies, c'est le pain quotidien de tous les routeurs du Net (et des autres). Moi je dis que si Universal et Cie les attaquent tous en justice, ils pourront se faire un pognon fou.
          </42è degré>

          Blague à part, quand on télécharge un fichier avec par exemple Bittorrent, le fonctionnement intrinsèque de Bittorent fait qu'on rediffuse, durant le télécargement, tout ou partie du fichier. Mais ce fonctionnement est semblable à celui d'un proxy-cache sur le Web. Est-ce que les proxy-caches sont illégaux, dans ce cas ? Qu'est-ce qui différencie un proxy-cache de Bittorrent au niveau du fonctionnement ?

          Par ailleurs, ce qui est diffusé par Bittorrent ce sont des blocs de données de quelques centaines de ko. Est-ce que les données d'un bloc sont suffisante pour pouvoir affirmer à coup sûr qu'ils s'agit de << tout ou partie d'une oeuvre protégée par le droit d'auteur >> ? Peut-on reconnaître l'oeuvre à partir d'un bloc ? deux ? dix ? et s'ils sont non-contigus?

          Et si on développe un système qui s'arrange pour que ce qui est effectivement diffusé ne soit en aucun cas reconnaissable avant que le téléchargement complet du fichier soit terminé, mais qui permet diffusion de parties du fichier en cours de téléchargement (genre envoyer d'abord les bits pairs, puis les bits impairs), est-ce toujours de la diffusion de << tout ou partie d'une oeuvre protégée par le droit d'auteur >> , puisqu'il n'y a pas moyen de reconnaître de quelle oeuvre il s'agit ? Et ne me parlez pas du titre du fichier, ceux qui ont déjà utilisé des logiciels de partage P2P savent qu'on n'est jamais sûr du contenu avant de lire le fichier...

          Le monde numérique ouvre tellement de perspectives philosophiques intéressantes...
          • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

            Posté par . Évalué à 4.

            a partir du moment ou l'utilisateur a choisi lui meme explicitement les fichiers qu'il veut partager, bits pair, impaires ou multiples de 45, ca va etre dur de faire croire au juge que l'utilisateur n'a pas sciemment mit a disposition sur internet des fichiers proteges.
            • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Il y a pas que celui qui met a disposition qui est suceptible de poursuite.
              Y a un droit de reproduction et de diffusion.
              Celui qui met a disposition le contenu assure la diffusion. Celui qui le sauve sur son disque fait de la reproduction...

              Bon apres faire de la reproduction sans faire de diffusion ca doit etre considerer comme moins grave voir tolerer dans le cadre prive (enregistrement des flux TV, radio, ...)
          • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Et ca change quoi ?
            Que je sache les routeurs ne sauvegarde pas les donnes, par contre la copie est fait sur ton PC. C'est que le destinataire qui viole le droit de reproduction definit dans les droits d'auteurs...

            Pour les proxy-caches c'est plus tordu, mais au final c'est pas le proxy qui va chercher de lui meme les donnees, c'est toi qui lui demande. On peut donc considerer que c'est toi qui est a l'origine de la copie, meme si tu ne la fait pas physiquement chez toi...
            • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Il y avait une affaire récemment à Parly, où un ensemble d'immeubles regroupant 8000 logements disposait d'une antenne de TV collective et redistribuait les programmes aux habitants. Il n'était nulle part question de stocker les flux video où que ce soit, et pourtant l'entité qui assurait le fonctionnement de ce système (syndicat des copropriétaires) a été obligée de payer à pour avoir le droit de faire de la diffusion de contenu audiovisuel. Ça avait même fait un journal ici-même : http://linuxfr.org/~Sol_Bianca/17382.html(...)

              Alors, quelle différence entre le cas ci-dessus et les routeurs d'Internet ?
    • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Ok, mais en même temps, toute l'argumentation des Pascal Nègre qui pleurnichent sur la baisse de leur chiffre d'affaire, tout ça, on se rend compte que c'est un peu de la couille finalement.
      Quand à l'analogie avec le meurtre d'individu... c'est vraiment triste d'en arriver à ces comparaisons. Bravo :/
      • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Juste un petit complément: ce journal ne me semble pas être un plaidoyer pour la copie illégale de matériel sous copyright, comme tu sembles le signifier.
        L'industrie du disque me fait penser à un petit bonhomme qui est tombé par terre, s'est fait un petit bobo et crie au meutre, à l'assassin. (ça n'était pour analogie avec le meutre, et de 2 :)
        • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Disons plutôt qu'on l'a poussé par terre
          • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            Disons plutôt qu'il a marché sur ses lacets.

            Car c'est avant tout à elle-même que les maison de disque peuvent s'en prendre.

            L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

          • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Disons plutôt qu'il avait l'habitude de marcher sur une surface plane, qu'il se retrouve sur un terrain nouveau et qu'il trébuche sur le premier obstacle (qu'on a peut être volontairement mis devant lui).
          • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

            Posté par . Évalué à 10.

            Ou alors, à force de produire de la merde, il a fini par marcher dedans et s'est cassé la figure tout seul :-)
    • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

      Posté par . Évalué à 8.

      ce n'est pas parce qu'on est pas d'accord qu'on a le droit de se mettre dans l'illégalité.


      juste deux choses :

      1. on a rarement le "droit" de se mettre dans l'illégalité ;-)

      2. heureusement que, par le passé, pour faire changer les choses, certain(e)s se sont mis dans l'illégalité parce qu'ils n'étaient pas d'accord... je pense en vrac à la résistance ou aux femmes qui se faisaient avorter avant la loi Veil...
      • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

        Posté par . Évalué à 4.

        ah oui, c'est sur que la lutte contre les nazis ou l'avortement est du meme niveau de liberte que la possibilite de telecharger sans se faire inquieter un film de boules ou le denier skeud de la star ac.
        • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

          Posté par . Évalué à 5.

          Tu sembles refuser ce genre d'action sous prétexte d'une obscure classification arbitraire des "niveaux de liberté" que tu sembles avoir mis en place. Je serais prêt à te suivre mais j'aimerais d'abord savoir comment tu procèdes, et sur quels critères tu te bases.
          • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

            Posté par . Évalué à 5.

            je refuse rien du tout.

            mais citer les resistant ou l'avortement pour legaliser le telechargement me parait quelque peu disproportionne et deplace, car cela ne releve que d'un desir egoiste et bassement consumeriste.

            un peu comme si je me comparais a jean moulin parce qu'un fumant du teushi je contribue a faire evoluer le niveau de liberte.
            • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

              Posté par . Évalué à 5.

              je n'essaie pas de légaliser le téléchargement.
              je dit juste que le respect de la loi "à tout prix" même si on n'est pas d'accord, n'est pas, à mon sens, quelque chose d'acquis.
              il est des fois où il me parait normal de remettre en cause la loi si on n'est pas d'accord.

              les deux exemples que j'ai pris (resistance et avortement) étaient grossier pour que mon idée soit claire, mais visiblement, je me suis planté ;-)

              après, est-ce qu'il faut mettre au même niveau la résistance, les mouvements pro-avortement d'avant la loi Veil, et le dernier "skeud" (j'imagine que c'est disque), évidemment que non...
          • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Je vais l'aider.
            2 niveaux :

            1. Les libertés qui sont *essentielles* à la vie.
            2. Les autres.

            Même s'il est essentiel au bonheur, l'accès à la culture, n'est pas essentiel à la vie.

            Cette échelle n'engage que moi.
      • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Ouais, trop bien !

        Heureusement qu'il y a des gens pour pirater des MP3 sur le net, qui se battent pour un monde meilleur en utilisant amule. Y'a des gens qui essayent de vivre de la musique qu'ils produisent. Si tu veux télécharger leur musique gratos, c'est simple : tu leur propose un modèle économique qui leur premette de diffuser leur musique sous une licence libre, et ils le feront.

        Genre, si je vais piquer à bouffer dans mon supermarché, je me met dans l'illégalité, mais c'est pour me battre pour que la bouffe devienne gratuite, aussi ?
      • [^] # Re: Mais quand comprendra-t-on ?

        Posté par . Évalué à 10.

        Frachement ca me fait mal au coeur de voir des gens qui utilise le libre et qui dise ca : le libre reposse sur le droit d'auteur comme l'industrie de la musique.

        Si tu estimes avoir le droit de t'approprier des oeuvres d'autruits, pourquoi MS & companie ne pourrait piller les soft GPL sous pretexte qu'ils sont pas d'accord ?
  • # Pour ceux qui ont vriament envie de rire

    Posté par . Évalué à 5.

    http://www.disqueenfrance.com/actu/ventes/vente2005_1.asp(...)

    Les résultats de vente de disque en France au premier trimestre 2005.
    Il y a un très joli graphique sur "Evolution sur 10 ans du chiffre d'affaire..."

    Pour ceux qui auraient oubliés les dates :
    1999 : Napster
    2001-2 : Gnucleus/Kazaa/Satellite
    2003-4 : Protections anti-copies, campagnes de pubs agressives.

    Je vous laisse en tirer les conclusions qui s'imposent vous même.
    • [^] # Re: Pour ceux qui ont vriament envie de rire

      Posté par . Évalué à 5.

      Pour être complet, il faudrait mettre en parallèle à ce graphique:
      1) le buget loisir total des ménages
      2) les dépenses associées au nouveaux supports (DVD) et équipements(Home cinéma, APN,...)
      • [^] # Re: Pour ceux qui ont vriament envie de rire

        Posté par . Évalué à 3.

        Pour etre vraiment complet, on peut aller lire la page suivante:

        http://www.grasland.cicrp.jussieu.fr/grasland/agreg/module3/
        http://cs.wellesley.edu/~cs199/lectures/35-correlation-regression.html (anglais)

        cela explique la corrélation, et cela explique bien que corrélation ne veut pas dire causalité.

        Bref le on vois bien sur la courbe que.... n'est pas un argument.


      • [^] # Re: Pour ceux qui ont vriament envie de rire

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Budget loisir des menages pour les technologies de l'information et de la communication : http://66.102.9.104/search?q=cache:75vKQLDTU2sJ:www.insee.fr/fr/ffc(...)

        J'ai pas tracé la courbe, mais a mon avis elle se calque sur celle de la consomation de disques. Qui a dit "la crise" ?
      • [^] # Re: Pour ceux qui ont vriament envie de rire

        Posté par . Évalué à 1.

        il faut aussi considerer que le marché n'est pas forcemment constant dans le temps et une année avec de grosse sortie d'album de star ou de la starac

        en fait il est possible que les années précédentes il y eu un phénomène de mode qui a fait augmenté les ventes ,mais que les années suivantes ce phénomène s'estompant les ventes redescendent au niveau d'avant.

        il faudrait donc que pour faire une analyse sérieuse comparant les sorties durant les années 1999-2002 et 2002-2005
        la seule analyse que nous deversent les maisons disques c'est celle des ventes de disques
    • [^] # Re: Pour ceux qui ont vriament envie de rire

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      C'est pas grave, avec la StarAc 2005 les ventes vont monter. Bon je vous laisse je vais chercher mon album de Celine Dion ======>[]
    • [^] # Re: Pour ceux qui ont vriament envie de rire

      Posté par . Évalué à 4.

      c'est marrant mais j'aurais envie de dire :
      2002-2004 : essor de l'ADSL
      • [^] # Re: Pour ceux qui ont vriament envie de rire

        Posté par . Évalué à 1.

        c'est marrant mais j'aurais envie de dire : 2002-2004 : essor de l'ADSL

        Bof, le seul fait changé est que les gens pirates de chez eux au lieu de pirater au boulot/université/école. Les entreprises ont appris à mettre en place des firewalls et des politiques de sécurités, et les pirates ont migrés.
    • [^] # ma conclusion

      Posté par . Évalué à 10.

      CHIFFRE D'AFFAIRES (en millions d'euros) 223,6 236,6 +5,8%
      Tous supports plus livres 3,4 1,1 -66,8%
      ALBUMS 174,3 194,2 +11,4%
      VIDEO 25,3 26,5 +4,9%

      le livre fait complètement chuter la moyenne, alors moi je dis aux pirates :

      "arrêtez de télécharger du Marguerite Duras et du BHL sur les réseaux P2P, vous mettez l'industrie de la culture en danger"

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: ma conclusion

        Posté par . Évalué à 7.

        BHL ? culture ?

        bwahahahahaha
        • [^] # Re: ma conclusion

          Posté par . Évalué à 4.

          Il etait ironique je pense. Citer "culture" dans la même phrase que "Marguerite Duras" et "BHL", ça peut être que du 2464ème degré :)

          Marguerite Duras n'a pas écrit que des conneries, elle en a aussi filmée.

          Sacré Desproges :)
          • [^] # Re: ma conclusion

            Posté par . Évalué à 2.

            bien sûr, tout est dit : industrie + culture. Culture en production industrielle...
            Mais tu as raté un degré, c'était du 2465ème en fait...

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: Pour ceux qui ont vriament envie de rire

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Moi je dirais plutôt :

      2001 : La Star Academy.

      C'est à dire le moment où les miaosns de disques ont décidé de créér des artistes "produits" (à un niveau jamais vu) pour faire du pognon. en effet ça a fait du pognon mais ils n'ont pas profité de ce pognon pour aider lancer des "vrais" nouveaux artistes donc à part la Star Ac' les ventes ont baissés.

      Cette année doit aussi être l'apparition des CD protégés or je connais une floppée de gens, dont je fais partie, qui boycottent ces supports merdiques.

      Autre chose : le pouvoir d'achat a fortement diminué et pourtant le prix des CD n'a pas baissé du tout.

      Et comble de l'hypocrisie, les maisons de disques aiment à parler de "manque à gagner" en parlant des CD piratés. Parce qu'elle croit que tous les CD gravés seraient achetés si il n'y avait pas de piratage ? A quand Microsoft qui demande de taxer les ordis pour "manque à gagner" parce que des gens n'installent pas toujours Windows ?

      Heureusement il y a la musique en ligne : http://infernal.quack.free.fr/index.php?2005/01/30/26-telechargez-n(...)

      L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

      • [^] # Re: Pour ceux qui ont vriament envie de rire

        Posté par . Évalué à 1.

        C'est à dire le moment où les miaosns de disques ont décidé de créér des artistes "produits" (à un niveau jamais vu) pour faire du pognon.

        ouais, enfin, tu sais, le top50, ca existait dans les annees 80, hit machine (nom eloquent s'il en est) dans les 90 etc.
        J'suis trop jeune pour avoir connu ce qu'il se faisait avant, mais devait y avoir sensiblement le meme genre de choses dans les 70's.
        Les maisons de disques ont pas attendus TF1 et 2001 pour produire de la merde a la chaine ;-)
        • [^] # Re: Pour ceux qui ont vriament envie de rire

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Il suffit de se rendre sur n'importe quel marché aux puces, et de se baisser vers les cartons de vinyls qui trainent toujours dans ce genre d'endroit. Et la on y trouve toutes les daubes fourguées dans les années 60, 70 et 80. Des compils "top hit", des machins avec des pochettes mauvais gout, contenant la gallette de musique qui va avec dedant.
          Mais la différence, c'est que maintenant on fabrique cette merde devant les yeux des consommateurs, qui payent (SMS) pour donner (soit disant) leur avis sur "la star de demain", et repayent pour acheter le single qui passe 24/24 sur les ondes FM.
          A mon avis, la ou ça a changé, c'est que maintenant n'importe qui avec du talent et quelques centaines d'euros fait un album autoproduit qui n'a rien a envier a ceux produits par les majors (il suffit de voir http://rezal404.org/wikini/wakka.php?wiki=Mp3Legal(...) ).
          Ca sera ça le gros problème qu'elles vont rencontrer, c'est toute cette foule de netlabel et de musiciens, en dehors de leurs circuits. Ce n'est pas en volant la musique des majors qu'on lutte contre elles, mais en écoutant autre chose.

          Pour me recentrer, parce que je m'égare un peu, donc vers 2000, quand la courbe des vente de disque plonge, que se passe t'il ? Souvenez vous, la net économie, qui fait pof, le passage a l'euro qui fait exploser les prix, et l'offre d'"entertainement" qui explose aussi, avec DVD, ADSL, téléphonie mobile avec sms, logo et sonneries a télécharger...alors que les gens n'ont pas plus d'argent qu'avant, voir moins.
          Et la réponse des maisons de disques a la baisse des ventes : répréssion et réaction très tardive pour proposer une offre en ligne, aucun changement sur les prix, produits uniformisé style starac pour continuer a vendre, puis protection des CDs, taxes sur les medias vierges...

          Puis le mode de consomation de la musique a changé, en 2005 c'est la génération ipod, avec des morceaux disparates, le concept d'album pensé dans la continuité n'existe plus, tout est fast food musical. Même le CD ne s'y prette pas, avec sa pochette timbre poste, et son livret souvent limité a 4 pages illisibles.

          Alors, je vais remettre une couche de ce que j'ai développé au début : allez en concert, fouillez le web pour aller a la rencontre des musiciens, il n'y a que cela qui évitera que 4 socétés produisent plus de 90% de la musique sur le marché.
  • # Juste pour dire...

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Universal Music Mobile ce n'est pas Universal Music, mais juste une des branche de Universal Music.

    Même si cette branche est en progression, cela ne veux pas dire que Universal Music (branche CD) n'ai pas de problèmes à cause des téléchargement non légaux.

    Au passage vue qu'il parait que "ça n'est pas du vol", j'en reste pas moins sur que ça soit sans incidence [même si ce n'est probablement pas la seul cause] sur l'état actuel du marché du disque. En attendant Tripsichord / Small Axe a fermé :(.
  • # Me fait bien plaisir

    Posté par . Évalué à 2.

    de voir toutes les réactions qu'on générées le post sur mon site.
    btw mon prénom c'est Charles et non Pascal :(
    merci de ne pas m'associer à Pascal Nègre.
    Et il s'agit des chiffres d'UMG (Universal Music Group) et non Mobile...
    ce qui fait une sacrée différence !!!
    Et merci d'avoir fait circuler l'info.
    A+
    Charles Nouyrit
    http://tfmc.blogs.com(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.