Journal Pressions en faveur des brevets logiciels

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
15
fév.
2005
Selon le journal Danois Børsen, Bill Gates aurait tenté de faire pression sur le gouvernement danois pour que celui-ci cesse de s'opposer aux brevets logiciels.

Le chantage consisterait tout simplement en la menace de 800 licenciements dans la société Navision dont Microsoft serait propriétaire depuis 2002.

Philips aurait également tenté de faire pression sur le gouvernement danois auparavant pour les mêmes raisons.

The Inquirer:
http://www.theinquirer.net/?article=21266(...)
No Software Patents:
http://www.nosoftwarepatents.com/phpBB2/viewtopic.php?t=363(...)
Børsen (en danois):
http://www.borsen.dk/dagens-nyheder/?ids(...)[]=70135
  • # pme !

    Posté par . Évalué à 10.

    Il faut que les PME fasse pareil qu'ils menacent de virer 10000 personnes si les brevets logiciels passent.

    Ah, on me dis dans l'oreillettes que les PME ne peuvent pas vraiment délocalisé à cause de leur petites structures mais par contre peuvent tout à fait creuvé à cause de frais annexe (juridique...).

    Enfin, le plus droles c'est qu'une fois les brevets logiciels passé, qu'est-ce qui empècherait ses multinationals de délocaliser ? Leur humanité légendaire ?

    "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: pme !

      Posté par . Évalué à 3.

      "Il faut que les PME fasse pareil qu'ils menacent de virer 10000 personnes si les brevets logiciels passent."

      Sauf que beaucoup de PME le feront reellement, inévitablement et massivement : dépot de bilan par toutes les petites PME orientée développement => Aucune ne sera capable de payer tous les raquetteurs sur idées (= les dépositaires de brevets logiciels) nécessaire à leur soft, et encore moins de payer les avocats pour les procés qui suivront.

      Je pense que c'est un argument qu'il faudrait mettre en avant plus souvent, ça ne fait jamais plaisir au peuple que de voir quelques dizaine de milliers de chomeur en +, une branche de métier coulé, juste à cause d'une "petite loi" ridicule imposée par l'europe.
      • [^] # Re: pme !

        Posté par . Évalué à 0.

        amha, il n'y pas que les développeurs qui seront touchés ... je dis ça parce que tout le monde s'en fout d'eux, c'est pas en hurlant à la mort que les petites sociétés de développements vont se casser la gueule que ça va faire avancer les choses.

        Les PME mais aussi les grandes entreprises, les administrations, et donc les Etats eux-même seront touchés par cette loi, puisque tous, sans exceptions utilisent l'outil informatique.

        Ensuite le "imposée par l'Europe" me chiffonne beaucoup, sans l'Europe on serait déjà sous le coup de la loi en question, parce que l'Europe c'est long à faire bouger. Les tentatives de faire passer la loi sans vote ont été déjà nombreuses me semble-t-il, et à l'echelle, il y aurait forcément eu un essai transformé.

        Le monde informatique touche toutes les catégories de la population, ne l'oublions pas.
        Et arrêtons de dire que l'Europe c'est la mal, l'Europe c'est l'avenir.
  • # Un peu trop vite lu?

    Posté par . Évalué à 8.

    The ginger group also alleges today that the CEO of Philips put pressure on the Dutch government to support the proposed directive.

    Philips aurait également tenté de faire pression sur le gouvernement danois auparavant pour les mêmes raisons.


    Dutch : neerlandais, habitant des pays-bas
    Philips n'a fait pas pression aupres du gouvernement danois, mais neerlandais.

    Meme si il n'y a pas bcq de distance entre les deux pays, c'est qd meme bien different.
  • # A retenir :

    Posté par . Évalué à 8.

    He pointed out that the China Business Daily recently reported on the high patent output of Philips' plant in Shanghai. "Companies like Philips don't want software patents to protect the work of their European employees against Asian imitators. Quite the opposite: They want patents on software they develop in Asia, and then want to use those patents against Europe's small and medium-sized enterprises."

    Il remarqua que le journal China Business a publier sur le haut taux de production de brevet de l'usine Philips de Shangai :"Les société comme Philips ne veulent pas des brevets logiciels pour protéger leur employé européen contre les imitateurs asiatiques. C'est le contraire : ils veulent des brevets logiciels sur ce qu'ils développent en asie, et ils veulent utiliser ces brevets contre les PME et les TPME d'europe."

    En gros, il faut rappeler que si l'on vire 800 personnes d'un coup d'une société de high tech. Il y a des chances que des cadres recrés une société qui fait la même chose qu'avant avec les anciens salarié.

    Avec les brevets logiciels, cela ne sera plus possible...

    "La première sécurité est la liberté"

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.