• # Incompréhension

    Posté par  . Évalué à 8.

    Je ne comprends toujours pas cette position, qui consiste à acheter un service quand on peut se le fabriquer soi-même.

    Et dans l'informatique, c'est pire : on va l'acheter, et personne ne va en profiter, alors qu'avec l'Open Source, c'est possible de capitaliser le travail.

    Mais non, l'État pense que c'est pas possible de faire un truc Open Source soi-même, auxquels (soyons fous !) les citoyens pourraient contribuer. C'est fou comme idée.

    • [^] # Re: Incompréhension

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Beaucoup de gens achètent leur pain au lieu de le fabriquer :-)

      Par contre s'il y a un seul boulanger dans la ville et qu'il fait la baguette à 42€, c'est peut être le moment d'acheter un four et de la farine…

      Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

      • [^] # Re: Incompréhension

        Posté par  . Évalué à 3.

        Très bon exemple, en effet. J'ai un ami qui préfère justement largement faire son pain, alors que moi, c'est l'inverse. Je considère justement que c'est plus efficace de confier cette tâche à une seule personne, qui dispose de moyens plus efficaces de faire du pain pour plusieurs. Et c'est meilleur.

        Donc oui, l'artisan maçon peut probablement auto-hébergé son site Web, mais c'est long et pas très efficace, donc il achète le service.

        Mais là, on parle pas de l'artisan du coin, on parle du premier employeur de France ;)

        • [^] # Re: Incompréhension

          Posté par  . Évalué à 1.

          C'est ça l'OpenSource : les deux schémas (par soi ou mutualisé par un artisan) sont possibles car la recette disponible, et on peut voir et contre-carrer les dérives (si le prix n'est plus en rapport avec les ingrédients et l'infrastructure mise en place on saura avoir des alternatives) Cela n'est plus possible avec du propriétaire cadenassé (remplaçons pain par coca-cola pour voir.) Étrangement c'est difficile à comprendre pour nos énarques qui parlent de souveraineté. (à moins qu'ils y voient un truc nébuleux comme les pseudo-démocraties qu'ils incarnent)

          “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.