Journal Retours

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
8
nov.
2002
Fin de poteau. Défense de monter plus haut. Il se le tint pour dit et se laissa glisser jusqu'au sol. Il évita soigneusement la flaque d'eau qui l'attendait en bas, on ne lui avait pas donnée de bottes en caoutchouc lors de sa sortie. Il avait plu pendant une semaine, et les champignons devaient grouiller aux pieds des bouleaux. Les amanites fauves en particulier s'y plaisaient, même si leur situation, loin de tout commerce, peut sembler un peu monotone. Mais il préféra doucement flâner, shooter dans les tas de feuilles mortes et chanter "Les glaviots du père Francis". Le sentier passant l'angle du cimetière, il chercha des yeux l'enseigne de la taverne du rire, où il savait pouvoir s'atabler devant une bonne andouillette et un verre de beaujolais, même si ce n'est pas du vrai vin, ça a le mérite de faire de saison. Quelques nuées masquaient le soleil. Enfin un véritable automne. De quoi vous rabibocher avec la vie, après 20 ans d'asile.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.