Journal sur le même sujet, dadvsi, musique, télévision

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
30
mar.
2006
Je ne vais pas renouveler les sujets de discussion mon pauvre journal puisque c'est comme souvent ces derniers temps de loi sur les droits d'auteur et droits voisins que je veux parler.

Je me pose des questions sur ce qu'il est (oui, je parle au présent, j'espère que ça ne choque pas trop) permis de faire et ce qui est interdit. Je considère ma "consommation" de musique comme saine légitime et beaucoup plus profitable que nuisible pour les artistes que j'écoute : j'achète assez souvent des cds, je ne télécharge pas de musique non libre par peer-to-peer.
Mais il m'arrive de télécharger des morceaux de plusieurs manières :
1) sur le site des artistes
2) sur le site de leur label
3) sur le site de leur distributeur, y compris parfois pour des pays autres que la France (c'est de France que je télécharge).
Ces 3 points ne devraient pas poser de problème de droits d'auteur puisque l'auteur a donné son accord pour cette diffusion (en tout cas, tout me permet de le croire). Cependant, le propriétaire pour mon pays de ces droits risque de n'avoir pas donné le sien et m'en vouloir. Vous avez idée de ce que tout celà signifie, moi je m'y perds.

Ce qui me confirme dans cette peur, c'est par exemple http://www.lemonde.fr/web/imprimer_element/0,40-0,50-755975,(...) : comme france2 qui ne pouvait pas diffuser les jo de Turin sur internet, les matches de foot ne devraient pas l'être, pourtant, des chaînes (essentiellement chinoises semble-t-il) le font, et l'internaute qui pourrait croire que ces diffusions sont légitimes et en prévenir ses amis se voit chercher des poux dans la tête par l'uefa. Eh oui, bizarrement, ce n'est pas sur le diffuseur chinois (le seul à enfreindre les règles de l'uefa) qu'on tape, mais sur des gens qui en profitent sans nécessairement être hors-la-loi : regarder les chaînes en question est autorisé, traduire leur programme n'est nullement interdit, bref je ne vois pas où il y a dépassement de la loi.

Pour en revenir à la musique, celà veut-il dire que les bloggeurs qui signalent des mp3 téléchargeables sur les sites de groupes sont des pirates ? Et sont-ce des pirates au regard de la législation française s'ils le font de l'étranger ? Genre la police va les attendre à leur descente de l'avion s'ils osent venir faire du tourisme ici ?
  • # a transmettre a l'interessé

    Posté par . Évalué à 3.

    Tres interressante question, pour laquelle je n'ai aucune réponse. Tu peux toujours poser la question a RDDV :
    http://www.rdonnedieudevabres.com/php/pages/votre_avis.php
    ou
    http://www.culture.gouv.fr/culture/comment-ministre.htm
  • # Diffusion de foot sur chaines chinoises: P2P

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Juste une remarque a propos de la diffusion de matchs de foot (ligue des champions ou Ligue 1 francaise) par des chaines chinoises sur PPLive.

    PPLive (comme SopCast ou PPStream) est un logiciel peer to peer, c'est a dire que des utilisateurs abonnes aux chaines en Chine les rediffusent, puis chaque spectateur qui regarde les chaines les diffuse en meme temps.
    Donc a priori tu enfreins les regles de l'UEFA en utilisant PPLive (a moins de regler l'upload a 0 mais d'une part ce n'est pas possible dans tous les logiciels, et d'autre part plus il y aura de personnes qui font ca, moins la qualite de reception sera bonne).

    Excusez l'absence d'accents dans mes commentaires, j'habite en Allemagne et n'ai pas de clavier francais sous la main.

  • # le monde

    Posté par . Évalué à 2.

    Et un peu plus loin: l'article du monde est-il illégal puisqu'il diffuse des noms de domaine sur lesquels il est possible de trouver des infos qui permettraient de "pirater" du contenu ?

    L'article met également en avant l'intérêt de ces logiciels et de cette pratique: c'est particulièrement fait pour les personnes qui aiment le football mais qui n'ont pas les moyens de payer des chaines à péage. Une information qui peut toucher pas mal de personnes qui ne sont pas encore au courant de ce genre de pratiques. Et donc les inciter (Mais j'ai lu cela dans Le Monde, Monsieur le procureur ! :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.