Journal Informatique et métaphores

Posté par .
Tags : aucun
0
5
mar.
2005
On a souvent cherché à expliquer l'informatique au néophyte en comparant l'ordinateur et la voiture, mais la comparaison n'est pas toujours très réussie : la voiture, c'est le matériel. Jusque là, c'est facile. Mais le système d'exploitation, le logiciel, ça serait quoi ? L'essence ? l'assurance ? le contrôleur de l'injection ou de l'ABS ? Pas vraiment. Voilà donc le fruit de ma réflexion sur le sujet.

Dans une voiture, la source de puissance, c'est le moteur et dans un ordinateur, c'est le processeur (plus la carte mère, le chipset, la mémoire, mais n'entrons pas trop dans les détails). Les deux ont besoin d'énergie, dans le cas de la voiture, c'est l'essence, dans le cas de l'ordinateur c'est l'électricité. Jusque là tout va bien.

Ensuite, une voiture sans conducteur c'est rare, donc une interface homme-machine s'impose : on a le volant, les pédales et la boite de vitesse. Dans l'ordinateur, on le clavier, la souris et l'écran. Jusqu'ici, monsieur tout-le-monde devrait arriver à suivre.

Enfin, pour relier le tout, on a, en informatique, le système d'exploitation et les applications (qui contiennent elles-mêmes des parties d'IHM). Dans la voiture, on a alors le carburateur ou le système d'injection, dont la partie IHM est le câble d'accélérateur. On a aussi la boite de vitesse, dont la partie IHM sont les mécanismes qui relient cette dernière au levier de vitesses. Enfin on a le système de direction, dont la partie IHM est la colonne qui relie le volant au mécanisme qui fait tourner les roues.

Le système d'exploitation, c'est donc le carburateur/injection, la boite de vitesse, le système de direction, bref, tous ces éléments qui permettent à l'utilisateur d'exploiter la puissance du moteur, mais qui restent cachés à ses yeux.

On peut aussi comparer l'installation d'un nouveau logiciel avec le monde la voiture : l'installation d'un auto-radio. Installer un auto-radio, c'est à la portée de n'importe quelle personne qui a le courage de dévisser des vis et débrancher des fils. ET DE LIRE UN MODE D'EMPLOI ! Sinon, on branche les fils n'importe comment, et, surprise, ça ne marche pas. Si on ne se sent pas qualifié(e) pour faire l'installation, on demande à son garagiste/administrateur système.

Un nouveau problème vient d'être soulevé : tout conducteur trouve normal d'aller chez le garagiste pour faire réparer sa voiture (du moins, quand on n'a pas de connaissances en mécanique suffisantes). Dans le monde merveilleux des ordinateurs domestiques (je ne parle pas des entreprises qui disposent d'un service informatique), monsieur tout le monde doit être capable de tout faire lui-même. Pourquoi donc ? Si le conducteur lambda ne sait pas installer un auto-radio dans sa voiture, pourquoi est-ce qu'installer un logiciel devrait absolument être être à la porté de l'utilisateur lambda ?

Voila donc le fruit de mes pensées. À vos commentaires !
  • # Ce qui a échappé à ta réflexion

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Ton analyse me semble correcte, à un détail près :

    Si le conducteur lambda ne sait pas installer un auto-radio dans sa voiture, pourquoi est-ce qu'installer un logiciel devrait absolument être à la portée de l'utilisateur lambda ?


    Tout simplement parce qu'on installe pas un autoradio par semaine.
  • # wait and see ...

    Posté par . Évalué à 5.

    Quand les gens seront devenus autant dépendants à leur ordinateur qu'ils le sont à leur voiture, ils hésiteront moins avant d'emmener leur PC chez un réparateur.

    Je pense que 95% des gens arriveraient encore à vivre si on leur retirait leur ordinateur personnel. Par contre, essaye de leur enlever leur véhicule ...

    Heureusement, TCPA va changer cela !
  • # Automatisation

    Posté par . Évalué à 4.

    «Si le conducteur lambda ne sait pas installer un auto-radio dans sa voiture, pourquoi est-ce qu'installer un logiciel devrait absolument être être à la porté de l'utilisateur lambda ?»

    Je suis capable d'installer un logiciel, mais ça fait des mois que je n'ai pas eu à le faire et je trouve que c'est très bien comme ça. Avec un gestionnaire de paquets bien fait et une base de paquets bien fournie (donc, avec une bonne distribution), l'installation d'un logiciel revient à choisir ce qu'on veut dans un catalogue, c'est donc à la portée de n'importe qui.

    Le seul petit défaut que j'y vois (pour Debian, que j'utilise), c'est que la base de paquets n'est pas traduite. Pour un utilisateur non anglophone, pas très pratique.

    Si on devait chercher une métaphore automobile pour ça, je dirais que la voiture est livrée avec un robot-garagiste qui sait faire la plupart des opérations courantes. Si on sait dire auto-radio en anglais, il en installera une. Par contre il peut arriver qu'on tombe sur quelque chose qu'il ne sait pas encore faire (un paquet qui n'existe pas), et là on a le choix entre faire la modification soi même et attendre une actualisation du robot.
    • [^] # Re: Automatisation

      Posté par . Évalué à 3.

      Il n'y a pas que Debian dans la vie (malheureusement) ! Remplace dans mon texte << logiciel >> par << drivers pour la carte réseau sous Win 98 >>, et, au moins pour la seule fois où j'aie eu à me battre contre les drivers en question, ce n'était pas trivial (pour la petite histoire, j'ai rebooté et réinstallé ces foutus drivers au moins 6 ou 7 fois d'affilée, jusqu'à ce que, miraculeusement, ça marche).

      Debian, c'est bien fait, tout est pré-mâché pour faciliter le travail de l'utilisateur. Mais bon nombre de systèmes d'exploitations grand public qui détiennent 95% de parts de marché ne sont pas organisés de cette manière, et donc y installer un logiciel ne se résume pas à << apt-get install trucmuche >>. Même si la séquence << double-click install.exe, clic "suite" N fois, reboot >> fonctionne le plus souvent, le tout n'est pas aussi homogène qu'une distribution Linux.

      Pour reprendre ta métaphore du robot-garagiste, elle ne s'adapte pas à Windows. Sous Windows, chaque extension pour ta voiture est livrée avec son propre robot garagiste, qui n'est pas toujours au courant de ce que les autres robot-garagistes ont fait avant lui (pas de carnet d'entretien).
      • [^] # Re: Automatisation

        Posté par . Évalué à 1.

        «Pour reprendre ta métaphore du robot-garagiste, elle ne s'adapte pas à Windows.»

        Et alors ? Tant qu'existera Windows, on devra se baser dessus pour dire que l'Informatique n'est pas destinée au grand public ? Dans ton texte, tu disais « Si le conducteur lambda ne sait pas installer un auto-radio dans sa voiture, pourquoi est-ce qu'installer un logiciel devrait absolument être être à la porté de l'utilisateur lambda ? ", je n'ai pas remarqué que tu précisais "sous Windows". D'autant plus que le système qui a pour réputation de rendre les installations difficiles ce n'est en général pas Windows ;)

        Bon alors effectivement, si l'informatique c'est Windows, alors l'informatique c'est super mal conçu, bordélique et super dur à aborder pour un débutant. De plus, il n'y a pas d'autre solution qu'attendre que le concepteur de l'informatique veuille bien sortir la version suivante de l'informatique, qui sera super mieux. C'est certainement la vision de pas mal de gens, en plus.

        Ceci dit, je ne vois pas l'intéret de se lamenter sur ce qui ne va pas dans un système alors qu'il en existe de bien mieux (et moins chers) depuis des années. Installer un logiciel, ça n'est pas compliqué, puisqu'il existe des systèmes pour lesquels ce n'est pas compliqué. Ça ne sert à rien de chercher une solution alors qu'on a déjà la solution.

        Une question qui me semblerait bien plus intéressante, c'est pourquoi le grand public est persuadé qu'il est plus compliqué d'installer/gérer ses logiciels avec GNU/Linux qu'avec Windows. Peut-être que si on savait faire comprendre aux gens que "notre" solution est bonne, alors l'utilisateur lambda n'aurait plus besoin de savoir installer un logiciel.

        Bref, il y a des tâches qui demandent un administrateur système, et pour lesquelles on ne devrait pas attendre qu'on utilisateur lambda se débrouille tout seul, mais il y a aussi beaucoup de tâches qui peuvent être automatisées. Et ce n'est pas parce qu'un système en particulier ne sait pas automatiser qu'on ne peut pas le faire.
        • [^] # Re: Automatisation

          Posté par . Évalué à 1.

          Tant qu'existera Windows, on devra se baser dessus pour dire que l'Informatique n'est pas destinée au grand public ?


          Le but de ma comparaison n'est pas de prouver la supériorité de Debian sur Windows, ou même l'inverse, mais de trouver un moyen d'expliquer en termes simples ce qu'est un système d'exploitation à quelqu'un qui n'a que peu de connaissances en informatique. Le deuxième but, c'est de clarifier les discussions à propos des licenses/brevets/vente liée sans fin, où j'ai lu ici-même des gens utiliser des arguments du genre (en parlant de vente liée de matériel et de logiciel) << si on te vend une voiture, est-ce que ça te parait légitime qu'on te force à n'acheter qu'une seule marque d'essence, ou qu'on ne te laisse pas le choix de la compagnie d'assurance ?>>, suivi d'un troll sans fin sur le fait que de l'essence ou une assurance c'est pas parei qu'un logiciel. Avec une bonne comparaison, on peut peut-être essayer de raisonner sur la comparaison et appliquer les conclusions à l'informatique. Et surtout utiliser la comparaison pour expliquer le problème à un néophyte.
  • # Très juste!

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Je me suis déjà fait cette reflexion, et suis arrivé à la même conclusion:
    "l'utilisateur lambda" ne devrait pas administrer lui-même sa machine.

    Maintenant, reprenons ta métaphore: j'ai décroché dès que tu es entré dans les détails de la voiture: moi je ne sais même pas à quoi sert un carburateur, une injection...alors que j'ai mon permis et que je conduis depuis une douzaine d'années ! Tout simplement parce que la mécanique, ça ne m'intérresse pas; quand ma voiture à un problème, je cherche pas à voir ce qui ne va pas dans le moteur, je n'y arriverai pas de toute façon, donc je vais voir le garagiste...

    Bref, grace à ton journal, je sais maintenant ce que ressent un utilisateur lambda quand on lui sert des explications techniques sur le fonctionnement des ordinateurs.

    Le problème de l'ordinateur, et ce presque depuis que celui-ci à quitté le domaine purement professionnel pour entrer dans les foyers, est qu'il est vendu comme le reste de l'électronique grand public, bref on nous vends un ordi comme un magnétoscope. Hors pour l'ordinateur, la partie logicielle n'est pas figée dans une ROM ou une mémoire flash comme cela peut l'être pour un graveur DVD de salon...

    C'est là qu'intervient notre grand ami à tous, Microsoft: Windows c'est imposé justement avec ce raisonnement: «installez notre(nos) logiciel(s), on s'occupe de tout». c'est le mythe de l'ordinateur qui se gère tout seul, et l'origine de la plupart des problèmes qu'ont les gens qui ont une confiance aveugle dans leur système. AMHA, l'informatique est encore trop "jeune" pour pouvoir se gérer elle-même.

    Pour conclure, et toujours à mon humble avis, le problème de l'informatique est justement le "software", qui ne corresponds jamais exactement à n'importe quelle métaphore. c'est pour cela qu'il est si dur à apréhander.
    • [^] # Re: Très juste!

      Posté par . Évalué à 5.

      Bref, grace à ton journal, je sais maintenant ce que ressent un utilisateur lambda quand on lui sert des explications techniques sur le fonctionnement des ordinateurs.


      Et encore, on choisit en général la voiture, parce que ça << parle >> à la plupart des gens ! Imagine qu'on choisisse à la place l'accélérateur de particules ou le réacteur nucléaire :)

      Pour reprendre l'exemple du magnétoscope, il y a une chose qui m'a toujours étonné : la majeure partie des possesseurs de magnétoscopes ne savent pas le programmer. Pourtant, il n'y a rien de difficile là dedans, simplement suivre un menu, donner une demi-douzaine de paramètres et confirmer. Mais même quelque chose d'aussi simple que ça rebute une grande partie des gens. C'est à se demander comment est-ce que l'ordinateur individuel est entré dans les foyers...

      Pour conclure, et toujours à mon humble avis, le problème de l'informatique est justement le "software", qui ne corresponds jamais exactement à n'importe quelle métaphore. c'est pour cela qu'il est si dur à apréhander.


      Ça me fait penser à RMS qui expliquait le concept de logiciel libre en utilisant les recettes de cuisine, et ça me donne une idée : un ordinateur, c'est comme un cuisiner qui suit une recette, la recette étant le logiciel, c'est-à-dire une suite d'instructions. Dans les recettes de cuisine, on trouve des termes technique tels que << battre >>, << émincer >>, << couper en julienne >>, << blanchir >>, << foncer >> etc. (pour ne prendre que les termes les plus obscurs). Ces termes sont définis dans l'introduction ou le chapitre << tours de main >> de certains livres présentant les bases de la cuisine, et font partie du savoir-faire élémentaire du cuisinier. Eh bien, ces termes sont l'équivalent des appels systèmes qu'un logiciel fait pour effectuer des opérations de base (comme lire dans un fichier ou afficher sur l'écran), et ces appels systèmes sont justement implémentés dans le système d'exploitation. Chaque cuisinier à sa manière à lui d'émincer un oignon ou d'étaler une pâte à tarte, ce qui reflète la multitude de manières différentes d'implémenter une interface de programmation. En conclusion, l'ordinateur, c'est un cuisiner, un logiciel, c'est une recette de cuisine, et le système d'exploitation, c'est le savoir-faire du cuisiner, qui lui permet de comprendre et exécuter une recette.

      \begin{sexiste}
      En plus, on peut alors utiliser la métaphore de la voiture avec un interlocuteur masculin, et la métaphore de la cuisine avec un interlocuteur féminin.
      \end{sexiste}
  • # le problème pour trouver une analogie

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    la fonction d'une automobile :

    - une automobile sert à déplacer des personnes ou des objets d'un point A à un point B

    la fonction d'un ordinateur ?

    oups, il n'a pas une fonction mais plusieurs :

    - audio
    - vidéo
    - jeu
    - traitement de texte
    - tableur
    - ...

    et comme souvent plus il y a de fonction et plus il y a de chance pour qu'un problème survienne.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.