Journal SonyEriccson, le P800 et UIQ 2.1

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
9
avr.
2004
Tout d'abord autant que ce soit clair, ce journal n'a rien à voir en tant que tel ni avec Linux, ni avec les logiciels libres.

Je ne sais pas si certains d'entre vous possèdent un SonyEricsson P800 (C'est un smartphone pour ceux qui ne connaissent pas).
De base le P800 tourne sous SymbianOS avec le toolkit UIQ 2.0 (qui implémente entre autre J2ME avec le profil MIDP 1.0).
A l'époque SE laissait entendre (sans jamais rien affirmer officiellement) que dans le futur, une mise-à-jour du firmware serait disponible pour regler les nombreux bugs et implémenter le profil MIDP 2.0 de J2ME. (A savoir que les différences entre MIDP 1.0 et 2.0 sont immenses, pour dire il n'y a même pas moyen de jouer un son avec MIDP 1.0).
SE a enfin développé UIQ 2.1 qui corrige de nombreux bugs et implémente MIDP 2.0 mais voilà, depuis SE a sorti le P900 qui est en gros un P800 avec un hardware légèrement plus à jour et UIQ 2.1. Ce qui fait que maintenant ils font la sourde oreille aux demandes de sortir UIQ 2.1 pour le P800 ou prétextent des problèmes de puissance du P800 alors que c'est uniquement pour éviter de heurter les ventes du P900 qui serait alors moins intéressant. Les seuls réponses qu'on a de SE sont toujours dans le ton "Vous n'avez qu'à acheter un P900".

C'est fou ce que ce constructeur (comme bcp d'autres) peut prendre ses clients pour des vaches à lait ...

Quoi qu'il en soit, une pétition a été lancée (je n'y crois pas trop mais qui ne tente rien ...), s'il y a parmis vous des utilisateurs de P800, n'hésitez pas à la signer !

http://www.petitiononline.com/p800/petition.html(...)
  • # Re: SonyEriccson, le P800 et UIQ 2.1

    Posté par . Évalué à 2.

    C'est d'autant plus inadmissible que le P800 coûte excessivement cher. J'ose à peine imaginer le prix du P900.
    Lorsqu'on achete un téléphone à ce prix là, on peut au moins espèrer un suivi de la part du fabricant. Donc bien que n'ayant pas de P800, j'ai signé :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.