• # Mon commentaire est disponible

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Tu aurais pu dire ce qu'est Tomboy dans ton journal.
  • # Fin de semaine

    Posté par . Évalué à -1.

    Je sais très bien pourquoi tu as fait ce journal.
    Alors je commence.

    Non aux technologies propriétaires, même dans leur implémentation libre, dans une distribution linux.
    Les brevets détenus par l'éditeur de .Net mettent en danger la distribution et par extension le monde du libre.

    Maintenant que Java est complètement libre pourquoi ne pas remplacer mono par Java ?
    • [^] # Re: Fin de semaine

      Posté par . Évalué à 1.

      Et pourquoi pas remplacer mono/java par D ?
      • [^] # Re: Fin de semaine

        Posté par . Évalué à 0.

        parceque D ne s'execute pas dans une machine virtuelle?
        • [^] # Re: Fin de semaine

          Posté par . Évalué à 2.

          euh, mais encore ?

          Soit j'ai raté le moment où les technos à base de machines virtuelles étaient devenues incontournables, soit j'ai raté un épisode je ne sais où...

          J'aavis cru comprendre pourtant que D avait l'avantage d'être portable...

          m'enfin...bref.
          • [^] # Re: Fin de semaine

            Posté par . Évalué à 2.

            Relit le début du sujet, il est question des remplaçer une techno à base de machine virtuelle par une autre... Je suis loin de penser qu'elle soient incontournable!
            Et puis la portabilité de D ne va pas beaucoup plus loin que celle du c++, vu que les apis système sont toujours dépendante de la platteforme (Linux,BSD,Windows,Solaris...) alors que dans Java ou Mono elles sont masqués (en théorie bien sûr, car dans la pratique y a toujours quelque chose qui marche pas).
    • [^] # Re: Fin de semaine

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Non aux technologies propriétaires, même dans leur implémentation libre, dans une distribution linux.
      C'est vrai. Alors faisons vraiment le ménage, et virons Linux, cette implémentation libre d'Unix.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.