• # Re: la colonisation des OS sur mars est en route!

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    bon il ont un os proprietaire, c'est dommage mais ca va ptet changer
    on imagine bien que vu la distance et les enjeux, la nasa a besoin d'un truc a toute epreuve.. d'ailleurs ca a merdouillé pour spirit... mais on sait pas encore si le probleme est logiciel.

    Par contre, pour ceux qui font de l'embarqué temps reel ici, je me demande vraiment pourquoi il utilise un proc si 'petit' (PPC 20 MHZ) ??

    jsais plus ou j'ai lu que les robots mettaient pluseurs heures checker tous les systems et devenir fonctionnel...

    pourquoi pas plus de puissance donc ??
    • [^] # Re: la colonisation des OS sur mars est en route!

      Posté par  . Évalué à 0.

      Conso d'énergie je suppose.

      Je fais pas du temp réel, mais bon, j'ai vu apollo 13.
      • [^] # Re: la colonisation des OS sur mars est en route!

        Posté par  . Évalué à 2.

        En fait, ce n'est pas tellement la consommation d'énergie qui pose le plus gros problème. Ce qu'il faut en revanche c'est être sûr que le processeur ne fait aucune erreur, parce que là c'est difficile d'appuyer sur le bouton reset. De plus il faut qu'il soit bien durci parce que les rayons cosmiques il doit s'en prendre une bonne dose. Tout ça fait qu'on utilise des processeurs d'ancienne génération (mais modifiés pour le domaine spatial).
      • [^] # Re: la colonisation des OS sur mars est en route!

        Posté par  . Évalué à 2.

        Si le matériel est si petit, c'est qu'il a dü être testé pendant plusieurs années pour résister aux conditions de la planète c... rouge.
        (Source SVM de Février, qui parle du LL et de Linux d'ailleurs ;))
    • [^] # Re: la colonisation des OS sur mars est en route!

      Posté par  . Évalué à 1.

      on imagine bien que vu la distance et les enjeux, la nasa a besoin d'un truc a toute epreuve.. d'ailleurs ca a merdouillé pour spirit... mais on sait pas encore si le probleme est logiciel.

      Malheureuseument l'erreur est humaine : lors de la précédente mission (Pathfinder) la sonde s'est retrouvée bloquée suite à une erreur de programmation, heureusement les ingénieurs avaient laissé actif dans le système embarqué un micro interpréteur C qui leur a permis de corriger l'erreur.

      Full story : http://research.microsoft.com/~mbj/Mars_Pathfinder/Mars_Pathfinder.(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.