Journal Mono : un trolleur de moins

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
11
jan.
2006
Mono, plateforme compatible avec l'environnement .NET de Microsoft, a depuis ses débuts été sujet à de nombreuses polémiques et controverses, du fait de ses points communs avec un produit de Redmond.

En effet, pour beaucoup les brevets logiciels sont un danger potentiel pour cette plateforme, mais pourtant ce n'est pas une spécificité de Mono : c'est plutôt une épée de Damoclès au dessus de la plupart des logiciels libres.

La plupart des distributions Linux ont cependant fait le choix d'intégrer Mono, du fait de la présence d'applications populaires, notamment pour l'environnement GNOME : f-spot, beagle, tomboy ou encore muine. Restait un grand trolleur : Fedora (et RedHat). Pour des raisons plus ou moins stratégiques (supporter Mono, un produit du concurrent direct Novell, ca la fout mal).

Et bien ca y est. Ils se sont enfin décidés à intégrer Mono et quelques applications dans la prochaine Fedora (Rawhide). A part dans les distributions Linux de SUN (on le comprend), on retrouve Mono dans la plupart des distributions grand public. C'est un grand pas en avant pour tous les développeurs qui utilise cette plateforme, celle-ci étant désormais potentiellement présente chez la plupart des utilisateurs.

Voilà, on peut toujours troller sur la dépendance de Mono vis-à-vis de MS d'un point de vue technologique ou éthique, mais visiblement plus beaucoup de monde ne trouve de problème à Mono d'un point de vu purement légal. En tout cas pas plus de problème qu'un autre logiciel libre.

"While I don't think this makes the decision that Mono is the future of GNOME, I do think it means that Mono have a place in GNOME's future."

Annonce :
http://www.0xdeadbeef.com/?p=159
  • # Heu...

    Posté par . Évalué à 2.

    Certes Fedora est un fork de RedHat, mais cette distribution est libre, et utiliser un logiciel libre, concurrent ou pas n'est absolument pas un problème du moment qu'il peut servir à quelque chose...
    • [^] # Re: Heu...

      Posté par . Évalué à 2.

      Fedora Project, sponsored by Red Hat
  • # graffiti

    Posté par . Évalué à 8.

    la mort dans l'âme impatient d'une victoire qui ne vient pas désireux et jaloux de son adversaire le rebelle devint comme lui convaincu il lui fallait maintenant partager son haut mal pauvre homme sandwiche affiche collée au mur annonce ballottée au vent dessin animé d'aucune intention pub! ô la mort dans l'âme
    • [^] # Re: graffiti

      Posté par . Évalué à 10.

      Même en essayant de placer la ponctuation j'ai toujours rien compris.

      Marant ton jeu
      • [^] # Re: graffiti

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Tu charie, il a fait l'effort de mettre un point d'exclamation ! :P
      • [^] # Re: graffiti

        Posté par . Évalué à 3.

        Je n'expliquerai pas mon texte, il ne vaut que ce qu'il vaut mais ça serait aller contre lui que de le faire, par contre la démarche, je peux la préciser:
        Je suis comme ces types qui écrivent des trucs sur les pubs qui les emmerdent sur la voie publique.
        Je veux pouvoir me ballader sans forcer mon regard à se voiler, mon cerveau à s'obscurcir pour passer à peu près indemnes au travers de ces infos agressivement insidieuses de cet univers sale.
        Les publi reportages me font chier dans les journaux aussi, et en trouver ici commence à me géner.
        • [^] # Re: graffiti

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Les publi reportages me font chier dans les journaux aussi, et en trouver ici commence à me géner.
          En quoi ce journal est-il de la pub déguisée ? Je vente quelque part les mérites de Mono ? Je gagne 1 ¤ par cliques sur le lien ?
          • [^] # Re: graffiti

            Posté par . Évalué à 10.

            Parce que tu affirmes sans rien apporter de nouveau la dessus que mono n'est plus un problème d'un point de vue purement légal. Alors qu'on en sait rien de plus qu'avant.
            Parce que tu surgis en permanence dès que possible pour insister la dessus à travers journaux, news, commentaires en permanence avec ton lien accroché.
            Exactement comme un publicitaire qui intervient partout pour faire passer son message sans réfléchir, sans rien apporter de plus que ce message monolithique en tablant sur les statistiques et l'accoutumance pour le faire passer.
            Et si j'intervenais en permanence à chacune des nouvelles, journaux et commentaire sur mono pour dire que c'est certain que c'est un danger légal, et que mono c'est nul et que j'y accrochais un lien vers mon site je ferais la même chose et ne serais pas très différent.
            Mais en l'occurence, non, mono ne m'interresse pas, à aucun point de vue, je ne parlais pas de mono, je ne suis qu'un type qui en avait marre de cette répétition sordide vide de sens autre qu'elle même; j'ai fait un effort pour griffouiller dessus, entraver un instant son efficacité mécanique et je vais maintenant continuer mon chemin en faisant désormais l'effort de passer, de presser le pas.
            • [^] # Re: graffiti

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Parce que tu affirmes sans rien apporter de nouveau la dessus que mono n'est plus un problème d'un point de vue purement légal.
              J'ai rien affirmer, j'ai bien pris soin de dire "visiblement plus beaucoup de monde ne trouve de problème à Mono d'un point de vu purement légal".
              Et de bien préciser non pas qu'il n'y avait pas de problème, mais pas plus qu'une autre solution basée sur des logiciels libres. Je reprends en permanence l'exemple du noyau Linux et ses nombreux brevets violés, par opposition à Mono et ses supposées violations de brevets aujourd'hui inexistant.

              Parce que tu surgis en permanence dès que possible pour insister la dessus à travers journaux, news, commentaires en permanence avec ton lien accroché.
              Et donc je n'ai pas le droit d'être un fervent supporter ? Je n'ai pas le droit de parler de ce qui m'intéresse ? De ce que je connais le mieux ? Et puis t'es méchant, j'ai même pas la moitié de mes journaux qui parlent de Linux, pas plus que je n'ai parlé de Mono dans la moitié de mes derniers commentaires. Quant à mon lien accroché, je préfères afficher clairement mes penchants que de faire de la pub déguisée.

              T'en as marre de fermer les yeux devant les panneaux publicitaires. Y'a pire : quand il n'y a plus de panneaux publicitaires et que la pub est partout et que tu ne peux plus fermer les yeux.

              Si j'ai longtemps insisté sur le problème de la légalité de Mono, c'est pour la simple et bonne raison qu'il y a eu beaucoup de désinformation sur le sujet, beaucoup de mauvaise foi, de fausses précautions, parcqu'ils n'aiment pas Mono, et qu'ils ne veulent pas que d'autres l'utilise. Et les dev de Red Hat y contribuait, un blog faisait d'ailleur souvent référence en la matière sur LinuxFR. Ce retournement de veste indique clairement que leur doutes étaient plus ou moins infondés, ou tout simplement qu'ils ont changés de stratégie et arrêté de FUDer, finalement ils préfèrent intégrer une techno utilisées dans des applis populaires plutôt que de chercher à contrer leur concurrent (ce qui était la vrai raison beaucoup plus cohérente mais moins avouable officiellement).

              Voilà, je suis content que Red Hat est arrêter de "bannir" Mono. Désolé d'avoir fait de la "pub" pour rendre à un logiciel libre sa légitimité dans ces tribunes.
              • [^] # Re: graffiti

                Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                « j'ai rien affirmer, j'ai bien pris soin de dire "visiblement plus beaucoup de monde ne trouve de problème à Mono d'un point de vu purement légal". »

                Tu affirmes par la bouche d'autrui. Artifices rhétoriques mis à part, tu affirmes, tu répète en tout cas un message.

                Quand on sait l'impact que la pensée des autres (le concept de mode n'est rien d'autre que cela) sur soi, ce n'est pas innocent. Ce n'est pas criminel mais autant en être conscient.


                « Et donc je n'ai pas le droit d'être un fervent supporter ? Je n'ai pas le droit de parler de ce qui m'intéresse ? De ce que je connais le mieux »

                Tu as le droit. La question n'est pas vraiment celle du droit et de l'interdit. C'est celle de sa lassitude à avoir l'impression de subir un bourrage de crâne.
                On ne peut pas vraiment lui en vouloir. Il est vrai qu'à mon avis pour pas mal de monde ici, ton pseudo est devenu synonyme de pub pour Mono/C#. Mais on ne peut pas t'en vouloir ; c'est pas si mal d'être motivé par quelque chose.
                C'est même bien, dans le fond.


                « Si j'ai longtemps insisté sur le problème de la légalité de Mono, c'est pour la simple et bonne raison qu'il y a eu beaucoup de désinformation sur le sujet, beaucoup de mauvaise foi, de fausses précautions »

                Tout ceci est bien gratuit. Même si ce que tu dis est vrai (ce dont je ne suis absolument par certain), n'importe qui pourrait dire la même chose de tes propres propos, avec la même gratuité. Au nom de quoi ton point de vue serait de l'information et celui qui te déplait de la désinformation ?


                « Ce retournement de veste indique clairement que leur doutes étaient plus ou moins infondés, ou tout simplement qu'ils ont changés de stratégie et arrêté de FUDer »

                C'est toi qui parle de « troll », de « fud », termes qui ne sont pas informatifs pour un sous, puisqu'il consistent à dénigrer un interlocuteur, à lui préter des intentions.

                C'est toi aussi qui parle de « retournement de veste », de « stratégie » ; des choses absolument pas prouvée. C'est dans ta tête que le fait que tout le monde ne crie pas *youpi mono c'est génial* signifie qu'il est certain qu'il existe une stratégie contre Mono, que les messages critiques sont des FUD. Rien ne prouve que ce soit une réalité.

                « finalement ils préfèrent intégrer une techno utilisées dans des applis populaires plutôt que de chercher à contrer leur concurrent (ce qui était la vrai raison beaucoup plus cohérente mais moins avouable officiellement). »

                Là encore, c'est blindé d'affirmations gratuites. C'est quoi une appli populaire ? Je ne connais personne qui utilise les applis dont tu parles. C'est quoi la popularité, franchement ? Existe t-il des applis vraiment populaire sous GNU/Linux, coté serveur mis à part ?
                Et que sais-tu des choix de RedHat ? Pourquoi es-tu si sur que RedHat soit près à ne pas utiliser un logiciel libre de plus, sachant que ça n'enlève rien à ce qu'il font ? Et que sais-tu des relations entre RedHat et Mono. Les deux sont liés par GNOME, GNOME est blindé de gens venant de RedHat et de Ximian (du moins c'était le cas fut un temps) ; ce ne sont sans doute pas des étrangers parfaits les uns pour les autres.


                « Voilà, je suis content que Red Hat est arrêter de "bannir" Mono. Désolé d'avoir fait de la "pub" pour rendre à un logiciel libre sa légitimité dans ces tribunes »

                Il n'y a pas de doute, le ton de ces propos parait publicitaire par sa démesure.
                Le choix du terme bannir, peux-tu le justifier par exemple ? Le mettre entre guillemets ne change rien à l'affaire.
                Et que veut dire « sa légitimité » ? Pourquoi une fois de plus doit-on supposer et accepter l'idée d'une légitimité particulière de ce logiciel ?
                Pourquoi est-ce que tout doit être si compliqué, pourquoi est-ce que tout prend ce ton si guerrier, si conflictuel ?
                • [^] # Re: graffiti

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Tu affirmes par la bouche d'autrui.
                  Comment ca ? Je constate juste que dans le monde des distributions Linux il n'y a plus beaucoup de monde à faire de Mono un cas particulier.

                  Tout ceci est bien gratuit. Même si ce que tu dis est vrai (ce dont je ne suis absolument par certain), n'importe qui pourrait dire la même chose de tes propres propos, avec la même gratuité.
                  Gratuit oui et non. Tu le dis je me répètes, j'espère avoir à plusieurs reprises justifier mes propos pour justement éviter cette "gratuité". Là effectivement j'affirmai qu'il y avait de la mauvaise foi de la part des dev de Red Hat. La décision qu'ils viennent de prendre appui justement mon propos. Je ne dis pas que tout ceux qui contestait la légalité de Mono étaient de mauvaise foi, je penses par exemple à un lecteur de LinuxFR qui avait fait un document intéressant qui semblait de bonne foi.

                  C'est toi qui parle de « troll », de « fud », termes qui ne sont pas informatifs pour un sous, puisqu'il consistent à dénigrer un interlocuteur, à lui préter des intentions.
                  Ah si ce sont des termes informatifs puisqu'ils renseignent sur l'objectif d'un interlocuteur. Pour moi la décision de Fedora/Red Hat aujourd'hui est une façon d'avouer qu'ils étaient de mauvaise foi et qu'ils avaient d'autre vraies raisons de ne pas inclure Mono. Alors oui je parle de FUD et de troll, parcque justement le but de ce journal était de le dénoncer.

                  C'est toi aussi qui parle de « retournement de veste », de « stratégie » ; des choses absolument pas prouvée.
                  Retournement de veste c'est fondé : dans un premier temps "on veut pas de Mono", dans un 2nd temps "on intègre Mono". Ca c'est un retournement de veste, fondé sur un fait.
                  Pour stratégie, ben c'est fondé sur les propos d'un annonceur de Fedora directement, suffit de lire le lien que j'ai donné dans le journal :
                  "This was for a variety of reasons; Some were business-related and others were strategic in nature but those don’t really matter right now."

                  C'est quoi une appli populaire ? Je ne connais personne qui utilise les applis dont tu parles. C'est quoi la popularité, franchement ? Existe t-il des applis vraiment populaire sous GNU/Linux, coté serveur mis à part ?
                  ...
                  "And we’re happy that we’re able to help heal the rift that was slowly growing in the GNOME community."
                  Populaire dans le sens où ces applis sont désormais intégrés dans la plupart des distributions. Populaire n'est peut être pas le mot adéquat désolé, plutôt "répendue" ca te va ?
                  Fedora répond ici à une attente de leurs utilisateurs, ils le font pas parcqu'ils ont envi de promouvoir Mono, mais parcqu'un "certain "nombre d'application "utilisées" par un "certain" nombre d'utilisateur sont basées sur Mono.

                  Pourquoi es-tu si sur que RedHat soit près à ne pas utiliser un logiciel libre de plus, sachant que ça n'enlève rien à ce qu'il font ?
                  Ce ne sont effectivement que des intentions que je leur prêtes, mais si ca leur enlève quelque chose : en n'intégrant pas Mono, ils limitaient sa diffusion. Quel intérêt ? Faire chier Novell qui développe entre autre avec Mono et qui met en avant ces appli dans ses produits, à savoir SuSE. De plus Red Hat mettait très fortement en avant l'intégration de Java et GCJ.
                  Les propos de Fedora ne contredise pas cette idée : "business-related" "strategic"
                  Et comme par hasard le dernier gros distributeur de Linux à ne pas intégrer Mono, c'est SUN.
                  Bien entendu je peux me tromper, mais bon je ne suis pas un dictionnaire, je ne cherche pas à parler que de vérités absolues. Chacun est libre de se faire son idée de mes propos.

                  Le choix du terme bannir, peux-tu le justifier par exemple ?
                  C'est bon t'es lourd là :) Si je dois justifier tous mes mots :) Tu vois bien que ce sont des propos d'un supporter et donc forcement "accentués". Je ne m'en cache pas et j'assume.

                  Et que veut dire « sa légitimité » ?
                  Parcque c'était la vrai question sous-jacente et récurrente depuis quelques années : "Mono c'est le mal(tm) ca vient de Redmond" "on veut pas de ca sous Linux". Je te demande pas d'accepter cette légitimité, je suis simplement content de voir que Mono est à peu prêt accepté comme n'importe quelle autre logiciel libre désormais. Je sais qui restera toujours des récalcitrants, je ne leur impose pas d'avoir ma vision, mais je trouvais vraiment dommage que des personnes influentes comme Fedora mettent des batons dans les roues de Mono pour des raisons qu'ils 'ont jamais justifiées (d'où le fait que je ne fais que des suppositions quand à leur stratégie).

                  Pourquoi est-ce que tout doit être si compliqué, pourquoi est-ce que tout prend ce ton si guerrier, si conflictuel ?
                  Si on peu plus s'enflammer :) Un texte sans émotions, avec seulement des vérités absolues, ca doit être triste à lire.

                  Amuses toi bien à analyser ce commentaire ;)
                  • [^] # Re: graffiti

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Je m'immisce un peu dans cette conversation mais est-ce que le revirement stratégique n'est pas tout simplement lié au départ de Bob Young de la tête de Redhat ?
                    • [^] # Re: graffiti

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Pas vraiment à mon avis. Red Hat n'intégrera pas Mono, seulement Fedora. C'est plus pour tater un peu le terrain et ne pas fermer définitivement la porte à une technologie.

                      Ca relance un peu plus le troll du language le plus lourd pour GNOME entre mono, java ou python alors que GNOME n'a pas besoin du tout de revoir les débats stériles d'il y a un an, à l'époque où c'était à la mode.

                      Mon petit conseil : codez en C ou dans le pire des cas python, ce ne sont que des langages, alors autant essayer d'harmoniser le plus possible. Ce qui fait la différence entre deux programmes, c'est leur interface, leur conception, leur fonctionnalités, leur performance, pas le langage qui a été utilisé pour les concevoir.
                      • [^] # Re: graffiti

                        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                        Ce qui fait la différence entre deux programmes, c'est leur interface, leur conception, leur fonctionnalités, leur performance, pas le langage qui a été utilisé pour les concevoir.
                        Dans ce cas ne conseiller aucun langage ;) Pourquoi plus Python que Java ? Pourquoi plus intel que bidule ? Laissons les développeurs choisir, sans leur imposer une solution. Ca va très bien dans la philosophie de GNOME, qui est écrit en C entre autre pour sa facilité d'interopérabilité avec d'autres langages.
                        • [^] # Re: graffiti

                          Posté par . Évalué à 7.

                          T'a pas osé dire que ca rentrait aussi dans la philosophie de Mono.

                          Je le fais pour toi, je risque moins de me faire traiter de publi-reporter
                          ;-)
                      • [^] # Re: graffiti

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Ce qui fait la différence entre deux programmes, c'est leur interface, leur conception, leur fonctionnalités, leur performance, pas le langage qui a été utilisé pour les concevoir.

                        Mais leur performances (cad a vitesse d'execution , mais aussi taille mémoire et rapidité a développer) dépend lui du langage :
                        on aura pas la meme empreinte mémoire avec un langage java qu'avec un programme écrit en asm.
                        De meme qu'on auras pas la meme maintenabilité de code ;)
  • # Tu m'a fait peur

    Posté par . Évalué à 10.

    En lisant ton titre je m'etais dit que Google avait débauché MDI pour travailler sur un bon logiciel gratuit mais proprio.

    Ouf !
  • # Where's the beef ?

    Posté par . Évalué à 2.

    - Qu'apporte Mono qui n'existait pas encore avant que Mono n'existe ?
    - Quel grand projet est codé en Mono qu'on puisse se faire une idée des possibilités de la techno ?
    - Quel est l'intérêt de choisir Mono plutôt qu'une autre implémentation de cette même technologie ?
    - Quel grand nom de la programmation soutient Mono ?
    • [^] # Re: Where's the beef ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Qu'apporte Mono qui n'existait pas encore avant que Mono n'existe ?
      Mono apporte une compatibilité sous Linux avec un certain nombre de solutions pour Windows. Mono apporte de nouveaux langages qui n'existait pas sous Linux : C#, Nemerle, Boo, etc.
      Sinon ca apporte tout simplement une plateforme alternative avec un framework complet et unifié pour développer des appli web et des applis de bureau.

      Quel grand projet est codé en Mono qu'on puisse se faire une idée des possibilités de la techno ?
      Pas de "grand" projet, mais plusieurs petits projets intéressants : Beagle, F-Spot, iFolder par exemple. Mais aussi des projets commerciaux. Pour une liste d'applications :
      http://pascalfresnay.free.fr/monoweb/wiki/index.php?title=RE(...)

      Quel est l'intérêt de choisir Mono plutôt qu'une autre implémentation de cette même technologie ?
      Ben tu choisis en fonction de tes besoins, des libs proposés, de la maturité de ces libs, de la licence d'utilisation. DotGNU par exemple c'est des libs sous licence GPL, alors que Mono les libs sont sous licence MIT/X11. Une autre différence est le support : Mono est supporté officiellement par Novell, cela peut être un facteur décisif pour les développeurs professionnels. Cela a en tout cas apporté des contributeurs supplémentaires (chez Mainsoft par exemple).
      De toute façon l'objectif est le même, et parmis ces objectifs, la compatibilité. Il n'y a donc pas de choix à faire.

      - Quel grand nom de la programmation soutient Mono ?
      De Icaza. DVD Jon :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.