Journal Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

Posté par .
Tags : aucun
0
3
mar.
2004
Dans la serie les energies renouvellables non polluante nous avons le moteur à air comprimé pour les trajets urbains (200 km max) avec une vitesse max de 110 km/h.

Prix de la bête (annoncé) : environ 10 000€
Prix du plein : 1.5€

la video : http://www.e.volution.co.za/video/video.htm%20(...)
le site officiel : http://www.mdi.lu/(...)

lien : http://fr.cars.yahoo.com/030115/213/2xuld.html(...)
lien : http://www.aci-multimedia.net/bio/voiture_air_comprime1.htm(...)
lien : http://www.clean-auto.com/article.php3?id_article=40(...)
  • # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    > Dans la serie les energies renouvellables non polluante

    Non.

    L'air comprimé est un moyen de transport de l'énergie, pas de création.

    Ça déplace le problème sans le résoudre.
    • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

      Posté par . Évalué à 1.

      exactement.. J'étais justement en train de me dire que pour réaliser la compression (faire le plein) il allait justement falloir utiliser des bonnes vieilles énergies (électrique, mais plus certainement thermique).

      Le seul argument positif que je vois en faveur de ce système, c'est pour les plongeurs: Plus besoin d'aller porter les bouteilles au gonflage dans un magasin spécialisé, il suffira d'aller à la station service ;-)
      • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

        Posté par . Évalué à 5.

        La compression peut aussi produite par de l'hydraulique, de l'éolien sans passer par l'électricité. Il faut juste un piston et une force moteur.

        L'air comprimé est un moyen de transport de l'énergie, pas de création.

        Non, c'est une énergie potentiel, la bonbonne qui contient l'air est le moyen de transport.

        Pas facile d'avoir un fleuve, un barrage, une centrale atomique ou une éolienne dans sa voiture.
        La nuit le soleil n'est plus là pour faire fonctionner les panneaux solaires.
        C'est plus facile de faire transformer de l'énergie de façon propre au repos qu'en mouvement.

        Pour les centrales termiques, on peut mettre de meilleurs filtres sur des cheminées que sur une auto toute pourrie.

        Déplacer le problème permet de le résoudre si on peut le déplacer à l'endroit de la solution.
        • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

          Posté par . Évalué à 1.

          La compression peut aussi produite par de l'hydraulique, de l'éolien sans passer par l'électricité. Il faut juste un piston et une force moteur.

          Certes mais il faut ensuite transporter l'air comprimé depuis les lieux de production vers les lieux de consommation. Et là c'est pas gagné parce que la quantité d'énergie pour un volume donné de l'air comprimé est minable par rapport a celle des combustibles.

          Pour les centrales termiques, on peut mettre de meilleurs filtres sur des cheminées que sur une auto toute pourrie.

          Encore faut-il que la surconsommation due au rendement de la compression ne compense pas ce qu'on gagne grâce à une meilleure filtration et une meilleure combustion.

          De plus, le CO2 sera rejetté de toute façon donc les problèmes d'effet de serre restent.
          • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

            Posté par . Évalué à 2.

            mais il faut ensuite transporter l'air comprimé depuis les lieux de production vers les lieux de consommation.
            Je ne me fais pas d'illusion, mais partout où il est possible de mettre des éoliennes ou des roues à eau, pourquoi ne pas mettre des compresseurs ainsi le transport serait nul. L'air comprimé est à favoriser dans ces régions

            Et là c'est pas gagné parce que la quantité d'énergie pour un volume donné de l'air comprimé est minable par rapport a celle des combustibles.

            Les combustibles (gaz *tane, pétrole,charbon) renvoient des gaz polluants. Le pétrole et le charbon se reconstituent très très lentement.

            Les piles à combustion (oxigène+hydrogène) a aussi des problèmes de production (hydrolyse de l'eau consomme beaucoup)

            Les batteries ont les même problèmes que l'air comprimé. Il faut juste calculer les rendements.

            La production nucléaire n'est pas individualisable.

            Le transport de l'électricité provoque aussi beaucoup de perte.

            Le moteur à air comprimé permet de se passer de carburants fossiles. Je préfère qu'on utilise le pétrole à faire du plastique que de l'énergie. Acroitre le rendement d'un gaz comprimé est une bonne avancée pour l'humanité.
            • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

              Posté par . Évalué à 1.

              Je ne me fais pas d'illusion, mais partout où il est possible de mettre des éoliennes ou des roues à eau, pourquoi ne pas mettre des compresseurs ainsi le transport serait nul. L'air comprimé est à favoriser dans ces régions

              Oui mais en France, les zones où l'on peu produire ce type d'énergie sont loin des zones de forte consomation et tu n'y pourra rien changer.

              Le transport de l'électricité provoque aussi beaucoup de perte.
              Mais il est possible.
              Franchement, j'imagine assez mal le scénario où les routes seraient encombrées par des camions transportant des bonbones d'air comprimé celui-ci étant pour la plupart par ce même transport.

              Le moteur à air comprimé permet de se passer de carburants fossiles.
              A condition de doubler ou de tripler le parc de centrales nucléaires avec tous les inconvénients que cela suppose ou bien de diminuer drastiquement la consomation. Je pense qu'on devrait en premier lieu se pencher sur la deuxième solution. Elle permettrait au moins d'avoir un peu plus de temps pour réfléchir.

              L'énergie c'est comme un compte en banque. On ne peut pas indéfiniment taper dans le capital. Si l'on n'est pas en mesure d'augmenter suffisament les recettes, il faut s'efforcer de diminuer les dépenses.
              • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

                Posté par . Évalué à 1.

                La France n'est pas le seul pays au monde et certains pays concentrent leur population au bord de fleuves dont on pourrait utiliser la force motrice. Je ne vais pas faire ici une étude de faisabilié.

                A condition de doubler ou de tripler le parc de centrales nucléaires avec tous les inconvénients que cela suppose ou bien de diminuer drastiquement la consomation.

                Le parc nucléaire est sans doute pas utiliser à son 100% et ce n'est pas la seule énérgie. Il faut calculer si l'air comprimé est plus stockable (à moins de perte) que l'électicité en batterie.
                Diminuer les pertes permet d'augmenter le rendement.

                L'énergie c'est comme un compte en banque. On ne peut pas indéfiniment taper dans le capital. Si l'on n'est pas en mesure d'augmenter suffisament les recettes, il faut s'efforcer de diminuer les dépenses.

                L'univers tend vers le chaos et non vers la stabilité, donc cette comparaison est tout à fait gratuite. Il y a plein d'énergies terrestres qui ne sont pas exploitées (cyclones, activité volcanique, vagues, courants sous-marins, éboulement, activité sismique...) ou sous-exploitées (activité bio-électrique, solaire, vent, ...). Plus on a de moyens de stocker l'énergie, mieux c'est pour nous. Mieux on arrive à exploiter l'énergie stocké, mieux c'est pour nous.
    • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

      Posté par . Évalué à 1.

      Je comprend pas ? Les compresseurs sont electrique et les voitures à air comprimés filtrent l'air donc participent a la dépollution du millieu ambiant. Ou alors j'ai raté quelque chose ?
    • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

      Posté par . Évalué à 2.

      Effectivement mais un moteur de voiture, d'un point de vue thermodynamique, ce n'est pas la panacée. Donc, si tu remplaces ton moteur a explosion par un système « copresseur efficasse+moteur à air comprimé », il est tout à fait possible qu'au final, le rendement soit meilleur. Ceci dit, je n'ai pas regardé le truc.
    • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

      Posté par . Évalué à 4.

      Excepté que tu peux produire de l'air comprimé extrêmement facilement, et que tu peux pour cela utiliser des énergies non polluantes mais qui n'ont pas forcément un rendement immédiat très élevé pour le faire.

      Exemple: L'énergie solaire. Tu ne peux pas tracter derrière ton camion un hectare de panneaux solaires pour l'alimenter, mais tu peux très bien les planter dans le champ d'à coté pour alimenter en continu pendant toute la journée ta citerne à air comprimé.

      Au final, le gain existe quand même et en plus, fini les embouteillages à la pompe.

      Le vrai problème, lui, est toujours le même. 1) les lobbies pétroliers ne se laisseront pas faire. 2) Une bonne partie de l'économie du pays (spécialement en France où la TIPP est scandaleuse) est basé sur les taxes automobiles. Même si l'on avait un gouvernement de philanthropes, le fait de passer du jour au lendemain au moteur à air comprimé suffirait à provoquer une récession.
      • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

        Posté par . Évalué à 1.

        > tu peux très bien les planter [les panneauyx solaires, ndm] dans le champ d'à coté pour alimenter en continu pendant toute la journée ta citerne à air comprimé

        Ouais, c'est valable en pleine cambrousse sur terrain en jachère. Mais en ville vu la densité de population ça va pas être évident pour tout un chacun de planter son hectare de panneau solaire sur le balcon :)

        Ceci dit, l'idée de stocker l'énergie solaire irrémédiablement perdue est bonne, mais l'utilisation de panneaux solaires pour cela l'est peut être moins, ils ont une durée de vie faible et sont composés de produits chimiques polluants il me semble.

        Un truc full écolo serait peut-être des mirroirs qui chaufferaient de l'eau, qui entrainerait des turbines qui comprimerait l'air. Ça fait une sacrée chaîne et y'aura surement des pertes d'énergie. En plus je crois que les centrales solaires ont été abandonnées (à vérifier) pour cause de mauvais rendement.
        • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

          Posté par . Évalué à 1.

          Ouais, c'est valable en pleine cambrousse sur terrain en jachère. Mais en ville vu la densité de population ça va pas être évident pour tout un chacun de planter son hectare de panneau solaire sur le balcon :)

          Bien sûr, mais ce n'était qu'un exemple. Si tu plantes tes panneaux dans le champs du paysan local, tu t'exposes à recevoir du plomb dans le derrière :-)

          Un truc full écolo serait peut-être des mirroirs qui chaufferaient de l'eau, qui entrainerait des turbines qui comprimerait l'air. Ça fait une sacrée chaîne et y'aura surement des pertes d'énergie. En plus je crois que les centrales solaires ont été abandonnées (à vérifier) pour cause de mauvais rendement.

          Oui mais, tout comme pour les panneaux solaires (qui sont chers en plus de leurs autres défauts), ce système n'est peut-être pas suffisant pour la totalité des besoins énergétiques d'une ville, mais le sont peut être pour la seule alimentation des véhicules. Et comme comprimer de l'air peut être fait très facilement, on peut soit centraliser sa production, soit l'effectuer à domicile. On réduit de cette manière la chaîne de production et sa distribution, donc on gagne en rendement. L'un dans l'autre, peut-être qu'on s'y retrouve ...
          • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Je doute que comprimer de l'air à une pression suffisante à domicile soit économiquement rentable et respecte les normes minimales de sécurité (explosion de la bombone). Qu'on puisse les produire localement de manière mutualisée, ok, mais chacun chez soi, j'ai un doute.
            • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

              Posté par . Évalué à 1.

              Si tu n'as pas les moyens à toi tout seul d'alimenter une entreprise de transport, tu peux toujours utiliser un plus petit moteur qui fonctionnerait soit sur l'électricité domestique, soit grace à des trucs style panneaux solaires comme décrit ailleurs dans ce journal. Même s'il te faut trois jours pour remplir ta citerne, ce n'est pas bien grave car le procédé de production reste exactement le même (comprimer peu ou prou de l'air jusqu'à un seuil determiné) et même cela reste une économie pour toi et une bonne solution de dépannage même si les deux autres jours, tu dois aller faire le plein à la station.

              Quand aux normes de sécurité, je ne pense pas que ce soit plus dangereux qu'une bouteille de gaz, ou une citerne de fioul enfouillie dans ton jardin. Surtout quand on sait que s'il y a le moindre pépin, on peut laisser fuir l'air comprimé à loisir.
              • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

                Posté par . Évalué à 3.

                Quand aux normes de sécurité, je ne pense pas que ce soit plus dangereux qu'une bouteille de gaz, ou une citerne de fioul enfouillie dans ton jardin. Surtout quand on sait que s'il y a le moindre pépin, on peut laisser fuir l'air comprimé à loisir.

                Tu plaisante ?

                La pression d'une bouteilles de gaz, c'est de l'ordre de la dizaine de bar, à comparer avec les 300 bars de l'air comprimé. Quant au fioul, il faut le chauffer pas mal pour l'enflammer.

                Laisser fuir n'est pas forcément une bonne idée car la détente provoque un fort refroidissement qui peut rendre le matériau très fragile et favoriser la propagation des fissures.
                • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Laisser fuir n'est pas forcément une bonne idée car la détente provoque un fort refroidissement qui peut rendre le matériau très fragile et favoriser la propagation des fissures.

                  Ca c'est vrai, et c'est quelque chose à prendre en considération. Mais la mise au point d'une soupape pour le faire ne devrait pas être irréalisable ...

                  Pour le fioul, il est aussi vrai que c'était un mauvais exemple. Il reste difficile de faire sauter une citerne de fioul par accident, spécialement si elle est enfouie ...
      • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

        Posté par . Évalué à 1.

        Un panneau solaire a besoin de plus d'énergie pour être produit qu'il n'en produira toute sa vie. De plus, il utilise des métaux lourd pour fonctionner qui sont extrèment polluant.

        Comme quoi cela n'est pas si simple...

        "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        énergies non polluantes
        Exemple: L'énergie solaire.

        Le seul problème, c'est l'énergie bouffée pour la production des panneaux solaires.
        A l'heure actuelle, ces panneaux sont produits par une industrie des semi-conducteurs qui est loin d'être non polluante.

        Pour faire le parallèle : les pots catalytiques, par exemple, évitent une certaine pollution, mais leur production est hautement productrice de pollution, et les matériaux utilisés loin d'être inoffensifs.
      • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

        Posté par . Évalué à 2.

        Excepté que tu peux produire de l'air comprimé extrêmement facilement, et que tu peux pour cela utiliser des énergies non polluantes mais qui n'ont pas forcément un rendement immédiat très élevé pour le faire.

        Euh ah bon ? Pour moi produire une compression ca revient a faire remonter un piston meccaniquement. Bref fair eun moteur a compression (ie comme les diesels, et comme 90% des essences). Bref c'est exactement le meme type de moteurs avec les memes types de contraintes. Je ne sais pas sous quelle pression seront les bombonnes de gaz d'air comprime mais si c'est comme ce qui se fait dans le commerce actuellement au niveau industriel (IE pas de l'air liquide mais presque) il va quand meme falloir un vache de rendement.

        Ces voitures sont supposees rouler a 110km/h. On peut donc leur supposer une puissance de l'ordre de 3 chevaux vapeurs, ou pour faire simple 2kw.
        Le site fait etat de bombonnes de 46MJ avec 300 litres d'air sous 300 bars. Ou dans le cas de la miniCAT de 2 reservoirs de 100 litres sous 300 bars (30.7MJ) soit 278*30.7=8534.6 Wh.

        Maintenant si on compresse via un moteur electrique avec un rendement de 40% (je suis large) il faut donc produire 76.75MJ.
        Un panneau solaire d'1m2 delivre au max (je suis toujours large) 200W. Il faut donc pratiquement 43h pour reremplir une bombonne de gaz avec 1M2 de panneau solaire et un rendement monstrueux du compresseur et des cellules photovoltaiques. Compte tenu du fait qu'il n'y a pas 43h de soleil par jour on peut dire sans hesiter qu'il faut au minimum 5(jxm2 de panneau) pour faire le plein.

        Bref ton panneau en plein champs pour faire le plein...

        Au final, le gain existe quand même et en plus, fini les embouteillages à la pompe.

        Avec 6h aux pompes publiques pour faire le plein d'apres le site et 5J aux pompes privees tu veux parier ?

        1) les lobbies pétroliers ne se laisseront pas faire.

        Alors la tu te fourre le doigt le l'oeuil, les lobbies des energies fossiles sont pour les eoliennes, pour les energies sous pressions (Gaz, methane liquide, air comprime etc..) et ils sont pour les energies vegetale. Pourquoi ? Parceque toute ces energies sont tributaires des energies fossiles. Une eolienne a besoin d'une centrale pour prendre le relais en cas d'absence de vent, les moteurs a compression electrique ont des rendements infammes (genre 10% pour les meilleurs), les tracteurs roulent au gasoil, et les fours de rafinement du colza tournent aux derivées de petrole.

        2) Une bonne partie de l'économie du pays (spécialement en France où la TIPP est scandaleuse) est basé sur les taxes automobiles.

        Je te rassure tout ca reppart immediatement a la seccu grace a notre taux reccord d'accidents de la route.

        Même si l'on avait un gouvernement de philanthropes, le fait de passer du jour au lendemain au moteur à air comprimé suffirait à provoquer une récession.

        C'est sur que des voitures deux personnes qui peuvent rouler a 110 km/h moyennant 6 heures de pleins je ne voit vraiment pas comment l'industrie automobile classique va faire pour contrer une telle innovation ....

        Kha

        Qui commence lentement a en avoir marre des eccolophiles qui se prennent pour des eccologistes. Vous voulez des news sur la pollution est les solutions envisagees ? Passez un coup de fil a l'IFREMER ou a la protection du littoral. Il y a des gens tres bien la dedans qui savent de quoi ils parlent. Et croyez moi ca change ....
        • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

          Posté par . Évalué à 4.

          Bon, je ne répondrai qu'à ce qui m'interresse.

          1) Tout pertinents que soient tes chiffres, ils ne justifient pas le ton que tu emploies.
          2) Donne des URLs, au lieu te plaindre d'un problème qui, au fond, n'est même pas le tien.
          3) Si cela te dérange de voir des gens débattre d'inovations techniques et d'énergies renouvelables, change de journal.

          Voici, par exemple, un document sur la réalité de l'énergie éolienne, qui abonde dans ton sens mais qui à mon goût a plus d'intérêt que ton post. http://sfp.in2p3.fr/Debat/debat_energie/Renouvelables/Nicolas.html(...)

          D'autre part, le panneau solaire est le premier exemple qui vient à l'esprit lorsque l'on parle d'énergies renouvelables, mais ces dernieres, existantes ou potentielles, sont assez nombreuses, mais je ne m'étendrai pas sur le sujet parce que ce fil tire au troll. Quoiqu'il en soit, c'est non seulement une préoccupation écologique mais surtout une nécessité car les énergies fossiles vont de toutes façon finir par se tarir. Et de toute façon, la production d'une citerne d'air comprimé sera toujours moins polluante que de raffiner un baril de brut, et certainement pas plus chère

          4) s/eccologistes/ecologistes/ . Pareil pour eccolophiles.
          • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

            Posté par . Évalué à 6.

            1) Pas de bol je te l'accorde, j'utilise d'ahbitude un ton poli et civilise, mais aujourd'hu je te l'accorde je suis sur les nerfs et il y a eu des dommages collateraux. C'est toi qui a pris alors que cen'etait pas vraiment de ta faute, tu etais au mauvais endroit au mauvais moment.

            2) Une des seules URLs que je connaisse sur le sujet est http://www.manicore.com/(...) c'est une des choses qui m'ennerve par ailleurs. Mais j'y reviens avec le point 3.

            3) Si cela te dérange de voir des gens débattre d'inovations techniques et d'énergies renouvelables, change de journal.

            Mon probleme majeur vient de la. 90% de ce qui est presente comme une innovation technique ou une percee dans le domaine des energies renouvelables n'en est pas. On a en ce moment les moteurs hybrides, les essences vegetales, les eoliennes, les panneaux solaires et j'en passe. Et a chaque fois tout le monde bondit de joie comme si ca apportait quelque chose. Pourtant des que l'on prend un bout de papier et un crayon on se rend compte que l'on a une solution sous dimmensionnee, tout aussi polluante que la precedente (quand ce n'est pas plus) et qui ne fait que masquer la pollution en la decalant d'un ou deux crans au niveau visibilite.

            Pour resumer tres rapidement : les energies renouvelables n'existent pas. L'entropie garantie de facon claire que les energies utilisees sont perdues. Par contre il y a des energies innepuisables ou assimilies innepuisables. A ma connaissance il y en a trois :

            a - La gravite
            b - La foudre
            c - L'energie solaire.

            Parmis ces trois energies il y en a une que l'on sait tres bien recuperer mais dont la recuperation peut avoir des consequences graves sur l'environement, une dont on est en train d'apprendre lentement a la manier et qui devrait etre relativement propre et une que l'on ne sait absolument pas recuperer de facon satisfaisante. Respectivement la gravite (Usine maree-motrice) la foudre (a l'etude en labo) et le solaire. Le solaire, tant au niveau photo voltaique que thermique ou eolien est tres difficile a capturer de facon rentable. Le thermqiue a des rendements interressant mais necessites des systemes d'isolation et de conduction de chaleur qui font qu'il est quasi inutilisable pour autre chose que pour chauffer. Le photo-votaique est une energie d'appoint pratique mais necessite une telle mise en place au niveau infratructure et genere a l'heure actuelle une telle polution par KW que l'on peu difficilemet l'envisager comme une solution aujourd'hui. L'eolien n'est pas generalisable pour des raisons de fiabilite (les jours sans vent) et de disponibilite (tres peu de zones rentables en France par exemple).

            Et pourtant on n'entend parler que de solaire et d'eolien alors que l'on sait qu'il ne sont pas exploitables dans de grandes mesures.
            Dans le meme temps on voit sans arret des gens expliquer avec la meilleure mauvaise fois du monde que si A est disponible a foison dans la nature, que A peut etre utilise pour produire B et que B produit de l'energie en degageant A comme rejet. Alors B est une energie renouvelable. A chaque fois on zappe l'etape de la frabrication de B a partir de A. Et on "oublie" de dire que l'energie utilise pour transformer A en B aurait ete mieux utilisee si on l'avait directement utilise a la place de B.

            Bref les melanges hydrogene, le gaz comprime et dans une certaine mesure les huiles vegetales ne sont pas des carburants mais des vecteurs d'energies. En d'autres termes si on avait de rendements de 100% il se contenteraient de ne rien apporter de plsu, mais comem els rendements sont de l'odre de 40% en etant tres large ils ne font que participer au gaspillage.

            Voila pourquoi je grogne. Les moteurs a air comprime ne feront qu'augmenter encore les besoins en energie de la population tout en donnant la fausse impression que l'on est passe a une energie plus fiable et plus sure alors qu'en coulisse rien n'aura change.

            Kha
            • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

              Posté par . Évalué à 1.

              C'est un faux procès puiqu'il ne sera jamais question d'utiliser 100 % de moteur a air comme il ne sera jamais question d'utiliser 100 % d'energie solaire ou de biodiesel. Il s'agit de trouver des alternatives aux energies fossiles qui poluent moins la planete.

              Tout ton exposé est brillant mais sans objets, nous ne sommes pas à la recherche de la source d'energie parfaite mais a la recherche d'energie permettant de reduire la polution et de palier a la pénurie attendue d'energie fossile : un point c'est tout !
              • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

                Posté par . Évalué à 4.

                Tout ton exposé est brillant mais sans objets, nous ne sommes pas à la recherche de la source d'energie parfaite mais a la recherche d'energie permettant de reduire la polution et de palier a la pénurie attendue d'energie fossile : un point c'est tout !

                Mon expose n'a pas d'autre but que de faire comprendre qu'une energie que l'on tire d'un carburant que l'on doit d'abord fabriquer n'a aucun interet. Quand on decomprime du gaz sous pression on recupere forcement moins d'energie que ce que l'on a mis pour le comprimer. Quand on brule un melange H + O on recuperre forcement moins d'energie que ce que l'on a mis pour faire l'electrolyse. Quand on purifie une huile vegetale avec ue huile minerale ou du charbon (genre colza via fuel) parceque l'huile vegetale en question ne degage pas assez d'energie pour pouvoir se purifier elle meme (ie on ne peut pas faire un fourneau de decantation du colza qui fonctionne au colza) etc...

                Bref ce ne sont pas des energies alternatives mais juste des masques, derrieres c'est toujours les memes energies qui font tourner la machine. Mettre de l'essence dans ma voiture ou mettre de l'essence pour fabriquer de l'air sous pression que je met dans ma voiture, dans le meilleur des cas ca revient au meme. Mais comme on est pas dans le meilleur des cas, et que l'on ne peut pas etre dans le meilleur des cas (cf loi de l'entropie) c'est du gaspillage. pur et simple.

                Je ne fait que dire l'air comprime ne peut pas etre une solution, c'est mathematiquement impossible, donc il faut arreter de se faire des films sur cette nouvelle energie "propre". Elle n'existe pas.

                Kha
                • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Ne rate pas mon prochain episode : après le moteur à air, les ampoules a technologie LED !
                  • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

                    Posté par . Évalué à 1.

                    On attend avec impatience. Les LEDs ont, à mon avis, un bien meilleur potentiel d'économie d'énergie que les voitures à air.
                    Je propose qu'EDF distribue gratuitement des ampoules à LED au lieu d'acheter la prochaine centrale nucléaire ;)
                    • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Je propose qu'EDF distribue gratuitement des ampoules à LED au lieu d'acheter la prochaine centrale nucléaire ;)

                      Ils ont un peu de mal a fabriquer un diode qui supporte 20Watts en alternatif sous 220v. Mais je susi sur que des qu'ils y arrivent (ceci etant pour le cote diode en alternatif j'ai un doute, avec un pont peut-etre...)

                      Kha
            • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Où en est-on avec la foudre ? Tu n'as pas une URL qui expliquerait un peu ?

              Est-ce que ça pourrait réellement servir de source d'énergie efficace ?

              Merci :-)
              • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

                Posté par . Évalué à 1.

                Il me semble avoir lu un article comme quoi l'énergie produite par la foudre était très faible. En effet bien que la puissance soit considérable, elle est délivrée pendant une durée très courte, donc, lorsqu'on multiplie les deux il ne reste pas grand-chose.
        • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

          Posté par . Évalué à 1.

          Ces voitures sont supposees rouler a 110km/h. On peut donc leur supposer une puissance de l'ordre de 3 chevaux vapeurs, ou pour faire simple 2kw.

          Euh, il faut kkch de l'ordre de 25kW, pour accelerer a 100km/h avec une voiture particuliere (genre 0 a 100 en 40sec).

          Ca marche certainement en vitesse fixe tes 2kW mais comme tu pars avec une vitesse nulle au depart, t'es pas arrive.

          En plus je te rapelle qu'il y a des jours avec du vent, puis des coins avec des pentes a monter.
        • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

          Posté par . Évalué à 2.

          Il faut donc pratiquement 43h pour reremplir une bombonne de gaz avec [...]

          Pour être encore de meilleur foi, tu aurais pu considérer que les panneaux solaires sont alimentés par le cul de 3 lucioles, ce qui nous donne une durée de 1917234579h... Il n'y a pas que le solaire qui est moins polluant que l'essence... Le moteur à air comprimé n'est sans doute pas la réponse ultime à la crise énergétique, mais il permet de résoudre certains problèmes... va faire un jogging sur la bande d'arrêt d'urgence du périhp' à 18h et tu comprendras le problème...

          Je te rassure tout ca reppart immediatement a la seccu grace a notre taux reccord d'accidents de la route.

          montant de la TIPP : 24 milliards par an, solde de la sécu: +1 milliards en 2001 (pour le pire faudra remonter à 1995 avec -10 milliards)
          http://www.equipement.gouv.fr/statistiques/analyses/etudes/transpor(...)
          http://www.social.gouv.fr/htm/actu/comss/34_010607.htm(...)
          Heureusement qu'Il y a des gens tres bien [...] qui savent de quoi ils parlent...

          D'autre part tu te plains du nombre accidents de la route et 2 lignes après tu fais remarquer qu'une voiture qui roule à 110km/h n'est pas une innovation suffisante...merci la cohérence...
          • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

            Posté par . Évalué à 1.

            Pour être encore de meilleur foi, tu aurais pu considérer que les panneaux solaires sont alimentés par le cul de 3 lucioles, ce qui nous donne une durée de 1917234579h

            J'ai considere les meilleurs panneaux solaires fonctionnant a plein rendement en permanence sur une surface d'1m2 et alimentant un compresseur avec un rendement de moteur de course. Si avec ca je suis de mauvaise foi je ne comprend pas bien....

            Le moteur à air comprimé n'est sans doute pas la réponse ultime à la crise énergétique, mais il permet de résoudre certains problèmes

            Pas du tout, l'air comprime n'existe pas dans la nature, donc por faire rouler uen voiture a l'air comprime il faut qu'un compresseur ait comprime l'air. Le calcul du panneau solaire permet de se rendre compte que meme en prennant des chiffres utopiques on ne peut pas comprimer de l'air avec du solaire (je pourrais faire la meme demonstration avec l'eolien). Si on ne peut pas comprimer de la'ir avec du solaire on le fera tres probablement avec du fossile, peut-etre (mais c'est peut vraissembable) avec du nucleaire. Dans ce cas la autant mettre l'energie du fossile ou du nucleaire directement dans la voiture, au moins comme ca on ne perd pas d'energie dans des conversions d'une forme d'energie a une autre.... Lit quelques posts plus haut, l'air comprime n'est qu'un vecteur d'energie. Se demander comment on va comprimer l'air plutot que comment on va faire rouler la voiture n'a aucun interet.

            montant de la TIPP : 24 milliards par an, solde de la sécu: +1 milliards en 2001

            Et ? Au risque de te casser dans ton elan tu compares des pommes et des oranges. Le fait que la securite ait un solde beneficiaire ne veut pas dire que qu'elle n'a plus de budget. A titre d'information en 1998 la securite sociale a recut 20 milliards de supplement. Reprend tes propres liens avec un bouquin d'initiation a la comptabilite.

            Heureusement qu'Il y a des gens tres bien [...] qui savent de quoi ils parlent...
            Oui hein ?

            D'autre part tu te plains du nombre accidents de la route et 2 lignes après tu fais remarquer qu'une voiture qui roule à 110km/h n'est pas une innovation suffisante...merci la cohérence...

            Nurf ? Outre le fait qu'il est absolument clair que ce soit la vitesse et non pas la fatigue ou la conduite sous influence qui soit responsable des accidents, je n'ai jamais dit qu'une voiture roulant a 110km/h n'etait pas une innovation suffisante (Meme si j'ai dait qu'une voiture a air comprime n'avait rien d'une innovation interressante). La seule chose que j'ai dit et que je ne pense pas que cette invention destabiliserait le moins du mond eles lobbies petrolier. Je le maintien.


            Kha
            • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

              Posté par . Évalué à 1.

              Si on ne peut pas comprimer de la'ir avec du solaire on le fera tres probablement avec du fossile, peut-etre (mais c'est peut vraissembable) avec du nucleaire.

              C'est justement le contraire... en rechargeant ta voiture à air comprimé sur le secteur tu utilises de l'énergie nucléaire... c'est sûr que si tu la branches sur un groupe électrogène il y a aucun intérêt, il faut effectivement supposer que l'utilisateur ai plus de jugeotte que toi ce qui ne doit pas être bien difficile...

              Dans ce cas la autant mettre l'energie du fossile ou du nucleaire directement dans la voiture

              Les énergies fossiles ne sont pas inépuisables, sont difficiles à transporter et polluent dans le cas du pétrole ; quant au nucléaire, effectivement si tu prends comme donnée scientifque crédible les films de sf je comprends que cette inovation ne risque pas de t'étonner...

              Comme tu le dis, l'air comprimé est un vecteur d'énergie mais c'est justement là l'intérêt! Peu importe si on a besoin de plus d'énergie tant qu'elle est disponible et pollue moins que le pétrole. Le principe est le même qu'avec une batterie mais avec des inconvéniants en moins (pollution, rapidité de rechargement, poids, usure...)

              A titre d'information en 1998 la securite sociale a recut 20 milliards de supplement. Reprend tes propres liens avec un bouquin d'initiation a la comptabilite.

              La contribution de l'état de 2000 à 2003 a varié entre 7,9 et 8,6 milliards soit le tiers de la TIPP (http://www.social.gouv.fr/htm/dossiers/ccss/a-02/ccss0209/ccss0902_(...)). C'est bien de sortir des nombres, mais en général on donne les sources ou des références plus précises que "supplément" plutôt que de dispenser des leçons...
              • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

                Posté par . Évalué à 2.

                C'est justement le contraire... en rechargeant ta voiture à air comprimé sur le secteur tu utilises de l'énergie nucléaire... c'est sûr que si tu la branches sur un groupe électrogène il y a aucun intérêt, il faut effectivement supposer que l'utilisateur ai plus de jugeotte que toi ce qui ne doit pas être bien difficile...

                En branchant sur le secteur il faut quand meme des heures pour recharger. Si la proportion de voitures utilisant ce systeme est grande (ie si ca a un interet quelconque) il faudra alors probablement construire des centrales supplementaires pour satisfaire ce besoin.

                Les énergies fossiles ne sont pas inépuisables, sont difficiles à transporter et polluent dans le cas du pétrole ; quant au nucléaire, effectivement si tu prends comme donnée scientifque crédible les films de sf je comprends que cette inovation ne risque pas de t'étonner...

                L'uranium n'est pas plus innepuisable que le petrole au le gaz, et bien que nettement moins polluant a court terme, sur le moyen/long terme il deveint vite uen catastrophe vu que la pollution cummule. On peut encore utiliser le nucleaire pendant une vingtaine d'annees au ryhtme actuel, apres on va avoir de vrais problemes de stockage des dechets.
                Le probleme des dechets peut etre ammoindri grace a un sur generateur, mais ca n'a aps la'ir d'etre ce vers quoi les dirigeants se tournent. J'espere que la fusion arrivera a prendre le relais a temps.

                Pour le deuxieme point il ne s'agit bien entendu pas de mettre uen centrale dans la voiture, mais de perfectionner les voitures electriques. Il y a aura toujours besoin de centrales supplementaires, mais au moins on gicle un rendement de l'ordre de 10% de la chaine, donc techniquement on arrive au meme resultat avec uen production d'energie 10 fois moindre. Hors la question n'est pas tant comment produire de l'energei mais comment se satisfaire de moins d'energie.

                Comme tu le dis, l'air comprimé est un vecteur d'énergie mais c'est justement là l'intérêt! Peu importe si on a besoin de plus d'énergie tant qu'elle est disponible et pollue moins que le pétrole. Le principe est le même qu'avec une batterie mais avec des inconvéniants en moins (pollution, rapidité de rechargement, poids, usure...)

                La rapidite de rechargement me parait un peu difficile a donner comme un avantage. On ne peut pas compresser de l'air a des vitesses monstrueuses, l'elevation de temperature qui resulterait serait hallucinante. Des lors les "stations haute pression" evoquee dans le site ne peuvent etre que d'ennormes reservoirs d'air comprime a plus de 300bars. Ce qui pose un double probleme :
                1- comment comprimment-ils l'air ? Si il faut 6h sur du secteur a environ pour comprimer assez d'air pour faire le plein sur une voiture, combien faut-il de puissance pour comprimer de l'air en permanence pour toujours avoir a la pompe de quoi satisfaire la demande ?
                2- Comprimer de l'air produit de la chaleur. Un ennorme reservoir qui comprime en permanence produit combien de chaleur par jour ? Quels sont les effets ?


                La contribution de l'état de 2000 à 2003 a varié entre 7,9 et 8,6 milliards soit le tiers de la TIPP (http://www.social.gouv.fr/htm/dossiers/ccss/a-02/ccss0209/ccss0902_(...))). C'est bien de sortir des nombres, mais en général on donne les sources ou des références plus précises que "supplément" plutôt que de dispenser des leçons...

                Le budget n'est qu'une des facons dont la securite sociale gagne son argent, il y a aussi les prelevements sociaux et patronnaux et les subventions aux hopitaux. Quand aux sources comem je te l'ai dit j'ai utilise les tiennes. Je ne voyais donc pas vraiment l'interet de les citer a nouveau.

                Kha
      • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

        Posté par . Évalué à 1.

        Je suis assez d'accord avec toi mais y'a un point qui m'hérisse:
        2) Une bonne partie de l'économie du pays (spécialement en France où la TIPP est scandaleuse)
        Euh, t'es déjà allé ailleurs qu'en France (en Europe je parle)... De ce que je connais, en Allemagne, en Grande Bretagne, les carburants sont au moins aussi chers qu'en France. Et le gasoil est au même prix que le sans plomb. En Irlande, les carburants sont environ 30 à 50 centimes plus chers qu'en France. Pire, peut-être, en République Tchèque, en Hongrie, le prix des carburants est le même qu'en France, alors que le niveau de vie est franchement pas le même.
        Donc avant de râler parce que en France la TIPP est scandaleuse, il faut peut-être se renseigner pour voir ce qui se fait à côté. Peut-être que d'autres pays Européens que je ne connais pas pratiquent des prix plus attractifs pour les carburants, mais force est de constater que parmi nos voisins, beaucoup vendent le carburant au même prix, voir plus cher.
        Et merci de ne pas faire allusion aux USA où le gallon est à un prix défiant toute concurrence, c'est la cause de leur première place au rang des pire pollueurs au Monde. :P

        Cela ne règle pas le problème sur le fond (émission de gaz à effet de serre), mais il faut reconnaître qu'en Europe, le prix des carburants allié à des normes toujours plus contraignantes au niveau de la pollution a forcé les constructeurs automobiles à développer des technologies moins polluantes. (mais cela ne m'empêche pas de m'énerver dès que j'entends ou vois une pub pour une voiture où le message est en gros "la nature vous remercie d'avoir choisi la nouvelle Citronault Pipeau car elle respecte la nature"... foutaises...).

        Mais sinon oui, il y a toujours le problème des lobbies... Même si pour l'instant les solutions alternatives les plus viables (comme la pile à combustible) reste très difficile à produire en masse (la plupart des métaux comme l'acier sont poreux à l'hydrogène liquide, et les solutions sont pour l'instant très chères. Et il reste le problème de la production dudit hydrogène...).
    • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

      Posté par . Évalué à 5.

      Si de déplacer le probléme ca résoud celui des 30% d'enfants souffrant de problémes respiratoires en permanence en zone urbaine, de la petite toux jusqu'à l'asthme de plus en plus présent, c'est peut être déja un progrés interressant?
      Et les nuisances sonores? Ca serait pas un mieux, ça aussi?
      Ah mais non, utilisons notre intelligence à légitimer nos grosses cylindrées!
    • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

      Posté par . Évalué à 1.

      ça le déplace pas.

      ça le centralise.

      et de mon avis, il est plus facile de tuer _un_ foyer de pollution que 20 Millions.

      En tout cas, c'set pas en faisant rien que l'air pollué des _villes_ va s'améliorer. Alors que là ... on pourra ptet même vivre à grenoble ..( avec le nouveau stade )
  • # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

    Posté par . Évalué à 1.

    Quelqu'un peut confirmer, que les premiers tours de roues que font les formules 1 sont faits avec de l'air comprimé ?
  • # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

    Posté par . Évalué à 1.

    ca donne quoi en terme de sureté de fonctionnement ?
    un réservoir d'essence ca n'explose pas si facilement que ça, par contre une bouteille gonflée à 300 bars ça peut faire pas mal de dégats (le réservoir en carbone garantit-il la sureté ???)

    Sur l'aspect écologique, ce système est équivalent aux moteur électrique (ça dépend du rendement relatif air comprimé / batteries) . Le problème du recyclage des batteries en moins.

    Un autre souci : l'encombrement du réservoir (300l). Il ne doit pas rester beaucoup de coffre.
    • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

      Posté par . Évalué à 1.

      Je connais le pb coté compresseur, tu as une plaque sur les cuves et tu dois les changer en principe au bout d'un certain nombre d'année. Je pense que ça doit etre pareil pour les bouteilles de plongée.
      • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

        Posté par . Évalué à 2.

        Les bouteilles de plongées doivent être ré-éprouvées périodiquement (2 ans) et inspectées visuellement tous les ans mais sinon elles durent longtemps (en France, elles sont généralement en acier).

        Reste qu'à part la maintenance régulière du "réservoir" il y a aussi, en martière automobile, le risque d'accident.. et 90m² d'air libérés d'un coup sous tes fesses, ça doit te catapulter relativement loin..
        • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

          Posté par . Évalué à 1.

          Je pense que ça doit etre prevue pour mais bon c'est bien de le signaler. Le gpl aussi a ce compte là et en plus ca explose ...
        • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

          Posté par . Évalué à 1.

          les bouteille de plongée font 15l en général , pas 300 et elles sont bien trop lourdes par rapport à leur volume pour une utilisation automobile (400kg pour 300l en équivalent bouteilles de plongée soit 20 bouteilles de 15l). De plus elles nécessitent pas mal de maintenance pour garantir leur sureté alors qu'elles ne sont pas sensées subir de gros chocs.
          J'imagine qu'une solution technique a été trouvée mais quelle est-elle ?
          • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

            Posté par . Évalué à 2.

            | J'imagine qu'une solution technique a été trouvée mais quelle est-elle ?

            Utiliser des maths : au niveau du poids, le rapport du conteneur est en rapport
            lineaire avec la surface du conteneur, et non pas du volume.
            Un seul récipient de 300l pesera donc moins que 20 récipipents de 15l.

            Pour des éléments mathématiques de réponses, considérons un récipient cylindrique, de rayon R et de hauteur h.
            La surface est : 2*pi*R*h
            Le volume est : pi*R*R*h

            A hauteur constante, on voit que la croissance de la fonction volume est plus importante que la fonction surface (si le rayon est la variable).

            En tres gros est tres rapide, si on veut l'equivalent en volume de 20 bouteilles de gaz, on aura un conteneur de poids sqrt(20) fois plus important, soit entre 4 et 5 fois plus important, soit a peu pres pour l'exemple une centaine de kilogrammes.
    • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

      Posté par . Évalué à 1.

      Je n'ai pas les chiffres officiels, mais si l'air fortement comprimé risque d'être un poil plus dangereux que l'essence classique, il le sera en revanche moins que du GPL, par exemple.

      Ensuite, une soupape bien conçue et correctement dimensionnée devrait suffire à réduire considérablement les risques. D'autre part, on pourrait inventer d'autres gabarits pour les réservoirs (par exemple une forme très longue épousant les reliefs du chassis) puisque l'air ne serait plus une denrée à protéger et qu'une fuite d'air serait complètement anodine par rapport à une fuite d'essence.

      Sur l'aspect écologique, outre le recyclage - et également la production - des batteries, je pense que le rendement sera tout de même meilleur pour les raisons exposées au dessus (possibilité de recharger une citerne pratiquement n'importe où).

      Et puis il y aura problablement plein d'avantages connexes:

      - Le temps nécessaire pour faire un plein sera probablement équivalent à celui du GPL, à comparer avec l'électrique où une nuit peut s'avérer nécessaire.
      - On pourra faire le plein pratiquement partout, y compris dans son garage. On peut même imaginer une citerne commune dans les parkings des immeubles.
      - Ce sera probablement beaucoup plus silencieux, le flux d'air peut s'écouler en continu, ce qui évite l'effet quatre temps: réduction des vibrations, etc.
      - On n'est pas obligé de laisser le moteur tourner au feu rouge ou dans les embouteillages (1 point partout avec l'électrique).
      - On pourrait même imaginer un petit compresseur de secours avec une petite batterie pour regonfler le réservoir suffisament pour permettre au conducteur de rejoindre la citerne la plus proche (citernes désormais plus fréquentes que les stations services) ...

      Etc.
      • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

        Posté par . Évalué à 3.

        Je ne sais pas si tu conçois bien ce que c'est que 300bars de pression (ne pas confondre avec se prendre une pression dans 300 bars).

        A 300bars, il n'y a pas de "fuite" dans le réservoir, à mon avis: Il pète et il est inutilisable.

        Un réservoir de 300l à cette pression qui explose, c'est 90m3 de gaz libérés, donc tu es en orbite. Rien à voir avec un réservoir GPL dont la pression de service est d'environ 10b.

        Quand à gonfler rapidement, ça serait probablement très rapide puisque je pense que l'on utiliserait des réservoirs tampons avec lesquels ont équilibrerait la pression (donc pccht, c'est fait).

        Côté silence, il y aura plus de silence dans la rue (risque d'accident accru, en passant) mais moins dans ton immeuble (avec le compresseur qui y tournera).

        Par contre pour ton réservoir sur batterie, tu peux aussi imaginer sur pile.. mais il ne s'agit pas de gonfler le ballon du fiston, hein, donc je n'y crois pas trop.


        Bon, je sais, chuis négatif.. C'est la fin de la journée, désolé ;-)
        • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

          Posté par . Évalué à 1.

          Bon, je sais, chuis négatif.. C'est la fin de la journée, désolé ;-).
          Non, c'est très pertinent au contraire.
          Toutefois, quand je disais fuite, je parlais de fuite contrôlée, pas d'une fissure dans le réservoir, ce qui peut effectivement s'avérer dramatique, spécialement en cas de colision (et les accidents de la route sont encore fréquents).

          ne pas confondre avec se prendre une pression dans 300 bars).

          A mon avis, arrivé là, l'effet sera le même :-)
        • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

          Posté par . Évalué à 1.


          Côté silence, il y aura plus de silence dans la rue (risque d'accident accru, en passant)


          faudra mettre une option "choisissez le bruit de votre voiture au format mp3, ogg ou wav"

          - camion
          - voiture de course
          - cyclomoteur
          - twingo
          - avion
          - sonnerie personnalisée grâce à 3615 voiture

          -------->[]
      • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

        Posté par . Évalué à 1.

        pour le bruit à partir d'une certaine vitesse (50 Km si mes souvenirs sont juste), la principale source c'est le frotement de pneu sur la route...
  • # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    1/ Un problème cependant, c'est que Guy Nègre promet une démo aux journalistes depuis des mois et des mois et que personnes n'a toujours rien vu venir... Ce qui fait dire à certaines mauvaises langues que le système n'est pas franchement au point.

    2/ L'autre problème, cité plus haut, c'est qu'il faut produire l'air comprimé et que l'on déplace la source de pollution. C'est comme pour les voitures à hydrogène. Ca pollue peu en direct, sauf qu'il faut le produire (craquage, électrolyse, etc).
    • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

      Posté par . Évalué à 1.

      Ce n'est pas comparable avec l'hydrogène à mon avis ou effectivement il faut cramer pas mal d'energie et qui surtout est totalement hors de prix et techniquement très complexe. Avec le moteur a air on est davantage sur un moteur traditionnel mais il est certain qu'il faut bien remplir les cuves d'une maniere ou d'une autre.
      • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        > totalement hors de prix

        Toyota, qui est champion des véhicules écologiques (chez eux, ça marche, c'est déjà commercialisé et c'est déjà rentable : voir la Prius), a prévu de commercialiser un véhicule à hydrogène vers 2010. Ce sera sans doute cher mais pas hors de prix (voir la Prius, qui est chère mais pas hors de prix et qui, au niveau blocs moteur, a 10 ans d'avance sur les principaux concurrents).

        > Avec le moteur a air on est davantage sur un moteur traditionnel

        Ce n'est pas un avantage propre à l'air comprimé.

        Tu as des BMW avec des moteurs à combustion interne dérivés des moteurs essences de série qui fonctionnent correctement à l'hydrogène (notamment des vieilles Série 7 à moteur V8, de mémoire).

        L'hydrogène peut être utilisé de deux manières : dans des piles à combustible (et là c'est une technologie électrique) ou dans un moteur à combustion interne (et là tu retombes sur une technologie proche de l'actuelle.
        • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je me permets de réagir, surtout parce que ça fait plusieurs jours que je passe 10h/jour dans la Prius pour faire des tournages publicitaires :)

          La technologie est vraiment épatante et le concept revolutionnaire, ceci dit je ne sais pas si tout le monde va le comprendre.
          Les gens se disent que le concept est bidon parce qu'ils pensent que la voiture fait de l'economie d'energie lorsqu'elle roule à l'electricité. Or elle le fait relativement rarement, à peu près 20-30% du temps en ville et moins sur autoroute.
          Ce qui se passe en fait c'est que la voiture ne gaspille pratiquement aucune goutte d'essence par rapport à une voiture classique. Dans toutes les situations où le moteur à essence peut s'éteindre (feu rouge, embouteillage, longue descente,...) il le fait et lorsque la puissance fournie par le moteur est superieure à celle utilisée par la voiture, le surplus est reversé dans la batterie sous forme d'electricité. Donc en fait le moteur electrique ne sert qu'à réutiliser cette energie récuperée et qui aurait été gaspillée dans une voiture classique...
    • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

      Posté par . Évalué à 2.

      1/ Un problème cependant, c'est que Guy Nègre promet une démo aux journalistes depuis des mois et des mois et que personnes n'a toujours rien vu venir... Ce qui fait dire à certaines mauvaises langues que le système n'est pas franchement au point.

      une cabale des pétroliers ? ;-) (quoique ...)

      2/ L'autre problème, cité plus haut, c'est qu'il faut produire l'air comprimé et que l'on déplace la source de pollution. C'est comme pour les voitures à hydrogène. Ca pollue peu en direct, sauf qu'il faut le produire (craquage, électrolyse, etc).

      certes mais cela permet de centraliser la production dans des centrales spécialisées et d'obtenir de meilleurs rendement au final qu'une foultitude de petites unitées de production. Ca permet aussi de centraliser les moyens de gestion des problèmes écologiques.
      • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        > une cabale des pétroliers ?

        Un peu mais pas uniquement. C'est un véhicule de niche, les gens ne se rueront pas dessus et ça ne menace pas les grandes marques. Par contre, Guy Nègre a visiblement multiplié les effets d'annonce et ça l'a un peu déforcé.

        > centraliser la production

        C'est un avantage. Mais il faut quand même calculer le bilan énergétique global. Je me souviens d'un calcul de Sciences et Vie qui attribuait au diesel un rendement de 28% et à un véhicule électrique, un rendement de 17%, à cause de la longueur de la chaîne de transport et des pertes successives (centrale à 33%, ligne électrique à 95%, batterie, moteur à 95%).
        • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          D'ailleurs, sur Yahoo, on peut lire : on assure que les premiers essais seront possibles dès le prochain Salon de l'Automobile de Genève, en mars 2003. Etes-vous aussi impatients que nous de les découvrir ?
          A ma connaissance (on est en mars 2004), on ne l'a toujours pas vu rouler pour un usage quotidien.
    • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

      Posté par . Évalué à 2.

      1/ Un problème cependant, c'est que Guy Nègre promet une démo aux journalistes depuis des mois et des mois et que personnes n'a toujours rien vu venir...

      Et pourtant il parait que c'est bien réel, je crois même qu'en fait il comprime son vent avec i2bp.


      ...pom popom... []
  • # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Ça me plairait bien ce genre de véhicule, mais là, ils sont pas très jolis esthétiquement :-()@@
  • # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

    Posté par . Évalué à 1.

    " Temps du plein : Environ 5h30 en 230V monophasée, de 3h30 à 4h00 en 380V, 3 minutes en station haute pression."

    no comment.
    • [^] # Re: Après le biodiesel : le moteur à air comprimé

      Posté par . Évalué à 1.

      C'est un véhicule prévu pour des déplacement urbain, son autonomie et son temps de charge n'a rien d'etonnant (comparable a des véhicules electriques).
      5h30 au pire c'est pas mal, ca te laisse le temps de la recharger pendant la nuit.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.