• # Et pour aller plus loin

    Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

    Avec le pinephone, il est assez facile d'essayer d'autres distros que celle installée par défaut: il suffit d'une carte microSD flashée avec la distro de son choix.

    Pour aller faire son marché, c'est par là: https://wiki.pine64.org/wiki/PinePhone_Software_Releases

    Attention, tout n'est pas forcément très fonctionnel…

    • [^] # Re: Et pour aller plus loin

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-1). Dernière modification le 26/02/21 à 10:28.

      Mon prochain téléphone sera un pinephone. D'ici là, il aura bien évolué et sera complètement fini et fonctionnel. Je compte, en effet, garder encore quelques années mon téléphone actuel.

      Designeuse de masques pour sphéniscidés.

      • [^] # Re: Et pour aller plus loin

        Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 26/02/21 à 07:52.

        Je tiens à confirmer que, comme le suggère ton commentaire, le Pinephone n'est à ce jour, pas vraiment utilisable au quotidien, même si les progrès sont rapides. Le support des applications Android, même si ce n'est pas indispensable, est suffisant mais minimal, et il n'y a toujours pas de notifications push quand il est en veille. Par ailleurs, peu d'applications natives s'adaptent à un petit écran - sans parler du fait que, même quand c'est le cas, elles ne sont pas optimisées pour une utilisation sur mobile en termes de consommation de batterie. Cela dit, l'autonomie est bonne, et un (vrai) clavier physique avec une batterie supplémentaire est prévu à la vente au printemps.

    • [^] # Re: Et pour aller plus loin

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

      Et pour installer n'importe laquelle de ces distributions sur l'EMMC, voir l'outil Jumpdrive.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.