Journal Points de montage USB qui dansent la gigue...

Posté par .
Tags : aucun
0
5
juin
2004
Bonjour cher journal,

je te parle pour la première fois, mais comme on dit il faut un début à tout !

Voilà mon problème :

L'USB marche bizarrement, par exemple si je met une clé USB elle sera visible comme /dev/sdc (j'ai deux DD scsi avant), et si je l'enlève puis que j'en met une autre au même endroit, cette nouvelle sera en /dev/sdd.
Bien sûr je fais les choses "proprement", je monte, je démonte etc...

Bilan : il m'est impossible de définir une entrée valable dans la fstab pour que, par exemple, ma clef USB soit montée dans /mnt/usb


On a des problèmes similaires avec par exemple un scanner USB, je branche mon scanner, et pour qu'il soit accessible à l'utilisateur je dois changer les droits du fichier /proc/bus/usb/001/002 (par exemple), là je peux l'utiliser. Mais si je le débranche, puis que je le rebranche, il passe sur /proc/bus/usb/001/003 !
Et donc il faut refaire la manip :(

Qu'existe-t-il comme méthodes propre pour faire correctement les choses ?
Utiliser un système de montage automatique qui lui se fera chier à chercher les trucs kivonbien ?
Et pour le scanner : modifier le répertoire /proc/bus/usb pour qu'il appartienne à un groupe USB dont l'utilisateur ferait partie résoudrait-il le problème ? (En fait la question est plutôt "Est-ce que c'est la *bonne* manière de faire ?", parce que je peux tester, ça ne mange pas de pain...)

Wala, wala,

Yth.
  • # ...

    Posté par . Évalué à 2.

    Pour la clef usb tu peux utiliser : http://castet.matthieu.free.fr/download/util-linux-2.12pre.patch(...) qui rajoute le support de LABEL et UID pour le fat (c'est le fs de ta clef je suppose).

    Ensuite il suffit de mettre dans ton fstab
    LABEL=le_label_de_ma_clef les_options_qui_vont_bien

    Pour le scanner, en utilisant udev, tu dois pouvoir aussi recuperer les infos sur les periph usb (type,...) et cree une regle pour ton scanner, mais la je n'ai jamais regarde en detail...
    • [^] # Re: ...

      Posté par . Évalué à 4.

      Pour le reste : hotplug. Il reconnait qu'un nouveau périph est plug, il regarde sa base et regarde s'il y a un script shell associé qui pourrait faire la manip. C'est ce que j'utilise pour mon APN et ça marche vraiment bien. Faut juste bien lire la doc, et ça marche assez rapidement.

      Et l'idée de definir un groupe et de changer les droits est tout simplement ce qu'il faut faire, hotplug permet de le faire de façon transparente.

      Sinon, y'a la méthode plus barbare : dans les options dans fstab pour monter /proc/bus/usb : définir les droits de montage. Avec devgid et devuid je crois, mais je n'en suis pas sûr.
      • [^] # Re: ...

        Posté par . Évalué à 3.

        Pour ma part je pense que le trio gagnant est noyau 2.6 avec udev et hotplug... comment se faliciter la vie avec les périphs (surtout les nouveaux objets USB :-) que l'on monte et démonte à chaud. Avec de jolis rêgles udev, et de jolis scripts hotplug, on va très loin dans la simplification et l'automatisation...
        Pour ceux qui peuvent et qui en auraient l'utilité, je vous conseille de vous y intérêsser fortement.
      • [^] # Re: ...

        Posté par . Évalué à 3.

        Bon, en fait pour le scanner USB c'est réglé, en farfouillant dans hotplug j'ai vu qu'il le mettait dans un groupe scanner, il m'a suffit de créer ce groupe, et de m'ajouter dedans. (hop, aujourd'hui j'ai découvert l'utilité et le fonctionnement de hotplug...)

        Mais je n'ai pas tout compris entre les /dev et /proc/usb...
        Par exemple : à quoi servent mes /dev/usb/scannerxx, sachant que ce sont les droits de /proc/usb/00x/00y qui sont pris en compte ?
        C'est juste que j'ai des /dev inutiles, restes d'un ancien module kernel usb-scanner qui ne sert plus ? (Je suis passé au 2.6, et des choses ont changé à ce niveau là...)


        Sinon matthieu, pour le LABEL ça remplace le device ?
        Dans la fstab on met :
        /dev/??? /mnt/??? fstype options 0 0
        Mon problème c'est au niveau du /dev/??? qui n'est pas le même quand je débranche/rebranche ma clef USB...

        En fait là je cherche du côté de ça : http://users.actrix.co.nz/michael/usbmount.html(...)
        Le lien est dans la FAQ de udev, ça marche assez bien, et ça ne nécessite pas de toucher au fastab (donc rend ma question sur le LABEL inutile, mais bon, pour ma culture générale je la pose quand même.)
        Il ne me reste plus qu'à adapter le script à mes envies :)

        Merci en tout cas !

        Yth.
  • # yet another ma solution

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Je comptais justement poster un journal sur le sujet (je vais quand meme le faire)

    Tout est plus simple avec UDEV. Je conseille vivement à tout le monde d'abandonner devfs et le dev statique. Ca résout typiquement (en autre) ce genre de problèmes de décalage de numéro. Par contre il faut évidemment passer aussi au noyau 2.6, mais ce n'est pas difficile.

    J'ai écrit un petit script qui fonctionne avec 2.6 et udev et qui permet de créer automatiquement
    1) un point de montage
    2) la bonne ligne dans le fstab

    Le nom du périphérique est récupéré dans les infos "product" ou "manufacturer" depuis /sys.

    Tout est expliqué ici : http://ccomb.free.fr/wiki/wakka.php?wiki=UsbMassStorage(...)
  • # Points de montage USB qui dansent la gigue...

    Posté par . Évalué à 0.

    Utilise devlabel, il te créé un lien symbolique quand tel ou tel periph USB de connecte (que tu auras auparavent listé dans le fichier de config qui va bien).
    • [^] # Re: Points de montage USB qui dansent la gigue...

      Posté par . Évalué à 2.

      Hmm, ça va fonctionner correctement pur toutes les clef USB (par exemple) que j'aurai déjà configuré dans devlabel.
      Mais pas pour une clef qu'un pote amènerai chez moi par exemple ? Là il faudrait refaire la conf, bref faire des opérations d'administration sur la machine...

      Donc par extension ce n'est pas utilisable dans une configuration par défaut censée tourner sur n'importe quelle machine... Ou par un novice sous linux.
      Ai-je tort ?

      Si c'est bien le cas, ce n'est pas ce que je recherche.
      Le script de Christophe Combelles me parait nettement plus adapté.

      Mais merci pour l'info :)

      Yth.
      • [^] # Re: Points de montage USB qui dansent la gigue...

        Posté par . Évalué à 2.

        D'ailleurs udev fait aussi ce que propose devlabel.
        C'est sa principale utilité en fait si j'ai bien suivi la FAQ.
        Et de ce que j'ai pu voir udev semble plus "puissant" que devlabel, il permet des règles bien plus complexes que simplement le label utilisé par devlabel.

        Certes, ça rend la chose encore moins utilisable pour un néophyte... Mais de toute façon on est sorti du domaine de l'accessible à monsieur toutlemonde.

        Yth.
  • # Linux à la traîne ?

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    C'est quand je vois ce genre de problème, qui persiste depuis des années, et toutes les solutions pour le résoudre, que je me dis que Linux est vraiment à la traine, sur certains points, notamment l'USB.
    Dire qu'on en est encore à ce dire, en ce moment, que la solution vient enfin d'arriver, et que maintenant, avec udev ou avec machin, tout va bien. _Maintenant_, tout va bien... On croit rêver. Genre 10 ans après Win et Mac, chez nous, en 2004, ouf, tout va bien.
    Pas pour tout le monde, on dirait, de toute façon.
    • [^] # Re: Linux à la traîne ?

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est bien vrai ça !

      Mais nous sommes sauvés, des gens motivés se bougent pour que les choses deviennent enfin simples et accessibles pour le commun des mortels, et tout ça en GPL, c'est à dire que c'est du patrimoine de l'humanité et non de simples sociétés aussi gigantesques soient-elles !

      Quand même des fois il existe de belles choses sur terre...

      ...

      Ceci mis à part, oui, Linux n'est pas parfait, mais existe-t-il un OS parfait au monde ? Un OS qui fasse tout parfaitement comme on le désire et simplement ?
      Mince, je crois bien que non...
      Mais que faire alors ? Puisque même les sociétés commerciales n'en sont pas capables, et que donc on ne peut se reposer *entièrement* sur le merveilleux travail d'autres personnes ?

      Et bien on se retrousse les manches et on fait nous-même ce qui nous est utile...
      Et quel meilleur modèle que l'Open-Source pour ne pas faire ça tout seul et donc pour avoir une chance d'y arriver ..?
      Enfin tu peux toujours aller bosser chez Microsoft et essayer de les convaincre d'ajouter à LongHorn le support pour les 486, et de fournir directement dans le système un serveur web, ftp, mail, ssh, et pourquoi pas, soyons fous, un navigateur internet qui marche correctement et qui soit agréable à utiliser !

      Yth.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.