Accessibilité: Oracle prend Sun mais se débarrasse de Willie Walker

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
29
10
fév.
2010
Communauté
La question se posait depuis l'acquisition de Sun par Oracle : que va garder ce dernier du premier ? Apparemment, pour le côté « accessibilité », pas grand chose : Oracle vient de licencier Willie Walker, principal développeur du lecteur d'écran Orca, utilisé par les mal-voyants et non-voyants pour pouvoir utiliser le bureau GNOME (et à l'avenir KDE).

Joanmarie Diggs a écrit une lettre ouverte à Oracle, et des fils de discussions commencent à s'ouvrir ici et là.
Une question est : qui doit supporter la charge du développement de l'accessibilité ? Le travail est très important, le bénévolat ne suffit pas, c'est seulement depuis que quelques entreprises s'en sont occupés que l'accessibilité grand public a vraiment pris son envol au début des années 2000, et qu'OpenOffice.org est enfin relativement utilisable par des non-voyants.

NdM : merci à Gilles Casse qui nous a aussi proposé une dépêche sur le sujet. Lors de l'annonce de l'achat de Sun par Oracle, tout le monde se posait la question de mySQL, OpenOffice.org, etc. Dans le monde de l'accessibilité, la question était surtout "quid d'Orca?" J'avais posé la question à Willie, sans réponse (il n'en avait sans doute pas lui-même). Elle est venue de manière indirecte lorsque Willie a annoncé utiliser désormais une adresse gmail:
http://osdir.com/ml/orca-list/2010-01/msg00268.html

Bien que Willie ait affirmé sa volonté de continuer le développement d'Orca, si possible dans le cadre de son nouveau travail, et sinon dans son temps libre, il se pose la question de la pérennité d'Orca et de l'accessibilité de manière générale.

Les commentaires en réponse à la lettre ouverte de Joanmarie Diggs sont surtout du point de vue des utilisateurs, qui voient là un abandon et craignent ne plus pouvoir utiliser leur Linux (il faut comprendre que cela peut éventuellement signifier une perte d'emploi, faute de pouvoir travailler !).

La discussion slashdot contient diverses discussions, notamment pourquoi cela devrait être à Oracle de supporter la charge de l'accessibilité du bureau Linux. Une chose à comprendre est que le travail est très important et qu'avant de pouvoir contribuer, il faut un certain apprentissage de toute la problématique de l'accessibilité, et du coup la communauté de bénévoles est réduite, et ce n'est que depuis que quelques entreprises ont jeté leur nez dans le bureau gnome dans le début des années 2000 qu'on a pu enfin voir un essor de l'accessibilité "grand public" sous Linux: Baum avec gnopernicus, IBM avec LSR, et Sun avec Orca. Il est intéressant de noter le commentaire d'un certain "exSun" en réponse à la lettre: « As a former Sun director who actively supported (by allocating headcount) assistive technologies in Sun's developer products, it's clear Oracle doesn't care. Sun cared tremendously, but we also supported much more than our share of the overall free & open ecosystem - you will not see that same behavior from Oracle » Et à côté, voir Oracle essayer de se montrer rassurant dans la discussion LWN (http://lwn.net/Articles/373686/). Il faut savoir par ailleurs qu'aux États-Unis l'amendement section 508 impose en gros que tout logiciel produit/utilisé/etc. par le gouvernement doit être accessible.

Bref, la question est ouverte: comment assurer une pérennité de l'accessibilité ? Dans la discussion Slashdot, il est fait une comparaison avec l'internationalisation des logiciels. Est-ce qu'il y aurait moyen de reproduire le schéma de l'effort qui y a été réalisé ? Il a aussi été proposé de demander un soutien de la fondation Mozilla. Ou bien lever des fonds publics ?
  • # Ben

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    pourquoi cela devrait être à Oracle de supporter la charge de l'accessibilité du bureau Linux.

    Si Sun travaillait sur l'accessibilité de GNOME, ce n'était pas pour les beaux yeux de Linux, c'est que GNOME est le bureau par défaut de Solaris, et l'accessibilité est obligatoire pour certains marchés US.
    • [^] # Re: Ben

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      As-tu lu le détail de ma dépêche ? J'y mentionne qu'effectivement, pour
      tous les marchés publics les logiciels doivent être accessible. Dans le
      cas de Sun, exSun affirme que l'accessibilité allait bien au-delà de
      juste l'environnement gnome, et je confirme.
  • # Déséquilibre de la société

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Quand on voit cette (fausse) économie de bout de chandelle faite par un groupe dirigé très certainement (comme toutes les grandes entreprises) par des financiers et les bonus octroyés aux banquiers comme http://www.liberation.fr/economie/0101617336-pertes-et-bonus(...) on peut s'indigner de voir à quel point les parasites de la société sont mieux lotis que ceux qui produisent des richesses matérielles ou immatérielles.
    • [^] # Re: Déséquilibre de la société

      Posté par . Évalué à 4.

      « Pardon aux familles des handicapés, toussa... »

      Sylvestre Étalon, CEO de la World DataBase Company
    • [^] # Re: Déséquilibre de la société

      Posté par . Évalué à 9.

      Je ne peux que aller dans ton sens...

      La finance a été créé pour servir comme moyen (facilité les échanges, prêt de l'argent pour aider à créer une entreprise, à acheter,...) pour fluidifier l'économie de marché.

      Quand je vois, combien ils font de bénéfice alors qu'ils ne créent au final aucune valeur, je me dis que tout cet argent a bien été pris à quelqu'un! En l'occurrence, des entreprises ou des particuliers où il aurait été bien mieux employé.

      La finance n'est plus un moyen mais est devenu une fin en soit (comme beaucoup de chose avec un marché non réglementé).
      • [^] # Re: Déséquilibre de la société

        Posté par . Évalué à 7.

        La finance n'est plus un moyen, mais est devenue une fin en soit

        Je dirais même plus, la finance est devenue une fin en soi.
        En fait, la finance est toujours un moyen, mais un moyen pour les meilleurs d'entre-nous de réussir leurs vies, en ayant les ressources nécessaires pour s'acheter une (voire plusieurs) Rollex avant d'atteindre l'âge fatidique de 50 ans.


        « Si on ne voulait qu'être heureux, cela serait bientôt fait. Mais on veut être plus heureux que les autres, et cela est presque toujours difficile parce que nous croyons les autres plus heureux qu'ils ne sont. » - Montesquieu
      • [^] # Re: Déséquilibre de la société

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Je pense qu'il n'y a pas que les banquiers qui sont devenus des parasites de la société, ce sont tous ceux qui touchent des revenus dus à leur position et qui ne correspondent pas à leur travail ou font un travail inutile pour la société. Je pense par exemple aux avocats d'affaires qui disent "faire de l'argent" et qui en réalité ne font que le déplacer. Au final ils ponctionnent des gens qui produisent des richesses.

        Un reportage télévisé récent montrait qu'il n'y avait plus aucun avionneur à la direction d'Airbus. Je pense que pour Oracle, il y a peu de chances qu'un informaticien ayant des compétences actualisées fasse partie de la direction.
      • [^] # Re: Déséquilibre de la société

        Posté par . Évalué à 3.

        Le capitalisme a servi à contenter la classe moyenne.

        Le néo-libéralisme dans lequel nous vivons ne sert qu'à soutenir la croissance et à créer du besoins. Une croissance telle qu'on nous la vend (2,5%/an) signifie que vous devez doubler votre consommation tous les 25 ans.On verra bien mais j'ai des doutes sur l'avenir de ces concepts.
    • [^] # Re: Déséquilibre de la société

      Posté par . Évalué à 10.

      Mais non, c'est une vraie économie, qui permet à Oracle de se concentrer sur son coeur de métier... la régate en multicoque !

      Désolé, je sors...
      • [^] # Re: Déséquilibre de la société

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        En fait la régate multicoque c'est juste une excuse pour donner du travail aux avocats de la boîte.

        D'ailleurs ils ne font pas de régate. Ils montent le matin sur le bateau et redescendent le soir. Le bateau n'a pas bougé lui, c'est trop dangereux, ils risquent de le casser.

        "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

    • [^] # Re: Déséquilibre de la société

      Posté par . Évalué à -2.

      c'est quand même pathétique de ressortir toujours les mêmes poncifs affligeants que ce soit pour le réchauffement climatique, HADLOPSSI (golgoth) 22, ou pour la chute des cheveux de Madame Michu. non pas qu'ils ne sont pas pertinents.
      Mais à un moment, il est temps de réfléchir au vrai problème qui nous occupe: la cohabitation de communautés et d'acteurs plus ou moins d'accord pour embrasser les modèles des premières.
      Nous reparler des vilains traders (oui ils sont vilains, mais ce n'est pas pour ça que Willie Walker a été remercié) sans cesse, ne fait qu'asseoir un sentiment: que vous ne savez pas de quoi vous parler, mais que vous avez absolument un besoin irrépressible de vous exprimer sur tout et n'importe quoi. Comme tous ces "commentateurs" éclairés qu'on voit déverser leur loghorrée immature à propos des complots arabo-sionistes qui sont là pour nous voler pain, femmes et tables de black-jack....
    • [^] # Re: Déséquilibre de la société

      Posté par . Évalué à 8.

      Avant de raconter n'importe quoi, ca serait bien de s'informer...

      Oracle est dirigee par le meme gars qui l'a fondee avec son argent de poche il y a plus de 30 ans, et ce gars n'avait pas de diplome de finance, il n'avait d'ailleurs pas de diplome, il avait suivi des etudes d'informatique par contre et bossait sur des bases de donnees.

      Ca ne le rend pas forcement sympathique, mais faudrait penser a arreter de raconter n'importe quoi sur eux simplement car ils ont pris une decision qui ne plait pas.
  • # Mozilla n'est pas la vache à lait des logiciels libres

    Posté par . Évalué à 9.

    > Il a aussi été proposé de demander un soutien de la fondation Mozilla. Ou bien lever des fonds publics ?

    Je remarque que dès qu'un projet libre majeur nécessite un financement, on se tourne automatiquement vers la MoFo. La MoFo génére des revenus relativement importants et se montre déjà très généreuse vis à vis du libre, ils emploient des développeurs, financent des projets tiers (GNOME, Theora, etc ...), des événements, lobbying etc ... Mais la MoFo n'a pas pour finalité de devenir la vache à lait du libre (et surtout ne le peut pas !). Sans oublier qu'il est particulièrement malsain de dépendre d'un unique sponsor comme le confirme le cas d'Orca.

    Il est plus pertinent d'aller taper à la porte des distributions desktop commerciales pour qui l'accessibilité est stratégique pour leur business. À vot' bon coeur (ironie inside), Red Hat, Novell, Mandriva, Canonical etc ....
    • [^] # Re: Mozilla n'est pas la vache à lait des logiciels libres

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      La démarche vers la MoFo était surtout par rapport à l'accessibilité de
      ses propres navigateurs. Sans Orca, pas de possibilité de surfer sur le
      web avec eux.
    • [^] # Re: Mozilla n'est pas la vache à lait des logiciels libres

      Posté par . Évalué à 2.

      'La MoFo génére des revenus relativement importants '
      Google genere des revenus importants, la Mofo en profite, mais generer des revenus par ses produits ? Je n'ai vu ca nulle part.
      'Sans oublier qu'il est particulièrement malsain de dépendre d'un unique sponsor comme le confirme le cas d'Orca.'
      Comme pour la MoFo et Google ?
      • [^] # Re: Mozilla n'est pas la vache à lait des logiciels libres

        Posté par . Évalué à 7.

        > Google genere des revenus importants, la Mofo en profite, mais generer des revenus par ses produits ? Je n'ai vu ca nulle part.

        Google émunère un service rendu : le choix de Google comme moteur de recherche par défaut dans Firefox, et proportionnellement à chaque clic sur une publicité apparaissant sur les pages générées par les recherches. Google ne joue pas aux mécénes avec la MoFo. L'accord a été renouvelé et court jusqu'à 2011 et certains moteurs de recherche sont prêts à prendre le relai (y compris Microsoft).

        Selon toi, les publicitaires ne générent pas de revenus mais profite des revenus des industriels ?


        > Comme pour la MoFo et Google ?
        L'accord avec Google représente environ 85% des revenus de la MoFo. Certes, il y a une dépendance financière vis à vis de Google, mais elle est à tempérer à plusieurs titres, d'autres sont prêts à prendre le relai, l'accord est également profitable à Google. Ça signifie également que la MoFo est capable de générer 15% à 20 % de ses revenus actuels sans l'apport de Google.
        Ça paraît peu mais c'est oublier la manne financière que représente l'accord avec Google, du jour au lendemain, la MoFo a vu ses revenus augmenter de façon exponentielle.
        Est-ce que la MoFo peut vivre sans Google ? la MoFo l'a fait pendant près de dix ans, la perte des revenus provenant de Google ralentirait très certainement son activité pendant un moment mais sans plus.
        • [^] # Re: Mozilla n'est pas la vache à lait des logiciels libres

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          > la MoFo l'a fait pendant près de dix ans,

          La fondation n'a été crée qu'en 2003. ça ne fait donc que 7 ans à peine, et seulement 5 que Firefox est sorti (date également du début du contrat avec Google). Avant 2003, il y avait Netscape/AOL derrière le projet Mozilla (donc entièrement financé par ces entités commerciales)

          À noter que la MoFo a maintenant un trésor de guerre, et pourrait continuer à vivre au même rythme sans aucun revenu pendant 2-3 ans.
      • [^] # Re: Mozilla n'est pas la vache à lait des logiciels libres

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        >Google genere des revenus importants, la Mofo en profite, mais generer des revenus par ses produits ?

        Google ou autre ne donne pas des sous à Mozilla sans contre partie ou pour la bonne cause. Ce n'est pas parce que Google gagne plein de sous que Mozilla en "profite".

        Il y a un vrai contrat commercial entre Google et Mozilla Corporation. Mozilla apporte du trafic à Google grâce à l'un de ces produits, Firefox, et Google paye pour cet apport de trafic. point barre. Que Google ait un chiffre d'affaire ou énorme, ça ne change rien au fait qu'il y a contrat et je doute que dans ce genre de contrat, une des parties gagne de l'argent en fonction du chiffre d'affaire de l'autre partie.
        • [^] # Re: Mozilla n'est pas la vache à lait des logiciels libres

          Posté par . Évalué à -2.

          Le mot profite vous choque tous on dirait. (pourtant c'est bien le cas, Google gagnerait moins d'argent, ils ne pourraient certainement pas faire payer aussi cher leur espace publicitaire qu'est leur barre de choix)
          Moi ce qui me choque c'est qu'un logiciel ne puisse finalement generer du revenu qu'en etant infeode a un publicitaire.
          C'est dangereux, et TRES malsain, comme les journaux gratuits.
          Mozilla a bien trop d'argent pour ce qu'il fait au detriment d'autre projet libre certainement plus important mais moins utile aux publicitaires.
          Contrepartie du modele libre s'adressant au public.
  • # migration?

    Posté par (page perso) . Évalué à -9.

    pourquoi ne pas migré vers kde?

    kde est déjà dispo sur open solaris,
    il y a différentes équipes pour le marketing, design, accessibilité, qa....

    la communauté est très active

    nokia est dernière Qt et pousse à fond


    je crois que kde est beaucoup plus organisé que gnome

    www.solutions-norenda.com

    • [^] # Re: migration?

      Posté par . Évalué à 4.

      Quel intérêt ? La majorité des contributeurs sont issus de la communauté GNOME, sauf retournement de situation, ça n'aurait aucun intérêt.

      > la communauté est très active
      Parce que la communauté GNOME est très endormie ?

      > nokia est dernière Qt et pousse à fond
      Nokia a fait un boulot formidable pour promouvoir Qt, mais en dehors de ça, Nokia se fiche royalement de KDE.

      > je crois que kde est beaucoup plus organisé que gnome
      infondé
      • [^] # Re: migration?

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        ils vont utiliser koffice, donc je pense pas que nokia se fiche tant que ça de nokia....

        de plus kde est la meilleur vitrine de ce qu'il est possible de faire avec Qt

        quand je regarde le progrès fait de kde 4.0 à kde 4.4 et ce qu'il a été fait sur gnome durant la même période, oui gnome s'est endormie

        www.solutions-norenda.com

        • [^] # Re: migration?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          quand je regarde le progrès fait de kde 4.0 à kde 4.4 et ce qu'il a été fait sur gnome durant la même période, oui gnome s'est endormie

          C'est un peu n'importe quoi aussi. La plupart du travail a été de recoder les fonctionnalités qui existaient déjà (sous gnome aussi). Pendant ce temps, gnome prépare gnome 3 dont la transition devrait être meilleurs que kde qui a tout cassé.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: migration?

            Posté par (page perso) . Évalué à -9.

            c'est un constatation c'est tout,

            pas vu autant de changement en moins de 2 ans de la part de gnome et de ses logiciels comparativement à kde sur mon bureau

            après libre au gnome fan addict de penser le contraire

            www.solutions-norenda.com

        • [^] # Re: migration?

          Posté par . Évalué à 4.

          > ils vont utiliser koffice, donc je pense pas que nokia se fiche tant que ça de nokia....
          Nokia est un vendeur de téléphones, il en a rien à foutre du desktop (GNOME ou KDE). Par le passé, Nokia a payé des personnes pour travailler sur différents composants de GNOME Mobile (directement ou sous-traités), Nokia ne paie personne pour bosser sur KDE.
          Nokia avait besoin d'un lecteur de documents sur ses smartphones, la solution la plus rapide était de réutiliser du code provenant de KOffice (ils allaient pas tout redévelopper ou pire porter OOo sur N900)


          > quand je regarde le progrès fait de kde 4.0 à kde 4.4 et ce qu'il a été fait sur gnome durant la même période, oui gnome s'est endormie
          La plupart des nouvelles technologies de KDE4 existent déjà dans GNOME2 (DBus, Phonon --> GStreamer/PulseAudio, Decibel ---> Telepathy, Solid ---> DeviceKit/NM/Gnome Power Manager, etc ...)
          Du côté de GNOME, ça a tout autant bouger que chez KDE, la différence, c'est que les changements ont été fait dans la continuité (pas de rupture comme avec Qt4). Pour l'IHM, ça arrive (Mutter, GNOME-shell, Zeitgeist, etc ...) et c'est même déjà utilisable sous GNOME2.



          ----------------


          Et puis contrairement à KDE, GNOME n'a pas de problèmes majeurs d'ergonomie (options à foison, onglets un peu partout, des thèmes criards, inflation de fonctionnalités aka syndrome d'emacs etc ...) ;-)
          • [^] # Re: migration?

            Posté par . Évalué à 4.

            Je veux absolument pas rentrer dans votre débat qui est plus que subjectif mais je trouve ça assez amusant que le 1er exemple que tu donnes de trucs déjà dans Gnome mais pas dans Kde soit DBus alors qu'on sait très bien que c'est une technologie venue et poussée par Kde (DCOP).

            Je crois tout aussi bien que Phonon et Solid sont fouareux comme exemples car ce sont des couches d'abstraction pour porter Kde sur d'autres systèmes ce que GNOME n'a pas décidé de faire.

            Après, je ne pense pas que ça serve à dire qui a bougé plus vite que qui...
            • [^] # Re: migration?

              Posté par (page perso) . Évalué à -3.

              +1

              gnome utilisait Bonobo

              kde 2-3 utilisait dcop
              ce derniers a fortement influencé dbus

              kde est devenu gigantesques, une vrai entreprise qui avance comme un tgv... au lieu d'une tortue

              prochaine version... cet été.... une autre grosse claque à gnome...

              www.solutions-norenda.com

            • [^] # Re: migration?

              Posté par . Évalué à 2.

              > c'est une technologie venue et poussée par Kde (DCOP).

              N'importe quoi. Pour ta gouverne, DBus s'est inspiré entre autre de DCOP mais également d'ICE sur lequel reposait déjà DCOP.
              DBus a été écrit et conçu from scratch, en se basant sur l'expérience acquise avec Corba et selon un cahier des charges bien défini et ce sans le concours des développeurs KDE comme tu le prétends. DBus est plus bas niveau que DCOP (il avait été proposé de remplacer ICE par DBus un moment dans DCOP), mais également neutre (contrairement à DCOP).

              > Je crois tout aussi bien que Phonon et Solid sont fouareux comme exemples car ce sont des couches d'abstraction pour porter Kde sur d'autres systèmes ce que GNOME n'a pas décidé de faire.

              Phonon est une couche d'abstraction multimédia, mais c'est également le cas de GStreamer ou PA ... Quant à Solid, le projet bat de l'aile depuis un moment, seul le backend Linux est fonctionnel. Celui-ci repose principalement sur D-Bus, HAL, DeviceKit, NM, Bluez ...
              Quel est l'intérêt d'avoir un bureau KDE sous Windows ? Ralentir encore plus ta machine ? L'objectif c'est de permettre de faire tourner les applications KDE, et même dans ce domaine, l'avance de KDE est bien maigre malgré un portage de Qt4 bien meilleur !

              C'est bien joli de faire des couches d'abstraction reposant elle-même sur des couches d'abstraction mais les fonctionnalités sous-jacentes vont pas se coder toutes seules. Parce que sans GStreamer, PA, NM, DeviceKit, Telepathy, Bluez etc ... que deviennent les couches d'abstraction de KDE ? de belles coquilles vides.
              • [^] # Re: migration?

                Posté par . Évalué à 1.

                Phonon est une couche d'abstraction multimédia, mais c'est également le cas de GStreamer ou PA ...
                T'es sur de toi là? Je crois que gstreamer et pulseaudio sont bien plus que des couches d'abstraction. Gstreamer est un framework multimédia et PA un serveur de son. Ils offrent bien plus de services que "couche d'abstraction".

                Ensuite D-Bus, HAL, DeviceKit viennent de freedesktop. C'est mal de les utiliser?
                Bluez est apparemment la seule couche bluetooth sous linux. Ils auraient dû en recoder une nouvelle et l'intégrer au noyau?
                Et networkmanager est indépendant de l'os, que je sache. Gnome à été le premier à bénéficier d'une interface graphique certes.

                C'est très cool pour gnome d'avoir redhat derrière eux. C'est clairement un avantage d'avoir l'intégration de ces nouvelles technologies directement. Mais autant on peut regretter que kde soit à la bourre sur ce genre de truc, autant il est difficile de les blâmer pour ça.

                Parce que sans GStreamer, PA, NM, DeviceKit, Telepathy, Bluez etc ... que deviennent les couches d'abstraction de KDE ? de belles coquilles vides.
                Bravo: c'est exactement ça. kde est un projet d'environnement de bureau, pas un os complet. Ils réutilisent ce qui se trouve déjà dans l'os. T'as même le choix. Tu peux utiliser xine à la place de gstreamer ou jack à la place de PA... c'est fait pour ça.
                • [^] # Re: migration?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  > T'es sur de toi là? Je crois que gstreamer et pulseaudio sont bien plus que des couches d'abstraction

                  Par nature, un serveur son est une couche d'abstraction, quant à GStreamer, de par son architecture, il peut être appelé à l'être (GStreamer ne réinvente pas la roue sur les autres OS non plus, il fait appel aux APIs natives).

                  > Ensuite D-Bus, HAL, DeviceKit viennent de freedesktop. C'est mal de les utiliser?
                  Tu peux également rajouter GStreamer, Telepathy, PolicyKit, ConsoleKit dans la liste. Est-ce mal de les utiliser ? absolument pas !
                  Je répondais à un commentaire prétendant que les développeurs GNOME n'ont rien branlés ces dernières années alors que la plupart de ses technologies ont été initiés ou maintenu au sein de la communauté GNOME. C'est pas un mystère que les développeurs KDE se font rares sur FreeDesktop.

                  Contrairement à Qt3, Qt4 a été une rupture totale par rapport à son prédécesseur, KDE n'a eu d'autres choix que de revoir les fondations. Pendant longtemps, le boulot de KDE a été de réécrire ce qui existait déjà.
                  GNOME n'a pas été obligé de se réinventer, la plupart des changements se sont fait sous le capot. GNOME3 sera dans la continuité de son prédécesseur, la différence, c'est qu'on ne se souciera plus de la compatibilité descendante. La plupart des nouveaux composants de GNOME3 tournent sans problèmes sur GNOME2.

                  > Et networkmanager est indépendant de l'os, que je sache. Gnome à été le premier à bénéficier d'une interface graphique certes.

                  NM est maintenu par un seul type employé par Red Hat, le service a été conçu pour être desktop-agnostic mais il repose sur la GLib.


                  > Bravo: c'est exactement ça. kde est un projet d'environnement de bureau, pas un os complet
                  Dans la pratique, les couches d'abstractions posent plus de problèmes qu'elles n'en règlent, Solid est en train de couler et n'a jamais tenu ses promesses de multiplateformes, les backends de Phonon ne sont pas égaux surtout depuis que Nokia ne s'investit plus dedans (le backend GStreamer est complétement moisi par exemple).
                  Ironiquement, ces couches d'asbtractions ont été développés pour éviter de se retrouver dans la même situation qu'avec arts (qui n'était plus maintenu pendant des années) et au final, à l'exception de Phonon qui vivote tant bien que mal, elles sont toutes quasiment abandonnées que ce soit Decibel ou Solid.

                  Reste que KDE4 a de beaux succès à son actif comme Plasma.
                  • [^] # Re: migration?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                    Je sens le besoin d'apporter quelques commentaires :

                    « Contrairement à Qt3, Qt4 a été une rupture totale par rapport à son prédécesseur »

                    Alors, il faut pas exagérer. Qt4 a cassé la compatibilité source avec Qt3 mais ce n'est pas une rupture totale. On retrouve les mêmes concepts, il y a des pans entiers de la lib qui n'ont pas bougé.

                    Un portage Qt3 vers Qt4 d'une application moyenne totalement Qt prends quelques semaines.

                    « KDE n'a eu d'autres choix que de revoir les fondations »

                    Ca, c'est complètement faux. KDE avait différents choix possibles.

                    Lors de la dernière transition incompatible Qt2 vers Qt3, KDE a fait le choix de se contenter d'adapter KDE aux nouveaux concepts de Qt 3 de sorte que la sortie de KDE 3.0 n'a guère été plus difficile que la sortie d'une version 2.x .

                    La question s'est posée lors du passage à Qt 4 de reprendre la même stratégie et de faire une transition rapide et en douceur.

                    Après moultes discussions sur la mailing list, la conclusion a été que la base de code actuelle datant des années 2000 (première version de KDE 2), ce serait une bonne idée de profiter de la rupture de source de Qt pour retravailler le coeur de KDE et se donner la possibliité de faire des changements incompatibles.

                    Contrairement à ce que tu affirmes, c'est donc un choix responsable de KDE d'avoir refondu les fondations et non quelque chose qui aurait été imposé par les changements de Qt.

                    A partir de là, KDE a pris quelques décisions importantes :

                    - le choix du demon pour le son arts s'est révélé mauvais. Pour ne plus reproduire ce schéma de dépendance, KDE a choisi d'abstraire totalement la couche son de façon à pouvoir gérer facilement plusieurs démons sonores au choix. Cela a donné phonon. Note au passage que les gens de gstreamer n'ayant pas à coeur de conserver la compatiblité binaire entre des releases, phonon est nécessaire même pour l'intégration de gstreamer dans KDE (ou bien il faut garder la même version de gstreamer sur tout le cycle KDE 4. Bof).

                    - en même temps, c'est la période ou Owen Taylor a commencé à pousser un protocole de communication de bureau commun à KDE et à Gnome, inspiré de DCOP. KDE a fait le choix de se séparer de DBUS et de passer à DCOP pour soutenir l'interopérabilité.

                    - le mainteneur de kicker a estimé que la quantité de travail pour le porter sur Qt4 et KDE4 serait supérieure à ce qu'il faudrait pour le réécrire. Qui plus est une réécriture permettrait de corriger pas mal de bugs, problèmes de conception et ouvrirait la voie pour des innovations. Cela a donné Plasma. Fondamentalement, plasma aurait pu être introduit au dessus de KDE3 / Qt3 en dépréciant progressivement kicker et autres.

                    - KWIN n'a presque pas bougé, le mainteneur en a juste profité pour tirer partie des derniers progrès de Xorg pour rajouter des fonctionnalités populaires (transparence, 3D, ...)

                    - akonadi était déjà en gestation face à la complexité de maintenir des informations de contact à travers plusieurs applications (KMail, Konteact, Konverstation, ....)

                    - kio n'a pas bougé, kconfig non plus, kpart non plus, toutes ces technos qui tournent depuis 10 ans chez KDE restent de bonne facture.

                    Au final, la transition a été longue et douloureuse, mais pour permettre un futur plus tranquille.


                    Un mot sur DBUS vs DCOP. Contrairement à ce qui a été dit plus haut, DBUS est bien une adaptation plus de DCOP. On y retrouve tous les concepts de DCOP. Les changements ont été de se passer de ICE (la couche d'échange utilisée par DCOP) pour une couche plus bas niveau. Le noyau ayant évolué depuis le temps ou DCOP a été conçu, une intégration plus basse a pu être possible.

                    Je salue la réussite du plan de communication de Gnome, qui a réussi à mettre à la poubelle tout ce qu'était bonobo en arrivant à faire croire aujourd'hui qu'il s'agissait d'une transition.

                    La grande force de DBUS, c'est de ne pas apparaitre comme une techno KDE mais une techno neutre, poussée par Red Hat. Ca et une conception légèrement plus moderne ont permis son adaption par Gnome.

                    Je salue l'ouverture de KDE qui a accepté, au nom de l'interopérabilité, de renoncer à une techno qu'il avait développé lui-même (basée sur ICE comme le rappelle fort justement mon contradicteur) pour adopter une réécriture du même concpet par Gnome.

                    Je salue l'ouverture de Gnome qui a accepté une techno KDE maquillée sous une rééecriture. Je me rappellerai d'ailleurs toujours ce mail sur kde-core-devel de Owen : «if you think it's hard to convince KDE to adopt DBUS, think how hard it is for me to convince Gnome to adopt it ».

                    « C'est pas un mystère que les développeurs KDE se font rares sur FreeDesktop. »

                    Encore une affirmation tout à fait erronée. Abonne toi à la liste xdg et tu verras que les développeurs KDE sont tout autant présent que les développeurs Gnome, et que l'interopérabilité est un souci présent des deux côtés.

                    On peut seulement regretter que une partie des développeurs Gnome voient l'interopérabilité comme « je pousse une techno Gnome sur xdg en la déclarant un standard ».

                    Notamment, on a vu plusieurs fois le scenario suivant se répéter :
                    - une techno existe chez KDE pour gérer une problématique (les thèmes, les notifications, etc)
                    - un développeur chez Gnome décide de répondre à la même problématique pour le bureau Gnome
                    - il développe sa techno sans regarder ce qui a été fait chez KDE
                    - il ignore les suggestions et remarques des développeurs de KDE qui proposent de rendre le système interopérable avec l'existant, ou bien adapté aux besoins de KDE
                    - après quelques années, il trouve que son truc est bien et le déclare comme un standard sur xdg
                    - il joue les vierge offusquées quand KDE expose les raisons pour lesquelles ledit standard ne pourra pas être adopté par KDE, raisons qui ont été exposés avant même que le développement dudit bousin aie commencé, et raisons qui ont été royalement ignorées.

                    Ce scenario s'est reproduit plusieurs fois, au point que freedesktop-xdg a failli être dissous. Je t'invite à lire les messages de cette liste d'il y a un an ou deux pour voir la chose en réel.

                    Heureusement, freedesktop a plus de succès à son actif que d'échec mais la technique « je déclare ma techno proprio comme un standard et KDE est un gros con parce qu'il l'utilise pas », ca énerve.

                    Je suis triste de constater d'ailleurs que dans l'esprit des gens, c'est KDE le mauvais joueur.
                    • [^] # Re: migration?

                      Posté par . Évalué à 0.

                      > Qt4 a cassé la compatibilité source avec Qt3 mais ce n'est pas une rupture totale

                      Tu as des pans entiers de Qt4 qui n'ont pas d'équivalents dans Qt3 ou qui ont été complétement réécrits. Le portage de Qt3 vers Qt4 n'a rien de trivial, il a fallu rajouter un module de compatibilité qt3support pour faciliter le portage.
                      En comparaison, Qt3 apportait par rapport à Qt2 un meilleur support de l'unicode, de l'i18n et un peu de toilettage pour virer les modules dépréciés.

                      Je t'accorde que la tournure peut prêter à confusion, les principes de bases de Qt n'ont pas variés (QObject, le système signal-slots, etc ...) mais on ne passe pas de Qt3 à Qt4 comme ça.

                      > c'est donc un choix responsable de KDE d'avoir refondu les fondations et non quelque chose qui aurait été imposé par les changements de Qt.

                      C'était le seul choix sensé surtout ! Là où le passage de Qt2 -> Qt3 ne demandait finalement que quelques petites retouches, Qt4 imposait de réécrire une bonne partie de KDE4 et de s'appuyer sur la rustine qt3support. C'était soit casser la compatibilité, soit construire un monstre de frankenstein.

                      > KDE a choisi d'abstraire totalement la couche son de façon à pouvoir gérer facilement plusieurs démons sonores au choix. Cela a donné phonon.

                      Le reméde s'est révélé être pire que le mal qu'il était sensé combattre. Parce que le support des différents moteurs multimédias dans Phonon est une catastrophe, de fait, KDE ne maintient que le backend Xine, le backend GStreamer et Quicktime à l'origine maintenu par Nokia n'évolue plus du tout.
                      http://www.mail-archive.com/fedora-devel-list@redhat.com/msg(...)
                      http://www.mail-archive.com/fedora-devel-list@redhat.com/msg(...)
                      Parmi les différentes couches d'abstraction développés pour KDE4, Phonon fait figure de bon élèves pour dire le peu d'activité autour de Solid ou Decibel.

                      > Note au passage que les gens de gstreamer n'ayant pas à coeur de conserver la compatiblité binaire entre des releases, phonon est nécessaire même pour l'intégration de gstreamer dans KDE

                      Tu m'expliqueras comment GNOME fait alors ...
                      GStreamer 0.10.x est apparu fin 2005 et pas de changement majeur à l'horizon, la suite a donné raison aux développeurs de GStreamer. Entre temps, à l'exception du sous-ensemble figé dans Qt, l'API de Phonon a plus souvent changé que celle de GStreamer.

                      > Owen Taylor a commencé à pousser un protocole de communication de bureau commun à KDE et à Gnome, inspiré de DCOP

                      L'idée est de concevoir un mécanisme d'IPC desktop-agnostic, DBus est plus bas niveau que DCOP. DCOP n'était pas utilisable dans un contexte autre que KDE. DBus a été une remise à plat en prenant compte de l'existant (ICE, Corba, SOAP, etc ...) et en tenant compte des échecs passés comme Bonobo. DBus n'est pas qu'une simple copie améliorée de DCOP.

                      > La grande force de DBUS, c'est de ne pas apparaitre comme une techno KDE mais une techno neutre, poussée par Red Hat.

                      J'admire comment les KDE-istes s'approprient DBus alors qu'ils l'ont royalement ignorés pendant plusieurs années.
                      Les développeurs GNOME ont au moins le mérite de reconnaitre quand ils ont foirés et d'essayer de proposer des solutions neutres.

                      > Encore une affirmation tout à fait erronée. Abonne toi à la liste xdg et tu verras que les développeurs KDE sont tout autant présent que les développeurs Gnome, et que l'interopérabilité est un souci présent des deux côtés.

                      J'ai dit qu'ils étaient rares, pas absents et FreeDesktop ne se limite pas à XDG. Et il est encore plus rare qu'ils soient force de proposition.
                      Dans l'exemple DBus, KDE a été invité à participer à sa conception mais ils ne l'ont pas fait, ils se sont juste contenté de le reprendre quand ils ont vu que c'était une meilleure alternative que DCOP.

                      > On peut seulement regretter que une partie des développeurs Gnome voient l'interopérabilité comme « je pousse une techno Gnome sur xdg en la déclarant un standard ».

                      Quand il existe une problématique autour de l'interopérabilité, la première réaction du développeur KDE c'est de chercher si une solution "standard" existe sinon redévelopper une solution KDE-only sans se soucier des autres. Le développeur GNOME ira d'abord démarrer une discussion sur FreeDesktop *puis* commencera à développer une solution neutre (et une surcouche pour l'intégrer à GNOME) ==> DBus, libcanberra, xdg, PackageKit, ConsoleKit, PolicyKit sont nés comme ça.
                      FreeDesktop a été créé comme un espace de discussion entre les implémenteurs de bureaux, force est de constater que le réflexe, "je rencontre une problématique, j'en discute sur FreeDesktop avant de commencer quelque chose" n'existe pas chez les développeurs KDE.
                      Ça ne veut pas dire que les développeurs KDE s'en branlent de l'interopérabilité mais qu'ils devraient être plus proactifs sur FreeDesktop.

                      Le « je pousse une techno Gnome sur xdg en la déclarant un standard » n'est qu'un fantasme des KDE-istes, la plupart du temps, la discussion/conception sur la techno se fait en amont sur FreeDesktop et non pas à posteriori. Après faut pas venir se plaindre que les méchants développeurs GNOME imposent leurs technos si personne de chez KDE ne daigne participer en amont.
                      • [^] # Re: migration?

                        Posté par . Évalué à -1.

                        Le reméde s'est révélé être pire que le mal qu'il était sensé combattre.

                        Parceque pulseaudio c'est un franc succes acclame de facon unanime dans la sphere linux? Tu te moques de qui. Pulseaudio marche parfois, pas toujours quand ca veux. Cela s'ameliore "un peu" avec le temps mais c'est juste un peu. Pendant ce temps la phonon c'est basique mais ca juste marche. Alors certes il n'a pas les fonctionnalites sexy de PA mais bon vu que PA fonctionne pas dans 30 a 40% des cas, les fonctionnalites en question ne servent pas a grand chose.

                        Pour le coup de DBUS j'admire ta re-ecriture de l'histoire...
                        • [^] # Re: migration?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          C'est vrai que les buts de phonon et PA sont les mêmes...

                          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                          • [^] # Re: migration?

                            Posté par . Évalué à -1.

                            Il me semble que c'est le general qui a compare phonon avec PA... Donc adresse toi a qui de droit STP.
                        • [^] # Re: migration?

                          Posté par . Évalué à 3.

                          > Parceque pulseaudio c'est un franc succes acclame de facon unanime dans la sphere linux?
                          Ce n'est parce qu'une distribution n'a pas su intégrer correctement PA que ça ne marche pas ailleurs. PA est intégré dans Fedora depuis Fedora 8 et a toujours fonctionné correctement.
                          Depuis le début, Phonon ne supporte correctement qu'un seul backend : Xine (Xine qui évolue au ralenti depuis plus de cinq ans), mais plus personne ne maintient le backend GStreamer depuis près deux ans. Certes KDE recommande Xine, mais la plupart des distributions poussent GStreamer, soit dit en passant le seul framework multimédia viable pour les distributions libres.

                          Enfin, PA a l'avantage d'avoir un mainteneur disponible, pour Phonon, c'est plus aléatoire, pour Decibel et Solid, les rats ont quittés le navire depuis longtemps. Faudra un jour, m'expliquer l'intérêt d'avoir une couche d'abstraction (déjà basé sur d'autres couches d'abstractions) qui ne supportent correctement qu'un backend.

                          > Pour le coup de DBUS j'admire ta re-ecriture de l'histoire...
                          J'aimerais bien entendre ta version ...
                          L'équipe desktop de RH travaillait déjà sur DBus début 2003, et tu pourras le vérifier sur les m-l fd.o que les discussions sur un mécanisme d'IPC neutre avait commencé autour de cette époque.
                          Personne ne nie l'influence de DCOP dans DBus, mais ce n'est qu'une influence parmi d'autres, DBus s'inspire tout autant d'ICE sur lequel repose DCOP. Il avait même proposé de rebaser DCOP sur DBus au lieu d'ICE.
                          Fd.o a été créé par Havoc Pennington courant 2000, KDE avait largement eu le temps de proposer DCOP ou autre comme mécanisme IPC mais ils ont préférés continuer dans leur coin. De plus, ils ne sont associés que *très* tardivement à la conception de D-Bus alors qu'on les y a invités à de nombreuses reprises.
                          Venir après pleurnicher que GNOME impose ses technos (et en plus qu'ils prennent le temps de fournir une implémentation neutre pour pas léser les autres bureaux) qui soit-disant serait une reprise des technos KDE, si ce n'est pas de la mauvaise foi ...
                          • [^] # Re: migration?

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Sur deux thinkpad different cela ne marche pas avec: ubuntu (normal), fedora (version 10, 11 et 12), pardus, mandriva et apres j'en ai eu marre et j'ai tout simplement vire ce truc et oh miracle j'ai eu du son... Alors d'apres tes dires Ubuntu, Fedora, Mandriva et Pardus sont toutes des distributions de merde...

                            Pour DBUS versus DCOP et tout ce qui se passe dans freedesktop je sais de source sur, c'est a dire mes yeux a moi, que Gnome fait vraiment tout pour que KDE n'ai pas son mot a dire et apres se ramene avec la techno KDE, renomme en DBUS avec heureusement quelques ameliorations, en disant on a la solution. A l'epoque Gnome c'etait bonobo partout avec le franc succes qu'on lui connait!
                          • [^] # Re: migration?

                            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                            « Venir après pleurnicher que GNOME impose ses technos »

                            Je tiens à préciser que DBUS ne rentre pas pour moi dans la liste des technos imposées ou standardisée en force par Gnome.

                            Au contraire, c'est plutôt un modèle de comment il faut faire. Il y avait un besoin pour un outil, pour lequel DCOP avait des principes intéressants mais ne répondait pas à l'ensemble du besoin. Havoc avait donc un objectif clair, et a écouté très attentivement le feedback de KDE, les a intégré au processus (même si on peut regretter qu'ils n'aient pas été plus présent, comme tu le soulignes ils ont quand même participé).

                            Au final, la transition DCOP -> DBUS a pu se faire en douceur pour KDE, et KDE a pu profiter des avantages de DBUS par rapport à DCOP.

                            Ce processus de standardisation inter-desktop s'est produit plusieurs fois avec succès, avec par exemple les fichiers .desktop (format proposé par KDE), les notifications (spec conjointe KDE / Gnome basée sur XEmbed), les extensions du protocole X, les formats des thèmes. On trouve moins d'exemples récents cependant, probablement parce que les parties qui restent à faire collaborer sont autrement plus complexes.

                            Quand je parlais de technos Gnome qui veulent passer en force sur xdg, je pensais à des cas où la consultation de KDE n'a pas eu lieu, ou à des cas où elle a eu lieu mais les retours ont été ignorés.
                      • [^] # Re: migration?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                        « Tu as des pans entiers de Qt4 qui n'ont pas d'équivalents dans Qt3 ou qui ont été complétement réécrits. Le portage de Qt3 vers Qt4 n'a rien de trivial, il a fallu rajouter un module de compatibilité qt3support pour faciliter le portage. »

                        Une application qui fonctionne avec qt3support est une application qui fonctionne pour Qt4 donc je maintiens que c'est rapide de porter une application vers Qt4.

                        Apres, vouloir s'affranchir de qt3support est a priori une bonne idée mais pas du tout nécessaire.

                        « Parce que le support des différents moteurs multimédias dans Phonon est une catastrophe »

                        Je suis pas super à jour mais je crois que tu as raison. Il ne semble pas y avoir de solution idéale, car je peux pas dire que j'entende que des gens satisfaits du son côté Gnome.


                        « DCOP n'était pas utilisable dans un contexte autre que KDE. »

                        Tout à fait faux. Il y avait une dépendance à Qt du à l'utilisation de containers Qt. Il suffirait (dixit le concepteur) de quelques heures de travail pour en faire une implémentation indépendante. Ceci n'est pas différente de la situation actuelle ou l'implémentation de DBUS dépend si je m'abuse de gobject.

                        Il restait à DCOP la dépendance a libice qui est beaucoup moins pratique mais DCOP était tout à fait utilisable en dehors de KDE, et je crois même qu'il a été utilisé de façon très mineure sans KDE.

                        Mais on peut pas en même temps reprocher à KDE de réécrire des composants et lui reprocher d'utiliser un composant existant, à savoir libice.

                        « DBus a été une remise à plat en prenant compte de l'existant (ICE, Corba, SOAP, etc ...) et en tenant compte des échecs passés comme Bonobo. DBus n'est pas qu'une simple copie améliorée de DCOP. »

                        Je serai curieux de savoir ce que DBUS empreinte a bonobo ou Corba. De ce que j'en sais, rien du tout. Pour moi, ca reste un DCOP amélioré.

                        Je trouve ça particulièrement ironique quand on sait à quel point KDE s'est fait craché dessus quand ils ont osé utiliser DCOP plutôt que Corba lors du passage de KDE1 à KDE2.

                        « J'admire comment les KDE-istes s'approprient DBus alors qu'ils l'ont royalement ignorés pendant plusieurs années. »

                        De mon point de vue, ils l'ont regardé avec scepticisme, puis curiosité, puis l'ont adapté au vu des apports majeurs en terme d'interopérabilité (alors que fondamentalement, DBUS apporte peu à KDE en comparaison de DCOP). En tout cas, j'appelle pas ça royalement ignorer.

                        « développeur KDE c'est de chercher si une solution "standard" existe sinon redévelopper une solution KDE-only sans se soucier des autres. Le développeur GNOME ira d'abord démarrer une discussion sur FreeDesktop »

                        Il semble que nous ayons tous les deux exemples concrets où la discussion n'a pas eu lieu et où des comportements anti-coopération ont eu lieu à la place, que ce soit pour des technos proposés par KDE ou par Gnome.

                        Notamment, on a vu des exemples récents de technos discutés sur freedesktop, où le feedback de KDE a été complètement ignoré, et le dev Gnome en question a choisi volontairement des choix incompatible avec l'existant chez KDE.

                        Pour ce qui est de PolicyKit, l'idée par exemple est bonne et a été adoptée par KDE à la place de KDESu si j'ai bien suivi. Mais peut-on reprocher à KDE de ne pas avoir proposer KDESu à Gnome en 1999 ?

                        « Le « je pousse une techno Gnome sur xdg en la déclarant un standard » n'est qu'un fantasme des KDE-istes, la plupart du temps, la discussion/conception sur la techno se fait en amont sur FreeDesktop et non pas à posteriori. »

                        On doit pas avoir la même définition de « la plupart du temps ». Je dirai pour ma part que une fois sur deux, des développeurs provenant de Gnome tentent d'imposer des technos sur xdg sans tenir compte de l'existant de KDE ou bien encore des besoins de KDE pour permettre une adoption partagé.

                        Les exemples que tu as cité sont plutôt des réussites, mais n'effacent pas les autres tentatives d'abus de standardisation. Cela dit, ce n'est pas un choix politique de Gnome, c'est juste que certains développeurs n'ont pas compris le concept de standard et se prennent pour Microsoft.

                        « Ça ne veut pas dire que les développeurs KDE s'en branlent de l'interopérabilité mais qu'ils devraient être plus proactifs sur FreeDesktop. »

                        Je suis d'accord mais en même temps, il y a eu tellement de fois où les efforts de coopération ont été ignorés que bcp de developpeurs de KDE ne font pas confiance à freedesktop au dela du minimum syndical (en encore).
                        • [^] # Re: migration?

                          Posté par . Évalué à 5.

                          > Une application qui fonctionne avec qt3support est une application qui fonctionne pour Qt4 donc je maintiens que c'est rapide de porter une application vers Qt4.

                          Feu Trolltech déconseillait d'utiliser qt3support en production, je crois même que c'est dans la doc.

                          > Je suis pas super à jour mais je crois que tu as raison. Il ne semble pas y avoir de solution idéale, car je peux pas dire que j'entende que des gens satisfaits du son côté Gnome.

                          On est d'accord sur le fait qu'il n'y a pas de solution parfaite, mais Phonon s'est révélé être plus problématique que d'utiliser GStreamer.

                          > Il suffirait (dixit le concepteur) de quelques heures de travail pour en faire une implémentation indépendante.
                          Le problème c'est que personne ne l'a fait ou proposé, c'est peut-être par manque de confiance envers fd.o. Quant D-Bus, l'implémentation de référence libdbus n'a aucune dépendance vis à vis de GObject, il existe même des bindings C++ indépendants de GObject dbus-cxx.

                          > Pour moi, ca reste un DCOP amélioré.
                          C'est une façon de voir les choses, mais dire que DBus c'est juste une réécriture de DCOP, c'est ignorer tout le travail qui a été fait en amont.

                          > En tout cas, j'appelle pas ça royalement ignorer.
                          On va dire que je vois le verre à moitié vide et toi à moitié plein.

                          > Je trouve ça particulièrement ironique quand on sait à quel point KDE s'est fait craché dessus quand ils ont osé utiliser DCOP plutôt que Corba lors du passage de KDE1 à KDE2.

                          Et tu as tout à fait raison ! Il y a eu de magnifiques bourdes dans GNOME aussi, pas que Bonobo qui a la vie dure ! Gnome-vfs c'était pas mal non plus niveau emmerdes.

                          > où le feedback de KDE a été complètement ignoré, et le dev Gnome en question a choisi volontairement des choix incompatible avec l'existant chez KDE.

                          C'est un vrai problème principalement dû à un rapport différent vis à vis de fd.o mais de la gestion des projets lui-même. Les développeurs KDE sont plus conservateurs vis à vis de leur plateforme que ne le sont les développeurs GNOME, chaque politique a ses avantages et ses inconvénients.
                          C'est là où KDE gagnerait à devenir une force de proposition sur fd.o, en démarrant la discussion en amont, ça éviterait bon nombre de situations similaires qui forcément n'encouragent pas les développeurs à s'investir dans fd.o.


                          > Pour ce qui est de PolicyKit, l'idée par exemple est bonne et a été adoptée par KDE à la place de KDESu si j'ai bien suivi. Mais peut-on reprocher à KDE de ne pas avoir proposer KDESu à Gnome en 1999 ?

                          Certainement pas, l'état de l'art en 1999 ne permettait pas d'avoir une solution correcte au problème de la gestion des droits sur le desktop.

                          > c'est juste que certains développeurs n'ont pas compris le concept de standard et se prennent pour Microsoft.

                          Je ne te contredirais pas à ce sujet, ce n'est pas les connards qui manquent dans GNOME, et ce ne sont pas toujours de "bons" connards.

                          > il y a eu tellement de fois où les efforts de coopération ont été ignorés que bcp de developpeurs de KDE ne font pas confiance à freedesktop au dela du minimum syndical

                          Il faut un travail de fond des deux côtés, apprendre à faire plus confiance à fd.o pour KDE, et d'être un peu plus à l'écoute des autres pour GNOME.
                          Il y a eu des progrès en ce sens, ne serait-ce que le Gran Canaria Desktop Summit commun de l'année dernière mais ça ne suffit pas.


                          Il y a des échecs de part et d'autres, mais au final ce que je veux retenir de KDE, c'est les belles réussites : KParts (ma techno préférée dans KDE), KHTML/WebKit, Plasma, et des applis très sympathiques comme KOffice, Kile, Kate ...
                          Sans oublier Qt4, le meilleur framework pour faire du développement multiplateforme à l'heure actuelle.
                          • [^] # Re: migration?

                            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                            En fait, t'es même pas un troll !

                            Maintenant que nous somme plus ou moins d'accord, il reste plus quà nous serrer la main respectueusement en souhaitant bon vent...
                  • [^] # Re: migration?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    HA HA, Ben en fait on est grosso merdo d'accord!
          • [^] # Re: migration?

            Posté par (page perso) . Évalué à -1.

            >Nokia est un vendeur de téléphones, il en a rien à foutre du lll

            nokia a laché gnome
            tout amélioration apporté à Qt profite à kde



            pas problème d'ergonomie sous gnome, lol

            c'est clair qu'entre les différentes dimensions de toolbar, item dans les menu pas toujours au même endroit, incohérence entre les noms dans les menus

            sans compté que les programmes du bureau gnome sont souvent très moyen quand je les compare avec leur équivalent gnome

            enfin bon, de toute façon c'est fait par des nazi

            me rappelé encore que osnews avait fait un article là-dessus

            www.solutions-norenda.com

    • [^] # Re: migration?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Longue histoire entre gnome et KDE, on est en train d'arriver à une solution unifiée autour d'AT-SPI2 basé sur DBUS. et le problème reste de toutes façons le même: qui va financer le développement d'Orca? (J'insiste: c'est vraiment un boulot énorme, une personne à _plein_ temps c'est déjà pas vraiment suffisant)
      • [^] # Re: migration?

        Posté par . Évalué à -1.

        le problème reste de toutes façons le même: qui va financer le développement d'Orca?

        L'ironie, c'est que c'est justement à l'Oracle de répondre à cette question ;-). Pour l'instant, sa réponse c'est : je ne sais pas, mais pas moi.
    • [^] # Re: migration?

      Posté par . Évalué à 7.

      Il dit qu'il voit pas le rapport entre Oracle qui licencie un contributeur (le seul ou le principal?) d'Orca et la migration sous KDE.

      Enfin, ça a été l'occasion d'offrir aux fan-boys respectifs un grand moment de défoulement sur le thème "mon bureau est 'achement mieux que le tien".

      J'espère que les mal-voyants qui vont lire ce fil de commentaires se réjouiront de savoir que le développement d'Orca va être ralenti mais c'est pas grave, parce que c'est KDE qui a inventé D-BUS via DCOP mais c'est Gnome qui l'a vraiment implémenté en premier...
      • [^] # Re: migration?

        Posté par . Évalué à 4.

        Etant un utilisateur au quotidien d’Orca, il me semble qu’actuellement celui-ci ne permet pas pour l’instant de lire correctement l’écran avec KDE, j’attends d’ailleurs avec impatience l’avancée dans ce domaine afin de pouvoir enfin profiter des applications écrites en QT.
        De toute façon bien souvent l’accessibilité en environnement professionnel est une grande opportunité pour les éditeurs de logiciels de lecteurs d’écrans ultra propriétaires, lesquelles s’engraisse très grassement sur les subventions public attribuées lors des adaptations des postes de travails pour les travailleurs handicapés.
        Pour vous donner une idée, voici les tarifs en vigueur pour un lecteur d’écran sous Windows, à comparer avec le libre.
        http://www.ceciaa.com/jaws-et-logiciels-de-lecture-d-ecran-s(...)
  • # L'intérêt d'une entreprise est son propre intérêt...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je ne vois pas comment, ni même pourquoi on devrait imposer à une entreprise privée un service qui est un service public.

    Aujourd'hui nos politiciens sont tellement nuls en ce qui concerne les enjeux humains, stratégiques que représentent l'informatique en général et l'accès à cet outil en particulier qu'on n'en arrive à oublier que c'est leur mission d'assurer ce genre de chose.
    Et non celui d'une entreprise privée.

    Il me semble avoir entendu parler d'un budget de plusieurs milliards pour l'économie numérique, juste en France.
    Il y a sûrement quelque chose à faire de ce côté là.
    Et surtout de rappeler nos politiciens à leur obligation première, assurer l'intérêt commun, dans tous les domaines.
    Mêmes ceux qu'ils ne connaissent pas du tout et qui ne font pas la une des journaux.
    • [^] # Re: L'intérêt d'une entreprise est son propre intérêt...

      Posté par . Évalué à 6.

      Je ne vois pas comment, ni même pourquoi on devrait imposer à une entreprise privée un service qui est un service public.

      C'est pas faux.

      Cela dit Oracle risque de perdre un avantage vis à vis de l'énorme marché gouvernemental américain, alors qu'il avait une personne compétente sous la main et la maîtrise du projet.
      Ceci est d'autant plus étonnant que l'investissement est ridiculissime pour un mastodonte comme Oracle.
      De plus, il se fait une bien mauvaise publicité, alors qu'une campagne de pub vantant les mérites de ses produits quant à leur accessibilité pourrait être du plus bel effet en terme d'image.
      • [^] # Re: L'intérêt d'une entreprise est son propre intérêt...

        Posté par . Évalué à 2.

        En meme temps on peut supposer qu'Oracle en a rien a foutre du desktop Linux, ce qui les interesse c'est les serveurs (et la l'accessibilite, c'est moins un probleme).

        Apres, les autres acteurs du LL peuvent participer aussi, personne ne les empeche de le faire. Ou meme des volontaires pas payes, c'est du LL apres tout, si il y a un besoin partage par assez de monde, ca se resoudra tout seul.

        En tout cas, c'est exactement ce qui est repete a chaque fois que quelqu'un demande comment ca marche et quel est le business plan pour rentrer dans ses frais en faisant du LL (voir arriver a gagner un peu d'argent pour se developper). Ca peut surement aussi repondre au probleme pour des fonctionnalites qui ne contribuent pas 100% directement aux revenus des grandes distribs, non?
        • [^] # Re: L'intérêt d'une entreprise est son propre intérêt...

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          En meme temps on peut supposer qu'Oracle en a rien a foutre du desktop Linux

          En même temps, le gars ne bossait pas sur le desktop Linux mais sur le desktop Solaris.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: L'intérêt d'une entreprise est son propre intérêt...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          > Ou meme des volontaires pas payes, c'est du LL apres tout, si il y a un besoin partage par assez de monde, ca se resoudra tout seul.

          C'est bien là le problème du domaine de l'accessibilité: il n'y a pas assez de monde qui a ce besoin. Et donc ça ne se résoud pas tout seul. Et d'autant moins par objectif lucratif, puisque le marché est très petit.
        • [^] # Re: L'intérêt d'une entreprise est son propre intérêt...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          > Apres, les autres acteurs du LL peuvent participer aussi, personne ne les empeche de le faire.

          Personne, non, mais comme je le dis dans la dépêche, ça demande un savoir-faire qui est loin d'être inné, et donc cela réduit le nombre d'acteurs qui arrivent effectivement à contribuer.

          Le genre de choses auxquelles j'essaie de faire attention, justement, c'est d'essayer de rendre le développement sur l'accessibilité "accessible" (au gens qui n'y connaissent rien, donc). Par exemple, http://wiki.debian.org/DebianInstaller/Accessibility pour tester l'accessibilté braille et vocale de l'installeur Debian.
          • [^] # Re: L'intérêt d'une entreprise est son propre intérêt...

            Posté par . Évalué à 3.

            Mon message etait legerement ironique (mais avec juste assez de bien-pensence ideologique pour que ca passe :S)

            Lorsque un dev d'une boite type Redhat quitte son boulot (ou se fait licencier), on en entend quasiment pas parler (au pire son adresse email change et des fois il demande des donations pour continuer a bosser sur certains projets). Mais la tout d'un coup, ca fait un gros barouf (avec le tapage sur Oracle de rigueur, c'est IN en ce moment).

            Effectivement c'est le genre de chose qui demande de grosses competences et enormement de boulot ingrat (surtout pour integrer tout ca a des applis qui n'ont pas pris en compte le probleme a la base - meme si un toolkit implementant AT-SPI aide pas mal).

            Si les boites proprio vendent tres cher des logiciels de type Orca, c'est pas juste pour le plaisir, c'est parce que ca coute super cher a developper pour que ca fonctionne correctement et que c'est pas un marche de masse (donc peu de copies vendues au final).

            Trouver des personnes pretes a faire ce travail sur leur temps libre et gratuitement, c'est pas specialement simple. Et comme une grosse majorite des utilisateurs sont surtout interesses par l'aspect gratuit (ou bien incapables de contribuer sur ce sujet), ben c'est la merde.

            Et pour l'instant, sans financement par des grosses boites, la "communaute" LL est bien incapable de repondre a cette problematique.
  • # Alors, Oracle les fonds de tiroirs ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Sans le Willie Walker 2006, les projets d'accessibilité auront beaucoup moins la patate

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.