Digikam et KIPI plugins atteignent la version 1.4

Posté par . Modéré par Mouns.
27
28
août
2010
KDE
Pour beaucoup les vacances sont de l’ordre du souvenir, il est temps de récupérer et classer les photos prises sur la plage, à la montagne ou plus généralement sur votre lieu de villégiature. Digikam est là pour vous, d'ailleurs une version numérotée 1.4 vient de sortir ainsi que les outils contenu dans les kipi-plugins. Digikam peut faire beaucoup de choses pour votre collection de photos :
  • Importer des images depuis plus de 1200 appareils. Les renommer, les faire pivoter les images pendant le transfert.
  • Trier et classer les photos en créant des albums, en ajoutant des mots clés, en notant les photos ou en les commentant.
  • Visionner vos photos sous forme de diaporama ou les diffuser sur la plateforme de votre choix (Flickr, Picassa, Piwigo, etc.).
  • Éditer vos photos une par une ou par lot grâce aux outils de KIPI-plugin.

Digikam est disponible sur tous les systèmes d'exploitation sur lequel KDE fonctionne. C'est-à-dire que même les utilisateurs de Windows peuvent profiter du logiciel mais au prix de quelques manipulations pour avoir une version récente. Depuis la version 1.0 qui est le portage, qui continue par ailleurs, d'une partie du logiciel sous Qt4 pour améliorer l'intégration dans KDE 4, les différentes versions ont apporté leur lot de nouveautés et énormément de corrections de bugs. Un travail a été fait au niveau des performances du logiciel en rendant des opérations sur les images multithread. Le choix est possible entre une base de données SQlite ou MySql, pour ainsi avoir le choix d'une base de données locale ou distante.

Pour ce qui est des fonctionnalités, il serait bien long de toutes les citer. On peut citer :
  • les retouches de base (redimensionnement, recadrage, yeux rouges, luminosité, contraste, etc.) ;
  • la visualisation des fichiers RAW par le biais de la bibliothèque LibRaw (liste des appareils supportés) ;
  • la manipulation des métadonnées exif, markernote, Iptc, xmp ;
  • les commentaires peuvent être en plusieurs langues ;
  • la géolocalisation est possible avec les coordonnées GPS ou via OpenStreetMap, GoogleMap ou Marble ;
  • le classement des images se fait soit classiquement par dossier ou plus finement par métadonnées ou encore avec des filtres personnalisés ;
  • la compatibilité avec les images dont la couleur est codée sur 16 bits ;
  • il y a bien d'autres choses, pour cela autant regarder la documentation !
Il existe d'autres outils pour la photographie disponibles sur Linux ; pour mieux vous informer, je vous laisse lire la dépêche de Cyprien Le Pannérer à ce sujet, pour que les gens n'utilisant pas KDE ne se sentent pas lésés.
  • # Killer application

    Posté par . Évalué à 10.

    Pour moi DigiKam est l'une des 2 ou 3 killer appli qui me font rester sous KDE, sans hésiter.

    DigiKam est réellement une excellente application, et je conseille à tous les photographes (à tous quoi (-; ) de la tester au moins une fois.

    Certaines fonctions sont d'une simplicité et d'une ergonomie à couper le souffle, notamment le recadrage : des guides au choix (règles des tiers, triangle d'or, et bien d'autres) s'affichent en surimpression, le recadrage est clair, la partie supprimée est grisée, on bouge tout ça le plus simplement du monde à la souris, on clique, c'est fait.

    C'est tout con, mais je dois recadrer à peu près 50% des photos que je ne supprime pas, donc pour moi c'est essentiel.
    • [^] # Re: Killer application

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      tout à fait d'accord mais quand tu quittes KDE pour raison d'accident industriel de KDE 4, tu perds toute ta base digiKam. Et donc, au final, tu termines sous Picasa :-( qui est moins bien que digiKam mais qui tourne partout.
      • [^] # Re: Killer application

        Posté par . Évalué à 6.

        Éternel soucis de confier tes données à un logiciel, quel qu'il soit...

        On voit dans ton témoignage que même dans le cadre d'un logiciel libre, c'est quand même pas trivial de le quitter.
        • [^] # Re: Killer application

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Comme le dit \_o< QUACKKKKKKKKKKK !!!!! ci-dessous, c'est une mauvais utilisation de digikam le problème, vu qu'il y a un témoignage de migration en réponse.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Killer application

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        C'est pour ça que Digikam est bien. Tu peux stocker tous dans les métadonnées des images. Donc en les réimportant tu dois pouvoir récupérer tout ce qu'il faut contrairement à Picasa.

        L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

        • [^] # Re: Killer application

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Effectivement, Digikam permet de stocker toutes les infos dans les meta-données des images qui sont réutilisées ensuite par les autres logiciels (testé sur une appli Apple ..)
    • [^] # Re: Killer application

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Digikam, qui est effectivement une application géniale, fonctionne parfaitement sous gnome (d'ailleurs, pourquoi ne serait-ce pas le cas ?). Certes, ça fait beaucoup de bibliothèques installées pour une seule appli, mais quand on aime...
      • [^] # Re: Killer application

        Posté par . Évalué à 5.

        ça fait beaucoup de bibliothèques installées pour une seule appli
        Faut profiter de la présence des bibliothèques pour installer aussi K3B (un autre 'incontournable' de KDE)

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Killer application

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Et kdenlive aussi :-)

          Envoyé depuis mon lapin.

        • [^] # Re: Killer application

          Posté par . Évalué à 1.

          Il a quoi en plus de brassero ?

          Les logiciels sous licence GPL forcent leurs utilisateurs à respecter la GPL (et oui, l'eau, ça mouille).

          • [^] # Re: Killer application

            Posté par . Évalué à 2.

            Tout?

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

            • [^] # Re: Killer application

              Posté par . Évalué à 2.

              brasero me permet de graver une image iso en 3 coup de cuillère à pot. Pareil pour mes données.

              K3B il fait quoi en plus ? Comme Nero ? Backup, montage de vidéo + caffé ?

              Les logiciels sous licence GPL forcent leurs utilisateurs à respecter la GPL (et oui, l'eau, ça mouille).

              • [^] # Re: Killer application

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                K3b fait également la gravure d'une image iso en 3 coups de cuillère à pot.

                Ce n'est pas parce que k3b permet d'accéder à des nombreuses options que c'est un logiciel compliqué, personne n'est obligé d'aller dans les options pour les modifier.
                • [^] # Re: Killer application

                  Posté par . Évalué à 3.

                  J'ai pas dis de mal de k3b, je dis juste que je ne vois pas ce que k3b apporte de plus que brasero qui m'a l'aire de bien faire son boulot. Je vois pas ce que c'est le « tout ».

                  Les logiciels sous licence GPL forcent leurs utilisateurs à respecter la GPL (et oui, l'eau, ça mouille).

                  • [^] # Re: Killer application

                    Posté par . Évalué à 6.

                    Je ne connais pas brasero (je suis passé de xcdroast à k3b il y a longtemps et n'ai pas ressenti le besoin depuis de charcher autre chose), mais k3b donne accès à de nombreuses options avancées, tout en venant avec des options par défaut bien adaptées aux usages de base. On peut d'ailleurs facilement enregistrer les paramètres en cours pour s'en resservir, et les définir éventuellement par défaut tout en conservant l'option de choisir les paramètres de base.

                    Il permet de formater des médias ré-inscriptibles.

                    Il propose aussi différents projets qui facilitent la création de CD audio ou de DVD vidéos (il gère la conversion de différents formats audio pour la création de CD audio, mais pas la création de menu DVD, ce qui est quand même beaucoup plus compliqué). On peut bien sur enregistrer un projet pour le reprendre plus tard.

                    Il permet aussi d'extraire (avec encodage) les pistes audio d'un CD ou les vidéos d'un vidéoCD ou d'un DVD.

                    La version 2 propose également le support des blu-ray (avec une version suffisamment récente de dvd+rw-tools >=7.0) (je n'ai pas pu tester cette fonctionnalité ;-) )
      • [^] # Re: Killer application

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        pas loin de réinstaller tout KDE alors non merci :-(
        • [^] # Re: Killer application

          Posté par . Évalué à 6.

          Il y a beaucoup de gens qui se privent d'applications Gnome ou KDE parce que cela fait trop de bibliothèques installées ?

          J'ai du mal à voir si c'est une pratique courante ou juste une minorité très vocale. C'est si grave que cela d'avoir 100 ou 200 Mo de pris ?
          • [^] # Re: Killer application

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            En tant qu'utilisateur KDE, j'évite les applications GTK pas pour économiser de la place (j'ai des applications GTK installé car elles n'ont pas d'équivalent, d'aussi bonne qualité, autre que GTK) mais parce qu'il n'y a pas de style. Ce n'est pas qu'un style différent est utilisé, ça ne me dérange pas, c'est qu'il n'y a aucun style d'appliqué et que c'est très moche du coup. Et gtk-qt-engine est buggé, nottamment avec Firefox

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Killer application

              Posté par . Évalué à 3.

              Sous Debian tu as un paquet gtk-theme-switch qui permet d'appliquer des thèmes au application gtk.

              Les logiciels sous licence GPL forcent leurs utilisateurs à respecter la GPL (et oui, l'eau, ça mouille).

              • [^] # Re: Killer application

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Je ne connaissais pas, c'est déjà beaucoup mieux merci.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Killer application

            Posté par (page perso) . Évalué à -2.

            C'est si grave que cela d'avoir 100 ou 200 Mo de pris ?
            Non, mais par exemple, des fois,t'as pas envie d'avoir MySQL sur ton laptop juste parceque tu installes Amarok.
            • [^] # Re: Killer application

              Posté par . Évalué à 5.

              Non, mais par exemple, des fois,t'as pas envie d'avoir MySQL sur ton laptop juste parceque tu installes Amarok. ... alors tu lui préfère une application qui réimplémente (en moins bien) une base de donnée elle-même : «tu comprends, ça fait une dépendance de moins !»

              Idem pour des logiciels comme firefox ou openoffice qui intègrent toutes leur dépendances, ça fait des dépendances en moins par rapport à leurs équivalents KDE ou Gnome ... Vivement que Linux abandonne le support des bibliothèques partagées, à cause de ça on se choppe une flopée de logiciels avec des dépendances !
              • [^] # Re: Killer application

                Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                si les distributions actuelle ne te conviennent pas, tu peux faire la tienne... et tout mettre dans le même binaire.........

                www.solutions-norenda.com

          • [^] # Re: Killer application

            Posté par . Évalué à 2.

            Faut dire que le mélange des deux environnement fonctionne assez mal. Un exemple récent :

            Je tourne sous KDE et cependant j'utilise Firefox pour aller sur le Web. Bref je télécharge un fichier et je demande dans la fenêtre de téléchargement de m'ouvrir le dossier de destination. Rien d'exceptionnel juste là. Sauf que celui-ci s'ouvre avec nautilus. Bon je survit à cette expérience traumatisante je fais ce que j'avais à faire avec le fichier et je ferme ma fenêtre nautilus.

            Sauf que et bien en tâche de fond y'a des gtk/gnome-truc qui se sont lancés et là j'insère une clé usb. Paf ! Un démon Gnome me la monte automatiquement (et de manière différente que ne l'aurait fait KDE qui prend le temps de me poser la question de ce que je veux faire lui). Du coup je suis obligé d'utiliser les outils Gnome pour monter/démonter la clé.
            • [^] # Re: Killer application

              Posté par . Évalué à 1.

              Ben dans ces cas-là, vaut mieux n'installer qu'un seul environnement, celui de ton choix. Comme ça, pas de problème de mauvaise interaction.

              M'enfin, si tu veux vraiment conserver les deux, je pense quetu peux déjà faire le tri dans ce qui est lancé à l'ouverture de session : c'est soit dans ~/.config/autostart (user) soit dans /etc/xdg/autostart. Tu peux y dégager ce qui a trait à GNOME.

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Killer application

      Posté par . Évalué à 4.

      Certaines fonctions sont d'une simplicité et d'une ergonomie à couper le souffle

      Oui, comme la modification du contraste : pas besoin de comprendre un histogramme ; ou la correction des yeux rouges…

      Et il y a quelques fonctions peu connues vraiment intéressantes et tout aussi simples, comme l’amélioration du contraste local (ça redonne du peps à des images un peu palotes).

      Bon, par contre, ça suce un peu de trop la mémoire : pour recadrer et ajuster les contrastes sur 80 photos scannées (10x15 en 600 ppp → c. 8 Mpix la photo), je m’y suis pris à trois fois (c’est-à-dire : quitter et relancer deux fois) pour vider un peu la mémoire et éviter le swap (sans doute le cache « défaire/refaire »).

      (Et en parlant de corrections, il y a deux mots en trop (au choix) dans l’article : Les renommer, les faire pivoter les images pendant le transfert.)
  • # ...et bientôt

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Comme je l'avais déjà dit dans un commentaire sur un précédent journal, la reconnaissance automatique de visage est dans les cartons (projet GSoC), mais aussi la retouche d'image non destructive et le marquage géographique inversé (reverse geotagging). Je vous laisse consulter les dernier billets des blogs des auteurs (tous en anglais), avec notamment l'explication de ce qu'est le reverse geotagging:

    - reconnaissance de visage, libkface: http://adityabhatt.wordpress.com/2010/06/23/digikam-gsoc-pro(...)

    - retouche d'image non destructive: http://www.digikam.org/drupal/node/534

    - marquage géographique inversé: http://www.digikam.org/drupal/node/532
    • [^] # Re: ...et bientôt

      Posté par . Évalué à 1.

      Ca meriterai presque une note de -10 juste pour te faire payer ton sadisme! Non mais presenter des trucs aussi allechants alors que l'on ne pourra y avoir acces que dans quelques mois!
    • [^] # Re: ...et bientôt

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Bave..... (Homer style)

      Sinon, dans la géolocalisation des photos, ce qui serait cool ça serait l'ajout de la direction. J'ai vu un programme Java qui le faisait (GeoTag je crois, mais je l'ai laché car il était destructeur au niveau des autres metadata).

      L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

  • # Windows ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Quelqu'un a déjà vu marcher digikam sous Windows pour de vrai ?

    Pour avoir essayé il y a quelques semaines je suis pas trop convaincu. Entre le fait qu'il soit pas dispo dans les dernières versions (faut aller chopper un vieille maintenance) et le fait que quand il veut bien s'installer il crash misérablement j'ai quelques doutes.

    Je retenterais, mais dire que c'est dispo sous Windows depuis au moins deux ans ca me semble faire un peu de la mauvaise publicité au produit... Dommage ca manque sous Windows quand on a pas besoin de dégainer lightroom ou bibble et qu'un soft libre et simple suffit amplement à la tache.
    • [^] # Re: Windows ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Je l'ai installé à ma mère et il marche. Bon, je croyais qu'il marchait pas car il met bien 1 minute à se lancer mais après, ça va.

      Mais c'est vrai qu'avant il faisait que planter et je sais pas se qu'il fait depuis...
  • # Bravo Digikam

    Posté par . Évalué à 2.

    J'utilise Digikam pour gérer plusieurs tera de photos au format RAW, sous RAID5.

    Digikam est un excellent logiciel, sans conteste le meilleur logiciel de photo sous GNU/Linux.
    Je l'utilise sous Gnome, sans soucis. En effet, je n'aime pas KDE4, qui me donne l'impression d'être sous Window$.

    Par ailleurs, le projet avance très rapidement.
    Dans la prochaine version : retouche non-destructive, géolocalisation inversée ...

    Bref, Digikam pourrait devenir avec le temps un des meilleurs logiciels de retouche photo, tous systèmes confondus.
    • [^] # Re: Bravo Digikam

      Posté par . Évalué à 2.

      > Digikam est un excellent logiciel, sans conteste le meilleur logiciel de photo sous GNU/Linux.

      > Dans la prochaine version : retouche non-destructive

      Je pense que tu voulais dire le meilleur logiciel libre sous GNU/Linux non ?

      C'est un beau projet, fonctionnellement il est assez avancé mais côté ergonomie... on est à des années lumières des poids lourds du marché (options de la gui, nombre de fenetre, de clic nécéssaires, filtre/plugins bien foutus, optimisation des batchs etc). Chacun ses goûts mais j'ai pas encore trouvé comment avoir un workflow agréable et efficace avec digikam. Il a pour lui d'avoir des dizaines de fonctionalité, mais côté coeur de métier photo ca reste léger je trouve.

      Bref pour l'amateur qui veut classer ses photos "de vacances" c'est très bien. Mais gérer *des tera de raw* ca laisse supposer que tu fais des trucs un peu plus sérieux. Le RAW c'est fait pour être post-traité. Et c'est là que l'ergonomie et les fonctionnalités bien pensées deviennent cruciales. Chaque post-traitement te prend pas mal de temps et le but c'est d'optimiser ton workflow. En supposant que tu es vers 20 mega-pixels (donc que tu as tout shooté dans les 2/3 dernières années), des teras ca suppose au moins 80 000 tofs. Soit t'es pro, soit tes raw ne te servent à rien (et tu shoots vraiment vraiment vraiment beaucoup 80 000 tofs en maxi 7 ans ca fait déjà + de 10 000 tofs gardées par an...).
    • [^] # Re: Bravo Digikam

      Posté par . Évalué à 1.

      A souhaiter qu'il soit plus rapide avec Mysql qu'avec Sqlite. Je ne l'utilise (version 1.2) que pour classer et il rame pas mal avec 20 000 images dans la base. Donc vivement la version 1.4.

      "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.