Écrire un livre à 1000 mains !

Posté par . Édité par Benoît Sibaud et ZeroHeure. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa
Tags : aucun
-8
11
mai
2015
Culture

Eva Wissenz des éditions Seepia et Brian Fraval proposent un projet de co-création "Changeurs de Monde", afin de mettre en lumière des exemples positifs et constructifs du passé et du présent. Des personnes qui sont une source d'inspiration pour transformer le monde vers plus de justice, de paix et de diversité.

Ce projet est soutenu par Matthieu Ricard et la fondation Umani. Les valeurs de l'Open Source et du logiciel libre sont au cœur de ce projet d'édition collectif.

NdM : peut-être « au cœur » en terme de sujet, mais notons que l'ensemble des textes sont proposés sous la licence Creative Commons By-NC 2.0, donc une licence non libre. Il n'est pas à notre connaissance prévu de le placer sous une licence libre après un certain nombre de ventes ou après une date donnée.

Des personnages comme Linus Torvalds et Richard Stallman ou des projets comme TED (série de conférences, avec vidéos publiées sous CC By-NC-ND) et la Khan Academy (contenus éducatifs gratuits en ligne, principalement sous des licences à usage non-commercial) seront mis en avant.

Nous avons besoin de récits de ceux qui changent véritablement le monde pour plus de liberté.

  • # Quel est l'intérêt d'impliquer un religieux sur le projet ?

    Posté par . Évalué à 7.

    Quel est l'intérêt d'impliquer un religieux sur le projet ?
    À mon avis, c'est hors propos, hors sujet, et sera plus sujet à discorde qu'autre chose.

    À moins que ce ne soit le logiciel libre qui ne serve de faux nez à une organisation religieuse ?

    Merci de m'éclairer sur le sujet.

  • # Changeurs de monde, qu'ils disaient

    Posté par . Évalué à -1.

    18 "grands coeurs" sur ce site dont 15 prénoms féminins (hé oui, je fais mon petit Robert Ménard!)… concluez si vous pouvez!

    Nous avons besoin de récits de ceux qui changent véritablement le monde pour plus de liberté: le Conseil National de la Résistance? Salvador Allende? Edgar Snowden? Pie XII? Leurs Saintetés?

  • # Beurk

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 11/05/15 à 20:12.

    Des personnes qui sont une source d'inspiration pour transformer le monde vers plus de justice, de paix et de diversité.

    Il suffit de rassembler les biographies des lauréats du prix Nobel de la paix. Après tout leurs critères sont les mêmes. Non, je plaisante ; la proportion d'affabulateurs, de criminels, d'incompétents et d'égoïstes sans cœur est visiblement la même chez ces nobélisés que dans les autres cercles du pouvoir.

    Le principe est tout de même identique à celui du Nobel : quelques personnes qui décident, pour des raisons obscures et sans contre-expertise, que d'autres sont des modèles. Comme pour le Nobel, les enjeux politiques et commerciaux vont influencer les choix. Ici, c'est même pire, puisque l'auto-promotion semble inévitable, et que la religion y ajoute son influence.

    Comme pour le Nobel, on découvrira ensuite qu'une lauréate idéale avait tout inventé (Rigoberta Menchu), qu'une autre idole n'a rien contre les pogroms dans son pays (Aung San Suu Kyi) et qu'un jeune prometteur est en fait devenu criminel de guerre (Obama).

    S'il y a des gens que cette activité réjouit, tant mieux pour eux. Pour ma part, le projet a beau être poisseux de bons sentiments, il me semble aussi ridicule que malsain.

    • [^] # Re: Beurk

      Posté par . Évalué à -1.

      Tu as raison, il vaut mieux ronchonner sur des forums que de faire quelque chose d'imparfait !

  • # Valeurs?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 12/05/15 à 23:53.

    Les valeurs de l'Open Source et du logiciel libre sont au cœur de ce projet d'édition collectif.

    Si c'est en NC, c'est contre les valeurs du libre et open source.
    Faudrait se décider : les valeurs du libre sont au coeur du projet ou pas?

    La, ça ressemble à du libre-washing (faire croire que le libre est important alors qu'on ne l'aime pas)

    • [^] # Re: Valeurs?

      Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 13/05/15 à 14:14.

      Non, c'est contre tes valeurs, mais les valeurs du libre se réduisent à tes valeurs.
      Richard Stallman, pour prendre un exemple de personne qu'on ne peut pas accuser de faire du libre-washing vu que c'est lui qui a créé le terme "libre" tel qu'il est et qu'il a lui-même pas mal définit les "valeurs du libre", considère par exemple que NC peut être légitime et n'est pas en opposition aux valeurs du libre (qui lui-même utilise des licences non-libre pour ses articles).

      Reste que ce n'est pas une licence libre.

      • [^] # Re: Valeurs?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 13/05/15 à 14:22.

        Oui, je sais, le même qui a fait la GFDL et ses sections invariantes…
        Je ne parle pas de mes valeurs, mais de ce qui fait que le libre est ce qu'il est aujourd'hui.
        RMS est une personne, mais n'est pas le dieu du libre (et il me semble qu'il dit plutôt que parfois le non libre est légitime, pas que le nom commercial est une valeur du libre).
        Je veux bien un lien qui officialise que le non commercial est une valeur du libre. En attendant, je lis partout que le libre comprend la liberté de faire du commercial (et qu'il interdit explicitement d'interdire le commercial).

        Ca va peut-être contre tes valeurs, mais le NC est bien l'inverse du libre, de son essence même (les 4 libertés).
        Ce n'est pas un mal, ça a juste autant à voir que la peine de mort pour les "grands méchants qui le mérite" a à voir avec les anti-peine de mort (proche mais pas dans les valeurs).

        • [^] # Re: Valeurs?

          Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 13/05/15 à 14:42.

          RMS est une personne, mais n'est pas le dieu du libre

          Et Zenitram est une personne, mais n'est pas le dieu du libre.

          Ce qui a fait le libre, c'est en partie non négligeable ce qui a été fait par les gens qui partagent les valeurs de Stallman.
          Si j'étais Zenitram, je pourrais même dire: et ensuite, il y a des parasites libertariens qui ont profité que le libre a séduit pas mal de communauté pour faire du libre-washing de leur idéologie.
          Je ne le dis pas parce que j'arrive à concevoir qu'il n'y a pas qu'une seule restriction à ce qu'on appelle "valeurs du libre".

          Donc, soit Stallman n'est pas un libriste, soit on peut être un libriste tout en choisissant une licence ND alors qu'on avait totalement la possibilité d'en choisir une réellement libre.

          Je veux bien un lien qui officialise que le non commercial est une valeur du libre.

          Ce que tu dis, c'est: un article sous licence non libre implique forcément que le contenu de l'article ne peut pas avoir les valeurs de l'open source et du libre en son cœur.

          Voici donc des liens:
          https://www.gnu.org/philosophy/
          Ces pages sont en ND, donc non libre, donc, le contenu de ces pages n'a pas été écris avec en son cœur les valeurs de l'open source et du libre.
          Maintenant, explique moi pourquoi certains qui ont écris les pages "gnu philosophy" (à laquelle, j'ose espèrer, ils adhèrent) ont choisi une licence non-libre plutot que libre.

          mais le NC est bien l'inverse du libre, de son essence même

          Source ?
          Ces 4 libertés ont été instaurés pour garantir que le logiciel ne puisse pas "enfermé les utilisateurs" (bizarrement, quand on lit l'historique de création de ces licences, c'est bel et bien cet aspect qui a définit les libertés, ce n'est pas les libertés en soi qui sont l'"essence"). C'est ça (selon moi), l'essence du libre. L'interdiction du NC dans les licences libres n'est pas un élément idéologique, mais un élément pragmatique.
          Je peux me tromper, d'où ma demande de source.
          Tant que tu n'auras pas fourni la source qui prouve que la clause NC est là pour une raison différente que la liberté de modifier et exécuter du code, alors, c'est faux de dire que l'usage de NC dans un autre contexte est contradictoire avec les valeurs du libre.

          • [^] # Re: Valeurs?

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            RMS a expliqué que le NC et ND il l'utilisait car le concept de texte libre n'a pas de sens (pour lui) pour une œuvre politique, législative ou philosophique et qu'il serait malsain d'attribuer/d'associer une personne à des idées qu'il n'adhère pas (ce que une licence libre peut faire facilement et légalement).

            C'est tout, en tout cas nul part il a dit que c'était dans l'esprit du libre : pour lui ça ne fait pas sens pour ces œuvres.

            • [^] # Re: Valeurs?

              Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 13/05/15 à 23:37.

              Je ne dis pas qu'utiliser NC et ND "est dans l'esprit du libre", je dis qu'utiliser NC et ND n'est pas "contre l'esprit du libre" (relis ce qu'a écrit Zenitram dans son premier message).

              Il faut être logique: si quand X crée un truc avec un contenu philosophique et qu'il l'associe à une licence non libre, cela implique que ce contenu ne peut pas être "fait dans l'esprit du libre", alors, quand Y fait la même chose, ben ça implique la même chose.

              Remplace X et Y par RMS ou par l'auteur du truc dont il est question dans l'article.
              Comment peux-tu concilier ça avec ce que Zenitram a dit ?
              Soit tu traites l'un différemment de l'autre sans aucune justification (ou alors un truc tiré par les cheveux pour excuser le fait que l'un te dérange et pas l'autre pour des raisons subjectives. Quoiqu'il en soit, ça reste à ta charge de prouver que ce truc tiré par les cheveux est défini objectivement dans les valeurs du libre, sinon, cela veut dire que je peux tout aussi bien choisir un truc tiré par les cheveux pour justifier que n'importe qui n'est pas "dans l'esprit du libre")
              Soit tu considères donc que tout le contenu de "gnu philosophy" n'est pas "écrit dans l'esprit du libre", ce qui, tu l'avoueras, est un peu paradoxal, vu que le contenu de "gnu philosophy" parle justement de ça.

              (autre façon de démontrer ça: reprends ta première phrase et remplace RMS par l'auteur du truc dont il est question dans l'article, et ça marche tout aussi bien. Pourquoi l'auteur est-il "contre le libre" et pas RMS ?)

              • [^] # Re: Valeurs?

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Bon, reprenons.
                RMS a définit le logiciels libres en 4 libertés fondamentales, ni plus ni moins. Comme sa définition est la première du genre et qu'elle fait consensus, on peut légitimement dire que ces 4 libertés sont bien les règles, le reste est juste de l'interprétation.

                RMS n'a rien fait se semblable pour des œuvres artistiques, car il pense que la situation est différente et qu'il ne connaît pas assez bien le secteur pour faire un truc semblable à la FSF. Soit.

                Donc, l'esprit du libre, c'est l'adaptation des clauses de la FSF à ce qui est artistiques, ce qui en licence CC correspond à CC BY ou CC-BY-SA, rien d'autres.

                RMS publie des documents sous des licences différentes, justifiant son point de vue que pour ce type de travaux, une licence libre peut être nuisible (ce qui se défend partiellement, mais techniquement on pourrait rétorquer la même chose sur certains logiciels). Seulement ces licences étant non CC BY ou BY6SA et assimilables, ce n'est pas libre. Ce n'est pas parce que RMS fait un truc que tout ce qu'il fait est libre ou dans l'esprit du libre, ça c'est de l'argument d'autorité. Sinon, tu considères que Pepsi c'est plus libre que Coca-Cola ?

                Typiquement, RMS justifie sa position que les œuvres d'opinions ne doivent pas être libres car une opinion c'est strictement personnelle et il ne faudrait pas l'altérer. Pourquoi pas. Mais c'est en contradiction avec le libre sur plusieurs points : peu de possibilités pour le citer voire copier les portions qui nous intéressent pour développer notre propre opinion. Mais aussi la traduction (qui, c'est vrai, peut altérer un peu la pensée mais bon, le libre c'est aussi le partage et l'adaptation selon ce que veut faire l'utilisateur ou le lecteur), voire la promotion du texte qui peut en être interdite (impossible d'imprimer le texte et de facturer ce service, par exemple).

                Bref, oui RMS fait du comportement non libre. Il se justifie, le vit bien et tant mieux pour lui (il est dans son droit). Cela ne sacralise pas son comportement comme conforme au mouvement qu'il a crée alors que la contradiction est manifeste.

                • [^] # Re: Valeurs?

                  Posté par . Évalué à -2.

                  Euh, oui, t'essaies de me dire quoi, à part dire ce que j'ai déjà dit ("la licence utilisée n'est pas libre")

                  Est-ce que le contenu de "gnu philosophy" est "opposé aux valeurs du libre" ?

                  Si tu réponds "non", alors, Zenitram a tort, car le fait que "gnu philosophy" ne s'oppose pas aux valeurs du libre tout en étant sous licence non libre implique qu'on peut créer un truc sous licence non libre sans s'opposer aux valeurs du libre.

                  Si tu réponds "oui", ok, tu es cohérent, mais il faut m'expliquer comment un des acteurs fondateurs (je parle de gnu) et très intransigeants sur les "valeurs" (avec des textes qui expliquent que même si l'open source respecte les 4 libertés, ça ne veut pas dire que c'est libre) peut lui-même se mettre en porte-à-faux sur un courant qu'il a lui-même créé.
                  À la limite, tu dirais que ça ne respecte pas les valeurs du libre2.0, ok. Mais là, comment justifier que soudainement le terme "philosophie du libre" qui signifiait "ce qu'on choisit les instigateurs de ce terme" devienne quelque chose que eux-même ne respecte pas. Ce serait bien plus logique de dire: "Stallman ne respecte pas mes valeurs du libre, mais respecte d'autres valeurs du libre que j'accepte sous cette dénomination (et donc, le truc dont il est question dans l'article peut utiliser cette même dénomination)".

                  Donc, l'esprit du libre, c'est l'adaptation des clauses de la FSF à ce qui est artistiques

                  Tu confonds "valeur" et "licence".
                  Une licence libre, c'est l'application des 4 clauses.
                  Mais une licence libre n'est pas une valeur.
                  La licence est le moyen, pas le but (sinon, pas la peine d'écrire "gnu philosophy").

                  • [^] # Re: Valeurs?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 14/05/15 à 01:43.

                    Justement, ce que je disais également, c'est que le seul point sur lequel la notion de libre est inflexible par définition, ce sont les 4 libertés. Car la définition est claire, elle était unique à l'époque et suffisamment connue pour considérer comme définition acceptée pour s'assurer qu'on parle de la même chose.

                    Le reste, c'est de l'interprétation et l'école FSF existe avec la pensée de RMS sur le sujet mais cette école est loin d'être la seule. RMS ajoute beaucoup de conditions assez arbitraires ne reposant sur rien de tangibles, il n'y a qu'à voir sa liste contestée de distributions libres à ses yeux. D'ailleurs, tu parles de logiciel OpenSource respectant les 4 libertés qui ne sont pas libres ? Où tu as vu ça, je n'ai jamais vu un tel propos de la part de RMS personnellement ? Un truc est libre ou pas à partir des 4 libertés, le reste n'est qu'enfumage.

                    Donc tu peux considérer que RMS est bien le prophète de l'esprit du libre, mais là pas tout le monde va te rejoindre sur ce terrain qui tient plus de l'interprétation personnelle (reflétant souvent ses propres préférences) à quelque chose de réel.

                    De plus, tu me demandes si un texte respecte les valeurs du libre. Comment un texte peut respecter des valeurs pareilles ? Est-ce qu'une profession de foi du FN respecte les valeurs de la liberté ? Est-ce que la Constitution chinoise respecte la valeur du partage ? Est-ce que la pièce de théâtre l'Avare respecte la valeur de l'amour ? Ça n'a pas vraiment de sens.

                    Bref, le libre, ce sont les 4 libertés qui sont garanties par le biais d'une licence compatible avec elles. C'est tout. C'est ça la valeur du libre, si tu ne respectes pas ce prérequis je ne vois même pas l'intérêt d'essayer de débattre sur le fond de la chose. Autant discuter des valeurs de la liberté au sujet d'un prisonnier.

                    • [^] # Re: Valeurs?

                      Posté par . Évalué à -1.

                      Le reste, c'est de l'interprétation et l'école FSF existe avec la pensée de RMS sur le sujet mais cette école est loin d'être la seule.

                      C'est JUSTEMENT ce que je dis: on ne peut pas prétendre qu'il n'y a qu'une seule "valeur du libre".
                      Or, c'est ce que dit Zenitram: l'auteur d'un texte sous licence non-libre ne peut pas se revendiquer "ami des valeurs du libre".
                      (tu notes qu'il ne s'agit même pas d'être neutre, selon Zenitram, c'est être CONTRE).

                      Où tu as vu ça, je n'ai jamais vu un tel propos de la part de RMS personnellement ?

                      https://www.gnu.org/philosophy/open-source-misses-the-point.fr.html

                      Extrait:

                      En 1998, une partie de la communauté du libre s'est mise à part et a commencé à faire campagne au nom de l'« open source ». Le terme fut proposé à l'origine pour éviter une possible incompréhension du terme « logiciel libre » [free software] mais il fut bientôt associé avec des points de vue philosophiques complètement différents de ceux du mouvement du logiciel libre. … D'autres partisans rejetèrent catégoriquement les valeurs morales et sociétales du mouvement du logiciel libre. … Les deux termes décrivent à peu près la même catégorie de logiciel, mais ils représentent des points de vue basés sur des valeurs fondamentalement différentes.

                      .

                      Donc tu peux considérer que RMS est bien le prophète de l'esprit du libre, mais là pas tout le monde va te rejoindre sur ce terrain qui tient plus de l'interprétation personnelle (reflétant souvent ses propres préférences) à quelque chose de réel.

                      Où est-ce que j'ai dit que "l'esprit du libre" = "ce que pense RMS". Ce que j'ai dit, c'est que plusieurs personne se revendiquent de l'esprit du libre, et que ça me va très bien. Le problème, c'est quand RMS dit "Zenitram ne peut pas dire qu'il est libriste parce qu'il ne partage pas mes opinions sur ce qu'est l'esprit du libre", ou, comme fait ici "RMS ne peut pas dire qu'il est libriste parce …" ou "l'auteur du truc dont on parle dans l'article …".

                      C'est quand même étrange, ton raisonnement: Zenitram ou toi non plus n'est pas le prophète incontesté de l'esprit du libre. Pourquoi quand RMS définit ce qu'il appelle "les valeurs du libre" et qu'il rejette certains projets sur base de ces valeurs, c'est contestable et ça ne veut pas dire qu'on est pas libriste, et quand Zenitram rejette certains projets sur base de ces valeurs, c'est ok.

                      De plus, tu me demandes si un texte respecte les valeurs du libre. Comment un texte peut respecter des valeurs pareilles ?

                      Mais ? Que penses-tu du premier message de Zenitram alors ? Il dit qu'il n'est pas possible que les valeurs du libre soient au cœur du projet parce que le projet n'est pas sous licence libre.
                      On en conclut que si le projet était sous licence libre, alors, on pourrait considérer que les valeurs du libre soient en son cœur.
                      Là, tu me dis que aucun projet et aucun texte ne peut être lié aux "valeurs du libre".

                      Bref, le libre, ce sont les 4 libertés qui sont garanties par le biais d'une licence compatible avec elles.

                      De nouveau: cf. https://www.gnu.org/philosophy/open-source-misses-the-point.fr.html

                      • [^] # Re: Valeurs?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        De nouveau: cf. https://www.gnu.org/philosophy/open-source-misses-the-point.fr.html

                        Le même qui dit qu'il faut utiliser FLOSS plutôt que FOSS car "free software" est ambigüe mais qui appelle sa fondation FSF (Free Software Fundation) plutôt que FLSF.

                        Question crédibilité, faudrait repasser.

                        Pour le reste, tu t'obstines à ne pas chercher à comprendre l'argument qui t'es opposé pour alors y répondre, du coup difficile de débattre.

                        Note : tu te base toujours une unique source (RMS) sans regarder le reste du libre. Ca fait penser à une secte la.

                        Note 2 : après, ça ne fait que confirmer la raison pour laquelle on utilise de plus en plus "logiciel open source", c'est pour se distancier un max de ces délires qui font du libre à géométrie variable.

                        • [^] # Re: Valeurs?

                          Posté par . Évalué à 0.

                          tu te base toujours une unique source (RMS) sans regarder le reste du libre

                          Tous ce que je dis, c'est: pourquoi la source Zenitram est "la bonne" et la source RMS est "la mauvaise". Pourquoi Zenitram a plus de légitimité pour décider de ce qu'est le libre ?
                          Personnellement, je ne considère pas que RMS est plus légitime que Zenitram, voilà pourquoi je considère que tu fais partie du libre, que quand tu dis que tu respectes les valeurs du libre, tu ne mens pas.
                          Pour résoudre ce problème, j'ai simplement regarder les valeurs de ceux qui se revendiquent du libre (par exemple, le mouvement "open source" a lui même choisi un autre nom pour se différencier du libre, ce qui permet de mieux définir ce qu'est le libre et de rejeter le libre-washing quand une personne se prétend "libre" mais a en fait des valeurs de l'open source).

                          Note 2 : après, ça ne fait que confirmer la raison pour laquelle on utilise de plus en plus "logiciel open source", c'est pour se distancier un max de ces délires qui font du libre à géométrie variable.

                          Exactement: si deux courants divergent, on crée deux noms. Mais s'ériger en "personne qui sait ce qu'est le libre" alors que la communauté est si divisée (p-e que tu penses que tout les libristes pensent comme toi, cela ne veut pas dire que c'est vrai), c'est stupide, que ce soit de la part de RMS ou de Zenitram.

                  • [^] # Re: Valeurs?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Est-ce que le contenu de "gnu philosophy" est "opposé aux valeurs du libre" ?

                    Pas besoin d'aller aussi loin, prend la licence GPL, elle est non libre (la licence elle-même, son contenu, pas ce à quoi elle s'applique), car bon, forker c'est mal (c'est ce qu'ils disent, bizarre quand même pour des gens qui disent aimer les forks… les forks, c'est bien, sauf si ça ne va pas dans son but mais sans accepter que d'autres puissent utiliser le même argument sans se prendre un "ça pue c'est non libre").

                    mais il faut m'expliquer comment un des acteurs fondateurs (je parle de gnu) et très intransigeants sur les "valeurs" (avec des textes qui expliquent que même si l'open source respecte les 4 libertés, ça ne veut pas dire que c'est libre) peut lui-même se mettre en porte-à-faux sur un courant qu'il a lui-même créé.

                    Parce que les premier à ne pas respecter les principes sont souvent ceux qui les créent.

                    Désolé, d'autres ont compris l'idée et réclament du libre aussi dans le reste (free culture).

                    tu ériges RMS en dieu qui est le seul qui dit ce qu'est le libre, et la réponse est que RMS est peut-être un dieu pour toi et que tu ne le remet pas en cause, mais d'autres considèrent RMS comme un humain faillible.

                    Essaye de mettre du NC (un fond d'écran par exemple, c'est pas ud logiciel, dans ton idée du libre qui ne doit pas s'appliquer mais reste "dans la philosophie") dans Debian et on en reparle.
                    RMS (je ne connais pas la position de la FSF la dessus) est pas vraiment majoritaire dans cette vue de comment devrait être le libre sorti du logiciel bête et méchant qui fait des transformation (un jeu est un logiciel et il est impossible de faire un jeu libre avec l'idée qu'a RMS du libre).

                    En fait, c'est facile à voir que tu te tapes le délire sur le NC compatible avec la philosophie du libre : tu ne parles pas du libre, tu parles de RMS.

                    Bref, tu as décidé que RMS était ton dieu mais d'autres n'aiment pas les dieux et réfléchissent au libre dans son ensemble, que ça te plaise ou pas.

                    Mais une licence libre n'est pas une valeur.
                    La licence est le moyen, pas le but (sinon, pas la peine d'écrire "gnu philosophy").

                    Pour revenir à mon exemple d'avant, c'est le même délire que les anti-peine de mort qui veulent la peine de mort pour le méchant tueur d'enfant, les non-homophobe qui refusent le mariage pour les homos… Ils ont "principes purs" mais bizarrement leurs actes ont du mal à correspondre.

                    Mais je sais, rien de nouveau, je ne sais pas ce qu'on les gens dès qu'on parle de livre mais ça en devient sacré et il faut d'un coup faire des exception, le plus non libre des livres peut être acceptable "dans la philosophie du libre" dès que ça fait du bla bla gentil "mais j'aime bien le libre" et il ne faut surtout pas leur nier l' "esprit du libre".

                    Regarde attentivement ces deux pages :
                    http://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/
                    http://creativecommons.org/licenses/by/4.0/
                    A part la définition de la licence, ne vois-tu pas un logo présent sur une page et pas sur l'autre?

                    Moi aussi je vais me réclamer du libre en faisant l'inverse du libre, tiens, ça marche bien.
                    Pauvre libre.

                    Tu confonds "valeur" et "licence".

                    Tu confonds libre (logiciel libre pas trop, mais adapté à la culture, donc culture libre) et ton plaisir d'avoir du NC.

                    PS : question idiote : et du NC ND, c'est bon aussi tant que je dis "le libre c'est bien"? et du NC ND non rediffusable aussi tant que je dis "le libre c'est bien"? Ou t'arrêtes-tu? Je sais que classiquement c'est le NC qui plait mais dès qu'on creuse on se rend compte souvent, si on met de côté les fidèles du Dieu qui n'ont pas trop regardé ensuite eux-même, de la supercherie : le NC ne les dérangerait pas pour le logiciel libre non plus en fait car "le commercial ça pue", fail (démonstration que le libre, même logiciel, ils n'aiment pas tant que ça et font sans NC juste car ils n'ont pas le choix si ils veulent faire illusion)

                    • [^] # Re: Valeurs?

                      Posté par . Évalué à -1.

                      Parce que les premier à ne pas respecter les principes sont souvent ceux qui les créent.

                      Sauf qu'à ma connaissance, RMS n'a jamais créé de principes qu'il ne respecte pas.
                      Ce qui se passe, c'est que RMS a créé un principe, qu'il a appellé "libre".
                      Et ensuite, des aspects pratiques de ces principes t'ont plu à toi et à d'autres, mais sur base d'autres principes.
                      Puisque le terme "libre" avait du succès, tu as repris ce terme à ton compte. Mais tu n'as pas plus légitime que RMS pour prétendre de ce que sont les valeurs du libre ou pas.

                      tu ériges RMS en dieu

                      Houlà, non non. Tout ce que je dis, c'est que toi et RMS, vous êtes pareil (et crois moi, je ne t'érige pas en Dieu).
                      Quand RMS parle d'excommunier un projet parce qu'il a pissé de travers selon ses valeurs, je considère RMS comme un con et je me fous de son avis.
                      Quand Zenitram parle d'excommunier un projet parce qu'il a pissé de travers selon ses valeurs, je considère Zenitram comme un idiot et je me fous de son avis.

                      Ma réaction ici, c'est pour montrer aux lecteurs qu'il ne faut pas qu'ils croient que le libre = exactement ce que dit Zenitram. De la même manière, je leur dis régulièrement qu'ils ne faut pas qu'ils croient que le libre = exactement ce que dit RMS.
                      Il faut qu'ils comprennent que le libre, c'est un regroupement de valeurs différentes au sein d'une même initiative pratique (qui sont les licences libres, qui sont des licences logiciels et logiciels seulement) avec, au minimum, un objectif commun: la liberté de l'utilisateur. Si tes valeurs satisfont cela (c'est le cas des valeurs de RMS, c'est le cas des valeurs de Zenitram), alors, tu fait partie du regroupement.

                      question idiote : et du NC ND, c'est bon aussi tant que je dis "le libre c'est bien"?

                      Selon moi, le NC et ND n'est ni bien ni mal. Ce qui est "mal", c'est favoriser une situation où l'utilisateur est emprisonné, où il perds sa liberté. Dans le cas du logiciel, le NC et ND permet de coincer l'utilisateur avec un seul provider de service. Dans le cadre de projet artistique, l'utilisateur n'est jamais coincé, car le produit artistique n'est pas un outil.
                      On a déjà eu cette discussion, tu connais très bien ma position, et ça a mené nulle part.

                      • [^] # Re: Valeurs?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 14/05/15 à 13:34.

                        Dans le cadre de projet artistique, l'utilisateur n'est jamais coincé, car le produit artistique n'est pas un outil.

                        Il n'est pas moins coincé qu'avec un logiciel, c'est factuel, ne t'en déplaise.
                        que tu te foutes du libre et que tu t’intéresses qu'au logiciel libre, ou aime coincer les gens dans le cas de la "culture" (qui est un bien grand mot, le logiciel est aussi un art), OK, mais pas la peine de mentir aux autres.

                        Ma réaction ici, c'est pour montrer aux lecteurs qu'il ne faut pas qu'ils croient que le libre = exactement ce que dit Zenitram.

                        J'explique le libre (et pas uniquement le logiciel libre), après si ça ne te plait pas… Les lecteurs seront assez intelligents pour trier et comprendre les arguments de chacun (ils peuvent aussi demander à Debian ce que ça fait chier du NC dans la "culture").

                        Note : au FOSDEM, qui parle de Free (FSF) et de Open Source (OSI), ils tolèrent du logiciel NC, donc peut-on dire que le logiciel NC est aussi dans les valeurs du libre parce que bon ils sont dans cet conf docn c'est trop de la balle ils aiment le libre?

                        • [^] # Re: Valeurs?

                          Posté par . Évalué à 0.

                          ou aime coincer les gens dans le cas de la "culture"

                          Oui, les pauvres gens qui sont obliger de payer pendant des années parce qu'ils ont écouter un jour une musique sous licence CC NC, c'est triste.

                          J'explique le libre (et pas uniquement le logiciel libre), après si ça ne te plait pas… Les lecteurs seront assez intelligents pour trier et comprendre les arguments de chacun

                          Je n'ai absolument aucun problème avec le fait que tu présentes ta vision du libre.
                          C'est toi qui semble pleurnicher parce que j'ai eu l'audace de présenter aux gens une autre vision (si toi tu peux leur expliquer, pourquoi est-ce que je ne peux pas ?).

                          C'est amusant, hein:
                          Donc, quand l'auteur du projet de l'article explique ses valeurs du libre, tu as le droit de dire "non, c'est même pas vrai !".
                          Quand je réagis à tes propos en disant: "je pense que c'est moins sectaire que ça", alors, là, bizarrement, il y a un problème.

                          • [^] # Re: Valeurs?

                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                            ta vision du libre.

                            Ce n'est pas "ma", que ça te plaise ou non.
                            Sur ce, tu ne vas pas essayer de comprendre, donc on peut en rester la.

                            "je pense que c'est moins sectaire que ça"

                            Inverser le sectarisme, c'est beau Maintenant, on ne peut être ouvert envers les homos que si on accepte les homophobes en son sein.

                            • [^] # Re: Valeurs?

                              Posté par . Évalué à -1. Dernière modification le 14/05/15 à 14:36.

                              Ce n'est pas "ma", que ça te plaise ou non.

                              Donc, quand c'est la vision de RMS, c'est juste la vision de RMS.
                              Quand c'est ta vision, c'est soudainement LA vision.
                              Désolé, mais les gens qui font du libre parce qu'ils partagent la vision de RMS et pas la vision de toi et tes amis, c'est un groupe non négligeable, que ça te plaise ou non.

                              Inverser le sectarisme, c'est beau Maintenant, on ne peut être ouvert envers les homos que si on accepte les homophobes en son sein.

                              C'est exactement ce que dit RMS quand il rejette certains projets et que tu le traites de sectarisme.
                              Si tu trouves que certains sont dangereux pour tes idéaux (et celui de tes potes), très bien, crée un nouveau courant, avec un nouveau nom, qui dit explicitement que les licences libres doivent s'appliquer à tout, y compris le non-logiciel. C'est totalement permis et c'est même hautement recommandé. C'est ce qu'a fait l'open-source, preuve que ça marche quand le groupe en question n'est pas en réalité négligeable.
                              Parce que le nom "libre", il ne t'appartient pas, et il n'appartient pas à RMS, il appartient à ceux qui participent à la communauté. Et dans cette communauté, il y a ces dangereux individus, que ça te plaise ou non.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.