La 3ème version de la licence GNU General Public Licence (GPL) est née.

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
0
30
juin
2007
GNU
Au terme d'une longue période de gestation (18 mois et 4 versions de travail), les versions 3 de la GPL et de la LGPL sont enfin nées. Cette licence, la première à implémenter le Copyleft, est le pilier du concept de Logiciel Libre et de la protection de ses 4 libertés fondamentales.

Au menu, parmi d'autres fantastiques surprises, protection contre la « Tivoisation », réplique (« retaliation ») contre les brevets améliorée, l'informatique déloyale (« Treacherous Computing »), etc...

Parmi les pages à consulter :

Karl Berry, l'un des pilliers du projet GNU, estime que cette nouvelle version est un grand pas pour le monde du libre et permet de se mettre à niveau par rapport aux réalités actuelles de la sphère informatique.

Logo GPLv3 Logo GPLv3

La FSF va encourager l'adoption de cette licence via des programmes éducatifs et d'information.

Enfin, il faut noter que les AGPLv3, FDLv2 et SFDL sont toujours en cours d'élaboration.

NdM : merci aussi à La Mouche pour sa dépêche, en partie fusionnée.
  • # Tar en pole-position

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Tar release 1.18 (2007-06-29)

    Changelog :

    * Licensed under the GPLv3.
    * Several bugs in the testsuite are fixed.
    • [^] # Re: Tar en pole-position

      Posté par . Évalué à 2.

      Comment font-ils pour tout à coup passer l'intégralité du code en GLPv3 ? je suppose qu'il y a un certain nombre de contributeurs à gnu tar qui était jusque là sous licence GPLV2. Est-ce que le fait de mettre "sous licence GPLv2 ou supérieur" autorise à passer tout en GPL v3 sans avoir besoin de demander à tous les contributeurs ?


      Etienne
      • [^] # Re: Tar en pole-position

        Posté par . Évalué à 0.

        C'est tout l'intérêt d'ajouter le "ou supérieur" !!!

        On a vu par exemple que parmi les raisons citées par Linus Torvalds pour expliquer sa frilosité face à la GPLv3 il y avait le fait qu'il faudrait l'accord de tout les contributeurs, ce qui serait apparemment une tâche herculéenne. Cela dit le projet linux a bien réussi à passer de la v1 à la v2, donc je ne vois pas pourquoi ils n'arriveraient pas à embrayer vers la v3.
        Il ne leur manque plus que la motivation de le faire, peut-être celle-çi viendra-t-elle du coté de Sun et de son ZFS, si celui-ci passait à la GPLv3...
        • [^] # Re: Tar en pole-position

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est tout l'intérêt d'ajouter le "ou supérieur" !!!


          Sauf qu'en France (au moins) cette mention n'a strictement aucune valeur légale pour la simple raison que tu ne peux accepter une licence dont tu ne connais pas le texte (et comme tu ne peux connaître toutes les versions de la GPL qui sortiront jusqu'à la fin des temps …). Quand quelqu'un diffuse du code en « GPL v2 ou supérieur » légalement c'est du GPL v2, point barre. Pas de GPL v3 ni autre.
        • [^] # Re: Tar en pole-position

          Posté par . Évalué à 3.

          C'est tout l'intérêt d'ajouter le "ou supérieur"

          RMS lors de sa récente venue à Toulouse, a préciser (entre autre chose qui m' ont intriguer et pour lesquelles j' ai demander des explications à des proches) :
          Si un logiciel est sous double licence gplv2 gplv3, alors c' est l' utilisateur qui choisit sa licence.

          Donc quelque soit le 'propriétaire' du logiciel, si ce dernier est sous "v2 ou supérieur" alors il est sous double licence et c' est l' utilisateur qui décide... jusqu' à ce que le 'propriétaire' (physique-s ou moral) décide de passer en v3.

          non ?
      • [^] # Re: Tar en pole-position

        Posté par . Évalué à 5.

        Je crois que quand on contribue à un projet GNU, on doit céder ses droits (dans la limite de la loi) à la FSF donc le problème ne se pose pas. À priori presque tous les outils GNU peuvent changer immédiatement de licence pour leur prochaine version.
        • [^] # Re: Tar en pole-position

          Posté par . Évalué à 6.

          En fait ce n'est pas automatique (cf http://www.gnu.org/help/evaluation.html ) :

          A GNU program should use the latest version of the license that the GNU Project recommends--not just any free software license. For most packages, this means using the GNU GPL.

          For a program to be GNU software does not require transferring copyright to the FSF; that is a separate question. If you transfer the copyright to the FSF, the FSF will enforce the GPL for the program if someone violates it; if you keep the copyright, enforcement will be up to you.


          Cependant, je maintiens que c'est très courant et de plus il est bien écrit qu'un programme GNU doit utiliser la dernière licence du projet GNU. Dans ce cas la licence est « GPLv2 ou supérieure » remplacée par « GPLv3 ou supérieure » pour rester un programme GNU. C'est bien ce qui c'est passé pour tar :

          Avant :
          This program is free software; you can redistribute it and/or modify it
          under the terms of the GNU General Public License as published by the
          Free Software Foundation; either version 2, or (at your option) any later
          version.

          Après :
          This program is free software; you can redistribute it and/or modify it
          under the terms of the GNU General Public License as published by the
          Free Software Foundation; either version 3, or (at your option) any later
          version
          .
      • [^] # Re: Tar en pole-position

        Posté par . Évalué à 5.

        Comme expliqué plus haut, les projets GNU qui changent de licence ont leur copyright attribué à la FSF, donc c'est plus facile.

        Par contre, il faut faire attention, ce n'est pas parce qu'il y a écrit "v2 ou supérieure" qu'on a le droit de dire que maintenant, le code est sous "GPL v3 ou supérieure" ! Ce serait une atteinte au droit de l'auteur original : les modifications que l'on apporte peuvent être sous GPL v3 et +, mais le reste sera toujours du GPL v2 ou + : l'intérêt de cette mention est pour l'utilisateur, car c'est lui qui choisira les conditions dans lesquelles il utilise le logiciel. Le "ou supérieur" ne veut absolument pas dire que n'importe quel développeur peut changer la version "minimum" sans l'autorisation de l'auteur.
        • [^] # Re: Tar en pole-position

          Posté par . Évalué à 3.

          A noter que les logiciels sous LGPL peuvent passer sous n'importe quelle version de la GPL :


          LGPL2.1

          2.1:
          3. You may opt to apply the terms of the ordinary GNU General Public
          License instead of this License to a given copy of the Library. To do
          this, you must alter all the notices that refer to this License, so
          that they refer to the ordinary GNU General Public License, version 2,
          instead of to this License. (If a newer version than version 2 of the
          ordinary GNU General Public License has appeared, then you can specify
          that version instead if you wish.) Do not make any other change in
          these notices.
          • [^] # Re: Tar en pole-position

            Posté par . Évalué à 2.

            Tiens, je ne connaissais pas cette clause. C'est bizarre quand même je trouve, de pouvoir modifier toutes les entêtes et de changer pour une GPL quelconque. Je ne sais pas si ce serait compatible avec le droit d'auteur français.

            Ou alors c'est peut-être dans la même veine que le "v2 ou supérieur" de la GPL quand on modifie un bout du code : on peut décider d'appliquer une version supérieure minimum.
            • [^] # Re: Tar en pole-position

              Posté par . Évalué à 3.

              Perso je vois pas trop le probleme.

              Tu peux copier le code, le passer en GPLv3, rien ne m'empeche de prendre la version originale qui est sous LGPL et l'utiliser, la licence n'a pas de date d'expiration.
              • [^] # Re: Tar en pole-position

                Posté par . Évalué à 2.

                Exactement, il n'y a aucun problème.

                De plus, ca permet d'incorporer une lib ou une portion de code sous "GPL2 and any later version." dans un soft GPLv3 sachant que les 2 licences sont incompatibles entre elles.

                J'avais fais la trad d'un document de RMS expliquant pourquoi la v3 est incompatible à la v2 http://linuxfr.org/comments/841867.html#841867
        • [^] # Re: Tar en pole-position

          Posté par . Évalué à 5.

          Le "ou supérieur" ne veut absolument pas dire que n'importe quel développeur peut changer la version "minimum" sans l'autorisation de l'auteur.

          Il suffit que tu rajoute du code en GPLv3 ou superieure, et le logiciel devient GPLv3 ou superieure. Bien sur, les precedentes versions restent disponibles en GPLv2, mais pas les nouvelles.
          • [^] # Re: Tar en pole-position

            Posté par . Évalué à 0.

            Oui, "l'ensemble" du GPL est v3 ou supérieur, mais est-ce que ça change vraiment la licence de tout le code que tu n'as pas écrit ? (comme signalé plus haut pour la LGPL, tu peux changer la licence dans l'entête de tous les fichiers !) L'ancien code reste GPL v2, ça il n'y a pas de problème, mais que _tout_ le nouveau code passe en "v3 ou supérieure" .... C'est pour ça que je précise que "l'ensemble" est sous v3 ou +, mais c'est étrange qu'on puisse dire qu tout le code sera sous v3 ou +. Parce qu'à ce moment là, je ne verrai pas ce qui m'empêcherait de prendre n'importe quel programme v2 ou + et de le passer en v3 ou +. Et ça irait à l'encontre de ce que j'ai dis dans mon premier post. C'est pour ça que j'aimerais bien avoir des précisions, si quelqu'un en sait plus.
            • [^] # Précisions

              Posté par . Évalué à 4.

              Oui, "l'ensemble" du GPL est v3 ou supérieur, mais est-ce que ça change vraiment la licence de tout le code que tu n'as pas écrit ?

              Non. Mais pour pouvoir l'utiliser sous l'ancienne licence il faut supprimer les ajouts sous GPLv3 et donc rester dans une ancienne version.

              Parce qu'à ce moment là, je ne verrai pas ce qui m'empêcherait de prendre n'importe quel programme v2 ou + et de le passer en v3 ou +.


              Absolument rien ne l'empêche. Si du code sous « GPLv3 ou supérieure » est ajouté, la licence « résultante » sera « GPLv3 ou supérieure » pour le programme considéré dans son intégralité.
              C'est écrit là : http://www.gnu.org/licenses/gpl-faq.html#VersionTwoOrLater

              Why should programs say "Version 2 of the GPL or any later version"? [...]
              Using this "indirect pointer" in each program makes it possible for us to change the distribution terms on the entire collection of GNU software, when we update the GPL. If each program lacked the indirect pointer, we would be forced to discuss the change at length with numerous copyright holders, which would be a virtual impossibility. In practice, the chance of having uniform distribution terms for GNU software would be nil.[...]
              Once GPL version 3 is available, the developers of most GPL-covered programs will release subsequent versions of their programs specifying "Version 3 of the GPL or any later version". Then users will have to follow the tighter requirements in GPL version 3, for subsequent versions of the program.

              « Traduction » : Il faudrait utiliser « GPLvX ou supérieure » parce que cela permet de bénéficier des permissions supplémentaires éventuelles de la nouvelle version et cela permet à un développeur de contribuer du code en GPLvX+1 ce qui ajoute les éventuelles restrictions supplémentaires de la nouvelle licence au programme pris dans son intégralité.


              là aussi http://www.gnu.org/licenses/gpl-faq.html#v2v3Compatibility

              Is GPLv3 compatible with GPLv2?
              No.[...]However, if code is released under GPL “version 2 or later,” that is compatible with GPLv3 because GPLv3 is one of the options it permits.

              « Traduction » : La GPLv3 n'est pas compatible avec la GPLv2. Cependant la GPLv3 est compatible avec la « GPL version 2 ou supérieure ».


              et sur l'intéressante matrice de compatibilité ( http://gplv3.fsf.org/dd3-faq )
              notes 2 et 3 :

              2 : If you do this, as long as the project contains the code released under GPLv2 only, you will not be able to upgrade the project's license to GPLv3 or later.

              3: If you have the ability to release the project under GPLv2 or any later version, you can choose to release it under GPLv3 or any later version—and once you do that, you'll be able to incorporate the code released under GPLv3.

              « Traduction » : Même chose qu'au dessus en plus détaillé : si on peut distribuer le projet en « GPLv2 ou supérieure » alors on peut choisir de le distribuer en « GPLv3 ou supérieure » puis on peut incorporer du code sous GPLv3.
              Remarque : Dans ce cas le programme « pris dans son intégralité » passe en GPLv3 seulement.
  • # Lecture de la nouvelle version

    Posté par (page perso) . Évalué à -2.

    Hop, parti pour la lecture de la nouvelle version.
    • [^] # Re: Lecture de la nouvelle version

      Posté par . Évalué à 8.

      Et il est possible d'avoir la liste des principaux changements résumés en francais ? Parceque lire du droit et en plus en anglais, c'est pas mon fort...

      Merci d'avance
    • [^] # Re: Lecture de la nouvelle version

      Posté par . Évalué à 5.

      La seule chose que je trouve dommage c'est qu'ils aient conservé la clause exemptant le deal MS-Novel. Enfin au moins ils ne l'ont déjà pas étendue aux autres deals qui sont apparus depuis.
      Enfin ça crée quand même un petit effet 2 poids 2 mesures qui ne cadre pas trop avec l'esprit de la GPL. Mais bon, comme ils disent sur le sit de la FSF, cette clause périra à l'expiration de cet arrangement, ce n'est donc qu'une question de temps...
  • # congratulations

    Posté par . Évalué à 4.

    Bravo à richard stallman et à toute l'équipe de FSF pour cette nouvelle licence.
    Encore plus de logiciels libres, c'est ce que tout le monde souhaite.
    • [^] # Re: congratulations

      Posté par . Évalué à -1.

      Tout le monde ou ? ici ? Je suis pas sur que tout le monde souhaite plus de logiciel libre (ce qui est quand meme mon cas)
  • # KDE, Gnome, glibc?

    Posté par . Évalué à 6.

    A part le noyau Linux, ce sont les projets majeurs, je suis curieux de savoir ce que ces projets ont prévu pour leur librairie de base..

    Pour Gnome, je m'en doute: une grosse partie de leur succès vient qu'ils sont LGPL pas GPL alors je les voit mal passer en GPLv3.
    Peut-être en LGPLv3 mais je ne connais pas la différence entre la LGPLv2 et la v3: tout le monde s'est focalisé uniquement sur la GPL..

    Le point de vue des développeur pour l'embarqué BusyBox et autre va être interressant aussi car ce sont eux qui sont directement concernés par les clause anti-tivoization..

    En tout cas, ça va entrainer pas mal de débats.
    • [^] # Re: KDE, Gnome, glibc?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Le gros logiciel incontournable qui va basculer très vite en GPLv3 c'est évidemment GCC.
      • [^] # Re: KDE, Gnome, glibc?

        Posté par . Évalué à -1.

        Effectivement. Et ca risque de poser des problemes pour les *BSD... A suivre donc.
        Sans compter que la GPLv3 interresse Sun, zfs et peut etre dtrace sous FreeBSD risquent de patir d'un relicencing.
        • [^] # Re: KDE, Gnome, glibc?

          Posté par . Évalué à 4.

          Effectivement. Et ca risque de poser des problemes pour les *BSD

          En quoi?? j'ai beau réfléchir je ne vois pas.
          la GPL v3 n'interdit pas d'utiliser les logiciels pour créer autre chose que du logiciel libre (vous imaginer sinon, il faudrait distribuer les sources de tout ce qui serait écrit avec Emacs qui va passer lui aussi en v3 )
          • [^] # Re: KDE, Gnome, glibc?

            Posté par . Évalué à 10.

            En rien, mais beaucoup de gens aiment faire des déclarations sur la GPL sans savoir de quoi ils parlent :). Je rappelle que pour la GPL, l'exécution de programme tiers et la génération de fichiers, quels qu'ils soient, ne sont pas considérés comme des travaux dérivés... (fort heureusement).
            • [^] # Re: KDE, Gnome, glibc?

              Posté par . Évalué à 2.

              En rien, mais beaucoup de gens aiment faire des déclarations sur la GPL sans savoir de quoi ils parlent :). Je rappelle que pour la GPL, l'exécution de programme tiers et la génération de fichiers, quels qu'ils soient, ne sont pas considérés comme des travaux dérivés... (fort heureusement)

              Le probleme avec gcc, ce n'est pas le code qu'il genere, ce sont les libs associees (ex libstc++). Elles sont actuellement sous GPLv2 avec une "runtime exception".
              http://gcc.gnu.org/onlinedocs/libstdc++/17_intro/license.htm(...)
              • [^] # Re: KDE, Gnome, glibc?

                Posté par . Évalué à 4.

                Oui, et ça changera quoi pour qu'elles soient en GPLv3 + linking exception ? (exactement comme GPLv2 + linking exception actuelle des stdlibs). Rien du tout. La GPLv3 ne change rien là dessus -- c'est d'ailleurs juste une mise-à-jour de la GPLv2 en fonction des usages détournés (vis-à-vis de la liberté logicielle) qui en sont faits. Heureusement que les bibliothèques standards ont une linking exception, et ça ne risque pas de changer : il y a beaucoup de logiciel libre qui n'est pas sous GPL, on ne va pas s'en priver.
        • [^] # Re: KDE, Gnome, glibc?

          Posté par . Évalué à 1.

          Effectivement. Et ca risque de poser des problemes pour les *BSD

          En quoi?? j'ai beau réfléchir je ne vois pas.
          la GPL v3 n'interdit pas d'utiliser les logiciels pour créer autre chose que du logiciel libre (vous imaginer sinon, il faudrait distribuer les sources de tout ce qui serait écrit avec Emacs qui va passer lui aussi en v3 )
    • [^] # Re: KDE, Gnome, glibc?

      Posté par . Évalué à 4.

      GNOME est un gros projet et il y a plein de programmes dedans qui ne sont pas sous LGPL (effectivement les bibliothèques sont sous LGPL). Par ailleurs, la LGPLv3 n'existe pas, c'est la GPLv3 avec la linking exception, et GNOME passera sans doute petit à petit sous GPLv3 (avec ou sans linking exception en fonction des programmes et de l'intention de leurs auteurs).
    • [^] # Re: KDE, Gnome, glibc?

      Posté par . Évalué à 4.

      Pour QT, et donc KDE, vu la politique de Trolltech, je suppute que le passage en v3 ne les dérange pas.
      Il me semble que Trolltech était particulièrement content du côté restrictif de la GPL, ce qui lui permettait de relicencer QT, moyennant finance, aux boîtes qui vendent du propriétaire.
      KDE pourrait avoir un avis plus nuancé, mais ils risquent bien d'être obligés de suivre, s'ils veulent continuer à utiliser les dernières versions de QT, non ?
      (là je regarde dans le menu "À propos" de mon konqueror, et je vois GPLv2, pas v2 et supérieur... est-ce qu'ils vont réussir à se démerder pour retrouver tous les détenteurs de copyright pour passer à la v3 ?)
      • [^] # Re: KDE, Gnome, glibc?

        Posté par . Évalué à 0.

        Pour KDE, on peut imaginer que cette recherche des auteurs sera simplifié avec KDE4, vu que le code est en grande partie nouveau?
        Peut-être (là, je m'avance sans doute beaucoup en supposant ça) avaient-ils prévu le coup et avaient-ils décidé que le code de KDE4 serait directement en "GPLv2 ou supérieure" voire en GPLv3 (là, ce serait quand même risqué dans la mesure où le développement de KDE4 a commencé bien avant la sortie officielle de la GPLv3) ?

        Et donc KDE 3.x resterait GPLv2 et KDE4 serait GPLv3. ça serait possible mais pas forcément simple à gérer par contre, car il y aura sûrement des allers-retours de code pour les correctifs...
  • # Yo

    Posté par . Évalué à 9.

    Ca sonne bien et le logo a la classe!
    Vive la GPL v3!

    Desole, n'etant pas cale en droit, je parle de ce que je peux. :)
    ---->[]
    • [^] # Re: Yo

      Posté par . Évalué à 1.

      Moi je trouve que le logo GPLv3 n'est pas très beau, mais bon, les goûts et les couleurs...
  • # Ah ok bah j'comprends mieux ...

    Posté par . Évalué à -10.

    ... la vague d'attentats en Angleterre ...
  • # brevet

    Posté par . Évalué à 5.

    Quelqu'un sait il qu'est ce que ca donne au niveau des brevets logiciel ?

    Ok c'est débile de distribuer du code sous GPL, mais tenir les utilisateurs par un brevet que l'on possède.

    Mais qu'en est il pour toute les techno qui sont plus ou moins breveté (codec multimedia, ...) et qui peuvent etre implémenté légalement dans des pays qui ne reconnaisse pas les brevets sous une licence GPL.
    • [^] # Re: brevet

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      En gros, et de ce que j'en ai compris (il va me falloir relire le tout une dizaine de fois avant de prétendre avoir un peu compris ;) l'article 11 dit que :

      - tout contributeur à un projet couvert par la GPLv3 possédant un brevet supposé valide et qui porte sur une technologie sensée être contenue dans le projet est tenu de concéder une licence non-exclusive à tous les utilisateurs du logiciel, leur permettant de ne pas être poursuivi. (sinon à priori il perd l'autorisation que lui accorde la licence de faire usage des 4 libertés, donc d'utiliser, modifier, redistribuer le logiciel.)

      - toute personne diffusant des logiciels couverts par la GPLv3 accordant une licence pour utiliser ses brevets (réputés valides et sensés couvrrir des technos contenues dans ces logiciels) à _certains_ utilisateurs donne automatiquement cette licence à _tous_ les utilisateurs. (il me semble que cela vise directement de deal MS-Novell)

      Corrigez-moi si je me trompe.
  • # Déclaration de licence

    Posté par . Évalué à 4.

    Bonjour,
    Pour mettre du code sous licence GPL, suffit il de fournir cette licence et de déclarer que le code s'y réfère ou faut il faire une déclaration quelque part ?
    C'est peut être une question bête, mais je n'ai pas trouvé de réponse.
    La question induite est : comment prouver que mon code était distribué sous cette licence avant que je ne le retrouve dans un produit non GPL ?
    • [^] # Re: Déclaration de licence

      Posté par . Évalué à 3.

      alors, non il n'y a pas à déclarer ton code auprès d'un organisme, association, whatever... Tu dois juste mettre dans les en-têtes des fichiers source, la licence ou un pointeur vers la licence (recopier toute la GPL dans chaque fichier, ça peut vite devenir lourd).

      ensuite, pour prouver que ton code existait avant et était bien sous GPL, je dirais qu'il te faudra démontrer l'antériorité des fichiers. Donc une annonce officielle sur un site, avec le lien vers le code-source hébergé sur un serveur FTP devrait suffire à prouver aux yeux du monde que tu es l'auteur de ce code...

      En fait, le plus gros risque est au début: ton projet n'est pas très connu voire pas connu du tout, donc difficile de trouver une preuve matérielle, mais s'il devient célèbre (je te le souhaite :-) ), tout le monde devient témoin et tu es du coup à l'abri
      • [^] # Re: Déclaration de licence

        Posté par . Évalué à 2.

        Effectivement, il faut prouver qu'à une date donnée tu avais bien produit toi-même ce code.
        En revanche je pense que les méthodes que tu proposes risquent de ne pas être reconnues par justice française. Le code peut avoir été modifié entre temps. Même une annonce sur un site officiel ne constituerait pas une preuve je pense.

        En France, un moyen efficace et peu coûteux de prouver la paternité d'un programme est de le graver sur un CD et de se l'envoyer à soi-même en recommandé. Et surtout de ne pas ouvrir l'enveloppe...
        • [^] # Re: Déclaration de licence

          Posté par . Évalué à 2.

          J'ai pensé à cette solution, et j'ai failli la citer...
          Cependant, même si elle est très utilisée dans le domaine de la littérature (les auteurs font souvent ça), elle devient vite ingérable pour un projet qui évolue parfois très vite!
          S'envoyer 1 CD/semaine parce que le programme est jeune et évolue beaucoup, ça peut vite devenir fastidieux!
        • [^] # Re: Déclaration de licence

          Posté par . Évalué à 2.

          un autre moyen consiste à utiliser les services d'un serveur d'horodatage sur le web (qui enregistre une signature électronique d'un hash de ton travail, avec la date et l'heure), pour quelques dizaines de centimes par envoi.

          Ce n'est pas forcément moins cher cela dit... c'est juste plus pratique, et ça reste opposable devant un juge.

          Sinon à mon avis, n'ayant aucun lien avec cette société et étant en mesure de produire les sources d'une partie de leurs binaires sans les leur avoir volé ça doit suffire à prouver sa bonne foi.
  • # Licence française ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Bonjour,

    Il existait avec la licence GPLv2 une adaptation "non-officielle" française du texte.

    Avec la v3, y a(ura) t'il une adaptation du texte en français officielle ?
  • # Une analyse de la GNU GPL v3

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Bonjour,

    Pour information, une analyse sur Veni, Vidi, Libri[1], ainsi qu'un article sur la Tribune Libre de Framasoft [2], viennent récemment d'être mis en ligne.

    Un fil est spécialement ouvert sur la Framagora pour recueillir des réactions, et le wiki est bien sûr librement éditable.

    Librement,
    Benjamin

    [1] http://www.venividilibri.org/Licences/GnuGPLV3
    [2] http://www.framasoft.net

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.