«Le Bottin des Jeux Linux» : bientôt 3000 références et un nouveau look.

26
19
août
2013
Jeu

Depuis le 16 août 2013, le site Le Bottin des Jeux Linux adopte un nouvel habillage. Le site évolue vers un rendu plus clair : pour les écrans classiques mais aussi consultable sur de petits écrans, de type tablettes et téléphones.

« Le Bottin des Jeux Linux » est aussi un annuaire à télécharger, il vous présente près de 3000 jeux Linux, libres, non-libres et commerciaux ou non (sauf ceux qui n'ont pas de lien pérenne). Des émulateurs, des moteurs de jeux, ainsi que des jeux Windows jouables via Wine, sont également référencés.

Cet annuaire – dont la mise à jour est bimensuelle – vous est livré sous la forme d’une archive initiale de 340 Mo où vous trouverez « Le Bottin des Jeux Linux » au format Tellico. L'accueil est constitué d'une base de liens contenant les noms de jeux, la date de leur parution initiale, la note attribuée, la catégorie de jeux, et sa sous-catégorie éventuelle, ainsi que la date de dernière modification de la fiche.

Les fiches comportent :

  • une capture d'écran ;
  • les informations détaillées relatives au jeu (date, éditeur, ..) ;
  • sa classification dans le bottin (genre, catégorie & sous catégorie) ;
  • sa disponibilité via les dépôts Debian ;
  • une description parfois exhaustive ;
  • les éventuels ports réseaux nécessaires ;
  • d'éventuelles astuces & explications pour l'installation ;
  • des notes concernant les technologies utilisées (graphisme, gameplay, …)
  • des astuces de jeu ;
  • les liens vers le site officiel, de téléchargement, et vers des revues par des sites tiers ;
  • des rapports de tests, incluant des notes sur chaque version du jeu et ses améliorations.

Tellico est véloce, agréable et dispose de fonctionnalités avancées de tris et de recherches. De plus, ce format a prouvé son efficacité pour la rapidité de création des fiches et son ergonomie. Enfin, il existe des passerelles pour la création de pages HTML. C'est pourquoi « Le Bottin des Jeux Linux » l'a choisi pour sa distribution. Tellico facilite ainsi recherche et consultation de la base de donnée du Bottin.

Fiche de 0ad

« Le Bottin des Jeux Linux » constitue une importante ressource d’informations relatives aux jeux sous Linux en s’appuyant non seulement sur l'expérience acquise au fil de l’eau mais aussi sur l’expertise de sites reconnus (plus de 44 000 liens vers les points clefs des jeux et des ressources externes telles que des trailers, des revues & interviews d’autres sites, des pages Wikipédia, …). Tenu depuis 2007 par Serge Le Tyrant et son fils Louis, il représente actuellement 6 ans de travail. Il est sous licence GFDL, et est donc libre et ouvert aux améliorations. Tellico n'est pas en reste du fait de sa licence (GPL).

Comme de nombreux autres projets, ce site manque de contributeurs, alors n'hésitez pas à participer : en réalisant une fiche de jeu, en envoyant un petit mot ou des encouragements par quelques dons. Toujours pour s'améliorer, le site entreprend actuellement de s'internationaliser en traduisant certaines pages en anglais.

Alors, il n'y a pas de jeux sous Linux ?

  • # annuaire à télécharger

    Posté par . Évalué à  4 .

    Un annuaire à télécharger, c'est du web 0.2 ? Curieux ce choix.

    • [^] # Re: annuaire à télécharger

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      En lisant un tout petit peu, on trouvera le lien « Online » dans le menu principal http://www.lebottindesjeuxlinux.tuxfamily.org/online/.

      Sinon, bravo pour tout ce travail papap ! J'aurais tendance moi aussi à préférer une version online mise en avant par défaut et une archive « pour ceux qui veulent » ainsi que plusieurs captures d'écran, voire une vidéo quand ça existe, mais bon je peux contribuer si je ne suis pas content. :)

      Tu as déjà essayé de mettre en place un wiki pour booster les contributions ? Bonne continuation (et bon courage surtout).

      • [^] # Re: annuaire à télécharger

        Posté par (page perso) . Évalué à  6 . Dernière modification : le 19/08/13 à 09:49

        Je ne suis pas l'auteur du site, ni contributeur. Seulement initiateur de l'article (et à l'origine d'un interview il y a quelques temps). Toutes les félicitations vont donc à Serge Le Tyrant et son fils pour leur travail.

      • [^] # Re : annuaire à télécharger

        Posté par . Évalué à  1 .

        En lisant un peu plus on trouve :

        [la page de la version en ligne du « Bottin des Jeux Linux »] vous permet de consulter celui-ci sans passer par la version Tellico. Nous vous recommandons néanmoins cette dernière, nettement plus ergonomique, rapide et comportant de nombreux champs supplémentaires.

        • [^] # Re: Re : annuaire à télécharger

          Posté par . Évalué à  7 .

          Je suis l'auteur et principal contributeur du site.

          Merci papap pour cet article, et merci à vous pour ces encouragements, et ces précisions résumant bien l'esprit du projet.

          Il y a un wiki sur le site (lien Links) pour transmettre les adresses des confrères. Par contre tu touches les limites de mes compétences (c'est assez facile en fait :)) quant à son utilisation pour booster les contributions. D'ailleurs j'ai même eut quelqu'un qui s'était amusé à faire une blague dessus (il aurait pu tout aussi bien effacer le contenu du wiki, mais il ne l'a pas fait) suite à une mauvaise gestion des droits de ma part, du coup j'ai tout verrouillé.

          L'idée initiale était un petit catalogue local des jeux Linux, d'autant que je ne maîtrisais pas l'édition HTML (et je ne maîtrise toujours pas : merci aux systèmes de gestion de contenu libre) et les bases de données.
          J'aime beaucoup ce projet, j'ai appris et continue à apprendre beaucoup de choses, c'est passionnant, du coup tout çà a évolué.
          C'est du web 0.2 amélioré (j'adore l'expression, mdr), mais c'est fichtrement efficace et convivial à maintenir.

          Il y a quelques années les jeux sous Linux n'étaient pas si nombreux (du moins les jeux commerciaux) et la constitution d'une liste relativement complète était encore à "portée humaine".
          Aujourd'hui Linux est devenu la troisième plateforme de jeux sous desktop et les jeux sortent à un tel rythme qu'il n'est pratiquement plus possible de suivre la cadence sans devoir bâcler la rédaction des fiches.

          Les sites anglo-saxons ont un net avantage : tout est dans leur langue, c'est quasiment du copier-coller, sans effort de traduction, çà va beaucoup plus vite.
          Malheureusement dans notre cas, il faut traduire pour comprendre l'esprit du jeu (on a vite fait de faire des erreurs si l'on se contente de coller un genre à un jeu sans comprendre ce qu'a voulu en faire son auteur) et même si l'on comprend l'anglais, c'est nettement plus confortable pour un utilisateur Français de lire dans sa langue maternelle (d'autant que certaines descriptions ou expressions sont difficiles à traduire sans s'imprégner de l'esprit du jeu).

          Résumons :
          - seul ou presque (mon fils est de moins en moins disponible et il ne rédige pas) il devient difficile de suivre la cadence,
          - c'est une activité passionnante, on apprend beaucoup de choses. Même si vous ne maîtrisez pas bien l'anglais Google translate est un outil génial, vous ferez vite de gros progrès et je serais là pour vous donner un coup de main si vous en avez besoin évidemment.
          - vous avez évidemment des compétences et des connaissances que je n'ai pas, çà ne pourra être que bénéfique au projet.
          - je n'ai aucune expérience dans des projets informatiques collaboratifs, j'aurais besoin d'un coup de main si çà se fait. Ca ne me dérange pas que quelqu'un d'autre prenne les rênes du projet si çà va dans le bon sens et qu'il ne mette pas tout parterre pour ensuite quitter le projet (j'ai quand-même bossé 6 ans dessus, çà me ferait mal que çà parte à la benne).
          - le projet est ouvert à toutes les contributions (pas seulement en rédaction de fiches). Et même si vous n'avez pas de compétences particulières mais de la bonne volonté pour le temps que vous voulez, on vous trouvera quelque chose à faire dans le domaine qui vous colle le mieux.
          - je ne fais pas çà pour moi, mais pour nous, pour ceux qui aiment Linux. Le projet est et restera libre et non commercial (GNU FDL mais aussi CC-BY-SA si vous voulez). Forkez-le si çà vous chante, mais je ne contribuerai moi-même que si j'adhère à l'idée du projet (comme n'importe qui).
          - si quelque-chose vous empêche d'adhérer : dites-le moi. Si vous ne me le dites pas, je ne peux pas le deviner. Si vous êtes seul a exprimer une idée qui ne me plaît pas, il est probable que je ne change pas ma manière de faire. Si vous êtes nombreux à exprimer un même souhait, il est fort probable que je me remette en question.
          - si vous avez des idées n'hésitez pas à les partager.
          - mon adresse email : goupilcom@gmail.com

          • [^] # Re: Re : annuaire à télécharger

            Posté par (page perso) . Évalué à  6 . Dernière modification : le 19/08/13 à 20:39

            (GNU FDL mais aussi CC-BY-SA si vous voulez).

            Je vote pour la mise en CC-BY-SA.
            La GNU FDL est à éviter, car ce n'est pas évident que ce que tu livres et libre (il faut qu'on scrute tous les fichiers à la recherche de pièges genre une section invariante qui se balade).
            Avec la CC-BY-SA, au moins c'est clair, c'est libre, et connu par plus de monde sur ce qu'on peut faire avec.

            Le projet est et restera libre et non commercial

            Juste pour qu'on soit clair sur l'idée derrière la phrase qui est bizarre pour moi : "non commercial", ça veut dire que tu ne vas pas vendre, mais ça ne veux pas dire que tu bouderas si une personne fait du commercial dessus comme il a le droit avec la licence que tu fournis, c'est bien ça?

            • seul ou presque (mon fils est de moins en moins disponible et il ne rédige pas) il devient difficile de suivre la cadence,

            Oh ça, je peux bien l'imaginer… C'est même du masochisme :)

            • si vous avez des idées n'hésitez pas à les partager.

            Mettre le lien de la version "online" bien en avant, presque le truc le plus visible du site. Car la, le lien "Online" est invisible pour qui arrive sur le site et donc va fuir (pour 90%, à la louche, des curieux) avant de lire tout le menu d'un site qu'il ne connait pas encore donc moins de gens à qui c'est utile et moins de contributeurs potentiels. Ou au moins mettre tout de suite (en intro) "à télécharger ou consulter" avec lien hypertexte (parce que "onglet « Online »" sans lien hypertext, la ça fait carrément web 0.1 ;-) )

          • [^] # Re: Re : annuaire à télécharger

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Bravo pour ce projet, grâce à lui j'ai découvert de nouveaux jeux proches du mien.

            Je trouve vraiment intéressant le rayon sauvegarde du patrimoine logiciel. On tombe souvent sur des jeux packagés à la truelle, avec du code qui ne compile plus… Avoir un endroit où stocker des versions patchés de ces jeux est important!

            Newton Adventure est sur Lumière Verte : http://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=187107465

  • # Un "donc" pas si évident...

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    Il est sous licence GFDL, et est donc libre

    ce "donc" est… Hum. En fait, on ne sait pas avec "GFDL" tout seul.
    Est-ce que le projet a des sections invariantes?
    - Avec sections invariantes : c'est donc non libre
    - Sans sections invariantes : c'est donc libre

    et ouvert aux améliorations

    La ce "donc" est complètement faux. la licence s’intéresse à celui qui reçoit, pas à celui qui donne.
    La licence ne te dit donc rien sur son ouverture aux améliorations (il peut autant refuser par principe les améliorations que tu lui proposeras ou les accepter les bras ouverts, il faut lui demander)

    Oui, je chipote, mais bon, il faut bien comprendre que le libre ne dit rien sur l'ouverture de l'upstream, il dit juste que l'upstream donne x droits minimaux à un moment donné sur un produit donné.

    Alors, il n'y a pas de jeux sous Linux ?

    La aussi, c'est une question-réponse pas très logique : la critique par "pas de jeux sous Linux" est explicite : pas de jeux auxquels les gens ont envie de jouer.
    Si tu fais 3000 clones de Tetris, ça ne donne pas une super envie de jouer, et une console avec 10 bons jeux sera bien plus attirante.
    Quantité != qualité
    (note : je ne dis rien de rien sur la qualité, juste le sous entendu que Linux serait un plate-forme pour le jeux par cette question-réponse, à base d'un seul chiffre qui est une quantité comme mis dans la dépêche, est assez comique pour qui s’intéresse aux jeux sur ordinateur : en chiffre, le listing de jeux MAME fait monter le chiffre à 20000 jeux pour la plate-forme, ça ne veut pas dire que MAME est 5x mieux pour jouer que tous les jeux natif Linux)

    • [^] # Re: Un "donc" pas si évident...

      Posté par . Évalué à  4 .

      I/ Les licences :
      Je ne suis pas très au fait de ces nuances, bien que j'en ai beaucoup appris sur ces sujets avec ce site.

      J'avais choisi la GNU FDL parce qu'elle semblait indiquée pour une documentation, néanmoins elle semble en effet assez décriée pour son côté très rigide, raison pour laquelle je suis à présent près à changer pour une licence plus permissive.
      Ok pour adopter la CC-BY-SA (sous réserve de confirmation avec mon fils, voir ci-après).
      Pas de soucis pour que quelqu'un tente sa chance à vendre le fruit de mon travail.
      Personnellement je n'y crois pas trop, j'ai en tête l'exemple de Cedega avec wine.
      Je validerai tout cela avec mon fils - qui pour moi a aussi son mot à dire, et nous officialiserons cela sur le site.

      Questions :
      1. Peut-on passer facilement d'une licence à une autre (GNU FDL>CC-BY-SA) simplement en l'écrivant ?
      2. Ce qui était sous une licence ne reste-t-il pas sous cette licence - seules les sections ajoutées étant sous la licence de remplacement ?
      3. Comment concrétiser ce changement de licence ? Peut-on par exemple écrire : "à compter de telle version le Bottin passe sous licence machin, ceci incluant les sections déjà écrites" ?

      II/ "Alors, il n'y a pas de jeux sous Linux ? : La aussi, c'est une question-réponse pas très logique"
      En même temps qui aurait envie de passer ses soirées à faire une doc sur 3000 clones de Tetris ?
      Quantité != qualité je suis d'accord, mais statistiquement - sauf à faire exprès de ne saisir que des jeux minables, la quantité sous-entend dans la conscience collective que dans le lot il faudrait vraiment être difficile pour ne pas trouver son bonheur, pour moi cet argument "commercial" est recevable.
      Quand je vais dans un hypermarché, je m'attends à avoir le choix et - avec la quantité, à trouver ce que je cherche, je ne m'attends pas à ne voir que 3000 sortes de patates.

      III/ "une quantité comme mis dans la dépêche, est assez comique pour qui s’intéresse aux jeux sur ordinateur (…)" :
      attention que dans le chiffre mis en avant ("près de 3000 jeux Linux") il est clairement précisé que l'on parle de jeux natifs Linux (les jeux émulés via wine ou dosbox ne sont pas comptabilisés).

      Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis sur le comptage des jeux. J'ai été souvent amené à me poser la question sur ce que je considérai comme valide pour incrémenter le compteur. J'ai dû faire certains choix imparfaits. Pour info je ne comptabilise pas MAME comme un jeu Linux, il est comptabilisé dans les "émulateurs, moteurs et interfaces", de même que le moteur iodoom3. Par contre j'ai comptabilisé pour 1 jeu la fiche "Ressources - Doom3" (nous parlons d'un peu plus de 90 fiches de ressources dans le Bottin), considérant que je privilégiais davantage le contenu que le moteur pour définir un jeu (bien que l'un ne puisse fonctionner sans l'autre, et qu'une fiche "Ressources" puisse concerner des dizaines de milliers de jeux fonctionnels sous Linux si l'on prend l'exemple de wine avec la fiche "Ressources - Emulation PC"). Cette classification ne peut donc pas être parfaite, j'ai tenté de respecter au mieux l'esprit sans chercher à faire absolument du chiffre (il y a 3673 fiches dans le Bottin dont "seulement" 2965 sont comptabilisées en jeux Linux).

      IV/ Merci pour tes conseils de présentation, je vais voir comment améliorer cela.

      • [^] # Re: Un "donc" pas si évident...

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 . Dernière modification : le 20/08/13 à 00:00

        raison pour laquelle je suis à présent près à changer pour une licence plus permissive.

        Pas plus permissive : tu as marqué "-SA", donc c'est équivalent à la GFDL sans sections invariantes (copyleft).
        Je suis plutôt amateur du non copyleft (donc pas de -SA), mais c'est perso et n'ai absolument pas dit de passer à du non -SA.
        Reste sur du -SA si tu veux garder le même type de licence. Juste que la GFDL est vraiment pas top.

        Pas de soucis pour que quelqu'un tente sa chance à vendre le fruit de mon travail.
        Personnellement je n'y crois pas trop, j'ai en tête l'exemple de Cedega avec wine.

        La question n'était pas sur l’intérêt pour une personne, mais sur l'idée que de gens peuvent se faire du libre (et mettent leurs idées dedans plutôt que d'accepter qu'ils n'aiment pas le libre)

        1. Peut-on passer facilement d'une licence à une autre (GNU FDL>CC-BY-SA) simplement en l'écrivant ?

        Si c'est toi qui a écrit, ben… Tu fais ce que tu veux, tu as les droits dessus. Si c'est d'autres, faut leur demander l'autorisation avant (oui, changer de licence, c'est chiant, et c'est pour ça que ce n'est pas si mineur comme choix, voir aussi la raison pour laquelle certains demandent des Contributor License Agreement…)

        1. Ce qui était sous une licence ne reste-t-il pas sous cette licence - seules les sections ajoutées étant sous la licence de remplacement ?

        Si c'est toi qui a écrit, ben… Tu fais ce que tu veux, tu as les droits dessus (je me répète, je sais :) )

        1. Comment concrétiser ce changement de licence ? Peut-on par exemple écrire : "à compter de telle version le Bottin passe sous licence machin, ceci incluant les sections déjà écrites" ?

        Si c'est toi qui a écrit, le prochain ZIP que tu fais, tu mets la nouvelle licence dedans (dans le fichier de licence qui tu as dedans, tu remplaces GFDL par CC-BY-SA), et c'est tout.

        (note : remplacer toi par "toi et ton fils à qui tu demandes l'autorisation")

        attention que dans le chiffre mis en avant ("près de 3000 jeux Linux") il est clairement précisé que l'on parle de jeux natifs Linux (les jeux émulés via wine ou dosbox ne sont pas comptabilisés).

        Ce que je voulais faire comprendre, c'est que "3000 jeux", d'une c'est rien, et de deux ça ne dit rien sur la qualité, donc qu'au final ça ne dit rien sur ce dont dispose le libre sous Linux en terme d’intérêt.
        Je ne dit pas que c'est nul, juste que ce chiffre ne signifie rien.
        Et j'ai arrêté de chercher à convaincre des linuxiens que non, avoir 3000 jeux moches / inintéressant ne rend pas la plate-forme intéressante, il faut des bons contenus. Bref, je réagissais surtout sur le sous-entendu mis dans la dépèche, hors sujet.

        Cette classification ne peut donc pas être parfaite

        Je ne remet aucunement en cause ta classification. Je remet juste en cause l'idée qu'on en aurait sur une question-réponse qu'on fait genre "il n'y a pas de jeux sous Linux ?" en utilisant ton nombre.
        Le nombre est utile, mais pas pour dire aux gens "Alors, il n'y a pas de jeux sous Linux ?"

      • [^] # Re: Un "donc" pas si évident...

        Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 20/08/13 à 10:22

        J'avais choisi la GNU FDL parce qu'elle semblait indiquée pour une documentation

        Tu es tombé dans le piège, c'est pas vraiment de ta faute, plutôt celle de la FSF. En effet, tu peux avoir un licence GNU FDL avec sections invariantes (que tu ne peux pas modifier) et sans sections invariantes. Dans le premier cas, la licence n'est pas libre. On est d'accord c'est un choix complètement stupide de la part des créateurs de la GNU FDL.

        Bonne chance pour ce joli projet :)

        • [^] # Re: Un "donc" pas si évident...

          Posté par . Évalué à  1 .

          Voilà, j'ai pris en compte vos commentaires :
          - le Bottin est passé sous licence CC BY 2.0 FR (en accord avec mon fils),
          - j'ai une nouvelle fois repris la présentation du site pour mettre en valeur la version en ligne, et présenter la version "offline".

          Merci encore de votre article et de vos suggestions et réactions.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.